Global Statistics

All countries
240,190,120
Confirmed
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
215,766,611
Recovered
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
4,893,211
Deaths
Updated on October 14, 2021 6:59 pm

Doliprane 1000 : Le guide complet du médicament

À l’instar de tout autre médicament, il est important de bien se renseigner sur le Doliprane 1000 avant de le recommander en tant que professionnel de la santé ou de le consommer en tant que patient. À cet effet, ce guide complet est mis à votre disposition.

Vous y découvrirez tout ce qu’il faut savoir sur Doliprane 1000, notamment sa composition, ses indications thérapeutiques, sa posologie, ses dosage et mode d’administration, sans oublier les contre-indication et mise en garde, ses effets liés à la fertilité, la grossesse et l’allaitement puis tous autres effets indésirables et dispositions en cas de surdosage.

Dénomination et Composition

Dénommé précisément Doliprane 1000 mg, gélule, le médicament Doliprane 1000 est principalement composé des éléments suivants :

  • Paracétamol, à une dose de 1000 mg pour une gélule ;
  • Excipient à effet notoire : azorubine (E122), soit 0,135 mg/gélule ;
  • Autres excipients : povidone, amidon prégélatinisé, carboxyméthylamidon sodique (type a), talc, stéarate de magnésium, hydroxypropylcellulose, hypromellose, et macrogol 6000.

L’enveloppe de la gélule Doliprane 1000 est constituée des composants tels que :

  • la gélatine ;
  • l’azorubine (E122) ;
  • le jaune de quinoléine (E104) ;
  • et l’oxyde de fer jaune (E172).

Dans quel cas utiliser ce médicament

Réservé uniquement à l’adulte et à l’enfant à partir de 50 kg, soit à partir de 15 ans environ, le médicament Doliprane 1000 peut être utilisé dans les cas suivants :

  • Traitement des symptômes liés aux douleurs d’intensité légère à modérée ;
  • Traitement symptomatique des états fébriles ;
  • Traitement symptomatique des douleurs de l’arthrose.

Posologie, dosage et mode d’administration

Comment prendre Doliprane 1000 ? En raison de son dosage en paracétamol (1000 mg), Doliprane 1000 ne peut être pris 2 gélules à la fois. D’un autre côté, la posologie et le dosage du Doliprane 1000 varient selon les cas.

Posologie et dosage usuel

  • Pour les douleurs d’intensité légère et modérée : de façon générale, la dose habituelle est de 3g de paracétamol par jour, soit 3 gélules par jour, à raison d’une gélule de 1000 mg par prise, renouvelable au bout de 6 à 8 heures ;
  • Pour les douleurs plus intenses : la dose habituelle peut être augmentée, mais dans la limite de 4 g par jour, en l’occurrence 4 gélules par jour. Dans ce cas, les prises doivent être effectuées par intervalle de 4 heures minimum.

Il est important de noter que les prises effectuées de façon systématique permettent d’en venir à bout des oscillations de fièvre ou de douleur. Toutefois, il faut veiller à la fréquence d’administration. Celle-ci est d’au moins 4 heures et de 6 heures de préférence chez l’enfant et l’adolescent. Chez l’adulte, les prises doivent se faire à intervalle de 4 heures minimum.

Posologie et dosage spécifique

Selon différentes situations cliniques, la posologie et le dosage de Doliprane 1000 peuvent également varier. Voici comment utiliser Doliprane dans des cas spécifiques les plus courants :

  • En cas d’insuffisance rénale sévère (lorsque la clairance de la créatinine est inférieure à 10ml/min : l’intervalle entre deux prises devra connaître une augmentation et atteindre au moins les 8 heures. Surtout, la dose totale de paracétamol ne doit pas dépasser 3 g par jour et donc 3 gélules ;
  • Dans les cas suivants : poids < 50 kg, insuffisance hépatocellulaire légère à modérée, allergie à l’aspirine et/ou aux anti-inflammatoires non stéroïdiens [AINS], alcoolisme chronique, et déshydratation, la dose journalière efficace la plus insignifiante doit être administrée, dans la limite de 60 mg/kg/jour, soit sans excéder 3 g/j ;
  • En cas de réserves faibles en glutathion, notamment dans les situations de malnutrition chronique, d’amaigrissement récent, de jeûne, d’hépatite virale chronique et VIH, de cholémie familiale [maladie de Gilbert], de sujet âgé de plus de 75 ans ou de plus de 65 ans et polypathologique, la dose journalière de Doliprane 1000 doit être également envisagée dans la limite de 60 mg/kg/jour, soit sans excéder 3 g/j.

Mode d’administration

Le médicament Doliprane 1000 se prend par voie orale.

Les gélules sont à avaler sous leurs formes à l’aide d’une boisson comme l’eau, le lait ou le jus de fruits.

Contre-indication et mise en garde

Le médicament Doliprane 1000 est déconseillé dans les cas suivants :

  • Hypersensibilité à la substance active ;
  • Hypersensibilité à l’un des excipients indiqués au niveau de la composition du médicament ;
  • Sujet souffrant d’insuffisance hépatocellulaire sévère ;
  • Enfant n’ayant pas encore 6 ans, à cause des risques de fausse route.

Mise en garde

Il est à rappeler que le médicament Doliprane 1000 n’est pas indiqué pour l’enfant de moins de 15 ans, à cause de la posologie unitaire de gélule de 1000 mg.

En revanche, afin d’éviter tout risque de surdosage, il est recommandé de :

  • S’assurer de l’absence de paracétamol dans la constitution d’autres médicaments consommés ;
  • Se conformer aux doses maximales indiquées.

À titre d’information, les doses maximales de paracétamol recommandées se présentent comme suit :

  • Pour l’enfant en dessous de 40 kg : 80 mg/kg/jour de paracétamol ;
  • Pour l’enfant de 41 à 50 kg : 3 g par jour de paracétamol ;
  • Chez l’adulte et l’enfant ayant plus de 50 kg : 4 g par jour de paracétamol.

D’un autre côté, l’utilisation de paracétamol peut, de façon exceptionnelle, occasionner une toxicité hépatique dans les cas suivants :

  • Administration à doses thérapeutiques ;
  • À la suite d’un traitement de courte durée ;
  • Et chez des sujets sans antécédents de troubles hépatiques.

Il est ainsi capital de respecter les doses maximales recommandées selon le cas.

Il est par ailleurs important de noter que la contenance de ce médicament en agent colorant azoïque [E122] est susceptible d’entrainer des réactions allergiques.

En outre, ce médicament est essentiellement sans sodium. Il contient en effet 1 mm ou 23 mg par gélule de sodium.

Pour finir, les précautions suivantes doivent être impérativement observées :

  • La prise de boissons alcoolisées est déconseillée au cours du traitement ;
  • Arrêter le traitement en cas de découverte d’une hépatite virale aiguë ;
  • Ajuster la posologie selon le poids de l’enfant.

Fertilité, grossesse et allaitement

Fertilité

Le paracétamol a une action potentielle sur l’activité des cyclo-oxygénases et de la synthèse de prostaglandines. Ainsi, par un effet sur l’ovulation réversible à l’arrêt de l’utilisation, ce médicament pourrait entrainer une altération de la fertilité chez la femme.

Sur la fertilité des mâles, des réactions ont été observées à travers une étude chez l’animal. Toutefois, la pertinence de ces observations n’est pas connue chez l’homme.

Grossesse

Plusieurs études ont prouvé la non-nocivité du paracétamol sur la grossesse, notamment :

  • Aucun effet tératogène ou fœtotoxique du paracétamol n’a été révélé dans des études réalisées chez l’animal.
  • L’absence de toute toxicité fœtale/néonatale ou de toute malformation a été également démontrée par la plupart des données relatives aux femmes enceintes.
  • Des résultats non concluants ont été aussi observés dans les recherches épidémiologiques consacrées au neurodéveloppement des enfants soumis au paracétamol in utero.

Par conséquent, si cela se révèle être nécessaire sur le plan clinique, le paracétamol peut être administré au cours de la grossesse. Mais dans tous les cas, son utilisation devra se faire suivant la dose efficace la plus insignifiante. Surtout, la durée de traitement doit être la plus courte possible, et ce, à la fréquence la plus réduite qui soit.

Allaitement

L’utilisation du médicament Doliprane 1000 est possible au cours de l’allaitement. En revanche, il ne doit être administré qu’à des doses thérapeutiques.

Effets indésirables

Des effets indésirables du paracétamol ont été rarement observés dans différents cas à savoir :

  • Affections du système immunitaire : des réactions d’hypersensibilité à type de choc anaphylactique et œdème de Quincke ont été rarement observées. L’apparition de ces effets requiert l’arrêt définitif de ce traitement et des médicaments assimilables ;
  • Affections de la peau et des tissus sous-cutanés : l’érythème, l’urticaire, et le rash cutané ont été rarement rapportés. L’apparition de ces effets requiert l’arrêt définitif de ce traitement et des médicaments assimilables. Notons que des effets indésirables cutanés graves ont été très rarement rapportés ;
  • Affections hématologiques et du système lymphatique : de façon très exceptionnelle, des effets tels que la thrombopénie, la leucopénie et la neutropénie ont été notés. Chez les patients souffrant d’un déficit en glucose -6— phosphate-déshydrogénase, l’agranulocytose et l’anémie hémolytique ont été observées à une fréquence indéterminée ;
  • Affections hépatobiliaires : à une fréquence indéterminée, une atteinte hépatique cytolytique, une augmentation des transaminases, une hépatite aiguë et une hépatite massive ont été rapportées, surtout dans des cas où le médicament a été utilisé dans une situation à risque [voir contre-indication et mise en garde] ;
  • Affections cardiaques : le syndrome de Kounis a été observé à une fréquence indéterminée ;
  • Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales : le bronchospasme a été rapporté à une fréquence indéterminée.

Surdosage

En cas de surdosage, le risque d’une intoxication importante peut être élevé surtout dans les cas suivants :

  • Chez les sujets âgés ;
  • Chez les jeunes enfants ;
  • Chez les patients atteints d’hépatite ;
  • En cas d’alcoolisme chronique ;
  • Chez les patients ayant des réserves faibles en glutathion [voir posologie et dosage spécifiques] notamment en cas d’amaigrissement récent, de vieillissement, de jeûne, de virus de l’hépatite virale chronique et du VIH et la cholémie familiale [Maladie de Gilbert]. L’intoxication peut s’avérer mortelle dans ces cas.

Un surdosage de paracétamol peut se révéler à travers les symptômes suivants :

  • Dans les premières 24 heures, surviennent en général : nausées, vomissements, anorexie, pâleur et douleurs abdominales ;
  • Une cytolyse hépatique pouvant entrainer une encéphalopathie, un saignement gastro-intestinal, une acidose métabolique, une insuffisance hépatocellulaire, un coma et le décès ;
  • En cas de surdosage aigu, dans les 12 à 48 heures, une diminution du taux de prothrombine, de la lacticodeshydrogénase, une augmentation des transaminases hépatiques, de la bilirubine peuvent être observées ;
  • Une pancréatite, une insuffisance rénale aiguë, une pancytopenie, et une hyperamylasémie peuvent être également occasionnées par un surdosage de paracétamol.

En cas de surdosage, voici la conduite d’urgence à tenir :

  • Transférer immédiatement le sujet en milieu hospitalier ;
  • Effectuer un prélèvement d’un tube de sang pour réaliser le dosage plasmatique initial de paracétamol. L’interprétation du dosage se fera en tenant compte du temps entre l’heure supposée de l’administration du médicament et l’heure de prélèvement ;
  • En cas de prise orale, évacuer rapidement le médicament par lavage gastrique ;
  • Traiter aussi rapidement que possible le surdosage par l’administration de l’antidote N-acétylcystéine par voie orale ou voie I.V. [si possible avant la 10e heure].

Enfin, il faut procéder à un traitement des symptômes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles