Global Statistics

All countries
261,024,098
Confirmed
Updated on November 27, 2021 10:23 am
All countries
234,085,835
Recovered
Updated on November 27, 2021 10:23 am
All countries
5,209,483
Deaths
Updated on November 27, 2021 10:23 am

Furoncle fessier : symptômes, causes, traitements et prévention

Le furoncle fessier est un type d’éruption cutanée bien particulier, réputé pour la douleur et la gêne qu’il occasionne. Si vous pensez avoir développé cette infection, vous faites bien de lire ce dossier santé. Vous y apprendrez comment reconnaître ce bouton parmi tant d’autres et comment le soigner par voie médicale ou naturelle. Vous découvrirez aussi ici, quelques conseils pour mieux vivre cette crise et pour prévenir de futures apparitions de furoncle fessier.

Généralités sur le furoncle et sur le furoncle fessier

Un furoncle est un petit bouton dur, rouge et rempli de pus. Il peut apparaître un peu partout sur le corps, là où se trouvent des poils. Car, il ne prend naissance que dans un follicule pileux à la base d’un poil. Et lorsqu’il pousse au niveau des fesses, on parle de furoncle fessier

Le furoncle fessier ne se manifeste pas uniquement chez l’adulte. On le retrouve aussi chez le bébé et chez l’enfant. Il apparaît toujours sous la forme d’un bouton douloureux et rougeâtre portant à son centre un point jaune d’où sortira le pus. En effet, ce type de bouton est caractérisé par la production et l’écoulement de pus : on parle de suppuration. 

Quels sont les symptômes du furoncle fessier ?

Le furoncle fessier apparaît sous la peau des fesses aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant. Attention à ne pas le confondre à un abcès pilonidal ou à un kyste. Ces derniers sont responsables de l’éruption de boutons au-dessus du canal anal et au niveau du sillon interfessier.

Il ne faut pas confondre non plus, l’infection de l’ostio-folliculite avec l’infection qui est à la base du furoncle fessier : celle du follicule pileux. En effet, dans le premier cas, il s’agit d’une infection simple de l’orifice par lequel émerge le poil (ostium folliculaire). Cela donne lieu à une inflammation superficielle qui guérit vite. Le furoncle fessier par contre, représente une inflammation beaucoup plus profonde.

Le bouton rouge du furoncle fessier se forme autour d’un poil. Il peut grossir très rapidement au bout de quelques jours. Sa taille est variable : cette dernière peut être comme un petit pois ou beaucoup plus grande comme une balle de golf. Bien sûr, il porte à son centre, une petite boule jaune qui représente l’orifice du cratère rouge

Après la maturation et la suppuration, le furoncle fessier guérira. Parfois, il ne laissera aucune cicatrice, mais d’autres fois, oui. En outre, dans la zone où elle apparaît, le sujet va ressentir des signes d’inflammation tels qu’une tension, des douleurs et une rougeur. Mais, le plus souvent, il ne donne pas de la fièvre.

Quels sont les facteurs à risques et les causes du furoncle fessier ?

Cette section vous présente les raisons qui sont à la base de l’apparition du furoncle fessier et plus généralement de tout type de furoncle. Sachez que les causes du furoncle fessier chez le bébé sont les mêmes que chez l’adulte.

L’infection du follicule pileux

Le follicule pileux est une cavité (zone) dans laquelle le poil est fabriqué par regroupement de cellules par kératinisation. On y trouve également les glandes sébacées qui produisent du sébum. Lorsque, pour une raison ou une autre cette cavité est infectée, on assiste à la poussée d’une éruption qu’on appellera plus tard :« le furoncle ». 

Ainsi, tout type de furoncle et le furoncle fessier en l’occurrence est entraîné par une infection profonde et aiguë du follicule pileux. La plupart du temps, l’infection sera occasionée par une bactérie du nom de : « staphylocoque doré ». Toutefois, ce peuvent être d’autres agents présents sur la peau qui sont la cause de l’infection de la cavité à poil. Ce sont entre autres les streptocoques, les champions ou encore les coliformes.

De la folliculite vers le furoncle

Il faut savoir que l’éruption qui apparaît au stade 1 de l’infection est plutôt appelée “folliculite ». Et quand toutes les cellules du follicule connaissent une nécrose et que l’infection se complique, la folliculite évolue alors pour devenir un furoncle

C’est donc la nécrose (mort et décomposition) des cellules qui entraînera la formation de pus pour l’élimination des cellules mortes du follicule pileux. Le pus est aussi composé de certaines cellules immunitaires. C’est ce qu’explique le docteur dermatologue et vénérologue, Marc Perrussel.

La présence de gîte staphylococcique sur les fesses

Comme mentionné ci-dessus, le principal agent infectieux pouvant entraîner un furoncle et plus particulièrement un furoncle fessier, c’est le staphylocoque doré. Sa présence  est donc un facteur à risque considérable. Ainsi, si au niveau des fesses, un individu présente des gîtes staphylococciques, il pourrait d’expérimenter des furoncles à répétitions. Cela serait un peu comme une auto-infection répétitive.

Les frottements

Les furoncles en général, ont plus tendance à émerger sur les parties du corps sujettes au frottement comme avec le port de vêtements trop serrés. C’est pourquoi des furoncles qui apparaissent sur la fesse à cause du frottement avec des vêtements sont fréquents. 

Cependant, d’autres types de frictions cutanées peuvent entraîner les furoncles fessiers. Il s’agit notamment du rasage du duvet. Cette opération créée en effet, une porte d’entrée dans le milieu interne, aux bactéries présentes sur le corps. De même, les individus qui pratiquent des activités comme le cyclisme ou l’équitation sont particulièrement des personnes à risque. Surtout si elles portent sur le corps, du staphylocoque doré.

Le manque d’hygiène

Le furoncle fessier est aussi dû au fait que cette zone pilleuse est favorable à la prolifération des bactéries et à la macération. Ceci, surtout en situation de manque d’hygiène. Ainsi, ce paramètre est l’une des causes les plus importantes de la survenue d’un furoncle fessier chez l’adulte comme chez l’enfant. En outre, sachez que le fait de ne pas changer régulièrement la couche est l’une des principales causes du furoncle fessier chez le bébé.

Le contact avec une personne porteuse de staphylocoques dorés

La principale bactérie responsable du furoncle fessier est un agent contagieux. Ainsi, lorsqu’une personne saine rentre en contact avec quelqu’un qui porte l’agent infectieux sur le corps, il est contaminé. Désormais, la bactérie pourrait entrer dans son milieu intérieur au travers d’une folliculite ou d’une ouverture pour donner un furoncle.

Autres causes du furoncle fessier

L’apparition de ce type de furoncle dépend aussi de la nature des poils de l’individu à ce niveau de son corps. Si par leurs caractéristiques, ils ont des difficultés à s’évacuer du follicule pileux, le sujet aura tendance à beaucoup souffrir de ce problème. La fragilité de la peau de même qu’un contexte de baisse de défense immunitaire et de fatigue sont au nombre des paramètres qui augmentent le risque de la survenue d’un furoncle fessier.

L’hyper sudation c’est-à-dire une transpiration intense et abondante peut également être la cause de ce problème. Par ailleurs, dans le cas de la récidive ou de la chronicité de l’apparition, ce qu’on appelle « la furonculose », il faudra rechercher des problèmes sanitaires sous-jacents. Ce peuvent être : 

  • Un déséquilibre immunitaire entraîné par le diabète ;
  • La prise de certains médicaments comme les traitements immunosuppresseurs ou les corticoïdes ;
  • Un manque persistant d’hygiène, etc.

Qui sont les personnes à risque ?

En général, tout individu est potentiellement capable de développer un furoncle fessier. Et cela, quels que soient son âge et son sexe. Toutefois, certains sont particulièrement des sujets à risque. Il y a entre autres ceux qui sont immunodéprimés, cette catégorie de gens qui souffrent par exemple d’une infection au VIH SIDA

Les sujets qui ont un diabète de type II sont également concernés. Il y a aussi les personnes obèses, celles qui sont sujettes à l’eczéma ou à d’autres types de dermatites atopiques. Et bien évidemment, il y a aussi les gens qui sont entourés de porteurs de staphylocoque doré.

Le furoncle fessier est-il dangereux ?

Il faut savoir que le furoncle est un mal très contagieux. Sur le corps de la personne qui en souffre, il peut facilement se propager d’un endroit à un autre. Il peut également contaminer une autre personne dans les entourages immédiats. 

Toutefois, dans la majeure partie des cas, il n’est pas dangereux. Généralement, il naît et grandit normalement. À maturation, il laisse couler le pus et au bout de 8 jours, il est déjà guéri. Mais, il y a certains cas qui s’avèrent beaucoup plus compliqués comme quand il est accompagné de fièvre.

Notez que les personnes en surpoids et les diabétiques auront tendance à développer des furoncles de façon récurrente. Et même en dehors de ces personnes, dans le cas général, lors​​que les furoncles apparaissent fréquemment, on parle de furonculose​. C​’est ​d’ailleurs, ​un cas plus compliqué que celui d’un furoncle isolé.

Il y a aussi des situations particulières où plusieurs de ces éruptions surviennent au même endroit, on parlera d’anthrax fessier. Tout cela reste sans compter les furoncles isolés, mais qui sont extrêmement gros et douloureux de même que ceux qui poussent à l’anus. Ces derniers évoluent souvent vers de graves complications. 

Dans tous ces cas-là, il faut immédiatement contacter un médecin.

The funny man getting ready for buttocks syringe shot

Médecine conventionnelle : comment soigner un furoncle fessier ?

Pour se débarrasser rapidement d’un furoncle, il faut le traiter. Cela aura pour but de l’amener à maturation, d’éviter sa diffusion profondément et localement et d’éviter aussi la récurrence. 

Pour ce faire, plusieurs traitements sont proposés par la médecine conventionnelle. Il est possible d’utiliser des antiseptiques, des antibiotiques cutanés ou oraux et même de faire recours à des interventions chirurgicales.

Les antiseptiques locaux contre le furoncle fessier

Des produits antiseptiques locaux sont suffisants pour traiter le furoncle isolé. Les produits prescrits par les médecins sont le plus souvent, le Chlorhexidine (Biseptine®, Plurexid®, Cyteal®, Hibiscrub® Hibitane®) ou l’hexamidine (Hexomédine transcutanée® et Hexomédine solution®). 

Pour les appliquer, il faut avant toute chose, s’assurer d’avoir ses mains propres. Ensuite, il faudra imbiber une compresse avec les produits et l’appliquer sur la lésion. Pour finir, faire un pansement afin de protéger l’ensemble et réduire le risque de contagion.

Toujours dans le cadre de la désinfection, vous pouvez utiliser du Triclocarban (Septivon® et Solubacter®), de l’hypochlorite de sodium qu’on retrouve sous la forme d’Amukine® ainsi que des dérivés iodés comme le Bétadine® dermique.

Les antibiotiques cutanés contre le furoncle fessier

Il arrive que le traitement du furoncle fessier avec les antiseptiques soit inefficace. Dans ce cas, il faut un traitement d’antibiotique local. Les médicaments les plus utilisés sont le Mupiderm® 2 % fabriqué à partir du Mupirocine et la Fucidine® qui est élaborée à base de l’acide Fusidique.

Il faudra utiliser le médicament pendant 8 à 10 jours, et ceci, 2 à 3 fois chaque jour. Après l’application, il est recommandé de protéger le bouton avec un pansement.

Les antibiotiques oraux contre le furoncle fessier

Un traitement par voie orale peut aussi être envisagé, mais dans des cas précis. Ainsi, le docteur prescrira un antibiotique oral lorsque le bouton est particulièrement gros. Dans le cas d’anthrax fessier, c’est-à-dire quand plusieurs furoncles se retrouvent au même endroit, ce type de traitement peut aussi être adapté.

En cas de furonculose (récidive de furoncle) ou lorsque l’infection s’aggrave, l’utilisation des antibiotiques oraux représente une option efficace. Voici des détails sur les traitements les plus connus le Clindamycine et le Pristinamycine.

Pour le Clindamycine, il faut 1,8 gramme de par jour, et ceci en 3 prises. Un patient de plus de 100 kg prendra plutôt, 2,9 g. Le Pristinamycine aussi a la même posologie dans les 2 cas : 3 grammes par jour en 3 prises, et ceci pendant 6 jours.

Les interventions chirurgicales contre le furoncle fessier

Si le furoncle fessier dure trop longtemps, c’est-à-dire plusieurs semaines, il faudra subir une opération chirurgicale mineure. Cela se fait généralement sous anesthésie locale. La surface du bouton est incisée. Ce qui permet l’évacuation du pus. Le drainage est de ce fait facilité.

Nota Bene : quel que soit le traitement suivi, il doit être accompagné d’une hygiène irréprochable pour avoir un meilleur effet.

Quels remèdes naturels pour soigner un furoncle fessier ?

Il est possible d’utiliser des remèdes naturels contre le furoncle fessier surtout que cette partie du corps n’est pas sensible. Alors, si l’éruption est isolée et ne présente aucune complication, voici quelques traitements qui pourraient vous aider.

Les huiles essentielles (HE)

De nombreuses huiles essentielles possèdent des propriétés pour lutter contre les furoncles. Ainsi, l’huile essentielle de l’arbre à thé serait idéale à cause de ses vertus inflammatoires. Pour s’en servir, il faut mettre 1 à 2 gouttes sur l’éruption. Ceci, 2 à 3 fois par jour jusqu’à la disparition complète du furoncle fessier.

En lieu et place de l’huile essentielle du tea tree, il est possible d’utiliser de l’huile essentielle de lavande vraie. Cela pourrait vous aider à cause de ses vertus anti-inflammatoires. Toutefois, pour plus d’efficacité, vous pouvez faire un mélange de plusieurs HE. Vous avez donc besoin de : 

  1. L’huile essentielle de l’arbre à thé ;
  2. L’huile essentielle de lavande vraie ;
  3. L’huile essentielle de laurier noble.

Versez respectivement 60, 60 et 30 gouttes de chacune de ces HE dans un flacon vide et suivez la même posologie précédemment énoncée. Notez qu’à la place de l’huile essentielle de laurier noble, vous pourriez utiliser celle d’ajowan. Les deux possèdent les mêmes vertus anti-infectieuses.

Nota Bene : l’usage des HE n’est pas recommandée chez la femme qui allaite ou chez la femme enceinte. Les personnes épileptiques, celles qui souffrent d’un cancer hormono-dépendant, celles qui sont hypersensibles et celles qui ont des problèmes de santé plus généralement ne doivent pas l’appliquer.

Ne pas utiliser non plus sur les bébés jusqu’à l’âge de 3 ans, sauf avis médical. Et même pour l’enfant de plus de 3 ans, il faut demander les conseils d’un professionnel.

Les fleurs de bardane

L’utilisation des fleurs de bardane est une recette de la phytothérapie pour lutter contre le furoncle fessier. L’infusion de ces fleurs a des vertus anti-inflammatoires. Elle aide aussi bien pour la prévention que pour la guérison de tout type d’affection cutanée.

En lieu et place des fleurs de bardanes, certains phytothérapeutes recommandent également les fleurs d’échinacée. Mais, ces dernières ont des propriétés immunostimulantes. Elles sont donc contre-indiquées chez les femmes enceintes, les sujets souffrant d’une immunodépression ou d’une maladie auto-immune.

L’oignon

En naturopathie, il est possible d’utiliser de l’oignon pour traiter le furoncle fessier à cause de ses propriétés antiseptiques. Cela permet aussi d’accélérer la maturation du jeune furoncle. Il faudra à cet effet, appliquer des compresses d’oignon sur la lésion. 

Pour l’obtenir, enveloppez dans une gaze, une rondelle d’oignon que vous allez changer toutes les 3 heures jusqu’à la maturation du bouton. Dans cette recette, l’oignon peut aussi être valablement remplacé par le citron.

Les compresses d’eau chaude

La naturopathie recommande aussi les compresses d’eau chaude pour que la maturation du bouton arrive vite. Cette thérapie a pour but de favoriser la vasodilatation. Le poil nécrotique est ainsi expulsé plus facilement. Pour obtenir de résultats efficaces, appliquez ce soin pendant 10 minutes et ceci 4 fois par jour

Après cela, il faut sécher la partie délicatement en la tapotant avec du coton. Passer ensuite, un antiseptique local, puis placer une compresse stérile et un pansement qui devra y rester jusqu’au prochain renouvellement. Par ailleurs, quand le pus s’est évacué, il faut arrêter immédiatement l’utilisation de l’eau chaude. Sinon, le contact de l’humidité avec la plaie pourrait occasionner la multiplication des bactéries.

Les remèdes de l’homéopathie

L’homéopathie suggère différents traitements pour prévenir le furoncle fessier ou pour en guérir. Généralement, les personnes souffrantes se font prescrire de l’Hepar sulfuris calcareum 30 CH. Ce produit doit être consommé dès l’apparition du bouton. Le Pyrogenium 9 CH lui est associé et la cure dure au minimum 3 jours.

Si malgré cela, le furoncle ne s’atténue pas, un autre traitement plus fort est préconisé. Il s’agit du Tarentula Cubensis 9 CH ou du Siegesbeckia orientalis 5 CH. Si, en dépit de tous ces soins, la situation tend à s’aggraver ou stagne, il est conseillé de partir à l’hôpital sans attendre.

Comment prévenir l’apparition d’un furoncle fessier ?

Le furoncle fessier est un mal très gênant même sous sa forme la plus simple. Même s’il existe des procédés pour le guérir, il serait meilleur de prévenir sa survenue. Voici quelques recommandations pour réduire le risque de sa survenue :

Garder une hygiène irréprochable

Il est important dans cette dynamique, de toujours garder son corps propre. Plus particulièrement, les parties qui pourraient macérer doivent garder une hygiène irréprochable. Pour les protéger, il est possible d’y appliquer du talc. Principalement, lorsqu’on souhaite pratiquer des activités physiques intenses.

Privilégier les sous vêtements en coton

Les sous-vêtements fabriqués avec des matières synthétiques favorisent la chaleur, la transpiration et par conséquent le développement des bactéries au niveau des parties intimes. Pour limiter le risque de poussées des furoncles fessiers, il faut donc privilégier des sous-vêtements en coton.

Essayez de limiter la contamination

Comme mentionné plus haut, le furoncle se transmet d’un individu à un autre. De même, le staphylocoque doré, la bactérie qui entraîne le plus le furoncle est aussi contagieux. Pour cela, faire attention aux personnes avec qui vous rentrez en contact est une clé pour éviter ce problème. Évitez aussi de partager ou de prêter des sous-vêtements ou des serviettes de toilette.

En revanche, si vous souffrez déjà de furoncle, il faudra éviter qu’elle se propage sur votre corps. Pour cela, il faut laver à haute température tout linge ayant été en contact avec l’éruption. La bactérie responsable sera ainsi éliminée.

Quelques conseils lorsque vous avez un furoncle

En dehors des traitements, il existe quelques petites dispositions pour vous aider à mieux vivre un furoncle fessier. Trouvez ci-dessous, quelques conseils à prendre en compte lorsque vous avez ce problème.

Ce qu’il faut consommer… ou non !

Si vous vivez un épisode de furoncle, il est recommandé de boire du chlorure de magnésium jusqu’à ce que cela passe. Pour ce faire, mettre dans 1 l d’eau, 20 g du composé. Prendre 1 verre de ce mélange le matin et le soir.

Il est également recommandé de consommer des aliments qui sont riches en zinc et en vitamine C. Ils pourront renforcer votre système immunitaire et vous permettre de mieux affronter les malaises. Il faut aussi privilégier les aliments qui ont des propriétés anti-inflammatoires. Il s’agit par exemple du curcuma, de l’ail, de l’oignon, etc. 

Dans ce sens, vous devriez alors éviter les aliments qui contiennent des sucres ajoutés. Ils ont en réalité, des actions pro-inflammatoires.

Ne jamais manipuler une folliculite ou un furoncle

D’abord, il n’est pas agréable de manipuler et de toucher un furoncle, car la zone est déjà douloureuse. Et loin de vous soulager, ce geste ne servira qu’à irriter davantage le sujet. Cela pourra en outre envoyer plus en profondeur le pus et le faire diffuser.

Mais ce n’est pas tout, ​manipuler la lésion​ peut avoir des répercussions bien plus dangereuses et potentiellement mortelles. En effet, ​ce faisant, vous pouvez faire pénétrer des bactéries sous la peau. Cela pourrait engendrer une infection grave et généralisée (septicémie ou septis).

Éviter de l’éclater

Il ne faut jamais percer votre furoncle fessier. Lorsque le furoncle affecte un enfant, le parent doit surtout veiller à ce que ce dernier ne tente pas de ​crever le bouton ou ne se gratte pas. Sinon, ​vous​ rend​ez plus​ facile la propagation sur le corps. Au lieu de l’éclater, il vaut mieux le faire mûrir grâce aux remèdes pour furoncle fessier mentionnés ci-dessus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles