Global Statistics

All countries
552,070,466
Confirmed
Updated on June 30, 2022 4:28 pm
All countries
524,836,592
Recovered
Updated on June 30, 2022 4:28 pm
All countries
6,356,725
Deaths
Updated on June 30, 2022 4:28 pm

Éperons osseux : comment traiter les ostéophytes ?

Les éperons osseux encore appelés ostéophytes sont des excroissances osseuses lisses, qui se développent généralement le long des bords osseux. Les ostéophytes se forment au niveau des articulations. Cependant, ils peuvent également se former sur les os de la colonne vertébrale.

Les éperons osseux sont dus aux lésions articulaires associées à l’arthrose. Ils peuvent causer de fortes douleurs et sont en partie responsables des limitations du mouvement articulaire. Dans la plupart des cas, il n’y a pas de symptômes et donc ils peuvent passer inaperçus pendant des années.  Quels sont donc les causes et traitements des ostéophytes ?

Quelles sont les causes des éperons osseux et qui peut en être victime ?

Lorsque le corps réagit à une anomalie autour d’une articulation donnée par exemple, des éperons osseux peuvent commencer à se former. La principale cause des éperons osseux est l’arthrose, une forme d’usure qui se produit lorsque le cartilage qui amortit les os commence à s’user.

Le corps réagit suite à l’épuisement continu du cartilage protecteur et à l’exposition des os. Cette réaction se manifeste par l’inflammation des structures entourant les articulations. Il en résulte que les ligaments commencent à s’épaissir. Les dépôts de calcium créent par la suite une nouvelle croissance osseuse : il s’agit alors d’un éperon osseux

On peut considérer cette formation d’éperon osseux comme l’effort du corps à augmenter la surface de l’articulation exposée. En d’autres mots, on peut dire que c’est une mesure de protection que le corps prend pour réparer tout impact ou force qui peut être appliquée à cette articulation. Inopportunément, c’est l’effet inverse qui se produit, car cette nouvelle croissance osseuse limite la mobilité articulaire. Par ailleurs, cela resserre les nerfs et tissus qui desservent l’articulation concernée.

La spondylarthrite ankylosante peut aussi être une autre cause des éperons osseux. C’est une maladie rare, caractérisée par une inflammation chronique au niveau de la colonne vertébrale. Avec le temps, la spondylarthrite ankylosante relie les petits os de la colonne vertébrale. Le corps réagit en formant des ostéophytes rachidiens.

Vous pouvez aussi être exposé aux éperons osseux si vous êtes né avec des problèmes osseux ou que vous souffrez d’une sténose spinale (rétrécissement de la colonne vertébrale).

Les personnes de 60 ans ou plus sont plus exposées aux ostéophytes. Néanmoins, les jeunes aussi peuvent en souffrir, même si les chances sont réduites.  Les personnes qui souffrent d’arthrose sont beaucoup plus susceptibles d’avoir des éperons osseux. 

Les symptômes des éperons osseux

La plupart des personnes qui souffrent des éperons osseux ne le savent même pas.  Les symptômes des ostéophytes ne peuvent être apparents que lorsqu’ils commencent à exercer une pression sur les nerfs voisins, à se frotter contre d’autres os ou tissus ou à restreindre les mouvements.

L’on peut assister à la compression d’un nerf, suite à la formation des éperons osseux le long de la colonne vertébrale. Dans ce cas, et en fonction de la ligne nerveuse touchée, l’individu peut ressentir des douleurs dans plusieurs parties de son corps. Ce dernier peut avoir des douleurs dans les bras, les jambes ou des engourdissements. Il peut aussi ressentir une sensation épineuse dans les mains ou les pieds.

Dans le cas où les articulations des doigts sont atteintes, cela peut entraîner une enflure typique souvent associée à l’arthrite. Cela limite malencontreusement l’habileté des mains et des doigts. A cela peut s’ajouter des douleurs intenses, généralement lors des premiers stades de l’arthrite.

Si les éperons osseux se forment au niveau de la hanche, vous pourrez avoir de sérieuses difficultés de déplacement de votre hanche, avec des douleurs dans le genou. Selon l’emplacement, les ostéophytes peuvent limiter l’amplitude de mouvement de l’articulation de la hanche. 

Par ailleurs, l’éperon osseux peut rendre hyper douloureux l’extension et la flexion de vos jambes, s’il se produit dans le genou.

Voici en récapitulatif, les symptômes que vous pourrez avoir si vous souffrez des éperons osseux :

  • Douleur ou raideur lorsque vous tentez de bouger ou de plier l’articulation touchée ;
  • Spasmes musculaires ;
  • Crampes et faiblesses ;
  • Difficultés à contrôler la vessie ou l’intestin, si les ostéophytes appuient sur certains nerfs de votre colonne vertébrale ;
  • Bosses sous la peau ;
  • Gonflement d’un tendon voisin ;
  • Déchirures tendineuses ;
  • Réduction de l’amplitude des mouvements ;
  • Engourdissement ou picotements dans les bras ou les jambes, si l’éperon osseux appuie sur les nerfs de la colonne vertébrale.

Ces symptômes peuvent encore s’aggraver lorsque vous faites de l’exercice, ou lorsque vous essayez de bouger l’articulation touchée. L’éperon osseux peut également se détacher et se coincer dans la muqueuse de l’articulation. On parle dans ce contexte de « corps lâché ». Cela peut malheureusement bloquer l’articulation.

Bien que les ostéophytes puissent se développer à partir de n’importe quel os, ils sont particulièrement plus fréquents dans :

  • Les pieds(en particulier dans le talon, la cheville ou le gros orteil) ;
  • La colonne vertébrale ;
  • Le genou ;
  • Les mains ou les doigts ;
  • L’épaule ;
  • La hanche ;
  • Le cou.

Diagnostic des éperons osseux

Même sans symptômes, vous pourrez inopinément découvrir que vous avez un éperon osseux, lors peut être d’un autre test pour une condition différente. 

Si vous vous rendez chez votre médecin généraliste parce que vous soupçonnez un ostéophyte, il peut vous demander de décrire vos symptômes. Il peut également se renseigner sur vos antécédents médicaux ou ceux de votre famille. Votre médecin peut aussi tester l’amplitude de mouvement et la force de votre articulation.

Par la suite, il peut vous orienter vers un rhumatologue ou vers un orthopédiste. Le rhumatologue est un médecin spécialiste des problèmes articulaires. L’orthopédiste quant à lui, se concentre plus sur le système musculo-squelettique. Ces derniers peuvent vérifier si vous avez une bosse, et commander par la suite une radiographie afin de voir s’il s’agit vraiment d’un éperon osseux. 

Ils peuvent aussi utiliser d’autres tests pour diagnostiquer ce mal. Ces tests comprennent :

  • IRM : C’est un test qui utilise des aimants assez puissants ainsi que des ondes radio, pour faire des images d’organes et de structures de l’intérieur du corps ;
  • Tomodensitométrie : Encore appelée tomographie axiale calculée par ordinateur ou scanographie, c’est une radiographie qui permet de mieux voir des parties du corps ;
  • Essais électroconducteurs : Ces tests permettent de mesurer la vitesse à laquelle les nerfs envoient des signaux électriques. Ils permettront par exemple de montrer les dommages que les ostéophytes ont causés aux nerfs de votre canal rachidien.

Traitements des éperons osseux 

Les éperons osseux ne sont pas en eux-mêmes, un problème. Néanmoins, ils peuvent être révélateurs d’un problème sous-jacent qui peut nécessiter un traitement ; c’est le cas de l’arthrite par exemple. 

Si vous ressentez des douleurs, votre médecin peut vous recommander des analgésiques tels qu’un anti-inflammatoire non stéroïdien (l’ibuprofène) ou le paracétamol.

Si vous êtes en surpoids par exemple, perdre du poids vous aidera indubitablement à soulager, ne serait-ce qu’une partie de la pression sur vos articulations.

Au cas où les ostéophytes laisseraient un impact sérieux sur les aptitudes de la personne à fonctionner normalement, ils peuvent être enlevés grâce à une procédure chirurgicale. Cependant, la plupart des éperons referont surface, à moins que le véritable problème sous-jacent soit résolu. 

En présence des éperons osseux autour des doigts ou des orteils, s’en débarrasser permettra de diminuer la douleur et d’améliorer le mouvement des membres.

Si ces méthodes listées ne suffisent pas, votre médecin peut faire d’autres recommandations que voici :

  • Médicaments sous ordonnance contre la douleur : Si les analgésiques n’aident pas à vous soulager, votre médecin peut vous prescrire d’autres options plus fortes ou même une injection de cortisone ;
  • Physiothérapie : Les exercices et les étirements peuvent aider à réduire la douleur, améliorer l’amplitude des mouvements et renforcer les muscles qui sont autour des articulations ;

Comment prévenir les éperons osseux ?

Vous ne pouvez pas éviter les éperons osseux s’ils sont le résultat de l’usure naturelle de l’arthrite. Mais vous pouvez prendre des mesures pour les éviter, s’ils devraient être causés par d’autres situations. Voici listés quelques conseils pratiques:

  • Avoir une alimentation équilibrée avec du calcium et de la vitamine D, afin de mieux protéger les os ;
  • Faire régulièrement des exercices sportifs comme la montée d’escaliers ou la marche, afin de garder les os forts, tout en minimisant les dommages articulaires ;
  • Maintenez un poids santé afin de réduire le stress ;
  • Maintenir une bonne posture ;
  • Porter des chaussures avec une boîte à orteils large ;
  • Faire  monter ses chaussures par un professionnel afin qu’elles ne frottent pas contre les pieds lors des marches ;
  • Prévenir au mieux les blessures articulaires en s’étirant et en utilisant des techniques d’exercice sûres ;
  • Consulter un médecin dès que qu’on ressent des signes de problèmes articulaires (raideur, douleur, gonflement).

Les éperons osseux ne disparaissent pas à moins que vous ne subissiez une intervention chirurgicale pour les enlever. Même s’ils ne peuvent pas repousser après la chirurgie, d’autres peuvent se développer ailleurs dans le corps. C’est pour cela qu’il est recommandé d’être actif et de rester en bonne santé. 

Vous aimerez aussi :

Related Articles