Global Statistics

All countries
674,537,961
Confirmed
Updated on January 28, 2023 4:28 am
All countries
627,712,291
Recovered
Updated on January 28, 2023 4:28 am
All countries
6,756,820
Deaths
Updated on January 28, 2023 4:28 am

Fécalome: Symptômes et  solutions d’évacuation

Le fécalome est un dysfonctionnement de l’appareil digestif très fréquent chez les personnes âgées. En effet, il s’agit d’un amas de matières fécales dures et sèches stockées dans le côlon ou le gros intestin, bloquant ainsi le transit. Cette maladie est liée à plusieurs raisons. De ce fait, la connaître permettra d’avoir une idée des symptômes et des solutions pour l’évacuer. Que savoir sur le fécalome ? Quels sont les symptômes de ce dysfonctionnement ? Quelles sont les solutions d’évacuation de cette maladie ? Vous trouverez les éléments de réponses dans cet article.

Que savoir sur le fécalome ?

Le fécalome peut être défini comme un bouchon de selles dont l’accumulation dans la partie finale de l’intestin provoque un ralentissement du transit. En effet, les selles de la personne malade sont généralement déshydratées, très dures et s’accumulent au fur et à mesure. Ce qui finit par former une boule de matière fécale, constituant ainsi une gêne, pendant l’évacuation des selles. La maladie peut aussi toucher les personnes souffrant d’une constipation.

Stagnation de matière fécale – Crédit : informationhospitaliere.com
Stagnation de matière fécale – Crédit : informationhospitaliere.com

Par ailleurs, les causes de l’affection sont nombreuses. En réalité, elles sont généralement liées à la présence de certaines maladies ainsi que d’autres facteurs. Parlant des causes liées aux maladies, on peut évoquer :

  • Une tumeur colique qui peut empêcher l’évacuation des selles, et troubler les mouvements intestinaux. Ce qui fera cheminer les selles vers le rectum ;
  • La prise de certains médicaments dont les effets secondaires agissent sur le ralentissement du transit intestinal. Au nombre de ces médicaments, on distingue, les neuroleptiques, les médicaments contre la douleur contenant de la morphine ou la codéine, et les antidépresseurs ;
  • L’hypothyroïdie qui est un déficit des maladies thyroïdiennes.

En dehors de ces maladies, les autres facteurs causant la maladie sont liées à :

  • Une alimentation malsaine et pauvre en fibres ;
  • Des antécédents de constipation ;
  • L’âge ;
  • Une immobilisation récente surtout pendant les voyages.

Pour finir, les expériences ont également prouvé que la prise excessive de laxatifs peut provoquer une irritation de l’intestin grêle et déclencher le fécalome.

Quels sont les symptômes du fécalome ?

Les symptômes de la maladie qui doivent alerter sont entre autres :

  • Une envie régulière d’aller aux toilettes ;
  • Une fausse diarrhée par moment ;
  • Une constipation chronique ;
  • Des douleurs pendant l’évacuation des selles parfois accompagnées de sang ;
  • Des douleurs abdominales.

En outre, dans les cas les plus graves de la maladie, le fécalome peut provoquer une occlusion de l’intestin. De ce fait, le patient souffrira d’une incontinence ou rétention urinaire. De plus, il peut être atteint d’une confusion surtout s’il s’agit d’une personne âgée. Il peut également arriver de remarquer des thromboses veineuses pelviennes.

Comment se fait le diagnostic du fécalome ?

Pour diagnostiquer le fécalome, le médecin passe d’abord par un interrogatoire qu’il soumet au patient. Ce premier moyen permet en effet de comprendre les symptômes chez le patient et de formuler des hypothèses. Lesdites hypothèses seront d’ailleurs confirmées par d’autres examens.

Cela dit, une fois l’interrogatoire terminé, le professionnel de santé utilisera l’examen de toucher rectal pour diagnostiquer la maladie. Pour information, il s’agit d’une technique qui permet d’explorer dans les moindres détails du rectum. Elle est indolore et permet de connaître avec précision la partie victime de dysfonctionnement.

De surcroît, pendant l’examen, le médecin sentira au bout de son doigt une matière sèche et dure comme de la pierre. Il s’agit donc d’un signe très important pour diagnostiquer le fécalome.

Cependant, si le médecin doute de la présence d’une autre maladie ou du diagnostic réalisé, la possibilité lui est offerte de procéder à d’autres examens. Il s’agit notamment du scanner abdominal ou de l’imagerie. Ceci dans le but de confirmer la cause et le diagnostic de la maladie.

Comment évacuer le fécalome ?

La prise en charge des personnes malades se fait par l’évacuation totale du fécalome. Ainsi, pour y arriver, il existe certains moyens.

Les moyens médicaux

Tout d’abord, lors du toucher rectal, la fragmentation du doigt peut contribuer à déclencher le réflexe et donc faciliter l’évacuation du fécalome. Toutefois, c’est une manœuvre qui peut causer des douleurs au patient.

Ensuite, il est possible d’administrer des micro-lavements lorsque le volume du fécalome n’est pas élevé. Cela permet en fait de ramollir les selles pour réussir l’évacuation par les voies naturelles. Par contre, si le fécalome a un volume trop important, cette méthode de traitement sera inefficace.

Aussi, s’il s’agit d’une forme grave de fécalome, le traitement se fera par absorption de quelques litres de préparation pour coloscopie. Pour cette méthode, le spécialiste doit s’assurer que le patient ne présente aucun symptôme d’occlusion intestinale. A cette étape, il lui est recommandé de prendre la paraffine dans le but de protéger le rectum et d’empêcher la survenue des lésions.

Enfin, lorsque les solutions précédemment citées n’aboutissent pas, il faudra se tourner vers l’extraction sous anesthésie générale. C’est une méthode très efficace pour évacuer le fécalome.

Les moyens naturels

Hormis les moyens médicaux utilisés pour évacuer le fécalome, on distingue aussi ceux naturels. Pour que ces traitements naturels soient efficaces, ils doivent être initiés avant que le sujet soit atteint du fécalome. Autrement, il s’agit non seulement d’un moyen de traitement, mais également d’un moyen de prévention de la maladie.

Cela dit, il est conseillé de consommer de façon régulière des plantes à mucilages telles que les graines de lin, le psyllium. Il en est de même pour le son du blé et les pruneaux.

En outre, l’homéopathiepeut être envisagée en complément de la prise en charge médicamenteuse. Elle permet en fait d’évacuer le fécalome progressivement même si les selles sont dures.

Comment prévenir le fécalome ?

Il existe plusieurs moyens efficaces pour prévenir le fécalome. En réalité, la prévention de ce dysfonctionnement passe toujours par la prévention de la constipation. D’autant plus qu’il s’agit de l’une des causes les plus fréquentes de la maladie. Pour cela, il est recommandé de respecter les règles d’hygiène et de surveiller constamment son alimentation. De plus, il faudra faire du sport ou à défaut, marcher tous les jours pendant au moins une demi-heure.

Dans certains cas, il peut être conseillé de prendre des laxatifs par voie rectale pour prévenir la maladie. Mais avant tout, il faudra demander conseil au médecin pour éviter de se créer d’autres problèmes.

Article précédent
Article suivant
Cryothérapie : procédure, bienfaits et précautions

Vous aimerez aussi :

Related Articles