Global Statistics

All countries
647,989,682
Confirmed
Updated on December 1, 2022 6:29 am
All countries
624,508,582
Recovered
Updated on December 1, 2022 6:29 am
All countries
6,640,403
Deaths
Updated on December 1, 2022 6:29 am

Fistule anale: symptômes, causes, opération

Une fistule anale est une complication d’un abcès anorectal qui se forme lorsque l’abcès se rompt et se draine dans la région périanale. Elle peut être classée comme interne ou externe, selon qu’elle est située à l’intérieur ou à l’extérieur du canal anal. Les fistules anales sont causées par un traumatisme ou un cancer et peuvent se manifester par divers symptômes, notamment des douleurs et un écoulement. Néanmoins, plusieurs méthodes médicales ont été mises au point pour procéder à leur traitement. Découvrez dans cet article, les symptômes, les causes et les différentes étapes de l’opération de la fistule anale.

Symptômes de la fistule anale

La fistule anale est une affection dans laquelle les matières fécales s’échappent de l’anus, soit en raison d’une infection, soit en raison d’une anomalie congénitale. Les deux types les plus courants de l’affection sont les fistules externes et les fistules internes.

Les fistules anales externes présentent souvent des symptômes tels que des démangeaisons, des brûlures et des douleurs autour de l’anus. Les fistules anales internes sont moins fréquentes mais plus graves. Elles provoquent souvent des douleurs lors de l’émission de gaz ou de la défécation. Les femmes souffrant de fistules anales internes peuvent également présenter des fuites de selles par le vagin ou l’urètre.

La fistule anale peut également survenir après une intervention chirurgicale, telle qu’une sphinctérotomie anale, ou à la suite d’une évacuation prolongée. Les symptômes de cette affection comprennent également :

  • Une incontinence fécale, ce qui signifie que des selles s’écoulent de l’anus;
  • Une sensation de pression ou d’inconfort dans l’anus;
  • Un écoulement malodorant provenant de l’anus;
  • Des gaz nauséabonds dans les sous-vêtements ou les pantalons.

Une personne qui souffre d’une fistule anale peut aussi ressentir plusieurs autres maux et difficultés.

Une douleur à l’anus ou au bas du rectum

Une douleur dans l’anus ou le bas du rectum peut être un symptôme de fistule anale. Elle peut être ressentie de différentes manières selon le type de fistule dont la personne souffre. En effet, la douleur peut être continue dans une zone autour de l’anus ou constante se déplaçant d’une zone à l’autre.

Une diarrhée ou écoulement de selles

Le symptôme le plus courant d’une fistule anale est l’écoulement des selles ou la diarrhée. Cela peut être très douloureux et provoquer une gêne. La douleur et l’inconfort sont généralement causés par une pression sur le canal anal. Cette pression peut se produire lorsqu’une personne  s’assoit ou marche.

De plus, la diarrhée en tant que symptôme de fistule anale peut être due à divers facteurs, notamment :

  • La diverticulite, qui est une affection se produisant lorsque les poches du rectum deviennent enflammées ou infectées;
  • Les tumeurs cancéreuses dans le canal anal pouvant provoquer des saignements anaux.

Cependant, ce symptôme peut ne pas se produire du tout chez certains patients souffrant d’une fistule anale. Cette différence s’explique par le fait qu’il existe plusieurs types de fistules anales, et que chaque type a son propre ensemble de symptômes.

Hormis cela, une personne atteinte d’une fistule anale peut avoir des difficultés à évacuer les selles et un ballonnement. Il peut avoir l’incapacité de vider complètement ses intestins ou sa vessie en raison de la pression constante conservée sur lui.

Il peut aussi avoir un besoin constant de vider ses intestins, même après être allé à la selle, et une gêne dans la zone environnante. Une sensation de plénitude dans le rectum, des douleurs pendant les rapports sexuels peuvent aussi être constatées lorsqu’une personne soufre de cette affection.

Par ailleurs, lorsqu’il y a fistule anale, cela signifie qu’il y a un trou ou une déchirure dans la peau près de l’anus ou du rectum. Cette déchirure permet aux bactéries de l’intérieur du corps de s’échapper par la peau. Aussi, cette affection est souvent accompagnée des hémorroïdes et des abcès, qui sont des collections de pus qui se forment sous la peau.

Causes de la fistule anale

Il existe plusieurs causes possibles de fistules anales. L’une d’entre elles est une maladie appelée maladie de Crohn, qui peut provoquer une inflammation de la paroi intestinale. Une autre cause est l’infection par le virus herpès simplex de type 1. Parmi les autres causes possibles de la fistule, il y a :

  • Le traumatisme de l’anus dû à une chirurgie gastro-intestinale ;
  • Les corps étrangers tels que les tampons ou les sutures qui se coincent dans le rectum;
  • Les hémorroïdes, causées par des efforts lors de la défécation;
  • La maladie anorectale.

Elle peut également être causée par une infection des tissus du rectum, une inflammation du canal anal et un cancer du côlon. L’affection est aussi causée par une blessure du canal anal, qui peut survenir lors d’un accouchement ou d’un rapport sexuel anal. Cette blessure permet aux excréments  de s’écouler de l’anus vers les tissus environnants et de créer un abcès autour de l’ouverture de l’anus. En se développant, cet abcès peut provoquer une irritation dans la zone qui l’entoure, entraînant une douleur et une gêne supplémentaire.

En outre, les fistules anales sont plus développées chez les personnes atteintes de la maladie de Crohn ou d’autres maladies inflammatoires de l’intestin. Cela s’explique par le fait que ces maladies provoquent une inflammation des intestins, qui deviennent alors enflammées et gonflées.

Cette inflammation permet aux excréments de s’écouler de l’intestin vers d’autres parties du corps, y compris le rectum, provoquant des infections.

La fistule anale est généralement causée par une constipation chronique ou une maladie chronique. Cependant, elle peut aussi être causée par une infection sexuellement transmissible et une croissance anormale des tissus. Les autres causes probables sont une mauvaise hygiène, des efforts pour aller à la selle et des rétrécissements de l’anus.

D’autres causes de la fistule anale sont :

L’utilisation excessive de laxatifs ou de lavements

Les lavements sont des solutions liquides qui sont insérées dans l’anus, tandis que les laxatifs sont des pilules ou des liquides qui sont avalés. En favorisant l’évacuation des selles, ces deux produits irritent la paroi du gros intestin.

L’utilisation excessive de laxatifs peut entraîner un dysfonctionnement anorectal, notamment une incontinence fécale et des fissures anales. Cela peut également provoquer une affection appelée mégacôlon, qui entraîne une distension extrême du côlon. Ce phénomène est dangereux car il peut engendrer une infection, voire la mort.

La radiothérapie

La radiothérapie est utilisée pour traiter le cancer de l’estomac, de l’anus, les cancers du sein, les lymphomes et les sarcomes.

Ce traitement utilise des rayonnements à haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses. La radiothérapie peut être administrée de plusieurs manières, notamment par des rayons externes ou internes.

Cette thérapie peut provoquer une fistule anale parce qu’elle détruit le tissu qui maintient l’unité de l’intestin. Les cellules qui tapissent ce tissu sont appelées fibroblastes, et elles permettent la croissance et la réparation normales de l’anus et du rectum. Lorsque la radiothérapie brûle ces cellules, le tissu commence à se dégrader, ce qui peut entraîner une fistule.

Une fistule anale survient également lorsque la radiothérapie endommage le sphincter anal, responsable du maintien des selles dans l’anus jusqu’à leur sortie. Les cicatrices résultant de cette lésion peuvent aussi causer des fuites fécales et une odeur qui peut être gênante.

Les médicaments

Les médicaments qui contiennent des corticostéroïdes peuvent provoquer la formation d’une fistule anale. Les corticostéroïdes sont souvent utilisés pour traiter des maladies inflammatoires comme l’arthrite et l’asthme. Ils agissent en réduisant l’inflammation de l’organisme, ce qui permet de réduire la douleur et d’améliorer le mouvement des articulations. Cependant, cela peut avoir un coût. Ces corticostéroïdes peuvent provoquer un amincissement de la peau autour de l’anus, ainsi qu’un amincissement des tissus à l’intérieur du rectum.

En dehors des corticostéroïdes, les antibiotiques, comme la ciprofloxacine sont utilisés pour traiter et prévenir les infections. Bien qu’ils soient généralement très efficaces, certains antibiotiques ont été associés à une réaction inflammatoire de la muqueuse intestinale, ce qui peut entraîner une fistule anale.

Les analgésiques sont également des médicaments utilisés pour soulager la douleur, mais ils ne sont pas destinés à une utilisation à long terme. Si une personne prend des analgésiques trop longtemps, son corps peut en devenir dépendant, entraînant des problèmes de santé tels que des problèmes anorectaux.

Les autres médicaments qui peuvent provoquer des fistules anales sont :

  • Les immunosuppresseurs, comme l’azathioprine;
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène et le naproxène;
  • Les médicaments de chimiothérapie comme le 5-fluorouracile et la mitomycine;
  • Les médicaments utilisés pour traiter le psoriasis comme le méthotrexate et l’acitrétine.

Si une personne remarque des symptômes de fistule anale dus à la dépendance à ces médicaments, il est préférable qu’il aille se faire consulter immédiatement.

Les maladies sexuellement transmissibles

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les maladies sexuellement transmissibles peuvent entraîner une fistule anale. En effet, une étude a montré que les personnes atteintes d’une infection sexuellement transmissible étaient plus susceptibles que les autres de développer une fistule anale. Une autre étude a révélé que les patients atteints du VIH/SIDA étaient deux fois plus susceptibles que les autres de développer des fistules anales.

Une autre raison pour laquelle ces maladies pourraient être une cause de l’affection est qu’elles peuvent provoquer une inflammation des tissus autour de l’anus et du rectum. Cette inflammation peut entraîner une cicatrisation qui peut se traduire par une ouverture anormale entre ces deux parties.

De plus, les maladies sexuellement transmissibles se propagent facilement par contact de peau à peau et peuvent généralement être traitées par des antibiotiques. Toutefois, si elles ne sont pas traitées, elles peuvent provoquer d’autres complications comme l’hépatite B ou C, l’infertilité et le cancer du foie.

Les rapports sexuels anaux sont un moyen de contracter des maladies sexuellement transmissibles comme la gonorrhée et la chlamydia. Ces maladies peuvent provoquer une infection des tissus entourant l’anus. Cette infection peut se propager dans la circulation sanguine jusqu’à une autre partie du corps et provoquer une fistule anale.

Procédé de l’opération de la fistule anale

La chirurgie de la fistule anale, également appelée chirurgie des anofistules, est une procédure utilisée pour traiter l’affection. Elle implique l’ablation chirurgicale de la fistule, qui est une petite ouverture entre deux parties du corps. Cette intervention peut être réalisée en ambulatoire ou à l’hôpital.

Avant toute intervention, le médecin fournira au patient des informations sur son état et les options de traitement. Il lui indiquera notamment s’il devra subir une intervention chirurgicale, quel type d’intervention il doit subir et ce qui se passe pendant le traitement. Le patient pourra également lui poser des questions pour être rassuré avant de passer à l’opération.

Il est aussi important de comprendre les procédures impliquées dans la chirurgie de l’affection avant de commencer le traitement. Cela peut aider dans la prise de décisions éclairées et dans la compréhension de ce à quoi s’attendre pendant la période de récupération.

La première étape de la chirurgie de la fistule anale consiste à diagnostiquer le problème. Cela implique de faire une radiographie de l’abdomen du patient et d’examiner ses selles à la recherche de signes d’obstruction.

Une fois ce premier diagnostic posé, le médecin établira un plan de traitement. En fonction de la gravité de l’état du patient, il pourra lui recommander l’une des nombreuses options thérapeutiques suivantes :

  • L’ablation chirurgicale de tous les tissus affectés;
  • La réparation chirurgicale de toute zone présentant des trous;
  • Le remplacement des sections affectées par des tissus sains provenant d’autres parties du corps du patient.

Dans de nombreux cas, l’inflammation et l’infection autour de la zone peuvent être traitées par des antibiotiques avant et après l’opération.

La première étape de l’opération consiste à pratiquer une petite incision dans l’abdomen du patient pour accéder à la zone concernée et réparer la fistule. Ensuite, le chirurgien nettoie la zone. Il utilisera un gant chirurgical spécial pour essuyer tous les débris qui pourraient être présents sur les organes et les tissus du patient. Il nettoiera aussi tout corps étranger qui aurait pu être coincé dans l’anus.

Le chirurgien peut également utiliser une lunette à fibre optique pour voir ce qui cause l’obstruction. Si nécessaire, un autre type de microscope peut être utilisé à cette fin si l’un d’eux ne fonctionne pas correctement. Il drainera ensuite le liquide qui s’est éventuellement accumulé dans le côlon du patient dans un petit tube appelé cathéter.

Une fois cette étape terminée, il sera temps de retirer les tissus autour de l’anus lui-même. Le chirurgien administre un anesthésiant pour engourdir la zone avant d’insérer un instrument chirurgical dans l’anus.

Une fois cela terminé, il appliquera des points de suture pour refermer la zone d’incision. Enfin, il placera un drain dans son corps pour recueillir l’excès de liquide qui pourrait subsister après l’opération.

Après l’acte, il est possible que le patient ressente des douleurs et un gonflement pendant plusieurs jours. Cependant, la plupart du temps il pourra rentrer chez lui après une nuit d’hospitalisation.

Enfin, il peut arriver que la fistule anale soit légère et limitée à une seule zone du corps. Dans ce cas, le médecin peut envisager d’autres options telles que des médicaments et des modifications du régime alimentaire, plutôt que la chirurgie.

Article précédent
Article suivant
Kératose actinique : causes, symptômes, traitements

Vous aimerez aussi :

Related Articles