Global Statistics

All countries
526,080,107
Confirmed
Updated on May 20, 2022 4:23 pm
All countries
481,645,534
Recovered
Updated on May 20, 2022 4:23 pm
All countries
6,297,530
Deaths
Updated on May 20, 2022 4:23 pm

Hernie inguinale : Causes, Symptômes et Traitements

La hernie inguinale est une maladie qui peut être observée à tout âge, sans distinction de sexe, qu’il s’agisse d’un enfant, d’un adolescent ou, d’un adulte. C’est une maladie qui peut être d’origine congénitale ou acquise. Il s’agit en effet d’une grosseur de l’aine qui survient, lorsque les éléments contenus dans l’abdomen sortent de leur emplacement naturel.  Généralement, elle se faufile à travers un orifice, situé entre l’abdomen et la racine de la cuisse.

Une personne à risque d’engouement ou d’étranglement herniaire, avec les troubles digestifs qui en découlent, se retrouve dans l’obligation de faire appel à la chirurgie.  Quels sont les causes et symptômes de la hernie inguinale ? Comment la prévenir et quels sont les traitements efficaces contre cette maladie ? 

Qu’est-ce qu’une hernie inguinale ?

En effet, la hernie inguinale est le passage de viscères abdominaux au niveau de l’intestin grêle, en traversant le canal inguinal, pour apparaître ensuite au niveau de l’aine. Elle se produit lorsque des tissus, comme une partie de l’intestin, dépassent d’un point faible des muscles abdominaux. Le renflement qui en résulte peut-être douloureux, surtout lorsque vous toussez, vous vous penchez ou que vous soulevez un objet lourd. 

Une hernie inguinale n’est pas nécessairement dangereuse. Mais, elle ne s’améliore pas toute seule et, peut entraîner des complications potentiellement mortelles. Votre médecin vous recommandera probablement une intervention chirurgicale, pour réparer une hernie inguinale douloureuse ou en expansion. Toutefois, la chirurgie est la méthode la plus courante pour réparer une hernie inguinale.

En réalité, c’est la persistance du canal péritonéo-vaginal après la naissance, qui conduit à la hernie inguinale chez l’enfant. Elle conduit à l’apparition d’un pli de l’aine d’une petite masse grossissante, lorsque le nourrisson pousse, pleure ou tousse. 

Chez l’adulte, on parle généralement de hernie inguinale acquise. Elle est généralement la résultante du port de charge répété, d’efforts répétés, de constipation ou de toux. Chez l’adulte, elle se développe souvent de deux manières différentes. Il s’agit de la hernie directe et de la hernie indirecte. 

A quoi est due la hernie directe ?

La hernie directe est la conséquence d’une faiblesse des muscles abdominaux. Lorsqu’elles sont affaiblies, les poussées répétées peuvent provoquer des déchirures importantes. Les personnes souffrant de sensibilité et de faiblesse des muscles abdominaux, doivent éviter les efforts répétés et les charges trop importantes. Ils doivent également privilégier le repos, après une journée de travail.

Qu’est-ce qui cause la hernie indirecte ?

La hernie est dite indirecte lorsqu’elle se forme à travers l’office inguinal profond. Elle se développe différemment selon le sexe du patient. 

Si le patient est de sexe masculin, la hernie inguinale indirecte se retrouve dans chaque côté de la partie basse, au niveau de la paroi abdominale. Ce qui conduit à la formation d’un canal de petit calibre appelé canal inguinal, laissant passer le cordon spermatique

Chez la femme, il s’agit du ligament rond qui maintient l’utérus. C’est un passage qui est censé être étroit au niveau du système digestif. Mais lorsqu’on est atteint de hernie inguinale, ce n’est plus le cas, il se retrouve entouré de la paroi du muscle abdominal. Les muscles peuvent se distendre et augmenter le diamètre du canal inguinal en cas de toux, de poussée abdominale ou, de port d’objet lourd. Des éléments du tube digestif peuvent donc passer sans encombre sous la forme d’une masse longue, au niveau de la laine. Au début, elle a une taille modérée. Mais elle a tendance à grandir progressivement et à prendre du volume. Ce qui augmente les risques d’étranglement et d’occlusion intestinale

Quels sont les signes et les symptômes de la hernie inguinale ?

Les signes et symptômes de la hernie inguinale comprennent en général :

  • Un renflement, dans la zone de chaque côté de votre os pubien : il devient plus évident lorsque vous êtes debout, surtout si vous toussez ou forcez ;
  • Une sensation de brûlure ou de douleur, au niveau du renflement ;
  • Douleur ou inconfort dans l’aine : surtout lorsque vous vous penchez, toussez ou soulevez ;
  • Une sensation de lourdeur ou de traînée dans l’aine ;
  • Faiblesse ou pression dans l’aine ;
  • Des douleurs et gonflements autour des testicules : plus précisément, lorsque l’intestin descend dans le scrotum.

Les signes et symptômes de la hernie inguinale chez les enfants sont, le résultat d’une faiblesse de la paroi abdominale présente à la naissance. Parfois, la hernie n’est visible que lorsqu’un nourrisson pleure, tousse ou fait des efforts lors d’une selle. Il ou elle peut être irritable et avoir moins d’appétit que d’habitude. Chez un enfant plus âgé, une hernie est susceptible d’être plus apparente lorsque l’enfant tousse, fait des efforts lors d’une selle ou, reste debout pendant une longue période.

Quels sont les signes et symptômes d’une hernie inguinale étranglée ?

Si vous n’êtes pas en mesure d’enfoncer la hernie, le contenu de la hernie peut être piégé dans la paroi abdominale. Une hernie étranglée peut mettre la vie en danger si elle n’est pas traitée. Les symptômes d’une hernie inguinale étranglée sont :

  • Les nausées, vomissements ou les deux ;
  • La fièvre ;
  • Une douleur soudaine qui s’intensifie rapidement ;
  • Un renflement herniaire qui devient rouge, violet ou foncé ;
  • L’incapacité à aller à la selle ou à évacuer des gaz.

Obtenez des soins immédiats si un renflement herniaire devient rouge, violet ou foncé. Si vous remarquez d’autres signes ou symptômes d’une hernie étranglée, rendez-vous chez le spécialiste. Le renflement est susceptible d’être plus visible, lorsque vous êtes debout et, vous pouvez généralement le sentir si, vous mettez votre main directement sur la zone touchée.

Quelles sont les causes de la hernie inguinale ?

Certaines hernies inguinales n’ont pas de cause apparente. D’autres peuvent survenir à la suite de :

  • L’augmentation de la pression dans l’abdomen ;
  • Un point faible préexistant dans la paroi abdominale ;
  • Effort pendant les selles ou la miction ;
  • Activité intense ;
  • Grossesse ;
  • Toux ou éternuements chroniques.

Chez de nombreuses personnes, la faiblesse de la paroi abdominale qui conduit à une hernie inguinale, se produit avant la naissance. Précisément, lorsqu’une faiblesse du muscle de la paroi abdominale ne se ferme pas correctement. D’autres hernies inguinales se développent plus tard dans la vie, lorsque les muscles s’affaiblissent ou se détériorent en raison du vieillissement, d’une activité physique intense ou, de la toux qui accompagne le tabagisme.

Des faiblesses peuvent également survenir dans la paroi abdominale plus tard dans la vie, en particulier après une blessure ou une chirurgie abdominale. Chez les hommes, le point faible se produit généralement dans le canal inguinal, où le cordon spermatique pénètre dans le scrotum. Chez les femmes, le canal inguinal porte un ligament qui, aide à maintenir l’utérus en place. 

Quels sont les facteurs de risques de la hernie inguinale ?

Les facteurs qui contribuent au développement d’une hernie inguinale comprennent :

  • Le sexe du patient : les hommes sont huit fois plus susceptibles de développer une hernie inguinale que les femmes ;
  • Le vieillissement : les muscles s’affaiblissent avec l’âge ;
  • L’histoire de famille : vous avez un parent proche, comme un parent ou un frère, qui a la condition ;
  • La toux chronique comme celle liée au tabagisme ;
  • La constipation chronique : la constipation provoque des tensions lors des selles ;
  • La grossesse : être enceinte peut affaiblir les muscles abdominaux et, augmenter la pression à l’intérieur de votre abdomen ;
  • La naissance prématurée et le faible poids de naissance : les hernies inguinales sont plus fréquentes chez les bébés nés prématurément ou, avec un faible poids à la naissance ;
  • La hernie inguinale antérieure ou réparation de hernie : même si votre hernie précédente s’est produite dans l’enfance, vous courez un risque plus élevé d’en développer une autre.

Les personnes présentant les facteurs de risques de la hernie inguinale sont beaucoup plus de sexe masculin. Ces facteurs augmentent le calibre du canal inguinal. Pour éviter les complications, il est préférable de se rapprocher de son spécialiste, dès l’apparition des symptômes de la maladie.  

Quelles sont les complications de la hernie inguinale ?

La hernie inguinale est une affection qui peut conduire à des complications importantes. Ces complications comprennent :

  • La pression sur les tissus environnants : la plupart des hernies inguinales s’agrandissent avec le temps si, elles ne sont pas réparées chirurgicalement. Chez les hommes, de grosses hernies peuvent s’étendre dans le scrotum, provoquant des douleurs et gonflements ;

• Une difficulté à la marche, au niveau du côté concerné ;

• La hernie incarcérée : si le contenu de la hernie est piégé dans le point faible de la paroi abdominale, le contenu peut obstruer l’intestin, entraînant une douleur intense, des nausées, des vomissements et, l’incapacité d’aller à la selle ou d’émettre des gaz ;

• Une sensation de tiraillement du bas-ventre ;

• L’étranglement : une hernie incarcérée peut couper le flux sanguin vers une partie de votre intestin. L’étranglement peut entraîner la mort du tissu intestinal affecté. Une hernie étranglée met la vie en danger et, nécessite une intervention chirurgicale immédiate ;

• Des troubles digestifs et une constipation.

Lorsqu’elle s’accompagne de ces complications, la hernie inguinale devient une urgence chirurgicale. Toutes les dispositions doivent être prises, pour éviter que la vessie soit contenue dans la hernie. Le meilleur moyen pour y parvenir, c’est de suivre à la lettre les recommandations du médecin. 

Comment prévenir la hernie inguinale ? 

Vous ne pouvez pas empêcher l’anomalie congénitale qui vous rend vulnérable à une hernie inguinale. Vous pouvez cependant, réduire la tension sur vos muscles et tissus abdominaux. Pour y parvenir, il faut :

  • Maintenir un poids santé : discutez avec votre médecin du meilleur programme d’exercices et d’alimentation pour vous ;
  • Mettre l’accent sur les aliments riches en fibres : les fruits, les légumes et les grains entiers contiennent des fibres, qui peuvent aider à prévenir la constipation et les efforts ;
  • Soulever les objets lourds avec précaution ou, éviter de soulever des objets lourds : si vous devez soulever quelque chose de lourd, pliez toujours à partir de vos genoux et non, à partir de votre taille ;
  • Arrêter de fumer : outre son rôle dans de nombreuses maladies graves, le tabagisme provoque souvent une toux chronique, qui peut entraîner ou aggraver une hernie inguinale.

En observant une bonne hygiène de vie, vous réduisez considérablement les risques d’être atteint par cette maladie. Si vous n’êtes pas en mesure de ne plus fumer, faites le nécessaire pour réduire considérablement votre consommation de nicotine. N’hésitez pas à observer une activité physique régulière, pour maintenir un bon poids de santé.

Comment se fait le diagnostic de la hernie inguinale ?

Un examen physique est généralement tout ce qui est nécessaire pour diagnostiquer une hernie inguinale. Votre médecin vérifiera s’il y a un renflement dans la région de l’aine. Parce que, se tenir debout et tousser peuvent rendre une hernie plus intense, il vous demandera probablement de vous lever et de tousser ou, de forcer. Ainsi, il pourra observer et apprécier les signes de la maladie sur vous.

Comment se traite la hernie inguinale ? 

Si votre hernie est petite et ne vous dérange pas, votre médecin peut vous recommander une attente vigilante. Parfois, le port d’un treillis de soutien peut aider à soulager les symptômes. Mais consultez d’abord votre médecin, car il est important que le treillis s’adapte correctement et, qu’il soit utilisé de manière appropriée. Chez les enfants, le médecin peut essayer d’appliquer une pression manuelle, pour réduire le renflement avant d’envisager une intervention chirurgicale.

Les hernies élargies ou douloureuses nécessitent généralement une intervention chirurgicale, pour soulager l’inconfort et, prévenir les complications graves. Il existe deux types d’opérations de hernie. La réparation de hernie ouverte et la réparation de hernie mini-invasive.

Comment se déroule la réparation de la hernie ouverte ?

Dans cette procédure qui peut être réalisée avec une anesthésie locale et une sédation ou, une anesthésie générale, le chirurgien fait une incision dans votre aine. Il repousse le tissu saillant dans l’abdomen. Le chirurgien recoud ensuite la zone fragilisée, en la renforçant souvent avec un treillis synthétique. L’ouverture est ensuite fermée avec des points de suture, des agrafes ou de la colle chirurgicale. Après la chirurgie, vous serez encouragé à vous déplacer dès que possible, mais cela peut prendre plusieurs semaines, avant que vous ne puissiez reprendre vos activités normales.

Comment se déroule la réparation de hernie mini-invasive ?

Dans cette procédure nécessitant une anesthésie générale, le chirurgien opère à travers plusieurs petites incisions dans votre abdomen. Le chirurgien peut utiliser des instruments manuels ou robotiques, pour réparer votre hernie. Le gaz est utilisé pour gonfler votre abdomen, afin de rendre les organes internes plus faciles à voir.

Un petit tube équipé d’une minuscule caméra, est inséré dans une incision. Guidé par la caméra, le chirurgien insère de minuscules instruments à travers d’autres petites incisions, pour réparer la hernie à l’aide d’un filet synthétique. Les personnes qui subissent cette réparation pourraient ressentir moins d’inconfort et de cicatrices, après la chirurgie. Et ceci, avec un retour plus rapide à leurs activités normales. Néanmoins, les résultats à long terme de cette chirurgie et celle des hernies ouvertes sont comparables.

La chirurgie mini-invasive des hernies permet au chirurgien, d’éviter les tissus cicatriciels d’une réparation antérieure des hernies. Elle peut donc être un bon choix, pour les personnes dont les hernies récidivent, après une chirurgie herniaire ouverte. Cela pourrait également être un bon choix pour les personnes souffrant de hernies des deux côtés du corps. Comme pour la chirurgie ouverte, il peut s’écouler quelques semaines avant que vous ne puissiez reprendre votre niveau d’activité habituel.

Comment se préparer à son rendez-vous avec le médecin ?

Dès l’apparition des premiers symptômes, vous commencerez probablement par consulter votre fournisseur de soins primaires. Vous devez regrouper les informations, qui permettent au spécialiste de poser un diagnostic précis. Pour y parvenir, faites une liste de :

  • Vos symptômes : y compris quand ils ont commencé et comment ils ont pu changer ou empirer, au fil du temps ;
  • Vos informations personnelles clés : y compris les changements de vie récents et les antécédents médicaux de la famille ;
  • Tous les médicaments utilisés : vitamines ou suppléments que vous prenez, y compris les doses .

Emmenez aussi un membre de votre famille ou un ami, pour vous aider à vous souvenir des informations que vous obtenez.

En étant bien préparé à votre rendez-vous avec le spécialiste, vous mettez toutes les chances de votre côté, pour une prise en charge rapide et efficace. Étant donné que les complications de cette maladie sont assez importantes, il faut se rendre chez le médecin dès l’apparition des premiers symptômes.

Vous aimerez aussi :

Related Articles