Global Statistics

All countries
592,129,086
Confirmed
Updated on August 11, 2022 3:22 am
All countries
562,202,170
Recovered
Updated on August 11, 2022 3:22 am
All countries
6,444,786
Deaths
Updated on August 11, 2022 3:22 am

Douleurs aux testicules : Causes et Traitements

Les testicules font partie des organes reproducteurs de l’homme. Ils assurent de nombreuses fonctions, notamment la production des spermatozoïdes. Par ailleurs, il peut arriver que les testicules soient sujets à des douleurs. Ces dernières peuvent être liées à un traumatisme ou une infection bactérienne. Il est donc recommandé de consulter le plus tôt possible, afin que le médecin puisse déterminer la cause de ces douleurs et prescrire un traitement adapté. Que savoir des douleurs aux testicules ?

Douleurs aux testicules : quelles sont les personnes à risque ?

Les douleurs aux testicules représentent l’un des motifs de consultation les plus fréquents chez les jeunes hommes. À l’instar des jeunes hommes, les enfants ainsi que les adolescents peuvent aussi ressentir des douleurs aux testicules. Différentes raisons peuvent expliquer l’apparition de ces douleurs.

Causes des douleurs aux testicules

Les douleurs testiculaires peuvent avoir diverses causes. En effet, il peut s’agir :

  • D’un traumatisme ;
  • D’une colique spermatique ;
  • D’une torsion testiculaire ;
  • D’une infection orchi-épididymite ;
  • D’une varicocèle ;
  • D’un testicule oscillant ;
  • D’une hydrocèle.

Ces douleurs peuvent aussi être liées à une neuropathie.

Colique spermatique

Chez les hommes ayant moins de 30 ans, la colique spermatique représente la principale cause de douleurs aux testicules. Celle-ci résulte d’un manque de rapports sexuels ou d’une envie sexuelle énorme. Les douleurs qu’engendre une colique spermatique ne sont pas permanentes.

Infection orchi-épididymite

L’infection orchiépididymite est une forme d’infection sexuellement transmissible (IST). Elle est à l’origine d’une orchite (infection au niveau d’un testicule).

L’infection orchiépididymite se manifeste par des douleurs au niveau d’un seul testicule : elles sont donc unilatérales. De plus, les douleurs ressenties sont aiguës et pulsatiles. Les douleurs que provoque ce type d’infection peuvent être confondues à celles qu’engendre une torsion de testicule.

L’infection orchiépididymite est plus fréquente chez les adultes. Par ailleurs, en plus des douleurs testiculaires, cette infection peut se manifester par une fièvre, des signes urinaires ou des frissons.

En général, l’infection est provoquée par un germe urinaire. Il s’agit de l’Escherichia Coli. L’infection s’étend de l’urètre à l’épididyme. En dehors des douleurs aux testicules, une numération de la formule sanguine altérée permet au médecin d’identifier cette maladie.

Torsion testiculaire

Elle désigne une torsion du cordon spermatique. C’est ce dernier qui est chargé de relier l’un des testicules au reste du tractus génital. En effet, le cordon spermatique est formé de veines, d’artères et de nerfs. Les douleurs qu’elle engendre sont donc intenses et brutales. Quand un individu souffre d’une torsion testiculaire, il est exposé à des rougeurs ainsi qu’à une augmentation du volume du testicule atteint.

La perte de fertilité du testicule touché est la principale complication de cette pathologie. Lorsque celle-ci n’est pas prise en charge une heure après son apparition, le patient risque de perdre sa fertilité. Aussi, une prise en charge tardive (06 heures après la manifestation de la torsion) expose le patient à une perte de testicule.

La prise en charge de la torsion testiculaire doit être immédiate. Très souvent, le médecin ne rencontre aucune difficulté pour reconnaître la maladie. En effet, le testicule touché devient tordu et hyper douloureux.

La torsion testiculaire est très courante chez les hommes de moins de 30 ans et chez l’enfant. Elle se manifeste lorsque le testicule n’est pas bien fixé au fond de la bourse ou en cas de cordon testiculaire trop long.

Hydrocèle

L’hydrocèle correspond à un épanchement de liquide à l’intérieur de la bourse. Quand une personne souffre de cette pathologie, sa bourse se remplit de liquide. Ce dernier provient de la vaginale. La vaginale est une tunique qui enveloppe les testicules.

La production du liquide a lieu entre les deux feuillets de la vaginale. Les personnes âgées sont particulièrement exposées à l’hydrocèle. En effet, cela s’explique par le fait qu’entre 50 ans et 60 ans, le liquide produit par la vaginale n’est pas évacué comme auparavant. L’hydrocèle se traduit par des douleurs testiculaires et une gêne.

Neuropathie

L’innervation du testicule est assurée par un nerf. Ce dernier prend forme au milieu du bas du dos, plus précisément vers la deuxième vertèbre lombaire L2. Quand ce nerf est malmené ou coincé sur son trajet, le patient peut ressentir des douleurs au niveau des testicules. Dans ce cas précis, c’est le nerf qui souffre et non les testicules. Cependant, il est souvent difficile d’établir le lien entre la douleur et sa cause.

Testicule oscillant

Encore appelé testicule ascenseur, le testicule oscillant est un phénomène qui se caractérise par des mouvements verticaux du testicule. En d’autres termes, ce dernier monte et descend dans le scrotum. Les facteurs de risque sont le froid, l’émotion ou le stress. La descente du testicule dans la bourse se fait de manière intermittente.

Les douleurs aux testicules que provoque le testicule oscillant sont aussi sporadiques. Elles peuvent survenir lors d’un effort physique ou d’un rapport sexuel. Le patient peut lui-même observer la montée du testicule. Il peut le faire redescendre en l’appuyant. Très souvent, les douleurs disparaissent dès que le testicule redescend dans le scrotum. La prise en charge du testicule oscillant est essentiellement chirurgicale. Elle consiste en la fixation du testicule à l’intérieur de la bourse.

Varicocèle

On parle de varicocèle quand les veines du cordon spermatique se dilatent. Cette affection se traduit par des douleurs testiculaires et une pesanteur dans la bourse. Le volume de la bourse peut s’amplifier quand la maladie devient plus grave. Le côté droit des testicules est moins touché par cette pathologie que le côté gauche.

Traumatisme

Un traumatisme ouun choc peut être à l’origine d’un hématome scrotal. Dans les cas les plus violents, on peut assister à une fracture. Habituellement, la cause est facilement identifiable lorsque cela se produit. Un accident ou un coup de pied aux testicules peut déclencher des douleurs testiculaires.

Cancer

Le cancer des testicules est rarement à l’origine des douleurs testiculaires. Les quelques fois où cela arrive, on note la présence d’une masse visible et perceptible au toucher.

Symptômes des douleurs aux testicules

Les symptômes des douleurs testiculaires se manifestent différemment. En effet, les douleurs ressenties peuvent être aiguës ou chroniques. Quand elles sont chroniques, le médecin a souvent du mal à les diagnostiquer. Les douleurs chroniques durent habituellement plus de trois mois. Elles peuvent être sporadiques ou constantes. Les douleurs chroniques ont un impact considérable sur la qualité de vie du patient. Elles sont souvent provoquées par une varicocèle. Les douleurs peuvent être aussi psychosomatiques. En d’autres termes, elles sont passagères. Très souvent, les douleurs psychosomatiques disparaissent d’elles-mêmes.

Quelles que soient les douleurs que ressent le patient, elles sont habituellement localisées au niveau de la peau qui enveloppe les testicules ou dans le scrotum. À ces douleurs s’associent des rougeurs, des gonflements et l’apparition d’une petite bosse. En outre, les symptômes des pathologies en cause peuvent aider le médecin à faire son diagnostic.

Par ailleurs, le diagnostic des douleurs aux testicules est très souvent symptomatique. Autrement dit, il repose sur les symptômes que présente le patient. Néanmoins, le médecin peut réaliser des examens complémentaires, lesquels vont permettre de confirmer le diagnostic. À cet effet, il peut faire une échographie ou un bilan bactériologique.

Traitement des douleurs aux testicules

Il est crucial de consulter le plus tôt possible quand on ressent des douleurs aux testicules. Un traitement précoce permettra d’éviter certaines complications comme la perte de fertilité. Bien qu’il soit rare, le cancer des testicules est le type de cancer le plus répandu chez l’homme. Sa prise en charge est chirurgicale et il est même possible d’en guérir.

Lorsqu’une torsion testiculaire est la cause des douleurs aux testicules, il est préférable d’agir le plus tôt possible pour éviter une nécrose de l’organe, ce qui conduit à son ablation. À travers une anesthésie générale, le médecin procède à une incision au niveau de la bourse. Celle-ci doit être petite. Une fois que l’incision est effectuée, il pourra détordre le testicule touché. Un remplacement du testicule par une prothèse est également envisageable.

Il est important de consulter particulièrement quand les douleurs sont accompagnées :

  • De nausées ;
  • De problèmes de miction ;
  • De douleurs abdominales ;
  • De rougeurs ;
  • D’écoulement pénien ;
  • De vomissements.

Au cours de la consultation, le médecin sera fixé sur le traitement à prescrire au patient. En effet, il peut recommander la prise d’antibiotiques, lorsqu’une infection orchiépididymite est suspectée. Il peut aussi opter pour une intervention chirurgicale, selon le cas.

Quelques gestes à adopter en cas de douleurs testiculaires

 En cas d’apparition de douleurs testiculaires, il existe des gestes à adopter pour se soulager un tant soit peu.

En premier lieu, il est conseillé d’appliquer une poche de glace sur la zone douloureuse. Celle-ci doit être posée délicatement. Cette astuce est très importante, car elle allonge la durée de vie des testicules, même en absence d’un apport sanguin. Par ailleurs, la poche de glace doit être enroulée dans un chiffon sec afin d’éviter les gelures. À défaut des poches de glace, une poche de légumes congelés peut être utilisée.

En outre, vous pouvez vous allonger sur le dos en attendant de recevoir les soins adéquats à l’hôpital. Cette posture apportera un soutien approprié aux testicules. Vous pouvez également prendre un bain tiède ou mettre un suspensoir.

Enfin, il est recommandé d’éviter les activités fatigantes et celles qui pourraient amplifier les douleurs sont à éviter. La meilleure solution est de se donner du repos.

Vous aimerez aussi :

Related Articles