Global Statistics

All countries
591,591,030
Confirmed
Updated on August 10, 2022 4:16 pm
All countries
561,791,706
Recovered
Updated on August 10, 2022 4:16 pm
All countries
6,442,821
Deaths
Updated on August 10, 2022 4:16 pm

Feuilles de ronce : Propriétés et Utilisations

Issue de la famille des rosacées, la ronce est une plante dont les vertus sont véritablement louées. Utilisée généralement dans la médecine non conventionnelle, cette plante est aussi recommandée par les médecins. De toutes ses parties, ce sont les feuilles qui sont les plus utilisées. En quoi sont-elles donc si précieuses ? Les explications ici !

Généralités sur la ronce

La plantede ronce détient, un impressionnant lot d’appellations vulgaires à savoir :

  • Mûrier de renard ;
  • Catimuron ;
  • Aronce,
  • Eronce ;
  • Mûrier sauvage ;
  • Mûrier des haies.

Tous ces noms proviennent du latin « Rubus fructicosus ». Toutefois, il faut attendre l’an 1175 pour que l’appellation de « ronce » soit connue. Sa provenance est le latin classique « rumex » dont, la signification en langue française est « dard ». Selon certaines rumeurs, cette densité nominative est due à la grande quantité de propriétés de cette plante médicinale.

Histoire de la ronce

La plante de la ronce, plus particulièrement sa feuille, était déjà utilisée par les médecins grecs. Ainsi, dès le 1er siècle, ses qualités astringentes et cicatrisantes étaient connues. Elle servait donc à guérir les soldats blessés pendant les expéditions. Les nobles bénéficiaient également de ses effets, pour maintenir leurs dentitions en parfait état.

La ronce est originaire des montagnes du Caucase, en plein cœur de l’Asie Mineure. Cependant, elle est répandue un peu partout dans le monde. Elle est trouvée principalement dans toute l’Asie, l’Afrique du Nord et, tous les pays d’Europe.

Caractéristiques de la ronce

Le mûrier sauvage se distingue par sa poussée en pleine nature. En effet, il ne se plante pas, mais grandit dans un habitat naturel. Avec sa taille de 2 mètres, il est considéré comme un arbrisseau, parce qu’il possède de longues tiges. Outre la longueur, ses tiges sont aussi flexibles, en plus d’être munies de petites aiguilles.

Quant aux feuilles, elles ont une apparence spéciale. Équipées de dents à leur bordure, elles se composent d’une nervure médiane, recouverte par des épines très fines. Ensuite, il y a les fleurs qui peuvent prendre deux couleurs à savoir : le blanc et la rose. Peu importe leur couleur, elles ont la forme de grappe et entourent le fruit de la ronce.

Appelé la mûre, le fruit de ronce est globuleux. Il prend la couleur noire, lorsqu’il atteint la maturité. Il est essentiel de notifier que ce fruit se mange. Par ailleurs, il est assez connu de toutes les personnes vivant à la campagne. Sa cueillette se fait au cours de la saison de l’automne. Par contre, les feuilles de ronce sont cueillies au printemps.

Les feuilles de ronce : qualités médicinales

  • Les acides férulique, cinnamique, ellagique, et caféique offrent aux feuilles de mûrier sauvage, des capacités anti-inflammatoires et antioxydantes. Ils leur confèrent également des propriétés anticancéreuses ;
  • L’acide chlorogénique agit positivement sur la santé, grâce à ses effets antiviraux, anti-hypertension, anti-obésité, neuro-protecteurs, et hépatoprotecteurs. Il faut y ajouter les facultés anti-inflammatoires, antimicrobiennes, antibactériennes, et cardio protectrices ;
  • Grâce au polyphénol qui s’y trouve, les feuilles de ronce agissent comme des chimio préventifs et neuro-protecteurs ;
  • Les tanins contribuent au ralentissement du vieillissement cellulaire et, à la réduction des risques de pathologies cardiovasculaires et de cancer ;
  • Les flavonoïdes composés majoritairement d’anthocyanes, protègent la peau contre les rayons ultraviolets. Ils se substituent à l’écran solaire et arrêtent les dégâts oxydatifs, responsables du vieillissement de l’épiderme.

Mûrier de renard : les différentes utilisations

La plante de ronce s’utilise de deux manières différentes. Il s’agit de l’utilisation gustative et de l’utilisation phytothérapique. Sa richesse en oligoéléments et éléments à haute valeur nutritive est la base de cette polyvalence.

Usages gustatifs

Les feuilles et les fruits du mûrier sauvage se mangent mais, de façon différente. La préparation se fait en fonction de la culture et de la position géographique. Évidemment, les méthodes d’apprêt des fruits diffèrent totalement de celles des feuilles.

Les fruits

Pour commencer, les fruits de la ronce se mangent en l’état, dès qu’ils sont à maturité. Les Amérindiens en récoltent en grande quantité, pour faire des réserves sur une longue période. Les peuples qui se trouvent au pôle Nord s’en servent, pour faire de la pâte aux fruits. Pour le faire, ils récoltent les fruits encore immatures et les conservent dans la graisse de phoque.

Ensuite, ils les sèchent puis, les préparent, en guise d’accompagnement à un plat ou, uniquement pour en manger. Les mûres séchées sont aussi utilisées comme ingrédients dans les puddings, les sauces ou encore, dans la pâte à pain. Les fruits du mûrier sauvage permettent également de faire de la crème glacée, des confitures et, des gelées.

Les feuilles

Tout comme les fruits, les feuilles de ronce se mangent crues aussi. Cependant, il n’y a que les jeunes pousses qui se consomment ainsi. Elles servent à faire de la sauce de légumes ou, elles sont ajoutées aux salades de fruits, pour en rehausser la saveur. Sa troisième utilisation est l’implication dans les infusions de thé.

À certaines occasions, les feuilles du mûrier sauvage servent à clarifier le vin. Pour d’autres fins, le recours à cette partie de la ronce est nécessaire, pour faire des vinaigres naturels.

Les fruits et les feuilles

Parfois, l’usage de toutes les parties de la ronce est requis pour fabriquer de la boisson. En effet, les Amérindiens s’en servent pour concocter leur propre bière. Outre la tige, les fruits, et les feuilles de ronce, le sucre d’érable est indispensable pour obtenir cet élixir. Néanmoins, il faut que les feuilles et les fruits soient séchés au préalable pendant quelques jours. Cette précaution est essentielle, pour une bonne fermentation de la bière traditionnelle.

Usages phytothérapiques

Sur le plan médicinal, les feuilles de ronce sont efficaces contre de nombreuses affections. Il s’agit de :

  • la diarrhée légère ;
  • des ulcères atones ;
  • des ulcérations de la gorge ;
  • la stomatite ;
  • les aphtes ;
  • la gingivite ;
  • les crevasses des mamelons en cas d’allaitement.

Il existe trois méthodes pour lutter contre les pathologies citées ci-dessus. En effet, pour guérir la diarrhée modérée grâce aux feuilles de ronce, il faut infuser 1,5 gramme de feuilles. Ensuite, il faut en prendre trois tasses par jour, à raison d’une tasse le matin, une tasse à midi et, une tasse le soir.

Pour ce qui est des ulcères atones et des crevasses, il faut des compresses. Le linge est imbibé dans la décoction de feuilles de mûrier sauvage puis, appliqué sur les lésions, 2 à 3 fois par jour. Le traitement des crevasses en cas d’allaitement, demande que la solution soit mise sur tout le sein.

Enfin, pour éliminer la stomatite, les ulcérations de la gorge, la gingivite, et les aphtes, le malade doit faire des bains de bouche. Il doit au préalable, faire l’infusion de feuilles de ronce séchées. Une fois prêt, il doit patienter 3 minutes, pour laisser refroidir. Puis, il fait deux bains de bouche quotidiennement.

Précautions à suivre pour un meilleur emploi

Les feuilles du mûrier renard ne présentent aucun danger pour l’organisme humain. En effet, aucune toxicité et aucun effet secondaire n’ont été relevés, jusqu’à ce jour. Néanmoins, il est préférable de respecter les doses prescrites, pour profiter au mieux des bienfaits de la tisane. La consultation d’un médecin est obligatoire, avant d’entamer l’utilisation de ce remède contre les symptômes cités.

En somme, la ronce peut s’utiliser dans son entièreté c’est-à-dire, de la tige aux feuilles. Ses propriétés chimiques fournissent de nombreux atouts à l’organisme humain. Ainsi, son usage est fait à titre curatif mais aussi, à titre préventif. Quelle que soit la technique de préparation, elles ne perdent pas leurs propriétés médicinales. En outre, la plante des feuilles de ronce est aussi bénéfique pour l’environnement.

Vous aimerez aussi :

Related Articles