Global Statistics

All countries
591,602,347
Confirmed
Updated on August 10, 2022 7:17 pm
All countries
561,820,754
Recovered
Updated on August 10, 2022 7:17 pm
All countries
6,442,881
Deaths
Updated on August 10, 2022 7:17 pm

Doigt à ressaut : faut-il une opération ou revoir son alimentation ?

Le doigt à ressaut est une affection de la main qui apparait de plus en plus fréquemment aujourd’hui. Il s’agit d’une inflammation chronique du tendon qui affecte particulièrement les sujets diabétiques et les femmes d’âge moyen. Le doigt à ressaut est également très fréquent chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde. C’est une maladie à différents stages qui provoquent beaucoup de douleurs chez ses victimes. Il est donc essentiel qu’elle soit traitée le plus rapidement possible.

Qu’est-ce qu’un doigt à ressaut ?

Le doigt à ressaut est une affection qui se manifeste généralement par une gêne douloureuse au niveau de la paume lors des mouvements de flexion et d’extension d’un doigt. La plupart du temps, la douleur intervient et est plus importante le matin au réveil.

Tout le monde peut être affecté par cette maladie et même les bébés. Cependant, ce sont les femmes d’âge moyen qui sont le plus souvent touchées. Le diabète fait partie des facteurs de risque du doigt à ressaut.

Quelles sont les possibles causes du Doigt à ressaut ?

Bien que la cause exacte de l’apparition du doigt à ressaut reste encore inconnue, il est possible de comprendre son origine. Si vous voulez comprendre les origines de cette maladie, vous devez d’abord maitriser le mécanisme de la disposition anatomique des tendons fléchisseurs au niveau des doigts et de la main.

Ces tendons représentent la suite du corps musculaire situé à l’avant-bras. Ils traversent la paume de la main et s’arrêtent à l’extrémité des doigts. Dès lors que vous essayez de plier les doigts, ces tendons ne prennent pas la corde. Ils sont plutôt plaqués contre les phalanges par des poulies de réflexion.

Ces dernières sont de petits tunnels analogues au câble de frein d’un vélo qui parcourent le cadre. Étant donné que ce système de tendons et de poulies est extrêmement bien ajusté, il ne suffit que d’un petit épaississement du tendon pour entraîner un blocage dans le fonctionnement de la main. C’est précisément ce qui se produit avec le phénomène du doigt à ressaut.

En effet, le tendon s’épaissit localement pour former un nodule qui aura du mal à passer sous la poulie qui se trouve dans la paume de la main. L’épaississement du tendon se produisant le plus souvent sans cause précise, l’on n’arrive toujours pas à déterminer la cause de la manifestation du doigt à ressaut.

Dans certains cas, les experts sont parvenus à identifier une relation avec un geste manuel répétitif, mais ce n’est pas toujours le cas. La plupart du temps, il s’agit simplement d’une inflammation chronique qui établit un cercle vicieux entre le frottement du tendon qui aggrave l’inflammation, et l’inflammation qui épaissit le tendon pour augmenter à nouveau le frottement.

Plusieurs analyses ont permis de révéler que le doigt à ressaut est une affection qui est particulièrement fréquente chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde ou de diabète. Pour beaucoup de médecins, il est provoqué par une inflammation de la gaine synoviale qui entoure le tendon fléchisseur, la mise en œuvre de gestes mécaniques répétitifs, des rhumatismes ou par une opération pour soigner un syndrome du canal carpien.

Quels sont les symptômes du doigt à ressaut ?

Le doigt à ressaut est une maladie qui atteint la membrane synoviale enveloppant les tendons fléchisseurs. Elle se manifeste en général par une certaine gêne dans l’exécution de mouvements dès le matin au réveil. Le patient est également victime d’une sensation de douleur intense provoquée par l’inflammation, ainsi que des difficultés à réaliser des gestes fluides.

À un stade beaucoup plus avancé, le doigt affecté est totalement bloqué. On assiste alors à une déformation progressive de la main avec des doigts qui prennent la forme de griffe. Notez d’ailleurs que cette maladie peut également toucher le pouce.

Les doigts à ressaut : quels rapports avec l’alimentation ?

Bien que même à un stade avancé, le doigt à ressaut ne met pas la vie de ses victimes en danger, il constitue une véritable gêne pour ces derniers. Ainsi, son traitement est vivement recommandé. La plupart des traitements existants servent surtout à soulager les patients de la douleur et des symptômes de la maladie.

Au nombre de ces traitements, vous avez le régime alimentaire. En effet, de nombreuses recherches ont servi à démontrer qu’un régime semi-végétarien composé d’aliments riches en antioxydants et en acides gras oméga-3 aide considérablement à diminuer l’inflammation et les lésions tissulaires responsables de la douleur du doigt à ressaut.

Comment traiter le doigt à ressaut ?

Affection des doigts
bone of the hand anatomy, internal organs body part orthopedic health care, trigger finger concept, vector illustration cartoon flat character design clip art

Il existe aujourd’hui plusieurs traitements servant à combattre le doigt à ressaut. Le repos est le traitement le plus conseillé pour les cas bénins où les symptômes commencent à peine à se montrer. Ainsi, lorsque cela est possible, pensez à mettre au repos votre doigt douloureux pour faire disparaître les symptômes.

Ce repos consistera à éviter de réaliser des travaux manuels et répétitifs. Comme il a été précisé plus haut, vous pouvez également adapter votre régime alimentaire pour éviter la douleur. Il faudra donc que vous vous hydratiez convenablement afin de dilater suffisamment les tissus et d’éviter les risques de fibroses.

Prenez une eau peu minéralisée pour permettre à l’organisme de drainer les déchets qui favorisent l’inflammation. Veillez aussi à supprimer de votre menu toutes boissons alcoolisées qui contribueraient à acidifier l’organisme et à vous déshydrater.

Vous pouvez aussi augmenter votre apport en antioxydant pour neutraliser les radicaux libres qui sont responsables du vieillissement rapide des tissus. En dehors de ces traitements, vous avez aussi l’option médicale. Cette dernière commence par une opération d’infiltration qui consiste à injecter localement un produit corticoïde de type Altim®.

C’est un médicament anti-inflammatoire dont l’effet est d’atténuer l’inflammation locale, et donc de faire dégonfler l’épaississement tendineux. Notez que l’infiltration est assez douloureuse et dure environ 48 heures. Parfois ses effets sont retardés de quelques jours et il arrive que deux infiltrations à quinze jours d’intervalle soient souvent nécessaires.

La dernière méthode de traitement consistera à faire appel à la chirurgie. C’est une méthode de dernier recours qui est utilisée lorsque les autres traitements s’avèrent être inefficaces. L’intervention est réalisée en général sous anesthésie locale et sans hospitalisation.

L’opération consistera à libérer le tendon à travers une ténolyse. Cette dernière est réalisée en élargissant la poulie au niveau de la paume afin de faciliter le passage du tendon.

Vous aimerez aussi :

Related Articles