Global Statistics

All countries
591,811,172
Confirmed
Updated on August 10, 2022 11:20 pm
All countries
561,953,897
Recovered
Updated on August 10, 2022 11:20 pm
All countries
6,443,881
Deaths
Updated on August 10, 2022 11:20 pm

Hémorroïdes : Symptômes, Traitements et Modes de prévention

Les hémorroïdes font référence à des veines dilatées, qui se forment soit au niveau du rectum, soit au niveau de l’anus. Encore appelées maladie hémorroïdaire, elles peuvent causer des crises douloureuses lors de l’inflammation et la dilatation excessive des veines. Cependant, elles présentent de nombreux symptômes, qui permettent de vite les reconnaître, pour les soigner. Quels sont les causes et symptômes des hémorroïdes ? Comment les traiter et les prévenir? Retrouvez des réponses ici.

Les hémorroïdes : Définition

Les hémorroïdes sont des veines dilatées, qui se forment dans l’anus ou le rectum. Ainsi, au moment de la défécation, il est normal que les veines de la région anale se gonflent légèrement. Les hémorroïdes peuvent être de deux types : internes ou externes.

Les hémorroïdes internes

Lorsqu’on parle d’hémorroïdes internes, il faut noter qu’elles peuvent se mettre à saigner lors de l’émission de selles. Elles sont généralement accompagnées par des démangeaisons et par une inflammation de la zone rectale. Les hémorroïdes internes provoquent des douleurs, au niveau de l’anus, surtout lors de la crise hémorroïdaire. Elles sont facilement reconnaissables grâce à leur aspect de coussinet violacé.

Par ailleurs, les hémorroïdes internes tendent à progresser d’un degré à l’autre, si rien n’est fait pour en freiner l’évolution. Cela dit, au :

  • Premier degré : les hémorroïdes demeurent dans l’anus ;
  • Deuxième degré : les hémorroïdes sortent de l’anus lors de la défécation. Elles reviennent en position normale après la défécation ;
  • Troisième degré : il faudra replacer délicatement les hémorroïdes avec les doigts après la défécation ;
  • Quatrième degré : à ce stade, les hémorroïdes ne peuvent plus être replacées à l’intérieur de l’anus.

Les hémorroïdes externes

Ces types d’hémorroïdes correspondent en une extériorisation des hémorroïdes internes, notamment après la défécation. Les hémorroïdes externes se trouvent immédiatement à l’extérieur de l’anus. Elles ne sont visibles qu’en cas de complications.

De plus, les hémorroïdes externes sont plus sensibles que les hémorroïdes internes. Cela s’explique par le fait qu’il y a plus de fibres nerveuses dans la région anale.

Quelles sont les causes des hémorroïdes ?

Les causes des hémorroïdes sont nombreuses et variées. Parmi celles-ci, on peut citer :

La constipation

Il s’agit de l’une des premières causes de la maladie hémorroïdaire. En effet, la constipation incite à déployer assez d’effort lors de la défécation. Cela dit, le fait d’être constamment constipé, peut engendrer une perte de tonus rectal. Ce qui favorise alors l’apparition des hémorroïdes.

Le manque de fibres

Le manque de fibres est également une cause des hémorroïdes. En réalité, une alimentation pauvre en fibres et très épicée, peut provoquer l’apparition de cette maladie. Pour limiter les risques d’hémorroïdes, il est conseillé de consommer des aliments très riches en fibres (légumes, fruits et céréales complètes par exemple).

En dehors de ces causes, il en existe d’autres qui ne sont pas assez connues. Mais les recherches des experts ont permis de les noter. Il s’agit entre autres de :

  • La consommation d’alcool et de plats épicés, qui agissent sur le transit intestinal ;
  • Surpoids ;
  • L’obésité ;
  • L’épisode de diarrhée par phénomène irritatif ;
  • La pratique de certains sports et de certaines activités, qui contraignent à soulever des objets lourds ;
  • Certaines périodes de vie chez les femmes. Notamment, lors de la grossesse, du post-partum, de l’accouchement ou de la période prémenstruelle ;
  • L’utilisation de certains laxatifs qui peuvent aggraver la maladie hémorroïdaire.

Pour avoir plus d’informations sur ces différentes causes, il est recommandé de vous rapprocher de votre médecin.

Quels sont les symptômes des hémorroïdes ?

Les symptômes de la maladie hémorroïdaire sont variables, selon les personnes et selon la localisation des hémorroïdes. Ils peuvent survenir soit de façon continue, soit sous forme de crise hémorroïdaire aigüe. Les hémorroïdes se manifestent généralement par :

Des douleurs

Les hémorroïdes se traduisent par l’apparition d’une petite boule, au bord de l’anus. Et cette boule est de la même couleur que la peau. C’est donc la formation de cette boule qui occasionne les douleurs, car la paroi de l’anus est extrêmement sensible. Habituellement, les douleurs sont remarquées dans les cas d’hémorroïdes externes. Les hémorroïdes internes ne sont pas douloureuses.

Le prolapsus hémorroïdaire

Lorsque les hémorroïdes internes deviennent très dilatées, elles apparaissent hors de l’anus, surtout lors des poussées. On parle de prolapsus hémorroïdaire. Ce symptôme peut provoquer des démangeaisons, des irritations et une envie fréquente d’aller à la selle.

Des saignements

Les saignements sont très fréquents pendant les cas d’hémorroïdes. Ces saignements sont discrets et visibles uniquement sur le papier toilette. Il est possible de remarquer des saignements pendant ou après les selles.

Une thrombose hémorroïdaire

Encore appelée caillot sanguin, la thrombose hémorroïdaire se traduit par une tuméfaction violacée, au niveau de l’orifice anal.

Il faut noter que lorsque la maladie hémorroïdaire évolue depuis plusieurs années, des symptômes quotidiens (démangeaisons, douleurs) peuvent être fréquents.

Quelle est la durée et quelles sont les personnes à risques des hémorroïdes ?

Les hémorroïdes ont une durée variable en fonction des personnes. Néanmoins, les statistiques montrent qu’elles durent en moyenne entre 2 et 4 jours.

En ce qui concerne les personnes à risques d’hémorroïdes, on peut citer :

  • Les personnes atteintes d’une cirrhose du foie ;
  • Les personnes ayant un parent ou un proche, qui souffre d’hémorroïdes ;
  • Les femmes enceintes ;
  • Les personnes qui ont donné naissance par accouchement vaginal.

Si vous vous sentez concerné par ces différentes catégories de personnes, vous devez absolument vous faire suivre par votre médecin, afin de prévenir cette maladie.

Quelles sont les complications éventuelles liées aux hémorroïdes ?

Les crises d’hémorroïdes disparaissent habituellement en quelques jours. Mais dans certaines circonstances, elles peuvent réapparaître. Elles peuvent de ce fait, entraîner des saignements. Et lorsque les saignements sont répétés et abondants, ils peuvent provoquer une anémie.

Il est recommandé de consulter un médecin sans tarder en cas de saignement anal, même s’il est peu intense. Dans des cas très rares, une ulcération (plaie qui tend à s’étendre) peut apparaître.

Quels traitements pour en finir avec les hémorroïdes ?

Il existe plusieurs traitements pour en finir avec les hémorroïdes. Les traitements sont disponibles en fonction des symptômes. Pour donc apaiser les douleurs causées par les hémorroïdes, les traitements qui peuvent être proposés sont :

  • Les antalgiques (anti-inflammatoires, paracétamol) ;
  • Les médicaments par voie orale de type veinotonique : ils sont souvent utilisés en cure courte et peuvent être associés à des laxatifs ;
  • Les traitements locaux avec ou sans ordonnance sous forme de pommade, suppositoires ou crèmes : il faudra que ces traitements contiennent des corticoïdes. Ils apaisent les hémorroïdes grâce à leur action anesthésiante, anti-inflammatoire et lubrifiante.

De plus, lorsque les hémorroïdes internes entraînent des crises répétées, qui altèrent la santé du patient, le médecin peut proposer un traitement par :

  • Ligature ;
  • Electro ;
  • Sclérose (injection de produits chimiques) ;
  • Photocoagulation (brûlure électrique ou par infrarouge).

L’objectif de ce traitement est de créer une zone cicatricielle au niveau de l’hémorroïde distendue, pour la renforcer. Dans le cas d’hémorroïdes externes causant une thrombose douloureuse, la chirurgie est l’une des meilleures solutions.

Comment prévenir les hémorroïdes ?

Pour prévenir les hémorroïdes, vous devez lutter contre la constipation en :

  • Adoptant une alimentation riche en fibre pour faciliter le transit intestinal ;
  • Évitant l’alcool ;
  • Utilisant des laxatifs adaptés si besoin ;
  • Vous hydratant suffisamment ;
  • Allant aux toilettes à des heures régulières, tout en limitant les efforts de pousser ;
  • Évitant les aliments trop gras ou trop sucrés ;

Outre la lutte contre la constipation, il est également possible de prévenir les hémorroïdes en :

  • Pratiquant une activité physique régulière ;
  • Repérant les aliments provoquant les crises et les limiter ;
  • Évitant de rester assis ou debout trop longtemps ;
  • Ayant une hygiène anale correcte.

Enfin, les hémorroïdes ne doivent en aucun cas être prises à la légère. Pour cela, il est nécessaire de respecter les mesures préventives afin d’être à l’abri.

Vous aimerez aussi :

Related Articles