Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Embolie pulmonaire : causes, symptômes et traitements

L’embolie pulmonaire est une complication grave entraînant une obstruction des vaisseaux sanguins dans le poumon et provoquant une insuffisance respiratoire. Cette obstruction se produit lorsque des débris de thrombose se détachent à partir d’une thrombose veineuse profonde et migrent vers les artères pulmonaires. Ces caillots sont souvent la conséquence d’un accident vasculaire cérébral, mais ils peuvent également provenir d’autres sources telles que la maladie cardiaque ou le cancer. Découvrez ici les causes, les symptômes et les traitements de l’embolie pulmonaire.

Causes de l’embolie pulmonaire

L’embolie pulmonaire peut survenir chez les patients diabétiques, les patients atteints de maladie cardiovasculaire et ceux souffrant d’une maladie vasculaire cérébrale en se situant n’importe où au cours du trajet du sang. Cette maladie est plus fréquente lorsque le sang circule dans les vaisseaux sanguins de petite taille, comme les artères pulmonaires. L’embolie pulmonaire se produit lorsqu’une thrombose étrangère traverse le corps et arrive au poumon. Elle peut causer un arrêt cardiaque et la mort.

Thrombose et embolie pulmonaire – Crédit : informationhospitaliere.com
Thrombose et embolie pulmonaire – Crédit : informationhospitaliere.com

Les causes principales de cette pathologie incluent :

  • Des maladies cardiaques telles que le dysfonctionnement des valves cardiaques ;
  • Une rupture d’anévrisme ou un caillot sanguin, qui se forme lorsqu’un vaisseau sanguin est endommagé ;
  • Des blessures dues à des coups ou des accidents de voiture ;
  • Des traumatismes crâniens comme la commotion cérébrale, la fracture du crâne et les bosses sur le crâne ;
  • Une fibrillation auriculaire (FA) qui est un type de dysfonctionnement du rythme cardiaque ;
  • La maladie artérielle coronarienne (MAC) ;
  • Une athérosclérose ;
  • L’accumulation de graisse ;
  • La présence de cellules tumorales, d’air ou d’autres particules qui se retrouvent piégées dans le flux sanguin.

Il y a un risque élevé d’hémorragie interne ou de défaillance de l’organisme, si l’embolie n’est pas traitée rapidement. L’embolie pulmonaire est considérée à cet effet comme l’une des causes majeures de décès et d’arrêts cardiaques. Elle survient principalement chez les patients ayant un taux de cholestérol élevé et chez ceux ayant subi un accident vasculaire cérébral.

Outre ces causes, le tabagisme est la cause la plus fréquente d’embolie pulmonaire. En effet, une personne fumeuse qui s’arrête de fumer peut développer une embolie pulmonaire quelques jours après son arrêt du tabac. Toutefois, les risques d’embolie sont plus importants chez les femmes que chez les hommes. Cela peut être dû au fait que les femmes ne sont pas autant insensibles à la nicotine que les hommes, ce qui rend le processus d’arrêt plus difficile pour elles.

Par ailleurs, les thromboses arrivent lorsque des caillots se forment dans les artères et les veines. Ces caillots peuvent migrer jusqu’à la circulation pulmonaire, ce qui provoque une embolie pulmonaire. La plupart des thromboses ont lieu dans les membres inférieurs parce qu’ils sont moins bien irrigués que d’autres parties du corps.

Dans tous les cas, une personne qui fait une embolie pulmonaire a besoin de soins médicaux d’urgence, afin de prévenir le risque de complications graves.

Symptômes de l’embolie pulmonaire

Embolie pulmonaire – Crédit : informationhospitaliere.com
Embolie pulmonaire – Crédit : informationhospitaliere.com

Les symptômes de l’embolie pulmonaire varient en fonction du degré d’atteinte et de la partie du sang touchée. Les signes et symptômes peuvent inclure une douleur thoracique, des difficultés respiratoires ou une respiration sifflante.

Parfois, ce sont les symptômes d’une crise cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébral qui provoquent l’hospitalisation. Les symptômes de l’embolie pulmonaire peuvent inclure une sensation d’oppression thoracique, des complications respiratoires graves, telles que l’asphyxie ou la paralysie du diaphragme, une toux sèche et des expectorations blanches ou sanglantes.

Il peut également arriver que le patient ressente une douleur thoracique intense et un essoufflement, souvent difficile à diagnostiquer, mais qui peuvent être attribuées à des facteurs génétiques. Lorsqu’il y a embolie pulmonaire, la personne atteinte peut aussi souffrir de faiblesse musculaire, de maux de dos ou des jambes et de crampes abdominales. Outre cela, il peut également avoir des maux de tête violents, des nausées, de la fièvre, de l’hypotension ou faire une syncope.

En dernier lieu, une sensation de brûlure au niveau du thorax, des difficultés respiratoires, une sensation de chaleur ou de froid, accompagnée parfois d’un malaise généralisé et une sudation excessive sont d’autres symptômes que peuvent ressentir le patient.

Les symptômes de l’embolie pulmonaire sont différents selon le type de blocage d’artère qui alimente l’embolie et varient en fonction du type d’embolie.

Traitements de l’embolie pulmonaire

On sait que l’embolie est une condition dans laquelle un caillot sanguin se déplace vers les poumons. Le blocage provoque une hypertension pulmonaire, qui peut être mortelle.

Le traitement d’une embolie dépendra de sa gravité, mais certaines étapes de base peuvent aider à prévenir une embolie.

Les patients atteints d’embolie pulmonaire doivent être traités immédiatement par des médecins spécialistes qui connaissent cette affection. Ils peuvent être soignés avec un traitement conservateur ou un traitement chirurgical.

Le traitement conservateur peut inclure :

  • La thrombolyse ;
  • La cathétérisation percutanée avec aspiration ;
  • L’angioplastie primaire ou secondaire.

Il implique la mise en place de traitements médicamenteux qui permettent de réduire le risque d’hémorragie. Le traitement doit être adapté à chaque patient, afin qu’il soit efficace et sans risque. 

Le traitement chirurgical quant à lui comprend une intervention par voie veineuse ou par voie artérielle, en fonction du type d’embolie pulmonaire et le traitement préventif qui est indiqué lorsque les personnes sont en phase d’établissement d’une embolie pulmonaire. Ce dernier permet de réduire la taille des caillots sanguins.

La thrombolyse est aussi un traitement qui peut être administré pour la prise en charge de l’embolie pulmonaire. Il s’agit d’une intervention concernant les médicaments qui permettent d’agir sur l’accumulation de caillots sanguins dans les artères et les veines du corps humain. Les médicaments thrombolytiques entraînent la dissolution des caillots de sang dans les vaisseaux sanguins.

Les personnes atteintes d’embolie pulmonaire doivent recevoir une thrombolyse dans un délai de 6 heures après le début des symptômes. Cela permet de réduire le risque de complications graves, comme une insuffisance respiratoire aiguë ou un accident vasculaire cérébral.

Comme autre traitement, il y a la chirurgie qui est la seule option pour les patients souffrant d’embolie pulmonaire massive. La ventilation mécanique est quant à elle une technique utilisée pour assurer que les poumons puissent se vider de l’air qu’ils contiennent, quand ils ne peuvent pas le faire naturellement. Enfin, l’administration d’un traitement par anticoagulants permet d’empêcher les caillots de se former dans les vaisseaux sanguins.

Vous aimerez aussi :

Related Articles