Global Statistics

All countries
592,129,086
Confirmed
Updated on August 11, 2022 3:22 am
All countries
562,202,170
Recovered
Updated on August 11, 2022 3:22 am
All countries
6,444,786
Deaths
Updated on August 11, 2022 3:22 am

Érysipèle : causes, symptômes et traitements

L’érysipèle est généralement une infection aiguë qu’on peut encore qualifier d’altération de la peau. Cette affection se traduit souvent par l’apparition des taches rougeaudes, quelques fois très douloureuses. Elles apparaissent en général sur les jambes et parfois sur le visage. L’érysipèle est fréquemment constaté chez les personnes ayant certains problèmes de santé. Cette infection nécessite une bonne prise en charge pour éviter qu’elle s’étende. Quels sont les causes, les symptômes, les traitements de l’érysipèle et comment la prévenir ?

Les symptômes de l’érysipèle

Habituellement, l’érysipèle apparaît sous forme de rougeur ou d’une plaque rouge et très chaude qui provoque des douleurs atroces au toucher. Par ailleurs, cette infection se manifeste par :

  • Une apparition brusque de plusieurs taches rouges qui vont s’étendre sur toute la peau ;
  • Le gonflement de la partie de la peau qui a été infectée ;
  • Des douleurs fréquentes au niveau de la zone infectée ;
  • Des lésions sous la peau ;
  • Une forte fièvre qui survient fréquemment ;
  • Des frissons ;
  • Des maux de tête ;
  • Des abcès.

Quand ces signes apparaissent, une consultation ou une visite médicale s’impose. Ce sont des maladies infectieuses qui doivent être traitées tôt pour éviter le pire.

Les causes de l’érysipèle

L’érysipèle est une infection bactérienne liée aux streptocoques qui regroupent un ensemble de bactéries. Ces bactéries entrent profondément dans la peau à travers les plaies. Une petite lésion cutanée suffit pour faire passer des milliers de bactéries dans les différentes couches de votre peau. L’entrée de ces microorganismes peut se faire par :

  • Une irritation cutanée ;
  • Une plaie ;
  • Une brûlure ou un bouton ;
  • Une mycose des oreilles.

Ces causes sont multiples et sont à l’origine d’une infection faisant place à l’érysipèle. Néanmoins, la prise de l’âge serait, d’après des scientifiques, la cause secondaire de ce mal. En effet, cette maladie apparaît souvent chez les personnes âgées, des adultes ayant plus de 45 ans.

Les jeunes et les enfants sont très souvent épargnés, mais le staphylocoque ainsi que la varicelle font accroître chez ces derniers, les risques d’avoir l’érysipèle. Aussi, d’autres facteurs peuvent créer des conditions favorables à cette infection. Il s’agit du VIH, du diabète, du tabagisme, de l’alcoolisme et de l’obésité.

Par ailleurs, si l’érysipèle n’est pas diagnostiqué et traité, la bactérie streptococcique est en mesure de se multiplier et d’entrer plus aisément dans l’organisme. Elle crée dans certains cas des problèmes au niveau des reins ou une infection généralisée. Des fois, elle peut aggraver une maladie qui était déjà en voie de guérison.

Diagnostic de l’érysipèle

Le diagnostic de l’érysipèle peut être aisément établi par le médecin, grâce aux différents signes ou symptômes que vous présentez. La présence des taches rougeaudes sur le corps et la fièvre sont aussi des signes propres à cette affection. Cela facilite le diagnostic.

La recherche de la cause de l’infection est la tâche la plus importante, car c’est ce qui permettra de déterminer le traitement adéquat. Aussi, le médecin peut procéder à une analyse de votre sang. Il peut aussi effectuer un prélèvement de tissus au niveau de la plaie, afin de mettre en évidence la présence de la batterie responsable de l’infection.

Les traitements de l’érysipèle

Le traitement peut être fait à domicile, mais la nécessité d’une hospitalisation n’est pas à écarter. Principalement, les soins reposent sur une antibiothérapie encoreappelée traitement antibiotique. Il dure une ou deux semaines. Ce traitement antibiotique est pris par voie orale ou par injection. Le médecin conseille généralement l’utilisation d’une pénicilline et de l’amoxicilline.

Notons que c’est en absence de symptômes graves que l’érysipèle peut être traité par des antibiotiques. Des mesures obligatoires sont à respecter afin de faciliter l’efficacité de l’antibiothérapie. On peut avoir :

  • La mise au repos total de la partie infectée ou du patient ;
  • Le traitement des facteurs causant la maladie ;
  • Procéder à l’atténuation de la douleur.

Les traitements comme la prise d’anti-inflammatoire ne sont pas à négliger. Tout ceci pourra permettre à votre système immunitaire de contrecarrer cette infection, et une guérison totale pourra être envisagée au bout de 2 à 3 semaines.

Prévenir l’infection bactérienne

Pour prévenir une infection et éviter qu’un érysipèle survienne, il est conseillé de :

  • Procéder à la désinfection régulière de toute plaie ou tout bouton présent sur la peau ;
  • Traiter les affections cutanées ;
  • Eviter de toucher les boutons ou les plaies ;
  • Se laver les mains très régulièrement ;
  • Eviter surtout de prendre trop d’anti-inflammatoire ;
  • Traiter avec un plus grand soin les facteurs qui peuvent causer une infection ou un érysipèle.

Ces mesures ne prémunissent pas entièrement contre l’érysipèle, mais elles réduisent considérablement les risques de contracter cette infection.

Vous aimerez aussi :

Related Articles