Global Statistics

All countries
623,891,251
Confirmed
Updated on October 4, 2022 2:44 pm
All countries
602,590,214
Recovered
Updated on October 4, 2022 2:44 pm
All countries
6,552,191
Deaths
Updated on October 4, 2022 2:44 pm

E-liquide DLUO dépassée : existe-il un risque ? 

Signalons tout de suite que la consommation d’une cigarette électronique ou d’un e-liquide dont la DLUO est dépassée, ne présente pas de risque sanitaire. Ainsi, vous n’êtes pas obligé de vous en débarrasser très rapidement, lorsque le délai mentionné sur cet article est dépassé. Cela dit, il est important d’éclaircir quelques points relatifs au mécanisme du vieillissement d’un e-liquide. Notons déjà qu’un e-liquide ne se bonifie pas en réalité avec l’âge indiqué par le fabricateur, comme le ferait un bon vin. Significations des mentions sur un e-liquide, conséquences liées à la consommation et moyens de conservation d’un e-liquide DLUO dépassé dans cet article.

E-liquide : que signifient les mentions DLUO, DDM et DLC ?

Bien avant d’aborder les risques d’un e-liquide DLUO dépassée, il est important de comprendre l’information que fournissent les mentions présentes sur les étiquettes des produits de consommation. Depuis l’année 2015, le DLUO dont la signification est « Date Limite d’Utilisation Optimale » a changé de nom, en prenant le sigle DDM qui signifie « Date de Durabilité Minimale ». Le but de cette mention est de porter à la connaissance des consommateurs, la date à partir de laquelle le produit commence à être dépourvu de sa qualité. Il s’agit du même principe qui est appliqué, en ce qui concerne la mention « à consommer de préférence avant le« .

En effet, la mention DDM est complétée à titre informatif par le fabricant des liquides de la cigarette électronique et non à titre sanitaire. Il s’agit concrètement d’une date précisant le moment où le liquide commencera à perdre sa saveur selon le fabricant. Cela sous-entend qu’il est possible de faire usage de votre e-liquide, même si la DLUO mentionnée par le fabricant est dépassée. À cet effet, vous pouvez faire un tour sur vapi.fr, pour prendre connaissance des e-liquides pour cigarette électronique à -75% en DLUO dépassée, qui restent parfaitement consommables.

Cependant, la DLC qui signifie « Date Limite de Consommation », utilisée généralement pour les produits d’alimentation (tels que les plats cuisinés, la viande prédécoupée, etc.), n’est pas à confondre avec la DLUO ou la DDM. Celle-ci permet d’avoir une idée de la date après laquelle il n’est pas recommandé de consommer un produit. En cas de consommation de ce produit, cela peut constituer un grand danger.

E-liquide avec DLUO dépassée : est-ce dangereux ?

Lorsque la DDM ou la DLUO des e-liquides est dépassée, il est bien possible de consommer ces produits sans risque. La mention Date Durabilité Minimale a du mal à rentrer dans les habitudes des vapoteurs et nombreux continuent de la confondre avec la DLC. Or, cette dernière reste l’opposée de la DDM et une fois que cette date passée, la consommation du produit concerné reste néfaste pour la santé. Il est important de savoir que la DLC ne se retrouve pas sur les produits de vapotage, comme les e-liquides.

Alors, il n’y a pas de danger lorsque le délai de consommation mentionné sur vos e-liquides est dépassé depuis des mois. Le seul risque qui se présente est celui que vous faites encourir à vos papilles, lorsque vous utilisez un e-liquide qui n’a pas de saveur ou qui comprend un arôme très déprécié, comparativement à l’original. D’ailleurs, la vente des e-liquides dont la DLUO ou DDM est dépassée est autorisée et ils sont proposés à des prix intéressants par vapi.fr.

E-liquide avec DLUO dépassée : combien de temps met-il à se dégrader ?

Malgré que la consommation d’un e-liquide soit possible après la DLUO, il vaut mieux le consommer plus rapidement si votre objectif est de profiter de toutes ses qualités aromatiques. Notez que la DDM d’un e-liquide s’étend sur un à deux ans, dès la date où il a été mis sur le marché.  Mais les saveurs commencent généralement à s’estomper, voire disparaître, après quelques mois qui suivent la date d’expiration.

L’e-liquide est composé du propylène glycol et de la glycérine végétale, dont la conservation s’étend sur environ trois ans. En ce qui concerne la nicotine, si l’e-liquide en contient effectivement, le temps de conservation est d’environ cinq ans. Toutefois, les propriétés de la nicotine peuvent être facilement modifiées au préalable, en cas de conservation non idéale. Ainsi, l’e-liquide dont la DLUO est dépassée, peut être commercialisé et être consommé.

E-liquide : comment le conserver ?

En voulant stocker les e-liquides sur des mois, et même les consommer après leur DLUO, il est important de les conserver dans de meilleures conditions pour préserver leurs propriétés plus longtemps. Notons tout d’abord qu’il est possible que les arômes des e-liquides soient altérés, pour motif d’humidité et d’oxygène. C’est également le cas avec la nicotine, dont les propriétés peuvent subir des impacts négatifs.

En effet, pour la conservation, il faut veiller aux trois conditions suivantes :

  • Privilégier des endroits frais (près de 18° C) ;
  • Garder votre e-liquide à l’abri de l’humidité et de l’air. Il faut donc fermer hermétiquement les flacons des e-liquides pour assurer leur protection. Aussi, est-il important d’exposer moins les e-liquides à l’air libre ;
  • Opter pour un espace à l’abri de la lumière pour conserver votre e-liquide. Il faut donc éviter de laisser trop longtemps les e-liquides exposés au soleil, puisque ces produits de consommation n’apprécient par les rayons UV et la chaleur.

Lorsque les e-liquides ne sont pas bien conservés, cela peut être à l’origine d’une altération des éléments qui les composent. Bien qu’il soit possible de les consommer sans danger, il faut éviter à tout prix que les e-liquides soient altérés. En termes de changements notables en cas d’une mauvaise conservation des e-liquides, nous pouvons noter la dégradation de la qualité des saveurs.

Même si une mauvaise conservation ne présente aucun risque sanitaire, il est très probable que les e-liquides changent de couleur, prenant par exemple la couleur jaune ou brune. Étant donné qu’elle est une molécule très délicate, la nicotine peut être détériorée en cas d’une conservation non adaptée.  De ce fait, elle ne pourra plus avoir une action efficace sur l’organisme, et cela peut fausser vos plans, dans le cas où vous avez commencé le sevrage tabagique.

Enfin, l’utilisation des e-liquides pour la cigarette électronique après la DLUO, ne présente ni risque sanitaire ni danger. Vous avez donc la possibilité de les consommer, seulement qu’ils n’auront plus toutes leurs saveurs.

Vous aimerez aussi :

Related Articles