Accueil Bien-être Eau gazeuse : bienfaits et inconvénients pour la santé

Eau gazeuse : bienfaits et inconvénients pour la santé

0
Eau gazeuse : bienfaits et inconvénients pour la santé
Verre d'eau gazeuse

Inventée en 1766 et restructurée en 1782, l’eau gazeuse s’impose dans le quotidien de chacun. Elle est appréciée à cause de son goût et de ses qualités médicales. Cependant, elle n’est pas sans défauts. Alors, si vous voulez l’adopter, voici tout ce qu’il faut savoir!

Eau gazeuse : Définition, origine et différence

Depuis le 19e siècle, la découverte de l’eau gazeuse a révolutionné l’industrie alimentaire et le secteur de la santé. Au vu de ses nombreux bienfaits, il a attiré l’attention de nombreux chercheurs. Évidemment, les consommateurs de cette eau sont tout aussi intéressés par sa provenance et sa composition.

Eau gazeuse : quelle en est la définition ?

L’eau gazeuse est une eau particulière contenant un ou plusieurs gaz. Ces derniers se trouvent dissous par une action naturelle ou artificielle. Le résultat obtenu présente un énorme intérêt à la fois social et sanitaire.

 Pour ce qui est de l’ajout par voie naturelle, elle consiste à charger l’eau en dioxyde de carbone. Cette insertion se fait lors de sa remontée vers la source. Cette opération est faisable par soi-même ou à la maison.

Quant à l’addition de gaz par voie artificielle, elle peut aussi se réaliser à la maison. Toutefois, il est préférable qu’elle soit réalisée en pharmacie ou en usine. Cette manipulation consiste à utiliser le dioxyde de carbone ou des produits similaires pour créer de l’acide carbonique. Ajoutée à de l’eau, cette combinaison chimique donne de l’eau gazeuse.

Bon à savoir : il importe de préciser qu’il existe plusieurs types d’eau gazeuse. Il s’agit en occurrence de l’eau acidulée, de l’eau effervescente, de l’eau pétillante et de l’eau gazéifiée.

Eau gazeuse : quelle en est l’origine ?

La naissance de l’eau gazeuse remonte à l’an 1766. Elle a été créée par le chimiste suédois Torbern Olof Bergman. Ce dernier a pour but de reproduire les eaux naturellement effervescentes considérées comme indispensables pour la santé. Dans cette quête, il invente la technique de production de l’eau gazéifiée.

Après avoir effectué des tests, l’inventeur de l’eau gazeuse constate la saveur aigrelette de cette eau. Ce goût est similaire à celui des eaux gazeuses naturelles. Après une comparaison, il se rend compte que cette ressemblance de saveur est due à la présence de CO2. Dès cet instant, il juge prête son invention. Par conséquent, il communique au monde ce nouveau procédé scientifique.

Dès 1767, une nouvelle découverte est faite de manière indépendante sur l’eau gazeuse. En effet, l’Anglais Joseph Priestley trouve une autre méthode de mixtion de l’eau avec le dioxyde de carbone. Cette dernière se fait grâce à la suspension d’un bol d’eau au-dessus d’une cuve de bière. À l’époque, cette trouvaille est faite dans une brasserie locale de Leeds.

 Au cours de son expérience, Priestley découvre que ce nouveau traitement de l’eau lui octroie un goût agréable. Pour consolider sa thèse, il en offre à des amis comme boisson rafraîchissante. Plus tard, il va former l’équipe de la seconde expédition de James Cook dans la mer du Sud. Il l’a fait en pensant à tort que son eau gazeuse peut guérir le scorbut.

Cinq ans après sa découverte, en 1772, Priestley publie sa recette dans « Directions for Impregnating Water with Fixed Air ». Le contenu de son article établit que des gouttes d’huile de vitriol coulant sur de la chaux donnent du dioxyde de carbone. Dans cette composition, l’huile de vitriol est l’acide sulfurique. Outre ce détail, il décrit également la méthode de dissolution du gaz dans un bol d’eau.

Finalement, la dernière mutation de l’eau gazeuse va être faite par Johann Jacob Schweppe. Cette application pratique et commerciale de l’invention de Priestley est réalisée vers 1782. À partir de 1783, Johann Jacob va faire fortune avec cette nouvelle forme de boisson.

Bon à savoir : Au fils des décennies, bien d’autres inventeurs produisent de l’eau gazeuse en utilisant différents systèmes de fabrication.

Eau gazeuse et eau pétillante : quelle est la différence à faire ?

Sur le marché, il existe plusieurs types d’eau gazeuse. Nombreuses sont les personnes qui confondent souvent l’eau gazeuse avec l’eau pétillante. Bien qu’elles soient des eaux comportant des gaz, elles ont bel et bien des différences.  

Eau pétillante naturelle : que savoir ? 

L’eau pétillante est une eau contenant du dioxyde de carbone dès l’extraction du liquide. Les deux éléments, à savoir l’eau et le gaz, sont contenus dans la même nappe souterraine. L’action du CO2 est ensuite renforcée lors de la mise en bouteille. 

Eau minérale gazéifiée : que savoir ?

Plutôt une eau minérale plate, l’eau minérale gazéifiée est un simple liquide dans lequel le dioxyde de carbone va s’ajouter. Le moment précis de l’addition du gaz est lors de l’embouteillage. Hormis le gaz, d’autres composantes sont aussi ajoutées. Il s’agit en occurrence du sodium et d’autres minéraux.

Eau gazeuse : quelles en sont les multiples vertus ?

L’impact de l’eau gazeuse n’est pas uniquement sur le goût. Il est aussi utile à l’organisme grâce au règlement de certains dysfonctionnements organiques. Avant d’aborder la liste des avantages, il est important de souligner que cette eau est meilleure pour la santé que les sodas.

En effet, cette eau ne contient ni de calories ni de sucres, contrairement aux sodas. De ce fait, elle est une bonne alternative pour éviter les sodas. Elle convient aussi parfaitement aux personnes aimant avoir des bulles dans leur boisson, et ce, sans sucre.

Selon certaines rumeurs, la gazéification de l’eau est une cause probante de la dégradation de l’émail des dents. Cependant, aucune étude scientifique ne prouve cette hypothèse. Elle est donc fausse. Par contre, le sucre contenu dans les sodas est en mesure de provoquer la dégradation de l’émail des dents.

Eau gazeuse idéale pour la journée : top hydratation

La prise de l’eau gazeuse est une solution idoine pour rester plus hydratée tout au long de la journée. Elle est fortement recommandée lors des journées chaudes. Grâce à sa composition en eau, elle maintient le corps à la température idéale. Ainsi, l’eau gazeuse apporte 60% de l’apport en eau requis pour l’organisme.

En plus d’hydrater, l’eau gazeuse est plus facile à boire que l’eau du robinet. Pour cause, le goût de cette dernière n’égale pas celui de l’eau gazeuse. 

Grâce à cet apport en eau, cette eau donne la possibilité à son consommateur de donner le meilleur de lui-même. La performance se ressent tant sur le plan physique que sur le plan mental. En outre, grâce à une bonne hydratation, l’eau gazeuse peut réduire le stress oxydatif généré au cours d’un entraînement.

Une bonne régulation de la digestion

Le deuxième atout de l’eau gazeuse est une amélioration de la digestion. Pour réguler cette fonction, cette eau rehausse la capacité à avaler du consommateur. Cette vertu est confirmée par une étude faite sur cette eau pétillante.

Selon elle, l’eau gazeuse stimule les nerfs servant à manger mieux que toute autre boisson. Hormis cet avantage, cette eau permet de soulager l’envie d’étancher un dérangement ressenti au niveau de la gorge. Cette qualité est prouvée par une autre expérience menée par des scientifiques.

Un élément de perte du poids

La principale vertu de l’eau gazeuse est son action sur les graisses corporelles. La prise de cette eau contribue à la perte du poids. D’un point de vue scientifique, l’eau gazeuse permet aux aliments de rester plus longtemps dans l’estomac. Grâce à ce processus, le consommateur de l’eau gazeuse a une sensation de satiété. Par conséquent, le besoin de manger est considérablement réduit.

Une forte teneur en minéraux

L’un des atouts de cette eau est sa richesse en minéraux. Il s’agit principalement du :

  • Calcium ;
  • Magnésium ;
  • Sodium ;
  • fluor.

Grâce à ses apports, l’eau gazeuse répond à la majorité des besoins de l’organisme. Avec le magnésium, elle aide le corps à lutter contre le stress. Grâce au calcium, elle maintient et régénère la densité osseuse.
Grâce au sodium et au potassium, l’eau gazeuse alimente le corps en énergie au corps. Sa consommation est idéale pour une meilleure récupération après un effort intense. Elle est aussi efficace contre l’acidité des muscles grâce au bicarbonate qui s’y trouve.

Un excellent coupe-faim

Les personnes désirant garder leur ligne corporelle optent le plus souvent pour la consommation d’eau gazeuse. Ce choix n’est pas le fruit du hasard, car cette eau est un véritable allié anti-grignotage.

Les bulles de gaz contenues dans l’eau gazeuse font grimper le volume gastrique. Ce faisant, ils participent à la sensation de satiété. De ce fait, ils inhibent l’envie de consommer davantage de nourriture.

Un booster de la circulation sanguine

L’eau gazeuse possède une vertu très importante, mais peu connue : la régulation de la circulation sanguine. Sa consommation favorise grandement la régulation du pH du sang. Ainsi, elle en débarrasse les toxines et le ramène à un niveau plus neutre. Avec cette amélioration de la circulation sanguine, la sensation de jambes lourdes disparaît.

Un préventif contre affections cardiovasculaires chez la femme

Spécifiquement chez la femme ménopausée, l’eau gazeuse est en mesure de réduire le risque de maladie cardiovasculaire. Selon un rapport d’étude, l’absorption d’eau gazeuse riche apporte du sodium à l’organisme.

De ce fait, elle est capable de diminuer le mauvais cholestérol (LDL). Elle réduit aussi des marqueurs inflammatoires et la glycémie. Par ailleurs, le bon cholestérol (HDL), quant à lui, est augmenté.

Eau gazeuse : quels inconvénients pour l’organisme ?

L’eau gazeuse n’a pas que des effets positifs sur la santé. En fonction des conditions, elle peut créer des gênes et/ou des maladies plus ou moins graves.

Dysfonctionnement gastro-intestinal

Malgré le grand nombre de bienfaits de l’eau gazeuse sur la santé, il existe des preuves du contraire. En effet, lorsque le consommateur ne souffre d’aucun trouble, cette eau fait augmenter son taux de ghréline. Il s’agit de l’hormone responsable de la hausse de l’appétit.

Par conséquent, les ballonnements et l’inconfort gastrique sont ressentis par le consommateur. Cela est possiblement dû à l’action de l’acide carbonique.

Des anomalies au niveau des reins

La consommation excessive de boissons gazeuses, notamment de l’eau gazeuse, crée un problème au niveau du système rénal. Le principal risque encouru est l’incontinence urinaire à l’effort. Il y a aussi l’hyperactivité de la vessie. Toutefois, cette dernière maladie est plus présente chez les femmes de plus de 40 ans.

Un risque cardiovasculaire

Nul n’est sans savoir que l’eau gazeuse améliore les mécanismes de vasoconstriction et le rythme cardiaque. Cependant, elle contribue aussi à la création de quelques problèmes au niveau du cœur. Au nombre des complications, il y a l’augmentation du poids et de l’indice de masse corporelle. Les taux de triglycérides s’en retrouvent aussi rehaussés.

Une nuisance au développement osseux

N’étant pas fluorée, l’eau gazeuse semble ne pas contribuer à l’évolution des dents de jeunes personnes. Toutefois, il n’existe aucune donnée prouvant cette théorie. Par contre, une chose est certaine, les femmes ménopausées ne sont pas touchées par ce problème.

Eau gazeuse en entreprise : les atouts

La mise à disposition d’eau gazeuse dans une entreprise contribue à rehausser la productivité. Elle permet aux collaborateurs de profiter de tous ses bienfaits notamment :

  • une bonne hydratation ;
  • un renflouement d’énergie ;
  • une bonne concentration.

Elle leur évite aussi des situations relatives au saut d’humeur. Mieux, l’eau gazeuse permet d’éviter l’irritabilité. De manière générale, la disponibilité de l’eau gazeuse favorise une meilleure santé à toutes les personnes présentes dans l’entreprise.

La consommation d’eau gazeuse est idéale pour tout le monde. Cependant, ses actions bienfaisantes peuvent avoir des conséquences. Ces dernières sont plutôt présentes en cas de consommation trop régulière et excessive. Il faut donc réguler la consommation pour éviter ces désagréments.