Global Statistics

All countries
648,392,672
Confirmed
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
624,678,103
Recovered
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
6,642,169
Deaths
Updated on December 2, 2022 2:06 am

Douleurs au bas du dos : causes et traitements

Les maux de dos existent sous différentes formes. Parmi celles-ci, on distingue la lombalgie qui se caractérise par des douleurs intenses au bas du dos. Ces dernières sont très répandues. Différentes causes peuvent être à l’origine des douleurs au bas du dos. En effet, il peut s’agir d’un effort violent ou d’une dégénérescence des disques intervertébraux. Par ailleurs, il existe heureusement diverses formes de prises en charge pour traiter et prévenir ces douleurs. Que peut-on savoir à propos des douleurs au bas du dos ?

Douleurs au bas du dos : de quoi s’agit-il ?

Encore appelées lombalgie ou lumbago, les douleurs au bas du dos surviennent brutalement et sont précédées d’une contraction intense des muscles. La lombalgie peut être à l’origine d’un handicap, mais cela dépend de son intensité.

On distingue trois types de douleurs au bas du dos, selon leur évolution. Il s’agit des :

  • Douleurs au bas du dos aiguës ou lombalgie aiguë, dont la durée est de 06 semaines, au maximum ;
  • Douleurs au bas du dos subaiguës ou lombalgie subaiguë, qui durent entre un mois et demi et trois mois ;
  • Douleurs au bas du dos chroniques ou lombalgie chronique, dont la durée va au-delà des 12 semaines.

Cependant, diverses causes peuvent expliquer l’origine de cette maladie du dos.

Les causes de la lombalgie

La lombalgie (douleurs au bas du dos) est très courante et rarement liée à une pathologie sévère. En général, il s’agit d’un problème mécanique qui touche une ou plusieurs structures de la colonne vertébrale, notamment :

  • Les muscles ;
  • Les articulations ;
  • Les disques intervertébraux ;
  • Les ligaments.

Dans ce cas, il est question de lombalgie commune. Elle peut être provoquée par un mouvement brusque.

Effort violent ou mouvement brusque

Des mouvements brutaux ou des efforts inhabituels peuvent être à l’origine des douleurs au bas du dos. Quand on se penche fréquemment ou que l’on répète des gestes contraints, cela expose à des douleurs lombaires. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les déménageurs, les ouvriers, les agriculteurs, les manutentionnaires et les personnels de ménage sont particulièrement exposés.

Dégénérescence des disques intervertébraux

La lombalgie peut être liée à une dégénérescence discale, laquelle est provoquée par une hernie discale, l’ostéoporose, la vieillesse. Une arthrite, un trouble gynécologique ou un glissement de vertèbre peuvent aussi être à l’origine de cela.

Par ailleurs, en ce qui concerne les douleurs au bas du dos dites « symptomatiques » ou « spécifiques », elles peuvent être liées à des affections graves sous-jacentes. On peut mentionner la spondylarthrite ankylosante, une infection de la colonne vertébrale ou une scoliose.

Les adultes sont plus exposés aux douleurs au bas du dos. Cependant, il peut arriver que les enfants ou les adolescents soient également touchés. Dans cette situation, les douleurs peuvent être liées à une pratique sportive intense, laquelle a provoqué une fissuration de l’arrière d’une vertèbre. La prise en charge est spécifique dans ce cas. En outre, une spondylarthrite ou la maladie de Scheuermann peuvent être suspectées.

Consultation en cas de lombalgie

La lombalgie aiguë et celle chronique sont les causes fréquentes de consultation en médecine générale. À partir du moment où le patient ressent des douleurs au bas du dos, il devra prendre rendez-vous avec un médecin traitant. Celui-ci va réaliser un examen clinique qui lui permettra de poser le diagnostic de la maladie.

En revanche, quand les douleurs persistent, il est recommandé de consulter un rhumatologue. Ce dernier est un spécialiste des affections des muscles, des articulations et des os. Une fois que le rhumatologue aura établi le diagnostic de la pathologie, il pourra décider de la prise en charge du patient.

Traitement des douleurs au bas du dos

La prise en charge de la lombalgie dépend de sa cause. Pour traiter une lombalgie commune, le médecin peut recommander la prise d’anti-inflammatoires et d’antalgiques. Quand l’effet de ces antidouleurs tarde à se manifester, le médecin est en mesure de prescrire des opioïdes faibles.

Des séances de kinésithérapie sont envisageables pour permettre une rééducation du dos et à la prévention d’une éventuelle rechute. En ce qui concerne les douleurs au bas du dos liées à une maladie, leur prise en charge consiste à traiter la pathologie sous-jacente.

Cas de la spondylarthrite ankylosante

La prise en charge de la spondylarthrite ankylosante débute par une prescription d’anti-inflammatoires. Quand le patient ne souffre pas d’une pathologie digestive ou rénale, le médecin lui prescrit des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Par ailleurs, en cas de contre-indication aux anti-inflammatoires non stéroïdiens, le patient reçoit des corticoïdes.

En cas d’échec du premier traitement, le médecin peut opter pour une biothérapie ou pour la prescription d’immunomodulateurs (méthotrexate ou léflunomide). En outre, la kinésithérapie et l’ergothérapie sont aussi envisageables.

Cas de la scoliose

Le médecin dispose de diverses options pour traiter une scoliose. Il peut opter pour une kinésithérapie, un traitement chirurgical ou un traitement orthopédique.

La kinésithérapie est utilisée pour aider le patient à maintenir une souplesse rachidienne et une musculature tonique. Elle s’avère également nécessaire pour les problèmes respiratoires. Par ailleurs, elle ne peut empêcher l’aggravation de la pathologie.

Le traitement orthopédique permet de canaliser la colonne vertébrale scoliotique. Elle permet également de maintenir le tronc dans un corset. Ce dernier aide uniquement à échapper à une aggravation de la scoliose.

Quant au traitement chirurgical, il représente le seul moyen par lequel le patient peut maintenir une bonne courbure. Par ailleurs, le sujet atteint sera exposé à un enraidissement de la colonne vertébrale. L’intervention chirurgicale consiste à « rectifier » les anomalies du rachis. Pour y arriver, le médecin se sert d’une tige en métal. Une greffe entre les vertèbres précède l’intervention. Celle-ci vise la suppression de tout mouvement entre les vertèbres.

Quelques exercices pour atténuer les douleurs lombaires

Il existe de nombreux exercices efficaces pour soulager les douleurs lombaires. Ces derniers doivent être pratiqués en complément à la prise en charge médicale. Au nombre de ces exercices, il y a :

  • La posture de l’enfant ;
  • L’étirement des lombaires ;
  • La bascule du bassin ;
  • L’exercice de tonus vertébral ;
  • L’étirement du psoas ;
  • La posture du chat ;
  • Le gainage planche.

En outre, on peut ajouter l’étirement de la chaîne musculaire postérieure. Cependant, si ces exercices provoquent des douleurs supplémentaires, il est recommandé de les arrêter.

Gainage planche

Le gainage planche est un excellent exercice pour fortifier la ceinture abdominale et les muscles du bas du dos. Il contribue aussi à la réduction des douleurs lombaires. Pour le réaliser, le patient devra s’allonger sur le sol, à plat ventre. Une fois cette étape franchie, il relèvera son poids à l’aide de son coude et de la pointe de ses pieds. Ses abdominaux doivent être contractés. Le patient doit se mettre dans une position horizontale et la maintenir pendant 20 à 30 secondes.

Étirement du psoas

Il existe un muscle qui est directement relié aux vertèbres lombaires : il s’agit du psoas iliaque. Le but de l’étirement du psoas est de garantir une meilleure souplesse et d’échapper aux blocages vertébraux des régions lombaires. Pour faire cet étirement, le patient doit d’abord tendre sa jambe vers l’arrière, tout en ayant le genou au sol. Ensuite, il devra plier la seconde jambe vers l’avant et descendre progressivement son bassin vers le bas. Enfin, il faut maintenir cette position pendant 25 secondes.

Posture du chat

Cette posture permet non seulement d’étirer la colonne vertébrale, mais aussi de détendre l’ensemble du corps du patient. En outre, elle atténue les douleurs lombaires aiguës. Cet exercice se fait en plusieurs étapes. Au cours de la première étape, le patient doit se positionner à quatre pattes tout en ayant la nuque ainsi que les épaules bien relâchées. Lors de la deuxième étape, il devra enrouler sa colonne depuis les lombaires, tout comme un chat qui s’étire. Pour finir, il doit lever lentement sa nuque vers le haut et creuser son dos. Le patient peut faire ce mouvement plusieurs fois dans la journée.

Par ailleurs, les sujets ayant des poignets fragiles devront effectuer cet exercice avec la plus grande prudence. Ceux qui ont des épaules douloureuses sont également concernés.

Exercice de tonus vertébral

À travers le renforcement des muscles de la colonne vertébrale, cet exercice favorise la prévention des douleurs lombaires. Il consiste à tendre une jambe vers l’arrière tout en regardant devant soi. L’étirement est à réaliser au niveau des deux jambes, au moins cinq fois.

Étirement des lombaires

Il s’agit d’un exercice efficace pour soulager les douleurs au bas du dos. Par contre, il est à faire lentement pour éviter un traumatisme dorsal. Pour l’appliquer, le patient doit s’allonger sur le dos, incliner sa tête d’un côté et ses genoux du côté opposé. Il doit faire cet exercice au moins quatre fois durant la journée. Toutefois, les patients ayant des antécédents de spondylarthropathie ou de hernie discale doivent éviter de reproduire ce mouvement.

Bascule du bassin

Il s’agit d’un étirement de la région lombaire qui aide à atténuer les douleurs au bas du dos. Pour faire cet exercice, le patient doit s’allonger sur le dos et glisser ses mains dans le creux des lombaires. Ensuite, il devra pousser son bassin vers le bas et rester ainsi durant 10 secondes au maximum. Enfin, il doit reprendre le même mouvement, mais cette fois-ci, en poussant son bassin vers l’avant. Le patient peut effectuer ce mouvement le matin avant de se lever du lit et le soir avant de dormir.

Étirement de la chaîne musculaire postérieure

L’étirement de la chaîne musculaire postérieure est un mouvement efficace pour atténuer les douleurs lombaires. Pour le faire, le patient doit s’allonger sur le sol et disposer ses jambes contre le mur. Il maintiendra ensuite cette posture pendant 5 minutes au maximum. Pour se relever, il doit descendre doucement ses jambes sur un côté et se servir de ses bras pour se redresser. Il est recommandé d’utiliser un coussin en dessous de la zone lombaire pour plus de confort.

Posture de l’enfant

Issue du yoga, la posture de l’enfant est un exercice simple à faire. Il aide à étirer les muscles de la région lombaire et à atténuer les douleurs. Pour faire cet étirement, le patient doit se mettre à genoux sur le sol. Ensuite, il doit allonger son buste en tendant les bras. Le patient a besoin de maintenir cette posture pendant une minute. Pour se relever, il doit dérouler lentement son dos. L’étirement est à faire plusieurs fois dans la journée.

Comment prévenir la lombalgie ?

Les douleurs dans le bas du dos ne sont pas fatales. Néanmoins, pour les individus qui préfèrent s’en préserver, il existe quelques recommandations à respecter. D’abord, il est important de pratiquer un exercice physique régulier. En effet, la musculation de la sangle abdominale et du dos aide à mieux soutenir le dos. Aussi, il est recommandé de garder une bonne posture, peu importe le lieu. En outre, privilégiez un matelas ferme et faites attention à votre poids.

 

 

Vous aimerez aussi :

Related Articles