Global Statistics

All countries
261,039,915
Confirmed
Updated on November 27, 2021 12:23 pm
All countries
234,109,877
Recovered
Updated on November 27, 2021 12:23 pm
All countries
5,209,667
Deaths
Updated on November 27, 2021 12:23 pm

Doliprane enceinte : précautions et mises en garde

Vous êtes enrhumé, sentez des maux de tête, ou tout autre malaise du genre ! Le Dolipane est une solution efficace pour soulager tous ces maux légers. Toutefois, pour les femmes enceintes, sa prise doit être surveillée.

Afin d’éviter tout risque lié à la consommation du Doliprane pendant la grossesse, cet article met la lumière sur les précautions d’emploi et les mises en garde.

Précautions d’emploi de Doliprane enceinte

La prise de Doliprane est autorisée durant la grossesse pour calmer les douleurs, faire baisser la fièvre ou encore pour un rhume. En revanche, le médicament doit être utilisé à la dose efficace la plus faible qui soit, et ce, de manière ponctuelle.

Attention, l’automédication est déconseillée enceinte. Par conséquent, en situation de grossesse, la prise de Doliprane ne doit se faire que sur avis médical. Si vous êtes donc enceinte et ressentez un quelconque symptôme, rendez-vous rapidement chez votre médecin ou pharmacien.

Pour utiliser à bon escient le Dolipane et parer à tous les désagréments liés à son administration, certaines précautions doivent être prises, à savoir :

  • arrêter la prise de Doliprane et ne continuer le traitement que sur avos de son médecin, lorsqu’une douleur persiste plus de 5 jours ou une fièvre plus de 3 jours. La même démarche est à tenir en cas d’efficacité insuffisante ou de survenue de tout autre signe ;
  • demander l’avis de son médecin ou de sa sage femme en cas de poids inférieur à 50 kg. La même démarche est à tenir lorsque la femme enceinte souffre d’une maladie du foie ou d’une affection grave des reins ;
  • recueillir l’avis de son médecin lorsqu’on a récemment renoncé à la consommation de l’alcool. La même démarche est à tenir en cas de déshydratation ou d’allergie relative à l’aspirine ou aux anti‑inflammatoires non stéroïdiens ;
  • Éviterde boire de l’alcool au cours du traitement avec Doliprane ;
  • Stopper l’utilisation de Doliprane et consulter son médecin quand on souffre d’hépatite virale aiguë.

Mises en garde

Le dosage maximal indiqué pour le traitement avec Doliprane enceinte est de 3g par jour.

Si le dosage maximal journalière est parfaitement respecté, et que la prise est ponctuelle, tout potentiel risque lié à la prise de Doliprane au cours de la grossesse est supprimé.

Cependant, il reste très important de s’assurer que la fièvre ne représente pas le symptôme d’un autre mal, qui n’est pas perçu. En fait, la prise de Doliprane peut conduire à la disparition d’un symptôme important pour un diagnostic.

Par exemple, l’administration de Doliprane peut faire baisser une fièvre qui était le signe d’une infection qui aurait dû être traitée immédiatement.

Bon à savoir

En général, la prise de Doliprane peut engendrer certaines conséquences, notamment :

  • entraîner des troubles du fonctionnement du foie ;
  • augmenter le risque d’atteinte hépatique en cas de sevrage récent d’un alcoolisme chronique.

Exceptionnellement, en ce qui concerne l’utilisation de Doliprane chez la femme enceinte, différentes études ont été réalisées depuis quelques années afin d’évaluer de potentiels risques liés à la prise de Doliprane pendant la grossesse.

D’après les recherches poussées, des chercheurs des universités de Bristol et Barcelone ont notamment déclaré que la prise de Doliprane pendant la grossesse pourrait avoir un impact sur le développement du cerveau du bébé. Outre cela, son utilisation serait susceptible de provoquer à long terme des troubles de l’attention ou du spectre autistique particulièrement chez les garçons.

Toutefois, ces études ne sont pas inquiétantes, car elles n’ont pas été réellement concluantes. D’après les chercheurs, l’objectif est d’amener à modérer ses prises de Doliprane au cours de la gestation, en vue d’éviter toute complication.

À cet effet, voici un petit rappel de la conduite à tenir pour l’utilisation de Doliprane enceinte :

  • éviter l’automédication ;
  • utiliser ce médicament le moins possible ;
  • utiliser ce médicament uniquement sur avis d’un médecin, pharmacien ou de la sage femme ;
  • respecter les prescriptions médicales en ce qui concerne l’utilisation du médicament ;
  • contacter immédiatement son médecin en cas de survenance d’un quelconque effet étrange au cours du traitement ou en cas de surdosage ou en cas d’inefficacité du médicament.

En conclusion, il convient de retenir que la prise de Doliprane est sans danger au cours de la grossesse à la seule condition de suivre et de respecter scrupuleusement les prescriptions de son médecin, pharmacien ou de sa sage-femme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles