Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Hernie ombilicale : Causes, Symptômes et Traitement

On parle de hernie quand un organe se retrouve en dehors de sa cavité naturelle. La hernie ombilicale est la forme la plus répandue. On la localise au niveau de l’ombilic (ou nombril). Les causes de cette pathologie sont connues, ce qui favorise l’adoption de mesures préventives. Le plus souvent, la hernie ombilicale est sans douleur. Cependant, elle peut devenir douloureuse au fur et à mesure que sa taille augmente. Qu’appelle-t-on hernie ombilicale ? Quelles sont ses manifestations et comment peut-on la traiter ?

Qu’est-ce qu’une hernie ombilicale ?

Hernie ombilicale – © Crédit : informationhospitaliere.com
Hernie ombilicale – © Crédit : informationhospitaliere.com

Une hernie ombilicale désigne la « petite bosse » que l’on retrouve au niveau du nombril. Elle se développe sous la peau. Il s’agit d’une affection bénigne qui est d’ailleurs très courante à la naissance. Dans la plupart des cas, elle se referme de manière spontanée.

L’insertion du cordon ombilical laisse une cicatrice. C’est à travers cette cicatrice que les éléments tels que le péritoine ou encore les amas graisseux (que l’on retrouve naturellement dans l’abdomen) passent ; d’où la grosseur située au niveau du nombril.

Causes de la hernie ombilicale

Causes Hernie Ombilicale – © Crédit : informationhospitaliere.com
Causes Hernie Ombilicale – © Crédit : informationhospitaliere.com

Cette maladie bénigne est engendrée par la mauvaise fermeture de l’anneau ombilical. Dans la norme, entre les 5e et 20e jours qui précèdent la naissance, le cordon ombilical est censé « tomber », ce qui laisse une cicatrice que l’on désigne par nombril. Toutefois, dans certains cas, il peut arriver qu’il y ait une mauvaise cicatrisation. C’est cela qui est à l’origine de la fermeture partielle de l’orifice ombilical.

Plusieurs nouveau-nés ont une petite hernie ombilicale. À ce niveau, le volume de la petite bosse est lié à la fermeture partielle des vaisseaux sanguins du cordon ombilical. Chez les enfants noirs, le volume de la hernie ombilicale peut être beaucoup plus élevé : il s’agit de la trompe ombilicale. Dans un cas pareil, il est très rare d’observer une fermeture spontanée de la hernie. De plus, les risques de récidives à la suite d’un traitement chirurgical sont très élevés.

En ce qui concerne les personnes adultes, la hernie ombilicale est acquise. Elle peut survenir à tout âge chez cette catégorie d’individus. L’existence de facteurs qui amplifient la pression abdominale ainsi que la faiblesse tissulaire peut être à l’origine de l’apparition d’une hernie ombilicale chez les personnes âgées. Comme facteurs qui augmentent la pression abdominale, on peut citer :

  • La constipation ;
  • La grossesse ;
  • L’obésité ;
  • Les toux chroniques ;
  • Le port de charge.

À ces facteurs préalablement énumérés, on peut aussi ajouter les efforts répétés.

Symptômes de la hernie ombilicale

Dans la plupart des cas, cette affection est asymptomatique (en d’autres termes, elle ne présente aucun symptôme clinique). Elle se caractérise par une protubérance située au niveau de l’orifice (le nombril). Cette protubérance est généralement sans douleur et réductible.

De façon générale, la hernie ombilicale peut entraîner des problèmes digestifs, des douleurs ou encore une gêne. Cependant, au fil du temps, il devient plus difficile au contenu de la hernie ombilicale de réintégrer la cavité abdominale. Par conséquent, il risque de se coincer : on parle alors de l’étranglement. Le plus souvent, l’étranglement provoque une nécrose (mort prématurée) des tissus emprisonnés ainsi que de vives douleurs. Notons qu’il est crucial de se faire soigner rapidement quand la hernie contient de l’intestin.

L’étranglement peut entraîner une occlusion intestinale. Cette dernière peut se traduire par de violentes douleurs, des nausées et des vomissements. Après quelques heures (6 heures environ), les tissus et cellules de l’intestin sont exposés à une mort prématurée, car l’organe n’est plus irrigué.

Le risque d’étranglement chute dès que la taille du collet est supérieure à 8 centimètres. Par ailleurs, cela n’empêche pas la hernie d’augmenter de volume. Cet agrandissement pourrait être à l’origine d’une gêne respiratoire, surtout chez les patients en surpoids. Quand plusieurs petites hernies s’assemblent pour former une hernie plus volumineuse, le risque d’étranglement devient plus élevé.

Peu importe le volume de la hernie, si le patient ressent la moindre gêne ou douleur, il doit se rendre à l’hôpital ou chez son médecin traitant, afin de bénéficier d’une prise en charge adéquate. Généralement, dans ce genre de cas, les médecins optent pour une cure de hernie. Cela permet d’éviter toutes complications ou une opération en urgence.

Comment traiter la hernie ombilicale ?

La cure de hernie est le traitement de référence de la hernie ombilicale. Elle peut se faire selon plusieurs paramètres. Habituellement, elle est réalisée sous anesthésie générale. Plusieurs critères, comme la taille du collet, le volume de la hernie ou encore l’état général du patient doivent être pris en compte pour fixer le procédé selon lequel sera réalisée l’intervention. Ainsi, le médecin peut pratiquer une incision sous le nombril du patient, pour réaliser une laparotomie ou insérer une petite caméra dans l’abdomen de celui-ci pour effectuer une cœlioscopie.

Lorsque la taille du collet est inférieure à 6 centimètres, les médecins préfèrent pratiquer une cœlioscopie. Ceci parce que, cette dernière laisse moins de cicatrices et facilite le déroulement des suites de l’intervention.

L’intervention de la hernie ombilicale a pour but de repousser le contenu de cette dernière dans la cavité de l’abdomen. Par la suite, le médecin pourra refermer l’orifice. Pour y arriver, il peut employer deux techniques. La première est adoptée pour les hernies dont le collet est inférieur à 1 centimètre. Elle vise à refermer la paroi musculaire en la suturant. Quant à la dernière technique, elle est applicable aux hernies volumineuses et nécessite une prothèse. L’utilisation de la prothèse réduit le risque de récidive. À ce niveau, la prothèse se place en arrière des muscles. Ainsi, la paroi abdominale est renforcée.

La cure de hernie nécessite une seule nuit d’hospitalisation. Les médecins recommandent la reprise progressive d’une activité physique douce. Toutefois, le patient doit veiller à préserver sa paroi abdominale.

La cure de hernie est une intervention chirurgicale qui présente moins de risques. En revanche, sa réalisation peut entraîner certaines complications comme une hémorragie, une blessure de l’intestin ou une récidive de la hernie ombilicale.

Vous aimerez aussi :

Related Articles