Global Statistics

All countries
643,290,708
Confirmed
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
621,043,526
Recovered
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
6,626,895
Deaths
Updated on November 21, 2022 11:59 pm

Hyperplasie gingivale : Causes, Symptômes et Traitements

Des gencives gonflées couvrant les dents, accompagnées d’une mauvaise haleine, n’ont jamais été une situation de confort. En effet, il peut arriver que vos gencives grossissent ou saignent anormalement : on parle d’hyperplasie gingivale. C’est une maladie des gencives qui, marque la prolifération des tissus de la gencive, de manière excessive. Elle est causée, la plupart du temps, par une mauvaise hygiène bucco-dentaire. Cependant, il est possible de la traiter, avant qu’elle n’atteigne l’étape sévère, qui va forcément nécessiter une chirurgie. En quoi consiste concrètement l’affection ? Quels sont les causes, symptômes et traitements liés àl’hyperplasie gingivale ?

Qu’est-ce que c’est que l’hyperplasie gingivale ?

L’hyperplasie gingivale est une maladie marquée par la prolifération de tissu gingival qui, rend anormalement épaisses les gencives autour des dents. Cette anomalie gingivale est le plus souvent, caractérisée par des gencives rouges et saignantes, une inflammation, des douleurs, une mauvaise haleine et des accumulations de plaque sur les dents. Elle peut, dans les cas graves, recouvrir certaines dents. L’hyperplasie gingivale peut être une affection douloureuse et, s’attaquer surtout à votre santé bucco-dentaire.

Plusieurs facteurs tels qu’une mauvaise hygiène buccale, un effet secondaire suite à l’utilisation de certains médicaments, peuvent être à l’origine de cette condition. Si elle n’est pas traitée à temps, cette affection buccale peut affecter l’alignement de vos dents et, favoriser l’augmentation du risque de développer une maladie gingivale. Il est donc impératif de la traiter rapidement. Le traitement consiste à se focaliser sur les causes de l’hyperplasie gingivale et à les éliminer.

Il existe différents termes pour désigner l’hyperplasie gingivale, certains étant plus techniques que d’autres. Ainsi on peut parler de la croissance gingivale, élargissement de la gomme, hypertrophie, gingivite hypertrophique, inflammation des grosses gencives.

Aussi, distingue t-on deux types d’hyperplasie gingivale : hyperplasie inflammatoire, résultat d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire et, hyperplasie fibreuse qui est de type génétique.

Les hyperplasies inflammatoires ou à forte composante inflammatoire

La mauvaise hygiène bucco-dentaire est l’élément moteur qui conduit à des hyperplasies de type inflammatoire. Le chorion gingival devient hypervascularisé et contient plusieurs infiltrats inflammatoires chroniques. Ces derniers sont constitués de plasmocytes polytypiques et, de cellules lymphoïdes qui n’ont plus aucune atypie. Les hyperplasies liées à la prise de certains médicaments ou les hyperplasies liées aux hémopathies sont rangées dans cette catégorie.

Les hyperplasies fibreuses ou à fortes composantes fibreuses

Dans ce cas d’hyperplasie, le chorion gingival n’est plus constitué par des infiltrats inflammatoires chroniques mais plutôt, par une fibrose. Cette dernière prend tantôt l’aspect de jeune, lâche, œdémateuse, richement vascularisée, comportant de nombreux éléments, tantôt vieille, pauvre en fibroblastes, en vaisseaux et riche en dépôts de collagène.

Quelles sont les causes de l’hyperplasie gingivale ?

Les causes les plus courantes de l’hyperplasie gingivale sont : la gingivite qui est une inflammation de la gencive, la leucémie qui est une pathologie, certains médicaments, une grossesse, l’anémie, le VIH, la maladie de Crohn, le diabète, les lymphomes, les carences en vitamines C, les déséquilibres hormonaux, etc.

La mauvaise hygiène bucco-dentaire

Lorsque vous négligez votre hygiène bucco-dentaire, c’est à dire, de la bouche et des dents, les bactéries se logent facilement dans votre bouche et se multiplient. Cette multiplication peut donner du volume à vos gencives et devenir une hyperplasie gingivale.

Hyperplasies gingivales liées à la gingivite

La gingivite et la maladie parondontale – © Crédit : informationhospitaliere.com

Une gingivite est une inflammation des gencives, qui pourrait provoquer des difficultés de mastication, engendrées par l’épaississement de la gencive. La gingivite est elle-même, causée par une mauvaise hygiène bucco-dentaire.

En effet, les bactéries qui ne sont pas nettoyées tous les jours, s’accumulent petit à petit dans la bouche, jusqu’à former ce qu’on appelle plaque dentaire. C’est une sorte de dépôt, qui finit par siéger entre les dents et la gencive. Les substances minérales contenues dans la salive forment une plaque de tartre par-dessus, ce qui permet aux bactéries de se multiplier encore et encore, puisqu’elles sont bien protégées.

Par ailleurs, les facteurs comme l’alcool, le tabac, certains médicaments, le port dune prothèse dentaire inadaptée et divers autres éléments, favorisent la mise en place et le développement dune gingivite. Lorsque la gingivite est aiguë, elle laisse voir des gencives rouges, gonflées et sensibles, pouvant provoquer une gêne lors de la mastication des aliments.

Hyperplasies gingivales des hémopathies ou la leucémie

La leucémie est un type de cancer des tissus, qui conduit à une production abusive des leucocytes anormaux ou immatures, dans le sang et dans la moelle osseuse. Il existe plusieurs types de leucémie: la leucémie aiguë lymphoblastique, la leucémie myéloïde aiguë et la leucémie lymphocytique chronique. Pour les patients porteurs de la leucémie à évolution lente, ils ne présentent aucun symptôme particulier. En revanche, les leucémies qui se développent rapidement sont susceptibles de déclencher des symptômes de fatigue, de perte de poids, des infections fréquentes, ainsi que des saignements ou des bleus qui apparaissent facilement.

Hyperplasies gingivales liées à la prise de médicaments

Certains médicaments peuvent être à l’origine de l’hyperplasie gingivale. On en distingue trois types :

L’hyperplasie gingivale liée à la prise de nifédipine (Adalate)

La nifédipine ou Adalate est un médicament que les médecins prescrivent souvent, lors du traitement de l’hypertension, de l’angor et des phénomènes de Raynaud. Il a pour rôle de bloquer l’entrée du calcium dans les cellules du cœur et des artères. Ce qui permet leur relaxation, une baisse de la pression artérielle et, une bonne oxygénation du cœur.

L’hyperplasie gingivale liée à la pise de cyclosporine A (Néoral)

La Cyclosporine A (Néoral®, Sandimmum®) est utilisée dans le traitement antirejet des allogreffes. C’est un immunosuppresseur, un polypeptide cyclique provenant d’un champignon microscopique,, qui a une capacité à inhiber la réponse immunitaire.

L’hyperplasie gingivale liée à la prise de diphénylhydantoïnate de soude (Dihydan)

Le Diphénylhydantoïnate de Soude ou Dihydan® est un médicament spécialement utilisé, dans le traitement des crises d’épilepsie. Il empêche les décharges qui sont répétitives et prolongées, en agissant comme un régulateur de la conduction nerveuse.

À part ceux-là, il y en a d’autres qui sont des inhibiteurs calciques ayant aussi des effets secondaires, susceptibles de provoquer l’hyperplasie gingivale.

Hyperplasie liée à la grossesse

L’hyperplasie peut être également le résultat d’un signe de la période de grossesse. Pendant cette période, les gencives peuvent gonfler et saigner, cela dépend de la santé de chaque femme. Pour les cas de grossesse, les gencives commencent à revenir à la normale vers la fin et, reviennent totalement à la normale, après l’accouchement.

Quels sont les symptômes liés à l’hyperplasie gingivale ?

Les caractéristiques les plus courantes de cette affection sont des gencives rouges et saignantes, des gencives tendres, une inflammation, des douleurs, une mauvaise haleine et, des accumulations de plaque sur les dents.

Des examens médicaux peuvent également révéler une légère diminution des globules rouges, de l’hémoglobine et de l’hématocrite et, une légère élévation des lymphocytes. On peut remarquer aussi des taux de T4 et de TSH, respectivement faibles et élevés. Des taux d’anticorps tels que les anti-thyroperoxydases (titre 1049) et les anti-thyroglobulines (titre 1075), sont également très élevés.

Suite à une échographie, les 2 lobes de la thyroïde peuvent sembler plus petits. Le patient peut également présenter un épaississement des cheveux, une pilosité faciale excessive et, une prise de poids excessive accompagnée d’une desquamation de la peau, visible dans le dos.

Quel est le traitement adapté pour l’hyperplasie gingivale ?

L’hyperplasie gingivale est dans la majorité des cas, due à une mauvaise hygiène. Pour cela, son traitement passera par une bonne hygiène bucco-dentaire rigoureuse, avec des bains de bouche.

Dans les autres cas, on essayera d’éliminer la source du mal. S’il s’agit d’une hyperplasie médicamenteuse, le médecin traitant sera à présent, obligé de modifier le traitement, en remplaçant le médicament responsable de l’hyperplasie par un autre médicament ayant une efficacité similaire. Au cas où, il s’agirait du résultat d’une leucémie, le meilleur traitement serait celui de la leucémie même.

Si l’on remarque qu’il y a une gêne esthétique ou fonctionnelle, la réalisation de multiples gingivectomies, en vue de la réduction des tissus en excès, peut être envisagée. La gingivectomie est une chirurgie qui s’effectue principalement sur les dents. Son but est d’exciser lexcédent de gencives qui recouvre une dent et, de rendre aux gencives leur forme naturelle, pour qu’elles puissent rester saines et ne pas engendrer une maladie gingivale.

Cette intervention chirurgicale permet d’éliminer le surplus de gencives. C’est une opération efficace pour améliorer lesthétique du sourire ou, soigner définitivement une maladie parodontale. Elle est faite suivant deux techniques :

La technique « à biseau externe »

La technique à biseau externe est celle qui est souvent pratiquée. En effet, elle consiste à vider par éviction, les fausses poches parodontales résultant d’une hyperplasie gingivale lorsque, la gencive est attachée à une forte hauteur. Elle est simple à mettre en œuvre et ne nécessite pas de sutures. Les seuls inconvénients sont les saignements importants pendant l’intervention et, les douleurs postopératoires qui sont importantes.

La technique « à biseau interne »

Cette technique est indiquée en cas d’hypertrophies gingivales, en présence de gencives attachées de faible hauteur. Elle consiste également à vider les fausses poches parodontales, en éliminant par désépaississement, l’excédent de gencives.

Pour les deux types de la gingivectomie, la cicatrisation totale prend généralement 2 à 3 mois.

Vous aimerez aussi :

Related Articles