Global Statistics

All countries
643,290,708
Confirmed
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
621,043,526
Recovered
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
6,626,895
Deaths
Updated on November 21, 2022 11:59 pm

Gelée royale : composition, utilisations et contre-indications

Utilisée depuis l’antiquité en raison des nutriments essentiels qu’elle compose, la gelée royale offre de nombreux bienfaits. Elle constitue un excellent fortifiant et stimulant pour le système immunitaire, et permet de prévenir les maladies dégénératives. En outre, la gelée royale est utilisée dans le cadre du traitement des troubles digestifs. Cependant, cette substance est utilisée dans les cas particuliers et suivant une posologie spécifique. Voici la composition, les bienfaits et les contre-indications de la gelée royale.

Historique de la gelée royale     

Utilisée auparavant dans la médecine traditionnelle chinoise, la gelée royale était destinée à assurer la vigueur sexuelle et la longévité. Elle est considérée comme un tonique dans le cadre de la carence du Yin. Elle est également utilisée dans plusieurs recettes pour traiter les douleurs arthritiques, le diabète, les troubles menstruels, la fatigue, l’infertilité, l’hypertension artérielle et l’hépatite chronique.

La gelée royale est considérée en Europe de l’Est comme un adaptogène, une substance qui augmente de manière générale la résistance de l’organisme au stress. Elle est très réputée depuis les années 1970 en Asie. Au début du vingtième siècle, des stratégies ont été mises en place par les apiculteurs dans l’optique de produire la gelée royale au niveau industriel. Cette production industrielle ainsi que le recours à la lyophilisation, ont facilité la popularisation de la substance à travers le monde.

La gelée royale est consommée au Japon dans les genki, des boissons tonifiantes très populaires chez les employés de bureau. Cependant, le gros producteur de la gelée royale jusqu’à nos jours reste la Chine.

Composition et description de la gelée royale

La gelée royale est un produit gélatineux et blanchâtre (aux reflets nacrés), issu de la sécrétion de certaines glandes des abeilles ouvrières de la ruche. Normalement, elle est de couleur jaune pâle, mais elle est plus foncée au contact de l’air. Caractérisée par une saveur acide et sucrée avec une odeur de fenouil, la gelée royale est destinée à l’alimentation des larves d’abeilles au début de leur développement. Mais, elle demeure l’alimentation exclusive de la reine des abeilles tout au long de son existence.

Connue également sous le nom « lait des abeilles », la gelée royale comprend 50% à 65% d’eau et plusieurs autres substances que sont :

  • Protéines (13%) ;
  • Sucre (15 %), principalement le glucose et le fructose ;
  • Minéraux (1,5%) ;
  • Gras (3 à 6%) ;
  • Vitamines, principalement les vitamines B (B1 et B5) ;
  • Oligo-éléments (minéraux sous forme de traces).

L’appellation gelée royale vient du fait que la reine, qui s’en alimente exclusivement, est plus grosse que toute autre abeille et que sa durée de vie est de cinq ou six ans. Contrairement aux ouvrières qui ne vivent pas plus de quarante-cinq jours.

Utilisations de la gelée royale

La gelée royale est indiquée pour des usages internes et externes.

Usage interne

La gelée royale est une véritable source d’énergie, que ce soit sur le plan mental ou le plan physique. Elle permet ainsi de lutter contre la fatigue physique et intellectuelle, et le stress. Elle agit comme un stimulant général de l’organisme, spécialement pour renfoncer l’immunité et soutenir les convalescents.

De plus, le lait des abeilles aide à combler les carences de l’organisme et permet de réguler les problèmes de métabolisme. Elle redonne également plus de vie aux fonctions physiologiques.

Usage externe

La gelée royale permet de retarder le vieillissement de la peau, de traiter les peaux sèches et de combattre l’eczéma. Elle favorise le renforcement des ongles et des cheveux et lutte contre l’acné.

Par ailleurs, la gelée royale permet de :

  • Stimuler le système immunitaire ;
  • Lutter contre l’état dépressif et l’épuisement ;
  • Réduire les symptômes de la ménopause ;
  • Prévenir les rhinites chroniques ;
  • Soigner les ulcères sévères au pied ;
  • Réduire le taux de cholestérol ;
  • Lutter contre la perte de mémoire, l’impuissance et la frigidité dans certains cas.  

Ce que dit la recherche sur les propriétés médicinales de la gelée royale

De nombreuses études scientifiques rigoureuses effectuées sur les propriétés médicinales de la gelée royale chez l’humain n’ont pas été publiées. C’est plutôt les essais in vitro ainsi que des études sur les animaux qui sont disponibles. Comme indiquée plus haut, l’usage de cette substance se fait depuis longtemps, pour traiter les troubles menstruels et sexuels, renforcer la défense immunitaire, diminuer la fatigue et le stress, et apporter du soutien aux convalescents.

Effet gastro-protecteur

Puisque la gelée royale a des vertus cicatrisantes, plusieurs études ont été effectuées sur son rôle dans le traitement des ulcères gastro-duodénaux. Ces études ont confirmé que le lait des abeilles a un effet cicatrisant dans ce contexte.  

Effet antifongique

Le gelée royale et ses composés, tels que le royalisine, ont des effets antifongiques sur différentes souches de champignons comme le Candida glabrata ou Candida albicans.

Effet antiviral

D’après une étude publiée en 2014, il ressort que la gelée royale a des effets antiviraux sur le virus de l’herpès HSV-1.

Effet neuroprotecteur

Plusieurs recherches suggèrent que le lait des abeilles a des effets neurotrophiques et neuroprotecteurs, et peut contribuer à une amélioration des fonctions cognitives.

Une étude publiée en 2020 par T Guardia de Souza E Silva et son équipe, a mis en évidence les effets de gelée royale par voie orale durant deux semaines, sur un modèle près de la maladie d’Alzheimer chez le rat. Elle est portée particulièrement sur la neuroprotection et la mémoire. Les résultats révèlent qu’une prise orale de gelée royale a conféré des effets bénéfiques chez les animaux qui ont subi le traitement.

Concrètement, elle a amélioré les phénomènes de mémorisation, a augmenté la multiplication de nouveaux neurones dans l’hippocampe, et a réduit la neurodégénérescence ainsi que le niveau de stress. Ces résultats restent toutefois à confirmer, puisque les études ont été menées soit chez l’animal soit in vitro.

Effet néphroprotecteur

Des études effectuées chez l’animal, mais qui restent à confirmer, révèlent que la gelée royale peut avoir des effets protecteurs sur les reins.

Effet cicatrisant

D’après une étude publiée en 2019, il ressort que des protéines extraites de la gelée royale peuvent favoriser la migration et la multiplication cellulaire des cellules intervenant dans la cicatrisation des plaies cutanées. Plusieurs autres études similaires sont parvenues aux mêmes conclusions. Cependant, ces résultats restent à confirmer, d’autant plus qu’il s’agissait des études effectuées chez l’animal ou sur les modèles in vitro.

Effet immunomodulant et anti-inflammatoire

Des études effectuées chez l’animal ont confirmé que la gelée royale a des effets anti-inflammatoires et immunomodulants. Les résultats de ces études révèlent que la gelée royale permet de réguler la sécrétion de certaines cytokines liées à l’inflammation.

Effet antioxydant

De par sa composition, la gelée royale possède des propriétés antioxydantes, que plusieurs études scientifiques ont confirmé.

Effet antitumoral

Des études réalisées sur le rôle du lait des abeilles dans le cancer révèlent que cette substance a un effet antitumoral. Son mécanisme d’action se traduit par une inhibition de la croissance et/ou des métastases dans le cancer du poumon ou du foie. Parallèlement, d’autres études suggèrent d’éviter l’utilisation de la gelée royale, en cas d’antécédent de cancer ou de cancer actif, pour motif de précautions.

Effet anti-âge et longévité

Différents travaux réalisés in vitro sur des cellules ou tissus et in vivo sur modèle animal suggèrent que la gelée royale de même que ses composants, peuvent augmenter la durée de vie avec un effet préventif sur la sénescence des tissus humains. Puisque la longévité est fonction d’autres facteurs, comme le régime alimentaire, notez que le lait des abeilles ne suffit pas à lui seul pour lutter contre le vieillissement.

Dyslipidémie

Des études effectuées chez l’animal et l’homme ont montré que l’administration de la gelée royale améliore le bilan lipidique par un effet hypotriglycéridémiant et hypocholestérolémiant. L’effet hypolipémiant de cette substance a été confirmé chez l’homme dans différentes situations, telles que l’obésité, la ménopause, etc.

Syndrome des ovaires polykystiques

Une étude publiée par N Ab Hamid et son équipe en 2020, révèle que la gelée royale augmente significativement les paramètres de reproduction chez les rats qui ont un modèle induit de syndrome des ovaires polykystiques. Cela signifie que le lait des abeilles a un effet anti-androgénique et une capacité de modulation de l’activité oestrogénique. Mais, ces résultats restent à confirmer.

Ménopause

D’après des études menées in vivo chez les femmes ménopausées, il ressort que la gelée royale prise par voie orale dans le cadre du traitement des symptômes liés à la ménopause, a un effet bénéfique. En outre, d’autres études révèlent que l’application locale d’une crème à base de la gelée royale au niveau du vagin est efficace. Cette substance apporte une amélioration à la qualité de vie et aux fonctions urinaires et sexuelles chez des femmes ménopausées.

Fertilité

Les études qui se sont intéressées à l’effet de la gelée royale sur les paramètres en lien avec la fertilité, ont rapporté que le lait des abeilles est bien bénéfique à la fertilité en général. À titre illustratif, la gelée royale semble impacter positivement les taux de gestation chez des brebis, améliorer l’attitude sexuelle ainsi que la qualité du sperme chez les lapins.   

Mode d’emploi de la gelée royale

Il faut prendre 100 mg à 250 mg de gelée royale lyophilisée en gélules par jour ou de 300 mg à 750 mg de gelée royale fraîche. En général, il est recommandé de prendre le lait des abeilles avant le petit-déjeuner, pendant quatre à six semaines.

Certains chercheurs suggèrent la consommation de gelée fraîche jusqu’à 1,2 g (400 mg de gelée lyophilisée) par jour, au début d’un traitement dans le cadre d’une grande fatigue. Puisque la gelée royale a un potentiel allergène, l’idéal est de commencer la consommation par une faible dose et de l’augmenter de manière progressive.

En ce qui concerne la conservation de la gelée royale, elle doit être faite à l’abri de la lumière, de l’air et de l’humidité. Quant à la gelée lyophilisée, elle ne nécessite pas ces précautions.

Contre-indications de la gelée royale et effets indésirables possibles

La gelée royale n’est pas indiquée chez les personnes allergiques aux piqûres d’abeilles, au miel, au pollen, aux plantes (telles que l’échinacée, le pissenlit, la marguerite, etc.).

Il a été rapporté par la même occasion que les personnes atteintes d’eczéma atopique et d’asthme ont des réactions anaphylactiques et allergiques au lait des abeilles. Elle n’est également pas recommandée chez la femme enceinte, en raison d’absence d’études.

Par ailleurs, lorsque la gelée royale est utilisée sur une partie topique de la peau, elle peut être à l’origine d’une dermite (l’inflammation de la peau).

Interactions avec la gelée royale

  • Avec des suppléments ou des plantes

Une utilisation de gelée royale accompagnée de suppléments ou de plantes pouvant réduire la tension artérielle, peut augmenter le risque de survenue d’une hypotension.

  • Avec des médicaments

Il a été rapporté que la gelée royale a entraîné une perte de sang dans les urines, chez un sujet âgé atteint d’hypertension et de lymphome non hodgkinien, et qui utilisait de la warfarine. La relation de cause à effet n’est toutefois pas établie.

Chez les souris, une prise de gelée royale (environ 5 de la diète) n’a pas d’effet sur les enzymes hépatiques du métabolisme des médicaments.

D’après une étude effectuée chez l’animal, il ressort que la gelée royale peut réduire la pression sanguine. Cela traduit qu’une prise concomitante de la gelée royale et d’un médicament pour lutter contre l’hypertension peut entraîner une hypotension. 

Vous aimerez aussi :

Related Articles