Global Statistics

All countries
232,245,584
Confirmed
Updated on September 26, 2021 12:48 am
All countries
207,132,169
Recovered
Updated on September 26, 2021 12:48 am
All countries
4,756,476
Deaths
Updated on September 26, 2021 12:48 am

Grossesse extra-utérine : les signes qui alertent

Les dernières statistiques affirment qu’environ 2 % des grossesses sont classées comme étant extra-utérines. Ces cas sont donc assez rares. Toutefois, lorsque ces types de grossesses surviennent, une prise en main médicale est indispensable. Pour mieux vous informer sur le sujet, découvrez ci-après les signes qui alarment ainsi que les facteurs de risques qui peuvent favoriser ce type de grossesse.

 Grossesse extra-utérine ou GEU

Il s’agit de grossesse extra-utérine ou ectopique lorsque l’ovule fécondé se fixe en dehors de la cavité utérine. Ainsi, dans la plupart des cas, cet œuf va effectivement se placer dans l’une des deux trompes de Fallope. Dans certains cas, l’ovule fécondé peut également atterrir au niveau de la cavité abdominale, du col de l’utérus ou au niveau même des ovaires.

Il faut rappeler que lors d’une grossesse normale, l’œuf va progresser de la trompe de Fallope vers l’utérus. Lorsqu’une grossesse extra-utérine survient, elle risque d’entraîner la rupture de la trompe de Fallope et causer une hémorragie interne. C’est ainsi qu’il est fortement recommandé de solliciter une intervention médicale d’urgence afin d’éviter des risques mortels.

Les causes d’une grossesse extra-utérine

Différents facteurs peuvent favoriser l’apparition d’une grosse extra-utérine. Ce sont :

  • Le tabagisme
  • L’utilisation du stérilet
  • La prise de pilule microdosée
  • Un antécédent de grossesse extra-utérine
  • L’âge avancé de la mère
  • La fécondation in vitro (cas assez rares)
  • La pratique de l’IVG ou Interruption Volontaire de la Grossesse
  • L’endométriose
  • La présence d’une infection aux trompes appelée « Salpingite »
  • Une opération préalable des trompes de Fallope

 Signes et symptômes de la grossesse extra-utérine

Il est assez difficile de reconnaître les signes d’une grossesse extra-utérine. En effet, cette dernière peut-être confondue avec une grossesse normale. Certains indicateurs peuvent être assimilés aux symptômes ressentis durant le premier trimestre de la grossesse.

Les signes

Ce sont entre autres :

Les symptômes d’urgence

Certains symptômes d’urgence peuvent aussi survenir pour alerter sur la possibilité d’une grossesse extra-utérine. Il est donc fortement conseillé de vous tourner vers un spécialiste de la santé si vous présentez les signes suivants :

  • Une douleur persistante à l’abdomen, au bassin ou à l’épaule
  • Des vertiges, un évanouissement ou de la faiblesse due à la possible hémorragie interne causée par la rupture de la trompe de Fallope

Si ces signes d’urgences se font sentir, vous devez tout de suite vous tourner vers un professionnel de la santé afin d’établir un diagnostic.

Diagnostiquer une grossesse extra-utérine

Découvrir une grossesse extra-utérine assez tôt permet d’éviter les éventuels risques pour la femme. Pour cela, différents types d’examens peuvent être réalisés.

Le test de grossesse

Certaines femmes peuvent ne pas savoir lorsqu’elles sont enceintes. Pour cela, la réalisation du test de grossesse à travers un test urinaire est parfois nécessaire.

Le toucher vaginal

Il est aussi possible de réaliser un toucher vaginal pour détecter s’il y a un cas de grossesse extra-utérine. Pour une grossesse normale, cet examen doit se dérouler correctement. Néanmoins, dans le cas d’une GEU, le toucher vaginal peut être douloureux et le médecin peut sentir une masse près de l’utérus.

Les examens complémentaires

Des examens supplémentaires tels que l’échographie ou une prise de sang sont nécessaires afin de confirmer le diagnostic d’une GEU. La réalisation d’une laparoscopie est aussi recommandée pour déceler le cas d’une grossesse extra-utérine.

Traitements du GEU

Une intervention chirurgicale d’urgence est nécessaire pour la prise en charge d’une grossesse extra-utérine. Cette dernière est réalisée sous anesthésie et en cœlioscopie. L’incision est effectuée au niveau du nombril afin d’y introduire un appareil d’optique. L’objectif de cette intervention est d’ouvrir la trompe et de retirer complètement l’œuf fécondé.

À part cela, certains cas de grossesses extra-utérines non rompues peuvent être traités avec une ou des doses de méthroxate.

La grossesse extra-utérine est donc un cas très risqué pour les femmes. Dans cette mesure, il est très important de l’identifier dès les premières semaines. Une prise en charge d’urgence par un professionnel de la santé est tout aussi nécessaire lorsque le cas de GEU est confirmé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img
spot_img

Vous aimerez aussi :

Related Articles