Global Statistics

All countries
266,581,784
Confirmed
Updated on December 6, 2021 10:46 pm
All countries
238,376,609
Recovered
Updated on December 6, 2021 10:46 pm
All countries
5,275,854
Deaths
Updated on December 6, 2021 10:46 pm

Glaire cervicale : quel rôle pour le cycle menstruel ?

La glaire cervicale est un liquide transparent qui apparaît chez les femmes pendant leur cycle menstruel. C’est une sécrétion, naturellement produite par le col de l’utérus, sous l’influence d’hormones. Elle obstrue l’entrée du col de l’utérus, empêchant ainsi les bactéries et les agents pathogènes de pénétrer à l’intérieur du vagin. Outre sa fonction de protection, ce mucus a une action facilitatrice de la fécondation. La glaire cervicale est très importante pour le maintien de la santé vaginale. Malheureusement , de nombreuses femmes ignorent son importance et la nettoie de leur vagin chaque fois qu’elle est sécrétée. Qu’est-ce que la glaire cervicale ? En quoi ce mucus est-il important ?

Qu’est-ce que la glaire cervicale fertile?

La glaire cervicale est une sécrétion liquide naturelle, produite dans le col de l’utérus. Ce mucus est sécrété sous l’influence d’hormones. La fonction principale de la glaire cervicale est de protéger l’utérus de l’invasion de micro-organismes, qui peuvent causer des infections graves dans la fente vulvaire. La glaire cervicale sert également de filet, permettant le tri des spermatozoïdes, pendant la période fertile.

Elle remplit des fonctions similaires à celles du liquide séminal. Ce mucus est constamment produit tout au long du cycle féminin. Toutefois, en fonction des variations du taux d’hormones, il change ses caractéristiques. Toutes les femmes ne sont pas à même de détecter la présence de leur glaire cervicale. En effet, cette sécrétion peut facilement être confondue avec un écoulement banal.

Aspect ou caractéristiques de la glaire cervicale au cours du cycle sexuel.

Pendant un cycle menstruel typique, la texture et la composition du mucus varie.

Pendant la phase folliculaire

Les niveaux d’œstradiol augmentent, stimulant la production abondante d’un mucus visqueux, élastique et transparent, similaire à un blanc d’œuf. En pratique, la glaire cervicale « prépare le terrain » pour la fécondation éventuelle de l’ovule mature. Elle facilite le passage des spermatozoïdes, dans le canal vaginal et favorise leur survie.

Le mucus devient plus liquide et transparent les jours qui précèdent immédiatement l’ovulation. S’il est pris entre le pouce et le l’index, le mucus s’étire sans jamais se casser.C’est le début de la phase lutéale.

Le jour de l’ovulation

La quantité de glaire cervicale diminue, le taux d’œstrogène dans le sang commence également à chuter. La glaire cervicale change d’aspect et devient plus grumeleuse et de couleur jaune. Ce changement d’apparence, est dû à l’augmentation du taux de progestérone.

Les composants de la glaire cervicale

L’eau est le constituant principal de la glaire cervicale. Elle représente à elle seule, 90 % du mucus. Au cours de la période pré-ovulatoire, le pourcentage en eau grimpe facilement jusqu’à 98 % et diminue lors des autres phases du cycle. La glaire cervicale se compose aussi de glucose et d’autres composants organiques tels que les triglycérides, les acides aminés et protéines solubles et les électrolytes. La disponibilité du glucose augmente particulièrement la viabilité des spermatozoïdes, dotés de réserves d’énergie limitées.

Le mucus peut également contenir des anticorps spécifiques, capables d’immobiliser et de neutraliser le sperme du partenaire. Ces anticorps jouent un rôle dans la détection de l’incompatibilité immunologique entre homme et femme.

On estime à 20 mcg / jour et 600-700 mcg, les quantités de glaire cervicale produites respectivement au début du cycle menstruel et lors de l’ovulation. Ces chiffres sont des estimations et peuvent varier d’une femme à une autre. Les changements dans les constituants des sécrétions cervicales, peuvent affecter la capacité de migration des spermatozoïdes (entravant la fécondation à l’ovulation) et leur chance de survie (favorisant leur destruction).

Rôle de la glaire cervicale dans la grossesse

La glaire cervicale est essentielle pour assurer la grossesse, car elle crée un environnement idéal dans lequel les spermatozoïdes peuvent se déplacer librement. Juste avant l’ovulation, le flux de glaire cervicale augmente. Celle-ci prend alors l’apparence d’un blanc d’œuf. Sous cette forme, la glaire cervicale nourrit activement les spermatozoïdes et augmente leur mobilité, le long du canal utérin. Tout problème de mucus peut entraver ce processus et rendre encore plus difficile la grossesse. On estime qu’entre 3 % et 8 % des cas d’infertilité chez les femmes, sont causés par l’hostilité de la glaire cervicale aux spermatozoïdes.

Rôle de la glaire cervicale dans la protection et l’entretien du vagin.

La glaire cervicale constitue un rempart de protection de l’utérus. Elle équilibre la flore vaginale, en nettoyant naturellement l’intérieur du vagin et en expulsant les agents pathogènes et les impuretés. Elle joue également le rôle de lubrifiant. En effet, le mucus lubrifie le vagin lors des rapports sexuels, pour permettre la pénétration.

Rôle de la glaire cervicale dans la situation des périodes ovulatoires

La glaire cervicale peut également situer sur la période de l’ovulation. En effet, l’aspect de la glaire cervicale change tout au long du cycle menstruel chez la femme. En reconnaissant les changements de la glaire cervicale, il est possible de prédire la période d’ovulation. Cela peut aider les femmes à déterminer le moment au cours duquel elles sont le plus susceptibles de concevoir. Elles pourront ainsi déterminer le jour optimal pour les rapports sexuels.

De même, si la femme ou la jeune fille souhaite se protéger des grossesses non désirées, une observation de sa glaire cervicale lui permettra de déterminer les jours où elle devrait éviter les rapports sexuels non protégés. Cette méthode de contraception est sans risque pour qui veut l’appliquer.

Rôle contraceptif de la glaire cervicale

La glaire cervicale joue aussi un rôle de contraceptif. En effet, avant la période menstruelle, cette substance est très épaisse et visqueuse. Elle empêche de ce fait les spermatozoïdes d’entrer à l’intérieur du canal utérin.

Comment situer une période de cycle menstruel à partir de l’observation de la glaire cervicale

Pour utiliser la méthode de la glaire cervicale, il est important de comprendre comment les sécrétions cervicales changent, au cours d’un cycle menstruel en général.

Habituellement, aussitôt après la période menstruelle, il y a plusieurs jours sans mucus, c’est-à-dire des « jours secs ».

À mesure que la période d’ovulation approche, la quantité de glaire cervicale dans le vagin augmente. A cette période, on peut facilement l’apercevoir, à l’intérieur du vagin. Elle est floue et collant, dans des tons blancs ou jaunes.

Juste avant l’ovulation, la quantité de mucus atteint son niveau maximal. Ce jour-là, la glaire cervicale est claire et glissante. C’est à cette période que la femme est plus fertile. Environ quatre jours après le début de cette période fertile, la structure du mucus change à nouveau. La quantité de glaire cervicale diminue rapidement et elle devient collante et grumeleuse. Après la période d’ovulation, la période sèche peut recommencer.

Conseils utiles pour faciliter l’utilisation de la méthode d’observation de la glaire cervicale

Pour utiliser la méthode de la glaire cervicale:

  • Enregistrez votre sécrétion cervicale. Une fois vos saignements menstruels terminés, commencez à observer, évaluer et enregistrer votre sécrétion cervicale dans un tableau quotidien. Il est possible de suivre les changements dans le mucus, en marquant les jours sur un calendrier comme « collant », « sec » ou « glissant » selon la structure du mucus ;
  • Évitez les rapports sexuels lors de votre premier cycle menstruel ou utilisez une méthode de barrière pour vous protéger, afin de ne pas confondre la sécrétion cervicale avec le sperme. Évitez également la douche vaginale, car elle nettoiera aussi la sécrétion cervicale ;
  • Vérifiez votre sécrétion cervicale avant et après avoir uriné. Essuyez la sécrétion de l’avant vers l’arrière, avec un papier toilette et enregistrez la couleur (jaune, blanc, transparent ou flou), la densité (collante ou liquide) et l’apparence (sèche, humide ou glissante). Notez également la sensation de sécheresse et d’humidité dans votre vulve ;
  • Planifiez soigneusement les rapports sexuels les jours fertiles. Lorsque votre écoulement cervical est abondant, transparent, humide et glissant, vous êtes en plein dans la période la plus fertile. Si vous essayez de concevoir, c’est le moment approprié pour les rapports sexuels. L’ovulation se produit généralement le dernier jour ou le lendemain. Si vous essayez de vous protéger de la grossesse, vous devriez éviter les rapports sexuels non protégés à partir du jour où, votre sécrétion cervicale commence, jusqu’à 4 jours après votre jour de l’ovulation.

Causes possibles de l’altération de la glaire cervicale

Les changements pathologiques de la glaire cervicale se produisent principalement en présence d’infections.

Le candida

Candida albicans est un champignon qui vit normalement dans l‘intestin, la cavité buccale et le vagin. Dans certaines circonstances (si la femme est diabétique ou en état de carence immunologique par exemple), l’hyper prolifération de ce micro-organisme prend une signification pathologique, provoquant une affection, connue sous le nom de candidose.

La Candida peut infecter le vagin, la cavité buccale ou la peau (en particulier dans les plis cutanés, autour des ongles). Chez les patients immunodéprimés, ce champignon peut se propager à l’intérieur du sang. A ce stade, le Candida peut causer des complications potentiellement graves comme un abcès pulmonaire, une endocardite ou une méningite.

La chlamydia

La chlamydia est une maladie infectieuse courante, transmise principalement par voie sexuelle. Dans la plupart des cas, elle débute de façon paucisymptomatique ou même asymptomatique. Il est important de la reconnaître à temps et la vaincre avec un traitement antibiotique adéquat. Cette affection bloque la sécrétion de glaire cervicale et peut dans certains cas, causer l’infertilité.

L’herpès génital

L’herpès génital est une maladie infectieuse, causée par le virus de l’herpès simplex. L’infection provoque des lésions cutanées, situées principalement dans la région urogénitale. La transmission de l’herpès génital se produit par des rapports sexuels non protégés (vaginaux, anaux ou oraux) ou des pratiques intimes, qui impliquent un contact avec les muqueuses infectées (baisers, caresses, masturbation mutuelle, etc.).

En outre, il existe une possibilité de transmission verticale, c’est-à-dire de la mère, avec une blessure ou une infection en cours, au bébé, pendant l’accouchement (infection néonatale).

La gonorrhée

La gonorrhée ou blennorragie est une maladie infectieuse courante, transmise principalement sexuellement. Dans la plupart des cas, elle commence de manière paucisymptomatique ou même asymptomatique. Les symptômes de la maladie n’apparaissent qu’environ une semaine, après l’infection. Cette maladie peut affecter l’urètre, le rectum, la gorge et, chez les femmes, le col de l’utérus. Les symptômes typiques de la blennorragie, sont liés à l’inflammation des organes précédemment cités.

Il est important de préciser que toutes les maladies précédemment citées peuvent infecter le vagin, précisément le col de l’utérus. Rappelons que la glaire cervicale est une sécrétion liquide naturelle, produite dans le col de l’utérus. Une altération de la fonction de l’utérus pourrait avoir un impact direct sur la sécrétion de glaire cervicale.

Effets secondaires des médicaments sur la glaire cervicale

Certains médicaments peuvent dessécher ou réduire la sécrétion de glaire cervicale. Ces médicaments peuvent inclure:

  • Les antihistaminiques (médicaments contre les allergies) ;
  • Les coupe-toux ;
  • Les médicaments contre le rhume et les sinusites ;
  • Quelques somnifères ;
  • L’atropine ;
  • Les médicaments anticholinergiques ;
  • Le clomifène ;
  • Certains antidépresseurs et médicaments contre l’épilepsie.

Bien que les médicaments contre le rhume et les allergies puissent réduire les sécrétions cervicales (tout comme ils dessèchent le mucus dans votre nez), on peut se demander s’ils peuvent causer l’infertilité. Habituellement, ces médicaments sont pris pour un temps limité. Il n’y a donc pas de risque, s’ils sont utilisés avec modération.

Traitement des problèmes de glaire cervicale

Le traitement des problèmes au niveau de la glaire cervicale peut varier, en fonction des causes sous-jacentes et d’autres facteurs contributifs (y compris l’âge, le tabagisme et la consommation de drogues). Cela peut inclure:

  • Traitement de toute infection vaginale ou cervicale avec un antibiotique ou un antifongique ;
  • Changement des traitements à base de clomifène;
  • Une cure à base d’éthinyle estradiol à court terme, un œstrogène synthétique, qui tend à améliorer la production et la qualité de la glaire cervical ;
  • Utilisation d’un lubrifiant favorable à la fertilité.

Bien que certaines personnes suggèrent que boire plus d’eau ou consommer moins de lait peut aider, il n’y a actuellement aucune preuve que cela améliorera la qualité ou la production de glaire cervicale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles