Global Statistics

All countries
648,392,672
Confirmed
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
624,678,103
Recovered
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
6,642,169
Deaths
Updated on December 2, 2022 2:06 am

Grossesse et CBD : attention aux dangers !

La plupart des aliments, des médicaments ou autres substances que consomment les femmes enceintes traversent leur placenta pour atteindre le fœtus en développement. Certains sont bénéfiques pour ce dernier. D’autres par contre, lui sont nuisibles. Mais qu’en est-il réellement du CBD contenu dans le chanvre et dans le cannabis ; surtout lorsqu’on sait que les femmes enceintes consomment de plus en plus ces substances ? Voici les avis des experts.

La consommation de chanvre et de cannabis par les femmes enceintes explose !

C’est un fait ! Les femmes enceintes consomment de plus en plus de cannabis (marijuana) et de chanvre ces dernières décennies. Voilà ce que révèle une étude statistique menée en 2019 aux USA, au Canada et dans de nombreux autres pays par le National Institute on Drug Abuse. Elle concernait au total quatre cent cinquante mille (450 000) femmes. Les résultats stipulent qu’entre 2002 et 2017, la consommation de ces substances par les femmes enceintes a plus que doublé.

La plupart de celles-ci expliquent qu’elles consomment le chanvre, la marijuana ou des produits contenant du CBD pour lutter contre les nausées matinales du début de la grossesse. Toutefois, ce qui est intéressant, c’est qu’elles ont aussi été contrôlées au deuxième et au troisième trimestre où le mal-être des débuts de grossesse s’est estompé. Et les tests révèlent toujours aussi clairement la présence de CBD (cannabidiol) dans leurs urines.

Cela signifie qu’elles n’en prennent pas uniquement pour soulager leurs malaises du début de la grossesse… Mais, ce peut être pour d’autres raisons telles que : 

  • La dépendance ;
  • Le plaisir ;
  • La lutte contre l’anxiété ;
  • La lutte contre la dépression ;
  • Le soulagement de la douleur ;
  • L’apaisement des troubles du sommeil, etc.

Les femmes enceintes peuvent-elles consommer du CBD ?

Il existe une fausse idée selon laquelle la consommation du CBD contenue dans le cannabis ou le chanvre serait sûre. C’est ce que déclare une étude menée par une professeure du Colorado School of Public Health à Aurora : Brianna Moore. Ce qui fait que de nombreuses femmes l’utilisent pendant la grossesse.

Pour la plupart d’entre elles, cette substance représenterait une alternative sûre par rapport à certains médicaments qu’auraient prescrits les médecins. Pourtant, des études scientifiques ont révélé un bon nombre de problèmes chez la femme enceinte ainsi que le nouveau-né exposé au CBD dans l’utérus de sa mère. 

Tout cela reste sans compter que, plusieurs produits CBD élaborés à base du chanvre industriel contiennent tout de même, une certaine quantité (inconnue et variable) de THC (tétrahydrocannabinol). Il s’agit d’une substance qui, contrairement au CBD, possède des propriétés psychoactives. Et, en dehors du tétrahydrocannabinol, ces produits CBD pourraient également contenir des éléments nocifs se trouvant dans les plants de chanvre et de cannabis comme : 

  • Des pesticides ;
  • Des métaux lourds ;
  • Des bactéries et champignons…

En gros, il ne faut pas consommer du cannabis, du chanvre ou même du CBD qui en est issu alors que l’on est en état de grossesse.

Quelles sont les conséquences de la consommation du CBD sur l’enfant et la mère ?

Plusieurs études ont montré des liens entre le faible poids du bébé à la naissance et la consommation de marijuana pendant la grossesse. C’est ce qu’indique une étude révélée dans The Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism. À noter que cette insuffisance pondérale peut entraîner ce qu’on appelle la croissance de rattrapage postnatal. 

Il s’agit d’un processus spontané durant lequel la vitesse de croissance du jeune en centimètres par année est supérieure à la moyenne pour son sexe et pour son âge chronologique. Et cela peut devenir un problème, car l’enfant grandit si vite qu’il peut surcompenser sa taille et son poids normal. Il est ainsi exposé à un risque d’obésité, de diabète de type II et de syndrome métabolique plus tard dans la vie. Aussi, il pourrait même présenter des troubles du comportement.

D’autres études ont rapporté que les enfants exposés au THC et au CBD pendant la grossesse expérimentent une masse grasse accrue et une glycémie importante à l’âge de cinq ans. En outre, des recensements scientifiques antérieurs ont montré que la consommation de cannabis ou de chanvre pendant une grossesse peut causer à l’enfant, divers troubles tels que : 

  • Un développement neurologique anormal ;
  • L’autisme ;
  • Des problèmes d’hyperactivité ;
  • Des troubles d’attention ; 
  • Divers problèmes comportementaux et cognitifs.

À noter que ces résultats ont été publiés par les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis.

Par ailleurs, en dehors de l’enfant, la consommation de CBD ou de THC représente également un danger pour la mère. On nombre des effets indésirables notables, on peut citer :

  • Des dommages au foie ;
  • Des interactions désastreuses avec d’autres médicaments ;
  • Une somnolence excessive et bien d’autres.

Il faut admettre que les recherches concernant les effets de la consommation du CBD pendant la grossesse et l’allaitement ne sont pas encore très poussées. Toutefois, les résultats présentés ci-dessus indiquent clairement qu’il y a de quoi s’inquiéter. Les produits à base de cannabis ou de chanvre pourraient en effet présenter des risques très graves pour la jeune mère et pour son enfant. C’est ce que communique la FDA

Que font les gouvernements pour limiter le fléau ?

Cette question est d’autant plus délicate, car dans les pays comme la France où le CBD est autorisé, les règlements ne sont pas suffisamment stricts. En outre, le CBD considéré comme une option sûre, car étant non-psychoactif, est commercialisé en ligne et en vente libre. Cette substance qui n’est pourtant pas aussi sûre comme elle est vantée est donc trop facilement accessible pour les femmes enceintes.

Cela laisse à croire que les autorités n’informent pas vraiment la population et ne mettent pas les mesures nécessaires pour éviter la consommation du CBD par les femmes enceintes. Or, elles ont l’obligation de mettre des normes plus rigides si elles tiennent à protéger la vie de la mère et de l’enfant avant, pendant et après la grossesse.

Sources : https://edition.cnn.com/2022/04/04/health/cbd-thc-pregnancy-dangers-study-wellness/index.html

Vous aimerez aussi :

Related Articles