Global Statistics

All countries
591,712,323
Confirmed
Updated on August 10, 2022 10:20 pm
All countries
561,930,639
Recovered
Updated on August 10, 2022 10:20 pm
All countries
6,443,303
Deaths
Updated on August 10, 2022 10:20 pm

Hyperémèse gravidique: pourquoi les nausées pendant toute la grossesse ?

Les principaux signes qui marquent la présence d’une grossesse chez une femme enceinte sont les nausées et les vomissements. Il peut arriver dans certains cas, où ces nausées et vomissements perdurent durant toute la grossesse. Ce phénomène prend alors une autre tournure et un autre nom : l’hyperémèse gravidique.

Cette pathologie entraîne la perte de poids et la déshydratation de la femme enceinte. Si elle ne prend pas vite en charge son mal, elle aura des complications tout au long de sa grossesse et à l’accouchement.

Comment reconnaître et traiter l’hyperémèse gravidique ? Comment prévenir les nausées qui durent pendant toute la grossesse ?

C’est quoi l’hyperémèse gravidique ?

Étymologiquement, le mot hyperémèse gravidique vient du grec :  » hyper  » qui veut dire « excès », « emesis » qui veut dire « vomissement  » et « gravida » c’est la grossesse ».

Elle signifie simplement les nausées et vomissements dont souffre la femme au cours de sa grossesse. Chez les scientifiques, elle désigne les nausées et vomissements ou troubles alimentaires intenses, sévères et persistants, accompagnés de perte de poids et d’une déshydratation chez la femme enceinte.

L’hyperémèse gravidique est aussi appelée vomissements incoercibles ou hypermesis gravidarum. C’est une pathologie qui ne touche pas plus d’une femme enceinte sur 100. Plusieurs femmes enceintes ressentent les effets de l’hyperémèse gravidique, le plus souvent entre les trois premiers mois de la grossesse et tôt le matin. Ces nausées n’ont rien à avoir avec les nausées habituelles.

Même si le nombre de femmes qui en souffre n’est pas énorme, on observe assez de cas de décès ayant pour cause cette pathologie, surtout s’il n’y a pas de prise en charge pour combler les vides créés par les vomissements.

Quelles sont les causes de l’hyperémèse gravidique ?

Les nausées et vomissements relatifs à l’hyperémèse gravidique sont causés par plusieurs facteurs. La principale cause qu’on leur assimile reste les hormones.

L’activité des hormones

Les hormones jouent un grand rôle en ce qui concerne la grossesse. En effet, les symptômes de vomissements et de nausées seront liés au fait qu’au début de grossesse, il y a un pic de l’hormone hCG. Des études ont rapporté que l’hormone liée à la grossesse pourrait entrer en contact avec les récepteurs de l’hormone TSH, qui est reconnue pour stimuler la thyroïde. Ce contact va provoquer la survenue des nausées et vomissements, ainsi que l’apparition de tous les autres symptômes apparentés.

La génétique

En ce qui concerne la génétique, on peut retenir que la pathologie de l’hyperémèse gravidique se transmet de génération en génération, de mère à fille. D’autant plus qu’il y a une anomalie au niveau des récepteurs de l’hormone hCG.

Les bactéries

Pour d’autres femmes, l’apparition des vomissements au cours de la grossesse n’est rien d’autre que le résultat de la présence des bactéries nommées Helicobacter pylori. Elles ont une influence négative sur la grossesse et provoquent l’hyperémèse gravidique.

La psychologie

Un autre facteur à l’origine de la maladie est la psychologie des patientes. Le plus souvent, ce sont les femmes ayant eu une grossesse non désirée qui souffrent de l’hyperémèse gravidique d’ordre psychologique. Les pensées négatives qu’elles ont, impactent les hormones hCG et entraînent ainsi des vomissements.

Les autres facteurs

Il y a plusieurs autres facteurs responsables de l’hyperémèse gravidique, comme l’ethnie. Parfois, cette pathologie s’observe uniquement dans un groupe ethnique. Toutes les femmes de cette ethnie en souffrent quand elles sont enceintes.

Le sexe du bébé et le nombre de bébés jouent également un grand rôle dans l’apparition des vomissements et nausées. Lorsqu’il s’agit d’une fille ou que les enfants sont des jumeaux ou triplés, la future maman peut ressentir régulièrement des symptômes de l’hyperémèse gravidique.

Si la maman est trop jeune, une première grossesse ou une prise de poids avant la grossesse peut être responsable de la pathologie. Aussi, si la femme en a déjà souffert une fois, elle pourrait encore bien en souffrir dans le cadre d’une autre grossesse.

Comment reconnaître l’hyperémèse gravidique ?

Les symptômes de l’hyperémèse gravidique sont nombreux.

  • Des vomissements incoercibles pouvant dépasser 40 fois dans la journée ;
  • La dépression ;
  • L’anxiété ;
  • L’aversion totale pour les boissons et aliments ;
  • La perte vitaminique ;
  • La déshydratation (bouche sèche) ;
  • Une perte de poids supérieure à 5% du poids initial ;
  • L’épuisement chronique ;
  • Des douleurs abdominales ;
  • Des troubles Hydro électrolytiques ;
  • Un manque d’appétit aigu ;
  • De grandes douleurs au niveau de l’estomac ;
  • Une forte fièvre ;
  • Vomissements contenant du sang ;
  • Une production active et continue de salive et de crachats ;
  • Des problèmes cardiaques ou hépatiques ;
  • L’irritabilité ;
  • Des troubles d’ions ou débalancement des électrolytes comme la perte de sel, de potassium, de chlore, magnésium, calcium, sodium, etc.

Comment guérir l’hyperémèse gravidique chez la femme enceinte ?

Le traitement de l’hyperémèse gravidique peut se faire de diverses manières. Il faudrait toutefois commencer par une hospitalisation de la patience.  

Elle va subir une réhydratation, grâce au sérum salé que le professionnel de santé va lui administrer par les veines. Il va lui fournir également de la vitamine B1 et du sucre par la même voie. Des traitements médicamenteux contre les vomissements seront aussi indiqués.

Il faudra aussi faire un bilan complet pour connaître la cause sous-jacente des symptômes. Le traitement à l’hôpital peut durer trois jours, mais cela dépend également de chaque patiente. Il est important qu’elle soit bien hydratée et qu’elle puisse prendre les médicaments. Il faudra également qu’elle puisse bien s’alimenter par voie orale avant de quitter l’hôpital.

En ce qui concerne les médicaments, le médecin peut prescrire les antihistaminiques, la prométhazine, la vitamine B6, le métoclopramide, l’oméprazole ou la ranitidine. Certains d’entre eux existent sous forme injectable ou liquide, facile à administrer lors de l’hospitalisation. Mis à part le fait de contrôler les nausées et vomissements, certains sont aussi prescrits pour lutter contre certaines contractions, les brûlures d’estomac, etc.

Le diclectin, un médicament composé de vitamine B6 combinée à la doxylamine, est également efficace dans le traitement de l’hyperémèse gravidique. Il a un effet préventif sur les nausées du soir, lorsqu’il est pris le matin. Toutefois, il doit être pris régulièrement, suivant l’indication du médecin.

La prise en charge peut également se baser sur des règles hygiénodiététiques, recommandées dans le cadre du traitement des simples nausées de grossesse (ne pas beaucoup manger, s’intéresser le plus aux aliments liquides, ne pas faire de jeûne, prendre des boissons sucrées, se reposer, etc.). Lorsque celles-ci échouent, vous pouvez faire recours à l’hospitalisation.

Comment prévenir l’hyperémèse gravidique ?

L’hyperémèse gravidique n’est pas une affection grave, mais si elle n’est pas traitée rapidement, elle pourrait dégénérer et compliquer la grossesse. Pour cela, il faut prendre ses précautions :

  • Commencer à prendre une multivitamine prénatale avant la grossesse. Si la multivitamine n’est pas bonne pour vous, vous pouvez prendre de l’acide folique ;  
  • Ne pas rester à jeun ;
  • Éviter d’inhaler des odeurs susceptibles d’être à l’origine des nausées ou vomissements ;
  • Manger des repas copieux et équilibrés, même si c’est en petite quantité ;
  • Boire régulièrement et suffisamment d’eau pour éviter la déshydratation ;
  • Prendre sa douche lentement pour ne pas avoir une baisse de tension ;  
  • Se reposer assez et ne pas se coucher immédiatement après la prise d’un repas.

N’hésitez pas à contacter un médecin en cas de besoin.

Vous aimerez aussi :

Related Articles