Global Statistics

All countries
643,290,708
Confirmed
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
621,043,526
Recovered
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
6,626,895
Deaths
Updated on November 21, 2022 11:59 pm

Eczéma nummulaire : Causes, Symptômes et Traitements

L’eczéma peut se présenter sous différentes formes dont celle « nummulaire ». C’est une forme assez particulière, car son origine reste toujours inconnue. Il dérange généralement les personnes à l’âge adulte et se manifeste sous forme de petites plaques arrondies. Cette maladie attaque surtout les membres inférieurs, en présentant des lésions inflammatoires rouges, qui irritent beaucoup. Découvrez ici, la description, les causes, symptômes et traitements possibles de cette pathologie

Qu’est-ce que l’eczéma nummulaire ?

Définition

Cette maladie peut être désignée sous trois appellations que sont :

  • Dermite nummulaire ;
  • Neurodermatite nummulaire ;
  • Dermatite discoïde.

L’eczéma nummulaire est l’un des différents types de l’eczéma, strictement clinique. La dermatite discoïde se manifeste, en faisant des plaques d’eczéma arrondies, en forme de pièces de monnaie.

Le nom eczéma nummulaire vient des petites plaques en forme de pièces de monnaie, qui apparaissent sur le corps. La particularité de ce type d’eczéma est, qu’il apparaît sans une réelle cause identifiée. Elle peut surgir du jour au lendemain, sans une allergie quelconque la provoquant.

Cette maladie récurrente et chronique peut également surgir chez les enfants, les jeunes et les adultes. Cependant, elle est bien fréquente chez les adultes d’âge moyen, jusqu’à ceux de la soixantaine. On observe une apparition plus accrue de ce type d’eczéma en hiver surtout. Il est donc important de nourrir correctement sa peau en cette saison, car la peau sèche favorise plus leur apparition.

Ce mal est une inflammation de la peau. Il est caractérisé par des lésions de forme ronde. Il peut être également caractérisé par des lésions eczémateuses discoïdes. Le diagnostic de cette maladie doit être effectué par un examen clinique.

Description de la pathologie

Les plaques arrondies de cette affection restent éloignées de la peau saine et sont le plus souvent disséminées sur les jambes et les fesses. Mais elles peuvent également toucher n’importe quelle partie du corps. Tout d’abord, on remarque des éruptions cutanées prenant l’aspect de plaques prurigineuses surélevées. Ensuite, on note des vésicules qui se mettent à se regrouper puis, à développer des croûtes.

Cette pathologie rend la plupart de ses souffrants atopiques. En effet, la dermite atopique est une maladie de la peau. Bien que non contagieuse, elle est quand même très récidivante et peut apparaître, plusieurs fois dans l’année.

Nombreux sont les patients atopiques ayant en réalité un eczéma nummulaire. Dans ces cas, on remarque chez les patients des plaques nummulaires, l’une à côté de l’autre. Ce sont les manifestations les plus récurrentes de la dermatite nummulaire atopique.

Cependant, certaines personnes ayant la dermatite nummulaire ne sont pas atopiques. Chez celles-là, les causes possibles de l’eczéma sont : une colonisation bactérienne ou des réactions allergiques de contact. Ces réactions peuvent être soit au niveau des lésions, soit ailleurs (auto-eczématisation). Quant à son traitement, il comprend des corticostéroïdes locaux et la photothérapie.

L’eczéma nummulaire subit-il des évolutions ?

L’eczéma peut connaître une évolution s’il n’a pas été bien traité ou s’il a été négligé. Au prime abord, il y a apparition des éruptions cutanées, prenant l’aspect de plaques prurigineuses surélevées. À un deuxième niveau, on note des vésicules qui se mettent à se regrouper, puis à développer des croûtes.

Il y a d’autres formes d’eczéma qui peuvent survenir, suite à un non-traitement. Les lésions apparues au premier niveau peuvent devenir très épaisses. Elles peuvent être de type lichen, avec prurit intense. Cette maladie encore appelée dermite nummulaire, étant chronique, subit des phases de poussée et de rémission.

Qu’est ce qui cause l’eczéma nummulaire ?

La cause de ce mal jusque-là n’est pas encore connue. Il peut se déclencher brusquement sans aucune raison précise. Même s’il apparaît très souvent chez les personnes souffrant ou ayant un antécédent d’eczéma atopique. Il faut noter que c’est une maladie non-contagieuse.

Dans la plupart des cas, ce sont certains facteurs irritants qui le déclenchent. Entre autres, on note : le contact avec des détergents puissants ou une hygiène trop agressive et irritante.

Bien que le gène du filigrane soit remis en cause comme facteur aggravant, l’eczéma nummulaire ne semble pas être dû à un facteur génétique. Suite à un bilan alimentaire allergologique, il n’est pas non plus dû à une allergie alimentaire. On retrouve parfois dans ce bilan, la présence de l’hexamidine, du nickel, et des sulfites, qui sont des allergènes classiques.

Par ailleurs, une antibiothérapie a conduit à l’hypothèse que, les eczémas nummulaires sont causés par des allergènes microbiens. Cette maladie de peau peut être aggravée par de nombreux facteurs. Comme facteurs aggravants, il y a l’alcool et le tabac. C’est la raison pour laquelle, il est conseillé aux patients de prendre note de toutes les sensations et événements précédant l’eczéma.

Quels sont les symptômes de la dermatite discoïde ?

Comme premiers symptômes de l’eczéma, on note les plaques de dermatite nummulaire. Elles sont érythémateuses et squameuses, généralement très prurigineuses et sont, en forme de pièces de monnaie bien délimitées. Elles restent bien séparées des zones de la peau saine, même si elles ne sont pas nettement limitées.

On pourrait en compter entre 1 et jusqu’à environ 50 plaques, ayant un diamètre généralement compris entre 2 et 10 cm. Elles restent également sur le tronc, mais très souvent sur les faces d’extension des membres et sur les fesses.

Comment faire le diagnostic de la dermatite discoïde ?

Ce diagnostic est basé sur un bilan clinique qui présente l’aspect et la distribution caractéristique des lésions cutanées. L’évaluation des patients doit être basée sur la recherche d’une atopie. Chez les patients non atopiques, des patchs tests peuvent être utiles car, une dermatite allergique de contact doit être envisagée.

Les diagnostics sont effectués sur la base de ces éléments :

  • Psoriasis : ses plaques sont généralement mieux délimitées ;
  • Impétigo : l’impétigo se présente dans la plupart des cas d’abord par des croûtes jaunes ;
  • Teign: celle-ci se manifeste typiquement d’abord par des plaques annulaires avec des squames qui, s’élargissent avec un éclaircissement central au fil du temps ;

Comment peut-on traiter l’eczéma nummulaire ?

Il n’existe pas de traitement miracle pour l’eczéma nummulaire. Sur cette base, il faudrait d’abord penser à surtout prendre des mesures de prévention contre ce mal. Entre autres, nous avons l’hydratation de la peau surtout en période d’hiver. L’application des lotions, crèmes émollientes et pommades peut garder la peau hydratée à tout moment et aider à prévenir la crise d’eczéma.

Malgré toutes les précautions prises, si elle survient, une antibiothérapie générale et une corticothérapie locale à usage simultanée, sont conseillées. La corticothérapie locale diluée reste inefficace. Mais la corticothérapie locale forte entraîne une amélioration avec souvent des rechutes passagères, dès l’espacement des applications. Le véritable problème reste la conduite du traitement d’entretien, après l’amélioration des lésions.

Sont aussi conseillés pour le traitement, les antihistaminiques oraux, les immunosuppresseurs locaux (comme le tacrolimus). Dans les cas les plus sévères uniquement, il peut être utilisé des UV, de façon très modérée.

En la présence d’un prurit intense, il est fait recours à des traitements nettement plus spécifiques. Tout d’abord, il s’agira d’apaiser les lésions sur la peau, en appliquant une crème au quotidien. Ce traitement apporte juste du confort, il ne traite pas les lésions.

Ensuite, il s’agira de faire disparaître les plaques. Cela nécessite l’utilisation quotidienne sur les lésions, d’une crème ou d’une pommade puissante, à base de cortisone (dermocorticoïde). Le traitement doit être prescrit par un dermatologue et peut prendre plusieurs mois.

Le traitement à base de cortisone

Il faut noter que la majorité des patients hésitent à suivre correctement les traitements à base de cortisone. En effet, ils ont peur d’avoir des effets secondaires. Par conséquent, ils ne suivent pas strictement le traitement administré. Ce comportement est inapproprié.

En effet, les patients peuvent être rassurés. L’application de cortisone se fait localement sur les parties affectées. Or, les effets secondaires indiqués sur la notice des médicaments sont ceux de la corticothérapie par voie orale.

Le traitement de l’eczéma nummulaire reste identique à celui de la dermatite atopique. Il s’agit en effet de traitements tels que :

  • Les antiprurigineux ;
  • Les corticostéroïdes ;
  • Le dupilumab ;
  • Les inhibiteurs topiques de la calcineurine (tacrolimus et pimécrolimus) ;
  • Le crisaborole.

Tous ceux-ci doivent être envisagés en cas de dermatite atopique nummulaire mais, les immunosuppresseurs systémiques ne sont pas nécessaires.

D’autres mesures alternatives pour traiter l’eczéma nummulaire

Dans le cas où le traitement à base de corticoïdes ne suffirait pas pour générer la peau normale, il faut la photothérapie. Vingt à trente séances de photothérapie peuvent être recommandées. La technique fait recours aux rayons ultraviolets, qui agissent comme anti-inflammatoire et est utilisée, pour traiter plusieurs maladies de peau. Entre autres, on a le psoriasis.

Cependant, le nombre de séances de photothérapie reste limité pour ne pas augmenter le risque de cancer de la peau. Dans le cas où cette photothérapie reste inefficace, on peut penser à la ciclosporine. C’est une molécule immunosuppresseur, souvent prescrite dans les formes sévères d’eczéma atopique, qui se prend sous recommandation d’un médecin.

Vous aimerez aussi :

Related Articles