Global Statistics

All countries
589,301,186
Confirmed
Updated on August 7, 2022 11:50 pm
All countries
558,658,421
Recovered
Updated on August 7, 2022 11:50 pm
All countries
6,436,347
Deaths
Updated on August 7, 2022 11:50 pm

Ferritine élevée : quels aliments pour faire baisser le fer ?

Le fer est une substance nutritive très importante pour un fonctionnement optimal de l’organisme. Mais, lorsqu’il s’accumule de façon excessive dans l’organisme, cela peut être la source de nombreux problèmes de santé. Heureusement, on peut compter sur l’alimentation pour réguler la situation. Quand dit-on que le taux de ferritine est élevé ? Quels aliments consommer pour faire baisser la proportion de fer dans l’organisme ?

À partir de quelle valeur estime-t-on que le taux de ferritine dans l’organisme est élevé ?

Appartenant à la grande famille des protéines, la ferritine est la substance qui permet le stockage de fer dans l’organisme. Elle est alors d’une grande utilité, puisque le fer est un minéral qui intervient dans de nombreux processus de l’organisme comme la synthèse d’hémoglobine.

La ferritine se retrouve dans quasiment toutes les cellules du corps. Mais, la rate, la moelle osseuse et le foie sont les organes au niveau desquels on la retrouve le plus. On procède souvent à la mesure du taux de cette protéine, pour évaluer le niveau des réserves de fer de l’organisme. C’est d’ailleurs cette protéine qui est le premier marqueur touché dans le cas d’une carence en fer.

Dans des conditions normales, le taux de ferritine dans l’organisme de la femme est compris entre 18 et 160 nanogrammes par millilitre de sang. Cette valeur peut être nettement supérieure chez les hommes, qui eux, ne perdent pas du sang et donc du fer comme les femmes pendant la menstruation.

L’augmentation du taux de ferritine dans l’organisme peut être causée par de nombreux phénomènes. Les principaux sont les suivants :

  • Une surcharge de fer qui conduit à une production en excès de ferritine ;
  • Un dérèglement génétique qui se traduit par une mutation du gène responsable de la sécrétion de ferritine ;
  • La lyse cellulaire : c’est la destruction des cellules qui contiennent de la ferritine. Les cellules du foie, de la rate et des muscles sont les plus affectées.

Par ailleurs, des maladies inflammatoires et l’hémochromatose peuvent aussi contribuer à une hausse du taux de ferritine.

L’alimentation reste un des meilleurs atouts pour venir à bout d’une hyperferritinémie.

Quels aliments pour faire baisser le fer en cas d’hyperferritinémie ?

Lorsque le taux de ferritine dans le sang est élevé, il faut suivre un régime alimentaire qui réduise l’apport de fer, et non qui la supprime. Par ailleurs, ce régime doit :

  • Prioriser les sources de fer non héminique ;
  • Réduire considérablement l’absorption de fer par l’organisme ;
  • Eviter les suppléments de vitamines ;
  • Intégrer les fibres alimentaires ;
  • Conserver un état nutritionnel stable et optimal.

Ainsi, plusieurs groupes d’aliments sont recommandés pour atteindre ces objectifs de régime pauvre en fer, pour faire baisser le taux de ferritine.

Opter pour les protéines végétales

Les avis sont encore mitigés sur la prise des protéines végétales dans le régime alimentaire pour hyperferritinémie. Néanmoins, les protéines végétales ne contiennent que du fer non héminique. Ce type de fer est très difficilement absorbé par l’organisme, contrairement au fer contenu dans les aliments d’origine animale.

Pour avoir un important apport de fer non héminique, les meilleurs aliments à consommer sont les légumineuses, le tofu, les œufs et les oléagineux.

Prendre du thé et du café

La consommation de thé et de café pendant les repas, permet de réduire considérablement l’absorption de fer par l’organisme. Cela est dû aux tannins que contiennent le thé et le café.

L’action du thé est encore plus importante, car il contient des antioxydants qui favorisent le maintien de la santé du foie. Et surtout, il contient moins de caféine que le café.

Dans le cas d’une hyperferritinémie, le thé et le café sont alors des boissons à intégrer absolument au régime alimentaire.

Consommer des aliments riches en fibres

En plus d’être des substances essentielles pour la santé de l’organisme, les fibres ont également la capacité de diminuer l’absorption de fer. En effet, les aliments qui contiennent des fibres alimentaires sont, pour la plupart, riches en phytates et en oxalates.

Pour avoir des bons niveaux de fibres, de phytates et d’oxalates dans l’organisme, il faut consommer les aliments suivants :

  • Les produits céréaliers complets ;
  • Le son de blé ou d’avoine ;
  • Les légumineuses ;
  • Le soja et la noix ;
  • Les haricots et les betteraves ;
  • Les fruits rouges et les figues séchées ;
  • Les rhubarbes ;
  • Le cacao et le chocolat ;
  • Les épinards ;
  • Les patates douces.

Bien d’autres aliments peuvent bien évidemment être rajoutés à cette liste.

Prioriser les aliments riches en calcium

Le calcium a une action inhibitrice sur l’absorption de fer par l’organisme. Les sources de calcium sont donc à inclure dans un régime alimentaire en cas d’augmentation du taux de ferritine dans l’organisme.

Pour cela, les aliments suivants sont à prioriser :

  • Le lait ;
  • Les fromages ;
  • Les yaourts ou tout autre produit laitier ;
  • Les sardines et le saumon ;
  • Le tofu.

Il est également possible d’inclure le lait de soja et les autres laits végétaux ayant des bons niveaux de calcium.

Par ailleurs, d’autres aliments spécifiques sont à inclure au régime alimentaire pour réduire l’apport de fer. Il s’agit notamment des graisses mono-insaturées, des produits peu sucrés, des antioxydants et de l’oméga-3.

Quels sont les aliments à éviter pour réduire l’apport de fer dans l’organisme ?

Consommer des aliments riches en fer non héminique, c’est bien pour faire baisser le niveau de fer. Mais, cela ne suffit pas. Il faudra aussi éviter les aliments qui contiennent du fer héminique. De manière générale, tous les aliments qui peuvent favoriser l’absorption de fer par l’organisme doivent être évités.

Éviter les aliments riches en fer

Ici, il est surtout question du fer héminique, la forme de fer la mieux absorbée par l’organisme. Il est vrai que de nombreuses études sont contradictoires à ce propos, mais, il vaut mieux l’éviter.

Ainsi, les aliments tels que la viande rouge, les abats, la volaille et le poisson doivent être évités. Cependant, il faut noter que ces aliments apportent aussi d’autres nutriments à l’organisme. Il n’est pas alors nécessaire d’arrêter de les consommer, mais d’en réduire les portions (75 grammes au lieu de 150 par exemple.

D’autres aliments riches en fer sont à éviter lorsque le taux de ferritine est élevé. Il s’agit notamment :

  • Des palourdes ;
  • Des abats ;
  • Du foie de volaille et de bœuf ;
  • De la dinde ;
  • Du rôti de bœuf ;
  • Du porc ;
  • Du saumon ;
  • Des sardines en conserve.

Ces aliments contiennent du fer facilement absorbé par l’organisme.

Se passer des fruits de mer crus et limiter la consommation d’alcool

Quand on a un taux élevé de ferritine, il vaut mieux consommer les fruits de mer bien cuits. En effet, ces fruits ; dont les huîtres en particulier ; contiennent une bactérie appelée « Vibrio Vulnificus » qui peut se révéler mortelle pour les personnes qui souffrent d’hyperferritinémie.

En ce qui concerne l’alcool, il augmente de façon significative l’absorption de fer par l’organisme. Il faut préciser que la consommation d’alcool peut fortement nuire à la santé du foie qui contient déjà trop de fer. Il est alors recommandé de ne pas consommer plus de deux verres d’alcool par jour.

Par ailleurs, les personnes atteintes de pathologies comme la cirrhose, la stéatose hépatique ou qui ont des concentrations élevées d’enzymes hépatiques, doivent totalement éviter l’alcool.

Réduire les produits sucrés

Les aliments et les boissons sucrés sont à éviter dans un régime alimentaire pour hyperferritinémie. En effet, le sucre, le fructose et le sorbitol augmentent la capacité de l’organisme à absorber le fer. Il est donc important de porter une attention particulière aux étiquettes des produits renfermant ces types de sucres.

Par ailleurs, les graisses saturées et trans ainsi que les produits industriels et transformés sont aussi à éviter.

Éviter les suppléments en vitamines et en minéraux

Lorsque le taux de fer dans l’organisme est important, il vaut mieux éviter les suppléments en fer ou en multivitamines. Les suppléments en zinc sont également à éviter car ce minéral est aussi facilement absorbé en cas d’hyperferritinémie.

Cela peut paraître surprenant, mais, la vitamine C augmente l’absorption de fer par l’organisme. On doit donc le bannir de l’alimentation. Toutefois, ce n’est pas pour autant qu’il faut limiter la consommation des fruits et légumes contenant de la vitamine C. Il faut les consommer entre les repas.

Quelques habitudes alimentaires à adopter pour faire baisser le taux de fer dans le sang

En cas d’hyperferritinémie, il est important de consommer certains aliments et d’en éviter d’autres. Il y a aussi certaines recommandations à prendre en compte pour que les effets soient à la hauteur des attentes.

Par exemple, il peut être intéressant de commencer à ajouter les légumineuses aux soupes, aux salades. Il est aussi possible d’ajouter une poignée d’oléagineux dans les salades, les soupes et les yaourts.

Par ailleurs, les apéritifs à base d’alcool doivent être remplacés par un jus de tomate, par exemple. Pour finir, les fruits sont à consommer en dehors des repas.  

Vous aimerez aussi :

Related Articles