Global Statistics

All countries
647,989,682
Confirmed
Updated on December 1, 2022 6:29 am
All countries
624,508,582
Recovered
Updated on December 1, 2022 6:29 am
All countries
6,640,403
Deaths
Updated on December 1, 2022 6:29 am

Ectropion : causes, symptômes, traitements

L’ectropion est une affection dans laquelle la paupière inférieure se retourne vers l’extérieur, exposant la surface conjonctivale de l’œil, ce qui entraîne le frottement des cils contre la surface du globe oculaire. Il est généralement associé au vieillissement, mais peut être causé par un traumatisme ou certains médicaments. Cette affection peut être traitée par une chirurgie corrective, qui consiste à réduire la paupière inférieure pour qu’elle recouvre mieux le globe oculaire. Elle peut également être traitée par bon nombre de méthodes qui s’avèrent être très efficaces. Voici les causes, symptômes et traitements de l’ectropion.

Causes de l’ectropion

L’ectropion est une affection provoquée par un certain nombre de facteurs tels que :

  • Des problèmes de peau comme l’acné ou la rosacée ;
  • Le port de lentilles de contact ;
  • L’utilisation à long terme de stéroïdes pour le traitement de maladies comme l’eczéma ;
  • Une trop grande exposition au vent et au soleil.

Hormis cela, ce trouble peut être également causé par un accident vasculaire cérébral ou une autre lésion cérébrale, par des troubles neurologiques tels que la maladie de Parkinson et par des infections qui affectent le système nerveux ou les muscles oculaires et qui endommagent le tissu musculaire autour de l’œil.

L’ectropion peut aussi être lié à d’innombrables facteurs qui contribuent tous au frottement des cils contre la surface du globe oculaire. En voici quelques-uns.

Le vieillissement

L’une des principales causes de l’ectropion est le vieillissement. En effet, avec l’âge, la peau s’amincit et perd de son élasticité. Elle devient alors plus sujette aux déchirures et aux dommages causés par des frottements ou des blessures répétées. En conséquence, les personnes âgées peuvent avoir des tissus endommagés, qui ne parviennent pas à maintenir correctement leurs paupières.

Ectropion à la paupière inférieure – Crédit : informationhospitaliere.com
Ectropion à la paupière inférieure – Crédit : informationhospitaliere.com

De plus, la peau de la paupière inférieure devient fine et faible avec l’âge, ce qui entraîne chez certaines personnes un affaissement ou un détachement des fibres musculaires sous-jacentes. Les tissus qui soutiennent les paupières peuvent donc perdre leur capacité à rester en place et à assurer leur fonction de barrière entre les yeux et le monde extérieur.

Les blessures

L’ectropion est parfois aggravé par de nombreux facteurs, dont les blessures. Les blessures à l’origine de l’ectropion peuvent aller de petites égratignures à des blessures plus graves, comme les morsures de chiens et les morsures humaines.

Elles sont des causes qui augmentent le risque d’infection, surtout lorsqu’elles se produisent près de l’orbite. Un coup porté à l’œil peut endommager les muscles qui contrôlent le mouvement des paupières et les rendre faibles ou incapables de se contracter correctement.

Par ailleurs, une blessure à l’œil peut provoquer un ectropion en raison de la détérioration de certains muscles de la paupière. Le muscle releveur tire la paupière supérieure vers le haut, tandis que le muscle orbiculaire la tire vers le bas. Si l’un de ces muscles ou les deux sont endommagés, ils ne peuvent pas tirer leur paupière respective vers le haut ou vers le bas aussi bien qu’ils le devraient, de sorte qu’au lieu de se refermer sur la cornée comme il se doit pour empêcher les choses d’entrer, la paupière peut se tourner vers l’extérieur.

La chirurgie des paupières

La chirurgie des paupières, ou blépharoplastie est une intervention courante qui peut être réalisée pour aider à corriger les paupières tombantes. Cette procédure est particulièrement efficace si la personne a un excès de peau sur ses paupières supérieures ou des poches sous les yeux.

Cependant, si cette intervention n’est pas effectuée correctement ou si elle est pratiquée trop fréquemment, elle peut provoquer une perte d’élasticité des tissus, ce qui entraîne un ectropion. Ainsi, si une personne a subi des interventions chirurgicales sur ses paupières, cela peut augmenter le risque de développer un ectropionplus tard dans sa vie.

La ptose

Le ptosis, ou abaissement de la paupière est une cause fréquente d’ectropion. Cette affection survient lorsque le muscle releveur, qui soulève la paupière, est affaibli. Cela amène la paupière à s’affaisser et à recouvrir une partie ou la totalité du globe oculaire.

Dans certains cas, un œil atteint de ptose peut provoquer un ectropion par lui-même et dans d’autres cas, il peut aggraver une affection existante. Si une personne a une paupière tombante, elle peut constater que ses yeux se dessèchent plus rapidement que la normale. Cela est particulièrement vrai si elle a les yeux secs ou si elle a récemment subi une opération de la cataracte.

En outre, la ptose peut être causée par de nombreux facteurs, dont le vieillissement, un traumatisme ou la génétique. Elle peut entraîner une irritation, une inflammation et une perte de la vision.

La faiblesse musculaire

La faiblesse de certains muscles autour des yeux peut les faire tomber ou les tourner vers l’extérieur. Cela est dû à un manque de soutien de la paupière et peut provoquer un ectropion.

De plus, le muscle levator palpebrae superioris est responsable du soulèvement de la paupière supérieure. Si ce muscle devient trop faible, il ne peut pas soulever correctement la paupière et peut provoquer un ectropion.

La faiblesse de ces muscles peut être causée par une dégénérescence musculaire liée à l’âge ou par un traumatisme sur cette zone du corps. Elle peut également être causée par des lésions nerveuses, qui peuvent être provoquées par d’autres affections comme la maladie de Parkinson ou le diabète, ou elle peut être le résultat d’une blessure aux muscles eux-mêmes.

La faiblesse musculaire peut également être causée par d’autres facteurs, tels que :

  • Le manque d’exercice ;
  • Une alimentation insuffisante ;
  • Un mode de vie sédentaire.

Ainsi, la maladie s’installe lorsque les muscles qui contrôlent l’œil sont trop faibles pour empêcher l’œil de se tourner vers l’extérieur.

Les maladies

Certaines maladies, telles que les maladies thyroïdiennes, la paralysie de Bell et le diabète, peuvent également provoquer un ectropion.

Paralysie de Bell – Crédit : informationhospitaliere.com
Paralysie de Bell – Crédit : informationhospitaliere.com

Ces maladies entraînent souvent des symptômes de sécheresse oculaire, qui font que les bords de la conjonctive se tournent vers l’extérieur en raison de l’irritation causée par les tissus endommagés et/ou la sécheresse.

Ces maladies ont également été associées au développement de l’ectropion en raison de leur impact sur les niveaux d’inflammation dans les tissus du corps qui peuvent provoquer des cicatrices. D’autres maladies pouvant provoquer ce trouble sont l’herpès zoster (zona), la rougeole, les oreillons et la mononucléose infectieuse.

Traumatisme

Le traumatisme est l’une des causes les plus courantes de l’ectropion. Il peut s’agir d’une simple blessure physique ou d’un accident de la route plus grave. De plus, le traumatisme peut être causé par une variété de facteurs, notamment :

  • Une mauvaise hygiène ;
  • Des infections ;
  • Une blessure causée par un corps étranger, comme une écharde ou une griffure d’un chat ou d’un chien ;
  • Une cataracte.

En dehors de cela, le traumatisme du muscle orbiculaire est une cause majeure d’ectropion. L’orbiculaire est un muscle circulaire qui entoure l’œil. Il se contracte, tirant la paupière vers le bas pour couvrir l’œil lors du clignement des yeux. Lorsqu’il est endommagé, il ne peut pas se contracter correctement, de sorte que la paupière tombe vers l’extérieur et ne se ferme pas correctement. Les yeux sont alors vulnérables à l’irritation et à l’infection par la poussière et d’autres particules qui restent coincées dans les paupières.

La sécheresse oculaire

Les causes de la sécheresse oculaire – Crédit : informationhospitaliere.com
Les causes de la sécheresse oculaire – Crédit : informationhospitaliere.com

La sécheresse oculaire est une affection courante qui touche de nombreuses personnes dans le monde. Elle peut être causée par un certain nombre de facteurs, notamment l’âge, la génétique, l’environnement et même le mode de vie.

Elle peut provoquer une sensation de brûlure dans les yeux, ce qui peut pousser à cligner des yeux plus souvent que d’habitude. Cela peut provoquer un frottement constant de l’œil contre la paupière supérieure et provoquer un ectropion.

Par ailleurs, la sécheresse oculaire est une affection courante dans laquelle les yeux produisent moins de larmes et sont plus facilement irrités. Elle peut également entraîner une sécheresse, une rougeur et un gonflement des paupières, ainsi qu’une prolifération de cellules sur la paupière, appelée pannus.

Bien que la sécheresse oculaire ait de nombreuses causes, elle est le plus souvent associée au vieillissement et au diabète.

Symptômes de l’ectropion

Les symptômes les plus courants de l’ectropion sont un œil rouge, gonflé et irrité. Si une personne souffre d’ectropion, elle peut également ressentir un larmoiement et des difficultés à ouvrir les yeux.

Ces symptômes peuvent être légers ou graves, selon le niveau d’intensité de la maladie. Ils comprennent également :

  • Une paupière tombante qui s’affaisse plus que la normale ;
  • Une sensibilité à la lumière dans l’œil affecté (due à la l’exposition de la cornée à la lumière) ;
  • Des cils qui poussent sur la joue au lieu de recouvrir l’œil ;
  • Une sensation de picotement ou de brûlure dans les yeux.

Une personne atteinte d’ectropion peut également avoir des yeux secs ou des plaies douloureuses sur les paupières et les zones environnantes. Elle peut aussi souffrir d’une irritation de l’œil et de douleurs oculaires.

Par ailleurs, d’autres symptômes de l’ectropion sont les croûtes sur les cils et la paupière supérieure, la sécheresse des yeux, les démangeaisons autour des yeux et du nez, le gonflement de la paupière et l’obligation de cligner des yeux souvent pour garder une vision claire.

En dehors de cela, il peut arriver que la personne ressente une sensation de sable ou de grain dans l’œil. Il arrive également qu’elle subisse un inconfort lors du clignement ou de la fermeture des yeux et des difficultés à ouvrir les yeux (ou sensation de lourdeur des paupières).

Enfin, la paupière du malade peut lui sembler plus basse que la normale. Il peut aussi avoir une perte de la vision dans l’œil affecté, surtout si l’affection est présente depuis longtemps, une douleur dans la zone oculaire due au frottement constant du globe oculaire et une sensation de grésillement ou de brûlure lors du clignement des yeux.

Traitements de l’ectropion

Il existe plusieurs façons de traiter l’ectropion, en fonction de sa cause. Ainsi, s’il est causé par une affection cutanée comme la rosacée, des crèmes topiques et des antibiotiques peuvent être prescrits pour traiter l’affection sous-jacente.

Par ailleurs, si le patient a été diagnostiqué comme souffrant d’une infection ou d’une inflammation de la conjonctive, il peut recevoir une pommade ophtalmique, pour aider à guérir ses yeux et réduire le gonflement.

Si l’ectropion est causé par une blessure ou un traumatisme, une intervention chirurgicale peut être recommandée comme option de traitement, pour réparer les tissus endommagés ou resserrer les muscles relâchés. Cela permet d’éviter que d’autres dommages ne se reproduisent à l’avenir.

Un autre traitement courant de l’ectropion est l’injection de Botox. Ces injections sont conçues pour détendre les muscles qui tirent les paupières inférieures vers l’extérieur, afin qu’ils ne puissent pas causer de dommages supplémentaires.

D’autres traitements de l’ectropion comprennent :

  • L’application quotidienne de vaseline sur l’extérieur de l’œil pour l’empêcher de se dessécher et le rendre moins sensible aux irritations ;
  • L’utilisation d’une pommade contenant du chlorure de benzalkonium pour aider à prévenir l’infection autour de l’œil ;
  • L’utilisation d’une pommade contenant de la néomycine, du sulfate de polymyxine B ou du zinc bacitracine, en cas de rougeur ou de gonflement autour de l’œil.

Tous ces traitements de l’ectropion ont chacun leur utilité et leur efficacité, et ils peuvent éventuellement être combinés. Toutefois, ils ne sont pas adaptés à tous les patients. C’est pour cela qu’une consultation et une prise en charge médicales sont indispensables. Ces dernières permettent aussi d’envisager différentes alternatives.

Le strapping des paupières

Ce traitement consiste à utiliser du ruban adhésif autour de l’extérieur des yeux pour maintenir les paupières afin qu’elles ne se tournent plus vers l’extérieur. Le cerclage ne doit être utilisé que pour soulager temporairement les cas légers d’ectropion, car cette méthode peut provoquer une irritation autour des yeux à la longue.

De plus, le ruban adhésif pour paupières prend les paupières ensemble afin qu’elles restent fermées pendant le sommeil ou lors de l’utilisation de gouttes ophtalmiques pendant les heures d’éveil. Ce type de traitement peut aider à prévenir d’autres dommages et à réduire la gêne provoquée par le frottement des yeux ouverts l’un contre l’autre.

La correction chirurgicale

Le traitement ultime de l’ectropion est la réparation chirurgicale. Ce type d’intervention est pratiqué par un ophtalmologiste ou un chirurgien-plasticien.

Elle n’est généralement pratiquée que lorsque les autres traitements ont échoué, ou s’il existe un risque de dommages permanents en l’absence de traitement. La chirurgie consiste généralement à retirer l’excès de peau de l’œil et elle peut contribuer à réduire la visibilité des paupières inférieures lorsqu’elles sont exposées à la lumière.

De plus, la chirurgie peut être pratiquée de deux manières différentes. La première est une greffe de peau de pleine épaisseur, qui est prélevée sur une autre partie du corps et placée sur la zone affectée pour aider à la refermer.

La seconde consiste en une greffe de peau en deux parties, qui est utilisée comme alternative aux greffes en profondeur, car elle est plus facile à réaliser et guérit plus rapidement que les greffes en profondeur.

Les autres types d’interventions les plus courantes utilisées pour traiter l’ectropion sont les suivantes.

La Tarsorraphie

Cette procédure consiste à suturer ensemble les bords des paupières afin qu’elles restent fermées au lieu de s’ouvrir. Elle est généralement pratiquée lorsqu’un seul œil est affecté par l’ectropion.

La Canthoplastie

Cette intervention consiste à repositionner les paupières. Elle peut également inclure la mise en place de points de suture pour les maintenir en place de façon permanente ou temporaire.

La Blépharoplastie

Dans les cas plus graves, une intervention chirurgicale appelée blépharoplastie est pratiquée pour réduire ou éliminer la peau qui recouvre une partie de l’œil. Elle répare les paupières supérieures tombantes en retirant l’excès de tissu et de graisse au-dessus des yeux, ce qui donne une apparence générale plus jeune.

Cette opération peut être effectuée dans le cabinet du médecin sous anesthésie locale ou dans une salle d’opération sous anesthésie générale. La blépharoplastie peut être pratiquée en ambulatoire ou en hospitalisation, selon les besoins de l’opération.

Pommades et crèmes

Elles sont appliquées directement sur la peau autour de l’œil, pour aider à la lubrifier et à l’hydrater. Elles peuvent également être utilisées, pour prévenir l’apparition d’une irritation dans les zones proches de l’œil. Enfin, elles sont utilisées pour soulager la douleur causée par la maladie, mais aussi pour accélérer la cicatrisation et la guérison, notamment après une chirurgie. 

Article précédent
Maladie de Verneuil : causes, symptômes, prise en charge
Article suivant

Vous aimerez aussi :

Related Articles