Global Statistics

All countries
623,891,251
Confirmed
Updated on October 4, 2022 2:44 pm
All countries
602,590,214
Recovered
Updated on October 4, 2022 2:44 pm
All countries
6,552,191
Deaths
Updated on October 4, 2022 2:44 pm

Herpès circiné : quels traitements naturels ?

La meilleure protection contre l’herpès circiné est un système immunitaire actif. Outre les crèmes antifongiques et les antibiotiques, certains remèdes naturels peuvent être utiles pour renforcer les défenses de l’organisme et diminuer les symptômes associés à la maladie. Voici quelques remèdes pour traiter naturellement un herpès circiné.

Le miel

Extrait organique de l’abeille, le miel est connu pour ses multiples usages en particulier dans le milieu cosmétique. Il contient des substances dites antimicrobiennes, capables de neutraliser les microbes, bactéries, les virus et empêcher leur multiplication.

En général, les infections à l’herpès circiné se produisent lorsque le système immunitaire s’affaiblit. Ici, une application régulière de miel sur la zone touchée par la mycose aidera à renforcer les défenses immunitaires. De ce fait, l’organisme sera plus capable de détruire les germes à l’origine des squames sur la peau. Le produit de l’abeille possède bien d’autres vertus thérapeutiques. On lui attribue les propretés d’antioxydant, anti-inflammatoire et antiseptique.

On reconnaît également au miel d’importantes vertus réparatrices. Il renforce la peau de la personne touchée et l’aide à se refermer tout en gardant son tonus et son élasticité. Cela réduit la propagation des virus et donc le risque d’infection. On dit que le miel de Manuka est particulièrement agissant. La substance active responsable de la guérison est le méthylglyoxal, un composé à fort pouvoir antibactérien.

La résine d’abeille

La propolis, également appelée « résine d’abeille » est produite par les abeilles en plus de la cire, du miel et de la gelée royale. Elle est fondamentalement utilisée pour fermer les lacunes dans la ruche qui offre des conditions de vie idéales pour les micro-organismes (bactéries pathogènes, champignons, virus…), en raison de sa densité et de la chaleur.

La résine d’abeille a des propriétés antifongiques, antibactériennes et antivirales, contribuant ainsi au maintien de la santé de la ruche. L’effet curatif de la propolis dans les infections herpétiques a pu être prouvé dans le cas des infections d’herpès génital chez l’homme dans des études randomisées. Les boutons de fièvre guérissaient plus rapidement.

De plus, il y a eu moins de surinfections bactériennes qui se sont développées contrairement au cas des groupes témoins traités avec des onguents placebo ou acyclovir. Une thérapie à la propolis est nettement plus efficace par voie topique (directement sur la peau glabre) que par voie orale. Par exemple, sous forme de pommade, la résine va être appliquée sur les zones touchées dès les premiers signes de réactivation endogène.

Les pépins de pamplemousse

Les pépins de pamplemousse se voient attribuer de nombreuses propriétés thérapeutiques. Leur activité antiseptique, antivirale et antifongique est due à la naringine et aux substances actives qu’elles renferment. Il s’agit entre autres du : pinène, citral, limonène, linalol et des vitamines (vitamine C et B1).

L’utilisation des pépins de pamplemousse est particulièrement adaptée pour traiter la mycose de la peau aussi bien qu’une infection localisée à herpès (par exemple une onychomycose). Appliqués par voie topique, les pépins de pamplemousse écrasés sont utiles pour donner de la stabilité au derme et pour structurer les sous-couches qui le composent.

L’huile d’arbre à thé

Avant même l’essor des crèmes antivirales, l’huile essentielle de tea tree était déjà employée pour traiter les problèmes de peau : pied d’athlète, intertrigo, mycoses cutanées, phtiriasis, etc. Aujourd’hui, un effet antiherpétique a également été démontré dans des études concernant cette essence naturelle. Celles-ci révèlent que l’herpès circiné peut être combattu plus efficacement avec de l’huile d’arbre à thé par application à intervalles réguliers sur la zone touchée le plus tôt possible. La peau absorbe bien l’huile d’arbre à thé diluée. Quand elle pénètre la peau en profondeur, elle neutralise l’action des virus et leur multiplication.

Certains spécialistes en aromathérapie rapportent que l’application précoce de la substance dès l’apparition des premiers symptômes (démangeaisons, picotements, etc.) empêche même une épidémie d’herpès. L’huile d’arbre à thé peut être tamponnée sur les zones cutanées touchées avec un coton-tige. Il faudra toutefois faire attention lors du dosage, car il peut se produire des effets secondaires tels qu’une irritation cutanée locale. Une application en complément dans des crèmes ou des cosmétiques est également possible. Les zones touchées doivent être tamponnées quatre à six fois par jour avec l’huile de tea-tree à thé pour plus d’efficacité.

Une bonne nutrition

Qu’elles soient généralisées ou localisées, les infections à l’herpès se produisent quand le système immunitaire s’affaiblit. Pour autant, avec le bon régime, il est possible de soutenir le système immunitaire et de lutter efficacement contre le dermatophyte à l’origine de la maladie.

En général, les médecins recommandent un régime anti-inflammatoire composé de légumes, de bonnes graisses et de suffisamment de protéines. L’objectif est de fournir à l’organisme les substances actives nécessaires, directement avec de la nourriture et non comme complément alimentaire. Aussi est-il important d’éviter les aliments riches en arginine. En revanche, il est conseillé de boire beaucoup d’eau et consommer des aliments riches en vitamines, en minéraux, particulièrement le zinc et le magnésium.

Le thé noir

Le thé noir contient beaucoup de tanin, un composé possédant de puissants effets antiviraux et antibactériens. Ainsi, il est considéré comme l’un des remèdes maison les plus efficaces pour traiter l’herpès. En outre, le thé noir contient des vitamines et des antioxydants qui stimulent le processus de guérison de la peau.

Pour utiliser au mieux le thé noir contre l’herpès, laissez-le infuser d’abord dans de l’eau chaude, puis retirez-le. Une fois que le sachet de thé a refroidi, tamponnez simplement sur les boutons de fièvre. Recommencez plusieurs fois par jour jusqu’à ce que les boutons de fièvre aient disparu ou qu’il y ait un soulagement des symptômes douloureux.

Les extraits de mélisse hautement concentrés

Plante herbacée, la mélisse est le végétal de référence utilisée pour traiter l’inconfort digestif. Cependant, la plante de la famille des Lamiacées n’exerce pas seulement une activité anxiolytique et calmante. En raison de la présence de phénylpropanes et de phénols, elle possède également de puissantes propriétés antivirales. Les extraits de mélisses sont également très efficaces pour traiter les troubles liés au stress et à l’anxiété, des facteurs favorisant l’affaiblissement des défenses de l’organisme.

Des essais contrôlés randomisés ont montré que l’extrait de mélisse hautement concentré appliqué sur les régions touchées quatre fois par jour réduit considérablement la propagation de l’herpès chez un patient atteint. Cela a également un impact positif sur la durée de réactivation.

Les algues rouges

Certaines espèces d’algues rouges seraient également utiles dans le traitement de l’herpès. On dit qu’elles stimulent la réponse immunitaire de l’organisme à la présence du virus. Plus en détail, lorsqu’ils pénètrent l’organisme, les virus de l’herpès attaquent l’ADN du noyau cellulaire de la cellule hôte où ils déclenchent à peine une réponse immunitaire. Le système immunitaire remarque l’intrusion de façon bien trop tardive et ne commence donc pas d’actions défensives particulièrement. Ici, les algues rouges viennent en aide à l’organisme en :

  • Réduisant le temps de latence ;
  • Développant une plus grande réactivité des cellules ;
  • Améliorant la mémoire cellulaire des lymphocytes.

La thérapie avec les algues rouges peut être effectuée à tire préventive ou curative. Dans le premier cas, on préconisera plus une prise par infusion ou par voie orale. Lorsque le virus s’est déjà déclaré, l’utilisation par voie topique sera recommandée.

Certaines algues comme la Nori, contiennent des quantités abondantes d’acide gamma-linolénique, essentiel à la régénération des phospholipides membranaires des fibroblastes. L’application d’extraits de nori rend la peau plus douce. L’espèce Porphyra est également un excellent remède naturel contre l’eczéma.

Une combinaison de racine de rhubarbe et d’extrait de feuille de sauge

Les crèmes ou teintures contenant une combinaison concentrée de racine de rhubarbe et d’extrait de feuille de sauge ont des effets équivalents à ceux d’une pommade acyclovir. Ils conviennent au traitement superficiel des boutons de fièvre, caractéristiques de l’herpès circiné.

La réglisse 

L’acide glycyrrhétinique extrait de la racine de réglisse se démarque par des propriétés antifongiques et antivirales. Des études récentes ont mis en évidence la capacité de l’acide glycyrrhétinique à contrer le développement de l’herpès et sa réplication.

En outre, la réglisse est capable de lutter contre les radicaux libres favorisant le risque de récidive de la maladie. L’utilisation de la réglisse doit se faire par voie orale, autrement, il est possible de constater un effet peu concluant sur la diminution des symptômes.

L’aloès

Le remède miracle aloès aide également dans le traitement de l’herpès. Il permet à la fois de désinfecter la zone enflammée et de l’apaiser en réduisant les douleurs et picotements. Ainsi, les boutons de fièvre disparaissent plus vite. Une application sur le long terme de l’extrait d’aloès aide grandement à réduire la taille des lésions causées par les mycoses génitales de l’herpès.

Cependant, pour favoriser la guérison des lésions herpétiques, il peut être utile d’appliquer du gel d’aloès directement sur la zone touchée plusieurs fois par jours.

L’huile de Calendula

L’huile essentielle de Calendula a des propriétés antivirales, antibactériennes et même antifongiques. Elle est également dotée d’activités émollientes, apaisantes et de réépithélialisation (cicatrisation). Ainsi, elle est très utile pour restaurer l’état normal de la peau affectée par les lésions herpétiques.

En cas d’infections herpétiques, il est possible d’appliquer quelques gouttes d’huile de Calendula directement sur les lésions affectées. Un flacon d’huile de Calendula peut coûter excessivement cher. Alternativement, il est possible d’utiliser des pommades et des gels à base de calendula. Ils sont disponibles sur le marché à prix abordables.

Quels remèdes maison aident rapidement contre l’herpès circiné ?

Lorsqu’elle se déclare, la plupart des personnes atteintes veulent se débarrasser de leur herpès dès que possible, de préférence dans les 24 heures. En règle générale, il faut attendre plusieurs jours, voire des semaines pour soulager définitivement les symptômes de l’herpès.

Plus vite le traitement commence, meilleur est l’effet. Il est donc important pour les personnes touchées d’utiliser l’une ou l’autre des solutions ci-dessus dès qu’elles remarquent les signes typiques d’une infection d’herpès.

L’utilisation des remèdes maison est-elle sans danger ?

Il existe bien des remèdes maison contre l’herpès circiné, mais pour beaucoup, l’effet n’est pas scientifiquement prouvé. C’est le cas par exemple de l’ail, du beurre de karité et des dentifrices à forte teneur en zinc.

Il convient aussi de noter que les remèdes naturels pour l’herpès sont des alternatives raisonnables aux médicaments dans les cas inoffensifs d’herpès. Si des complications surviennent plus tard, une visite chez le médecin est obligatoire.

Vous aimerez aussi :

Related Articles