Global Statistics

All countries
228,945,941
Confirmed
Updated on September 19, 2021 5:09 am
All countries
203,821,602
Recovered
Updated on September 19, 2021 5:09 am
All countries
4,700,198
Deaths
Updated on September 19, 2021 5:09 am

Douleur fosse iliaque droite : causes et traitements

La fosse iliaque est une zone de l’anatomie humaine située en bas du ventre. Elle possède deux parties. Il s’agit de la fosse iliaque droite et de la fosse iliaque gauche. On s’intéresse ici essentiellement à la fosse iliaque droite. Elle se localise entre la paroi intestinale et la paroi abdominale. Elle contient des organes avec des rôles prépondérants dans le fonctionnement du corps. Ces organes sont notamment le cæcum et l’appendice. Parfois, la fosse iliaque droite loge les douleurs qui résultent d’un quelconque dysfonctionnement de l’un de ces organes. Nous vous amenons à la découverte des douleurs liées à la fosse iliaque droite à travers leurs éventuelles causes, les traitements adéquats pour les soulager et les contre-indications.

Les causes des douleurs de la fosse iliaque droite

À l’instar de toute autre partie du corps humain, la fosse iliaque droite est une partie très sensible. De ce fait, il est assez fréquent de noter des cas de douleurs ressenties à cette partie. Ces dernières possèdent de nombreuses causes qui peuvent être rangées en deux catégories : les causes chirurgicales et les causes médicales. 

Les causes chirurgicales

Parmi les causes chirurgicales de douleur à la fosse iliaque droite, on peut citer :

  • L’appendicite: Ce mal est causé par une inflammation de l’appendice, celui-ci se remplit de pus et elle crée une forte douleur au niveau de la fosse iliaque droite. Cette sensation peut être ressentie à ce niveau suite à une évolution progressive de l’appendicite vers l’épigastre ;
  • Le diverticule de Meckel: Avec l’âge, certaines parties du corps et particulièrement le gros intestin sont exposées. Le diverticule de Meckel est la membrane qui résulte d’un long processus embryologique. Il a la forme d’un doigt et est d’une petite taille. Il peut être la cause d’une douleur à la fosse iliaque droite;
  • La diverticulose du colon droit: Le gros intestin devient assez fragile et moins performant dans ses principaux rôles de réservoir et d’évacuateur. Cette anomalie l’amène à développer de petites entités sous forme de réservoirs appelés diverticules. Ces petites entités se retrouvent clairement sur la partie extérieure du colon. C’est une maladie du colon qui est très fréquente. Pourtant, peu de gens savent qu’elle peut être une source de douleurs à la fosse iliaque;
  • La hernie étranglée: Elle est le résultat du mauvais fonctionnement des viscères de l’abdomen. En effet, ceux-ci dans leur course dérangent la circulation sanguine et digestive. Tout ceci crée chez le malade des douleurs à la fosse iliaque droite atroces, voire insupportables. En d’autres termes, la hernie étranglée est un détachement de l’intestin grêle de sa paroi ;
  • Fibrome utérin: Il s’agit d’une tumeur située dans l’utérus. Contrairement à d’autres formes de tumeurs provocatrices de cancer, elle ne provoque pas de cancer. Elle se développe dans l’organisme de la femme pendant que celle-ci est encore en âge de procréer. La puberté précoce, l’obésité, les antécédents familiaux, etc. sont des facteurs essentiels qui favorisent la présence du fibrome utérin.

C’est une maladie assez sévère et chronique qui peut durer toute une vie entière si les dispositions adéquates ne sont pas vite prises. Elle se manifeste par la croissance et par l’engorgement rapides des tissus utérins qui entrainent à des moments inattendus des saignements ;

  • Anévrisme artériel iliaque: Comme son nom l’indique, l’anévrisme artériel iliaque est une anomalie liée à la dilatation d’une artère iliaque qui crée ainsi une augmentation de la longueur de l’artère. Cette anomalie peut se remarquer avec n’importe quelle artère ;
  • Une torsion d’annexe: Il s’agit d’une torsion de l’organe géniteur de la femme c’est-à-dire l’ovaire. Toutefois, on peut l’observer au niveau de la trompe de Fallope, elle cause une rupture de l’apport sanguin vers ces organes. Plusieurs choses peuvent être à la base de cette torsion par exemple une grossesse ou encore le fait de recourir à des hormones pour pouvoir créer une ovulation.

Les causes médicales

Elles se font ressentir sous forme de malaises et apparaissent soit de manière lente ou brusque. On peut citer entre autres :

  • L’Adénolymphite mésentérique: Généralement ressentie au niveau de la paroi abdominale, l’adénolymphite mésentérique est une inflammation sévère. Les victimes qu’on lui reconnait sont souvent des enfants. L’adénolymphite est à l’origine d’une activité virale bactérienne ou de la pénétration d’un parasite dans l’organisme ;
  • Une torsion de frange: De son deuxième nom « appendagite », la torsion de frange est une inflammation isolée de l’appendice épiploï Ce phénomène est le résultat de trois principaux mécanismes : la thrombose de la veine de drainage, la torsion du pédicule vasculaire et l’inflammation secondaire ;
  • Un kyste ovarien: D’après sa description, le kyste ovarien est une poche contenant du liquide qui évolue dans l’ovaire ou parfois même là-dessus. Plusieurs sont les femmes qui durant leur vie ont souffert de ce mal. Il est en partie indolore. Il est fréquent et il arrive très rarement de trouver des cas graves ;  
  • La pyélonéphrite: Majoritairement causée par une infection de bactérie, la pyélonéphrite est une inflammation rénale. Celle-ci est aussi due à une variété d’infections urinaires qui débutent à partir de la vessie/l’urètre et qui se diffusent à travers les reins ;  
  • La salpingite: Il s’agit d’une infection des trompes qui relient les ovaires à l’utérus. Elle est causée par la transmission d’une bactérie lors d’un acte sexuel non protégé. On la rencontre souvent chez les jeunes femmes ;
  • L’Iléite terminale: Une iléite terminale est une inflammation du segment principal c’est-à-dire le segment terminal. Ce segment terminal est situé dans l‘intestin grêle et s’appelle encore l’iléon. C’est une maladie qui peut être sévère et chronique qui peut durer toute une vie entière si les dispositions adéquates ne sont pas vite prises.

La maladie de Crohn, la cystite, la colique néphrétique, l’abcès, le cancer sont également des causes médicales des douleurs à la fosse iliaque droite. L’observation et les divers examens effectués par le médecin permettront de déterminer si vous présentez des symptômes de cette pathologie.

En outre, les douleurs à la fosse iliaque droite peuvent être dues à des fautes ou erreurs médicales. D’une part, elles font suite à des interventions chirurgicales de tout ordre. C’est surtout suite aux interventions mal faites et mal conclues par les médecins-chirurgiens, lors des accouchements, des opérations de tout genre que des problèmes surgissent.

D’autre part, elles peuvent être occasionnées par des automédications ou réactions agressives de médicaments (overdose, etc.).

Les traitements

Les douleurs à la fosse iliaque droite étant parfois aiguës, ses traitements doivent être rapides et rigoureux afin de permettre au patient d’être vite soulagé. Mais, le constat fait est qu’à part la prise des antalgiques qui ne sont que des calmants, la meilleure manière de traiter les douleurs à la fosse iliaque droite est d’opter pour l’intervention chirurgicale le plutôt possible afin de sauver la vie du malade. Pour ce faire, nous vous présentons quelques-uns de ces traitements à savoir :

La Cœlioscopie

Encore appelée laparoscopie, la cœlioscopie est une technique d’intervention chirurgicale d’endoscopie. Elle cible les zones intestinales de l’abdomen. Il est important de rappeler qu’elle se déroule sous anesthésie générale et ne dure que 15 minutes. Pour cette opération, le chirurgien utilisera un endoscope.

Mais avant d’introduire ce dernier, le chirurgien gonfle le ventre avec du dioxyde de carbone. Il s’agit en effet d’un tube dans lequel est introduite une petite caméra reliée à une télévision. Tout en observant l’image affichée par l’optique le chirurgien verra à l’intérieur de l’espace créé et pourra facilement évoluer.

Cette opération permet d’avoir un accès direct à l’organe malade sans ouverture d’une paroi de l’abdomen. En plus de ceci, cette opération réduit le taux de risques et permet aussi de diminuer la longueur de la cicatrice.

La laparotomie

La laparotomie est la meilleure alternative lorsque la cœlioscopie ne permet pas de bien voir l’abdomen. Cette intervention chirurgicale consiste à créer une ouverture de l’abdomen. Mais dans ce cas, l’incision s’effectue du pubis vers le sternum, elle peut se faire selon différents cas. Les plus fréquents sont :

  • Lorsque le patient a subi plusieurs opérations ;
  • Lorsque la cœlioscopie ne donne pas un accès favorable à la partie désirée ;
  • Lorsque les tumeurs sont trop grosses pour pouvoir sortir par un petit orifice ;

Cette intervention est simple et s’effectue suivant une manœuvre bien concise. En effet, le chirurgien ouvre l’abdomen en partant du bas du ventre suivant une coupe horizontale jusqu’à l’emplacement des poils du pubis.   

Par ailleurs, à l’instar de toute autre opération, la laparotomie peut présenter des complications allant des plus basiques aux plus graves. C’est d’ailleurs la principale raison pour laquelle on y fait appel qu’en dernier recours. L’éventration est la complication la plus rencontrée et elle se justifie par une mauvaise cicatrisation de la plaie de l’incision faite. En effet, les muscles et la peau situés à cette partie du corps étant très fragiles lâchent sous la suture et cela crée une hernie.

Hormis cela, une laparotomie peut engendrer des dysfonctionnements au niveau de l’intestin grêle qui peut présenter des inflammations et retenir du gaz. De nombreuses autres complications suite à une laparotomie peuvent relever de la technique chirurgicale employée.

Veillez donc à choisir avec soin le chirurgien qui procèdera à cette intervention pour limiter les risques de complications.

Conseils et contre-indications pour les douleurs à la fosse iliaque

Compte tenu de la sensibilité de la fosse iliaque et pour éviter que les douleurs qu’elle loge n’entrainent de graves complications, vous devez connaitre les contre-indications.

Tout d’abord, bien qu’il soit pratique de prendre des antalgiques lorsqu’on sent des douleurs n’importe où sur le corps, vous devez sérieusement envisager de vous rendre aux urgences. Surtout lorsque vous souffrez de l’un quelconque des maux précédemment cités comme cause aux douleurs à la fosse iliaque.

De plus, lorsque vous avez déjà été diagnostiqué du mal, vous devez suivre rigoureusement votre traitement. Cela implique essentiellement de respecter les doses de médicaments qui vous sont prescrites et les différents contrôles.

Ensuite, soyez suffisamment attentif pour remarquer les détails importants affectant votre état de santé et signalez-les au fur et à mesure à votre médecin traitant.

En définitive, les douleurs à la fosse iliaque droite ont deux types de causes : les causes chirurgicales et les causes médicales. Comme causes chirurgicales, nous pouvons citer entre autres : l’appendicite, le diverticule Meckel, la diverticulose du colon droit, la hernie étranglée, le fibrome utérin, etc. Les causes médicales sont : l’Iléite terminale, la salpingite, la pyélonéphrite, le kyste ovarien, la Torsion de frange, l’Adénolymphite mésentérique.

Nous ne saurons évoquer les causes sans évoquer les traitements. Les douleurs à la fosse iliaque droite se traitent de deux manières : avec la cœlioscopie qui est une méthode assez connue et ancienne et qui permet au chirurgien d’afficher clairement la partie sélectionnée pour l’opération. La seconde méthode de traitement se fait à l’aide de la laparotomie pour les différents cas suivants : lorsque le diagnostic montre que les tumeurs sont trop grosses, dans le cas où le patient aurait déjà subi plusieurs opérations, enfin lorsque la cœlioscopie ne répond pas aux exigences de l’opération.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img
spot_img

Vous aimerez aussi :

Related Articles