Global Statistics

All countries
648,392,672
Confirmed
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
624,678,103
Recovered
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
6,642,169
Deaths
Updated on December 2, 2022 2:06 am

Goutte : causes , symptômes et traitements

La goutte est une forme douloureuse d’arthrite. Elle est causée par une accumulation d’acide urique dans l’organisme, créant ainsi des cristaux pointus dans les articulations. Ces cristaux entraînent à leur tour une sensibilité extrême et un gonflement.  La goutte commence généralement dans le gros orteil, mais peut aussi affecter d’autres articulations. Cependant, le taux d’acide urique causant la goutte peut être réduit grâce aux médicaments, à des huiles essentielles et des changements de mode de vie…

Qu’est-ce que la goutte ?

L’arthrite goutteuse – © Crédit : informationhospitaliere.com

La goutte est une forme particulière d’arthrite. L’arthrite est un terme général composé de « arthro » qui veut dire « articulation » et de « ite » qui signifie « inflammation ». Le terme arthrite regroupe plusieurs maladies et douleurs articulaires. Certaines formes spécifiques d’arthrite enflamment les articulations alors que d’autres ne le font pas.

La goutte fait partie de la forme d’arthrite inflammatoire. Elle provoque des douleurs et un gonflement dans les articulations. Même si elle affecte plus le gros orteil, on peut la retrouver dans d’autres articulations comme le genou, le coude, la cheville, le poignet, la main

Les personnes susceptibles d’être atteints par la goutte

Bien qu’elle soit plus fréquente chez les hommes que chez les femmes, la goutte n’épargne personne.  En effet, elle se produit généralement après la ménopause chez les femmes. Les hommes ont malheureusement trois fois plus de chance d’en être atteints. Ceci, parce que ces derniers présentent des taux élevés d’acide urique, et ce pendant la majeure partie de leur vie.

Les femmes ne connaissent ce niveau élevé d’acide urique qu’après la ménopause. Les hommes sont plus susceptibles d’avoir la goutte entre 30 et 50 ans.

Voici les conditions susceptibles de causer la goutte :

Les patients prenant des diurétiques et ceux consommant une quantité importante d’alcool peuvent aussi développer la goutte. Une alimentation assez riche en protéines animales, peut conduire à la goutte. 

Selon certaines études, la goutte peut aussi être partiellement héréditaire. Les gènes liés à la maladie influent sur la quantité d’acide urique que l’organisme retient ou libère. En raison donc des facteurs génétiques, la goutte peut bien être héréditaire. De ce fait, les personnes ayant un parent ou un proche parent souffrant de la goutte, peuvent donc être susceptibles de la développer aussi. 

Néanmoins les gènes ne font que préparer le terrain pour la goutte. Seuls les facteurs environnementaux, l’alimentation et autres conditions déclenchent réellement la maladie.

Les déclencheurs de la goutte

Certains médicaments, aliments et conditions peuvent être des facteurs déclencheurs de la goutte.

Parmi les aliments et boissons, voici ceux susceptibles de déclencher des symptômes de la goutte :

  • Les sodas ;
  • Les abats ;
  • L’alcool ;
  • Les jus de fruits ;
  • Les poissons comme le saumon, les pétoncles, la morue et les moules.

Certains médicaments peuvent augmenter le niveau d’acide urique dans le sang, vous exposant ainsi à la goutte.

  • L’aspirine ;
  • Les hypotenseurs ;
  • Les pilules d’eau ou diurétiques. 

Quels sont les symptômes de la goutte ?

Les crises de goutte peuvent survenir brusquement et de manière très douloureuse. Lors d’une crise de goutte, les symptômes suivants peuvent être remarqués :

  • Douleurs articulaires intenses : Généralement, la goutte affecte le gros orteil. Elle peut cependant toucher les autres articulations. La douleur produite par la goutte peut être sévère dans les 4 à 12 premières heures après le début des crises ;
  • Inconfort de plus en plus persistant : Une fois la douleur dissipée, un inconfort peut s’installer et peut même durer quelques jours, voire des semaines ;
  • Inflammation et rougeur : les articulations touchées par la goutte deviennent aussitôt tendres, rouges, enflées et chaudes ;
  • Ampleur de mouvement limitée : A mesure que la goutte progresse, il vous sera difficile de bouger vos articulations normalement.

Quelles sont les causes de la goutte ?

Le corps humain fabrique naturellement de l’acide urique lors de la décomposition des purines (des substances qui se trouvent dans le corps).  Ces purines se retrouvent également dans la viande rouge, le foie, etc. Certains fruits de mer comme les moules, le thon, les anchois, la truite, les sardines sont aussi riches en purines. Les boissons alcoolisées, notamment la bière ou les boissons produites avec du sucre de fruit, augmentent considérablement les niveaux d’acide urique.

L’acide urique est normalement dissout dans le sang et sort de l’organisme par l’urine. Mais, il peut arriver des fois où le corps produit une quantité élevée d’acide urique appelée hyperuricémie. Dans ce cas, des cristaux d’urate pointus peuvent se former dans les articulations. Ces cristaux pointus qui ont la forme d’aiguille, provoquent à leur tour la goutte. C’est cela d’ailleurs qui vous fait ressentir de la douleur, de l’enflure et de l’inflammation.

Comment diagnostique-t-on la goutte ?

Si vous ressentez une douleur intense ou soudaine dans l’une de vos articulations, vous devrez contacter votre médecin. Ce dernier pourra ensuite décider de vous envoyer chez un rhumatologue (médecin spécialiste des formes d’arthrite, notamment la goutte). Le diagnostic de la goutte devra tenir compte de plusieurs facteurs à savoir :

  • Quelques questions sur vos antécédents médicaux : il peut demander par exemple si vous suivez un traitement ou si vous prenez des médicaments. Il peut également vous demander combien de fois vous avez ressenti une douleur intense ou soudaine dans votre articulation;
  • Examens physiques : l’examen physique permettra à votre médecin d’analyser les articulations touchées par la goutte, afin de s’assurer d’une rougeur ou d’un gonflement ;
  • Tests d’imagerie : Il peut également prendre des photos des articulations touchées, grâce aux rayons X, une IRM, ou une échographie ;
  • Analyses de sang : Les analyses de sang permettront de mesurer avec précision, la quantité d’acide urique contenue dans le sang ;
  • Aspiration : La technique d’aspiration consiste à utiliser une aiguille, afin d’extraire du liquide de votre articulation. Ce liquide sera par la suite examiné au microscope, afin de rechercher d’éventuels cristaux d’acide urique pour confirmer le diagnostic de la goutte.

Traitement de la goutte 

Voici quelques traitements susceptibles de traiter la goutte :

Les médicaments

Le spécialiste peut vous prescrire des médicaments pour traiter la goutte, comme :

  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : Les AINS permettent de réduire le gonflement et la douleur provoqués par la goutte. Cependant, les patients qui souffrent d’ulcère de l’estomac, de maladies rénales et d’autres problèmes de santé, ne doivent pas prendre les AINS ;
  • Les corticostéroïdes : Ils permettent aussi de soulager le gonflement et la douleur. Les corticostéroïdes peuvent être pris par injection ou par voie orale ;
  • La colchicine : Elle peut atténuer la douleur et l’inflammation, si vous la prenez dans les 24 heures qui suivent la crise de goutte.

Huiles essentielles

Les huiles essentielles sont utilisées en aromathérapie. Certaines huiles essentielles ont des effets anti-inflammatoires, antibactériens et analgésiques. Voici quelques huiles essentielles que vous pourrez utiliser pour traiter la goutte :

  • Huile de graines de céleri ;
  • Huile de feuille d’olivier ;
  • L’huile de lemongrass ;
  • Huile essentielle d’achillée millefeuille.

Il est cependant recommandé de consulter votre médecin ou un aromathérapeute, avant d’utiliser une huile essentielle.

Remèdes maison

Certains remèdes maison peuvent vous aider à réduire le taux d’acide urique dans le sang. Les aliments et boissons suivants ont été suggérés pour le traitement de la goutte :

  • Céleri ;
  • Gingembre ;
  • Cerises acidulées ;
  • Thé d’ortie ;
  • Vinaigre de cidre de pomme diluée ;
  • Graines de chardon-marie ;
  • Pissenlit.

Cependant, ces aliments et boissons ne peuvent à eux seuls traiter la goutte. Il faudra donc y associer un autre traitement. Dans l’un ou l’autre des cas, contactez toujours votre médecin.

Les éventuelles complications de la goutte

La goutte, si elle n’est pas traitée, peut entraîner d’autres affections plus graves telles que :

  • La goutte récurrente : c’est une condition de goutte répétée, qui peut engendrer une érosion et la destruction d’une articulation spécifique ;
  • La goutte avancée : Des dépôts de cristaux d’urate peuvent se former sous la peau dans les nodules, si la goutte n’est pas traitée. Ces nodules sont appelés tophus. Les tophus peuvent se développer dans plusieurs endroits comme les pieds, les doigts, les coudes, les mains, etc. ;
  • Calculs rénaux : Si la goutte n’est pas traitée, des cristaux d’urate peuvent se rassembler dans les voies urinaires, et provoquer des calculs rénaux.

Peut-on prévenir la goutte ?

Apporter certains changements dans votre mode de vie peut vous aider à prévenir la goutte.

Exercices physiques

Faire des exercices régulièrement permet de garder un poids santé. En effet, le surpoids accroît la quantité d’acide urique dans l’organisme, et exerce de ce fait une forte pression sur les articulations.

Hydratation

Boire régulièrement de l’eau, aide vos reins à bien fonctionner. L’eau permet également d’éviter la déshydratation.

Il est aussi important de réduire au maximum, la consommation d’aliments riches en purines. Privilégiez plutôt, les aliments pauvres en purines. En effet, ces substances facilitent l’accumulation d’acide urique dans l’organisme. Vous devez donc par ricochet, éviter les aliments et boissons suivants :

  • L’alcool ;
  • Les fruits de mer ;
  • La viande rouge et les abats ;
  • Les protéines qui sont d’origine animale ;
  • Les boissons riches en fructose.

Vous devez en outre éviter les médicaments susceptibles d’augmenter votre niveau d’acide urique. Il s’agit des immunosuppresseurs (les médicaments utilisés pour ralentir le système immunitaire) et des diurétiques.

La goutte est une forme fréquente d’arthrite qui peut toucher n’importe qui.  Elle peut survenir en cas de supplément d’acide urique dans l’organisme. La goutte se caractérise généralement par des enflures, des douleurs extrêmes, des crises soudaines, de la rougeur et de la sensibilité dans les articulations. Elle est cependant traitable, grâce à des changements de mode et la prise de certains médicaments.

Vous aimerez aussi :

Related Articles