Global Statistics

All countries
240,190,120
Confirmed
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
215,766,611
Recovered
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
4,893,211
Deaths
Updated on October 14, 2021 6:59 pm

Échographie abdominale : Définition, déroulement et indications

Pour détecter la présence de masses abdominales anormales (ganglions intra-abdominaux, calculs rénaux, calculs biliaires…) et de masses liquides notamment des kystes par exemple, une seule technique s’impose : l’échographie abdominale. Encore appelé l’ultrasonographie, cet examen d’imagerie indolore s’avère le moyen le plus sûr pour renseigner les patients sur l’état de certains de leurs organes.

En effet, il est principalement réalisé dans le but d’étudier les organes solides de l’abdomen et de la région pelvienne. De nos jours, cet examen est souvent utilisé en raison de son faible coût, de son innocuité et de son efficacité. Il vous a été prescrit une échographie abdominale à la suite d’une consultation médicale et vous aimeriez en savoir davantage sur cette forme d’examen ? Vous êtes sur la bonne page.

Qu’est-ce qu’une échographie abdominale ?

écho
L’échographie abdominale est un examen médical qui permet de visualiser les organes abdominaux comme les reins, le foie, la vésicule biliaire, le pancréas, la rate, les voies biliaires. Elle permet également d’observer également les vaisseaux sanguins et les organes du pelvis comme l’utérus et les ovaires chez la femme, la prostate et les vésicules séminales chez l’homme.

C’est une technique qui n’expose pas aux rayons X, mais qui est basée sur l’utilisation des ultrasons d’impulsions courtes émis par une sonde. En effet, les ultrasons traversent la peau et les tissus du patient pour atteindre les organes. Et compte tenu de la densité de ces derniers, ils se réfléchissent sur les parois des organes et produisent un écho, dont le retour permet d’obtenir des images.

De ce fait, l’échographie abdominale ne peut pas étudier les organes creux comme l’œsophage, l’estomac ou l’intestin. La réalisation de ce type examen s’opère via la paroi abdominale ou par voie endocavitaire. Généralement, cette technique d’imagerie médicale est réalisée par un radiologue.

Cependant, un médecin peut aussi le faire à condition d’être formé dans un cabinet de radiologie. Pour info, elle doit être réalisée sur une prescription médicale.

Comment se déroule une échographie abdominale ?

Pour faire une échographie abdominale, vous devez vous rendre chez le médecin-échographiste (radiologue ou autre spécialiste). Avant la pratique de l’examen, vous devrez passer au vestiaire pour vous dévêtir (on vous précisera les vêtements à enlever). Pour commencer l’examen, le médecin vous fera allonger sur une couchette le plus souvent sur le dos.

Lorsque vous êtes placé dans cette position avec le ventre découvert jusqu’en bas du bassin, le médecin-échographiste va appliquer un gel froid sur votre peau pour améliorer le contact avec la sonde. Ce gel est un conducteur qui permet de faciliter le passage des ultrasons à travers la peau et jusqu’aux organes et structures solides abdominales ainsi que le glissement de la sonde.

Le médecin déplace de temps en temps la sonde tout en exerçant de légères pressions. Il demande également au patient de tourner sur le côté, de prendre de l’air ou de souffler profondément, de bloquer la respiration. Dans certains cas, pour effectuer une étude plus fine de certains organes (vessie, prostate, ovaires, utérus), la sonde est introduite dans les voies naturelles (anus, vagin).

L’examen jouit d’une rapidité exceptionnelle puisqu’il ne dure qu’environ 10 à 30 minutes. Notez que pendant l’examen, le médecin peut même déjà faire des commentaires sur les images obtenues. Le compte rendu définitif sera envoyé à votre médecin traitant plus tard. Une fois que l’examen est terminé, l’on vous donnera du papier pour nettoyer le gel de votre peau. Vous pourrez manger et boire normalement.

Comment se préparer pour une échographie abdominale ?

Pour effectuer une échographie abdominale, aucune préparation particulière n’est nécessaire. Toutefois, pour que votre échographie abdominale soit un succès, vous devez respecter certaines directives et ce peu importe votre âge. Si vous êtes adulte et que votre examen a lieu le matin vous devez :

  • Éviter de manger un aliment solide ou liquide après minuit. Vous pourrez quand même prendre vos médicaments avec un minimum d’eau ;
  • Éviter de mâcher de gomme qui vous ferait avaler de l’air et ainsi dégrader la qualité de l’examen.

Dans le cas où l’examen aurait lieu après 13 h, vous devez :

  • Faire un jeûne de 4 à 6 heures avant l’examen. Vous avez la possibilité de prendre vos médicaments avec un minimum d’eau ;
  • Éviter de consommer des nourritures grasses le matin (muffins, œufs, fromage, saucisse, bacon, beurre d’arachides ou d’autres noix, beurre ou margarine). Par contre, vous pourrez par exemple manger, une portion de gruau avec des fruits, du pain avec de la confiture, ou tout autre aliment équivalent, etc. ;
  • Éviter de mâcher de gomme ;

Lorsque le patient est un enfant, il devra respecter les instructions suivantes :

  • Nouveau-né à 2 ans: rester à jeun pendant 4 h avant l’examen. Si l’enfant ne mange pas, il peut boire 2 h avant ;
  • De 3 ans à 13 ans: rester à jeun  4 h à 6 h de temps avant l’examen ;
  • 14 ans et plus: il faut consulter la section préparation à l’examen pour les adultes.

Outre ces directives, vous devez également vous munir de certaines pièces à savoir :

  • Votre carte vitale et attestation de mutuelle ;
  • Votre pièce d’identité ;
  • Votre ordonnance ;
  • Une liste de vos médicaments ;
  • Vos éventuels scanners, radiographies, échographies ou IRM réalisés auparavant ;
  • Vos résultats d’examens sanguins ou urinaires récents si vous en avez eu ;
  • Un compte rendu d’une éventuelle intervention chirurgicale.

Il est important de respecter les consignes qui vous auront été données. Elles conditionnent la qualité de l’examen et des résultats.

À quoi sert une échographie abdominale ?

L’échographie abdominale permet d’étudier précisément :

  • Le foie: son aspect général, son caractère homogène ou non, sa taille et ses contours. Il vérifie également la présence éventuelle de kystes ou tumeurs ;
  • La rate: sa taille, sa position et son aspect (détection éventuelle d’une rupture) ;
  • Le pancréas et ses voies internes dont le trajet final rejoint le cholédoque qui vient du foie: la présence de dilatation de leur calibre est un signe d’obstacle à l’évacuation de ces voies ;
  • La vésicule biliaire: mesure de sa taille, étude de sa forme pour s’assurer de l’absence de boue, de calcul, d’épaississement des parois (signalant une inflammation ou une infection) ;
  • Les voies biliaires situées à l’intérieur et à l’extérieur du foie: afin d’étudier leur aspect et la présence éventuelle d’une ou de dilatations, signe d’un obstacle ou obstruction des voies biliaires comme un calcul ou une tumeur ;
  • Les vaisseaux sanguins (artères et veines): étudier leur taille, position, présence ou non de dilatation ou anévrisme, la présence de plaques d’athérome ou de compression par une masse voisine ;
  • Les reins: taille, aspect, contours, positions, présence éventuelle de calculs, ou dilatation ou non des canaux excréteurs rénaux, du bassinet ou de l’uretère ce qui pourrait indiquer un problème à l’évacuation de l’urine ;
  • La recherche de gros ganglions (adénopathies) : leur nombre, leur trajectoire et leur localisation ;
  • La présence d’une ascite : c’est-à-dire la présence de liquide libre dans la cavité abdominale, qui oriente vers un problème de pression des gros vaisseaux et/ou hépatique.

Par ailleurs, l’échographie abdominale est utilisée pendant la grossesse en vue de suivre le bon développement du fœtus et de déceler d’éventuelles anomalies physiques.

Existe-t-il des contre-indications pour effectuer une échographie abdominale ?

échographie
L’échographie abdominale ne présente aucune contre-indication. De ce fait, tout le monde peut effectuer cette échographie, quels que soient l’âge et la situation. Il est possible de compléter cet examen par un scanner ou une IRM si un doute persiste sur une anomalie. Par ailleurs, certains chercheurs se sont inquiétés de l’action possible des ultrasons sur l’organisme.

Il s’agit particulièrement de son sur les cellules (riches en eau et en ADN) et sur les embryons en cours de développement. Cependant, aucune preuve n’a été trouvée pour confirmer cette inquiétude.

L’échographie abdominale est-elle douloureuse ?

Comme on le disait dans l’introduction, l’échographie abdominale est un examen d’imagerie complètement sans douleur. Néanmoins, vous pouvez ressentir une sensation de froid occasionnée par le gel qui sera enlevé à la fin de l’examen.

En conclusion, il n’y a aucun risque à effectuer une échographie abdominale. Il est possible de reprendre ses activités après l’examen.

1 COMMENTAIRE

  1. On ne nous a pas dit tout celà. « Éviter de manger un aliment solide ou liquide après minuit » c’est très bien mais passer une écho à 13.30, alors que la convocation indique d’être à jeun depuis une période d’au moins 5.30, ça ne colle pas ! Si la lecture est gênée par une opacité, il faut non pas mettre en cause l’obésité du patient, mais sur le compte des aliments pris le soir ou au réveil à 7.00 du matin. Si chaque opérateur fait come il veut et si Doctolib en rajoute une couche d’incomplétude dans sa convocation, nous n’avons fini de payer des examens inutiles. En plus avec la vessie pleine depuis le réveil, l’opérateur appuyant au maximum sur le ventre ne crée pas des conditions favorables. Qui est responsable de ce bazar ? La sécu, l’OMS, l’ARS, ou Doctolib ? Personne sans doute !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles