Global Statistics

All countries
623,891,251
Confirmed
Updated on October 4, 2022 2:44 pm
All countries
602,590,214
Recovered
Updated on October 4, 2022 2:44 pm
All countries
6,552,191
Deaths
Updated on October 4, 2022 2:44 pm

Hypertrophie cardiaque: quelques remèdes pour la soigner

L’hypertrophie cardiaque désigne une augmentation du volume du cœur. Il s’agit d’un dysfonctionnement cardiaque lié à un problème de santé. On l’appelle également cardiomégalie. Cette dernière peut être le signe d’une pathologie sévère. C’est la principale raison pour laquelle il est conseillé de la traiter le plus tôt possible. En effet, il existe des astuces naturelles qui peuvent être utilisées comme remèdes dans le traitement de cette maladie. Par ailleurs, en cas de persistance des symptômes malgré l’utilisation de ces remèdes naturels, il serait préférable de se rendre à l’hôpital. Quels sont les remèdes pour soigner l’hypertrophie cardiaque ?

L’aubépine pour traiter l’hypertrophie cardiaque

Très utilisée en phytothérapie, l’aubépine est un arbrisseau épineux qui soutient le muscle cardiaque. Elle est composée de triterpènes et de polyphénols. Ces substances sont antioxydantes, mais stimulent surtout le cœur. Deplus, l’aubépine permet une régulation du rythme cardiaque. Très souvent, cette plante est utilisée en complément du traitement médical. On peut s’en servir en cas d’hypertrophie cardiaque et d’insuffisance cardiaque modérée.

Pour consommer l’aubépine, le patient doit la transformer en liquide. Pour y arriver, il doit laver les feuilles d’aubépine, puis les mixer. Une fois que la solution liquide est obtenue, il faut faire une consommation journalière de 800 milligrammes de ce remède. Le traitement peut s’étendre sur plusieurs mois.

L’olivier pour venir à bout de l’hypertrophie cardiaque

Les feuilles de l’olivier font chuter la tension artérielle. Elles sont source de flavonoïdes et de triterpènes. Elles permettent de rendre stable une hypertension artérielle setrouvantaustadeprimaire. En outre, on peut les utiliser pour combattre la cardiomégalie.

Dans l’optique de tirer pleinement profit de toutes les vertus de ces plantes, il est recommandé d’en faire une infusion. Cette dernière va consister à introduire des feuilles d’olivier dans de l’eau portée à l’ébullition. Le temps d’infusion nécessaire est de 15 minutes. L’ingestion de cette boisson doit se faire quotidiennement, jusqu’à la disparition de la pathologie.

La mélisse

La mélisse est une plante que l’on confond très souvent avec la citronnelle, en raison de son odeur. Tout comme l’aubépine, les feuilles de la mélisse ont des propriétés antioxydantes. Elles ont aussi des propriétés antiarythmiques et sont source de triterpènes. Ces différentes propriétés permettent à la mélisse de réguler le rythme cardiaque et de venir à bout de l’hypertrophie du cœur.

Il est tout à fait possible d’ingérer cette plante sous forme de tisane. Une fois les ingrédients rassemblés, la préparation peut débuter. En premier lieu, il faudra bouillir l’eau. Pour ce faire, il faut insérer les feuilles de mélisse dans l’eau bouillante. La préparation doit rester sur un feu doux pendant dix minutes approximativement. La posologie recommandée est de deux tasses à café par jour, à prendre de préférence avant les repas.

Modifier le régime alimentaire

Le changement du régime alimentaire doit prendre en compte plusieurs aspects, notamment :

  • l’ajout de vitamine B1 à l’alimentation ;
  • la consommation des aliments riches en potassium ;
  • l’ajout du curcuma dans les préparations culinaires ;
  • la consommation de l’ail cru, du thé vert et du poivre de Cayenne ;
  • la réduction de la consommation du gras.

Dans le cas où le patient suit déjà un traitement médical, ces différentes astuces peuvent être utilisées en complément.

L’ajout de vitamine B1 à l’alimentation

C’est l’une des premières règles alimentaires à respecter pour venir à bout de l’hypertrophie cardiaque. En effet, la vitamine B1, encore connue sous le nom de thiamine, est essentielle au bon fonctionnement de l’organisme, en général, et plus précisément du système nerveux. Quand un individu a une faible consommation en thiamine, il est exposé à des problèmes nerveux et cardiovasculaires. Le déficit en vitamine B1 peut également occasionner l’apparition du Béribéri humide. Ce dernier pourrait être à l’origine d’une insuffisance cardiaque ou d’un élargissement du cœur, d’où l’importance de consommer des aliments riches en vitamine B1.

Comme source de thiamine, on peut donner l’exemple des noix, du haricot, des céréales, des lentilles, du brocoli, du choufleur et de la tomate.

La consommation des aliments riches en potassium

Le potassium est un élément nutritif aux multiples vertus. En effet, il est d’une importance capitale pour la santé cardiaque de l’Homme. Consommer du potassium favorise une meilleure régulation de la fréquence des battements cardiaques. En outre, il facilite la contraction du muscle cardiaque. La tomate, l’épinard, la banane ou encore les pommes de terre sont des aliments riches en potassium.

L’ajout du curcuma dans les préparations culinaires

Les bienfaits du curcuma sont immenses. Parmi ceux-ci, on peut citer la prévention de l’insuffisance cardiaque, l’augmentation du taux de bon cholestérol et la réduction des taux de triglycérides. Ces différents effets du curcuma sur l’organisme sont liés à son taux de curcumine. En outre, il est composé d’autres substances qui permettent de lutter contre la cardiomégalie. Parmi celles-ci, on peut citer les polyphénols. Ces derniers sont des molécules organiques qui permettent de soigner une hypertrophie du cœur.

Le curcuma peut être intégré dans l’alimentation sous forme d’épice. On peut aussi concocter une tisane à base de curcuma.

La réduction de la consommation du gras

Le taux de cholestérol sanguin est lié à la consommation d’aliments gras. Ainsi, consommer des aliments riches en graisse prédispose le patient à une obésité et une hypertension artérielle. Ces pathologies peuvent occasionner une augmentation du volume du cœur. Les patients doivent donc revoir à la baisse leur consommation d’aliments graisseux.

La consommation de l’ail cru, du thé vert et du poivre de Cayenne

Il est possible de consommer de l’ail cru pour venir à bout de la cardiomégalie. En effet, l’ail contient de l’allicine. Ce composé permet de faire chuter la tension artérielle. Une bonne circulation sanguine facilite le traitement de la cardiomégalie. En outre, l’ail assure d’autres fonctions, notamment la production de cholestérol HDL permettant de renforcer la santé du cœur. Pour un rétablissement optimal, il est conseillé d’ingérer deux gousses d’ail crues par jour.

Le thé vert possède une puissante propriété antioxydante. Tout comme l’ail, il contribue à la production du bon cholestérol. Il permet aussi un bon fonctionnement des artères. On peut donc en consommer pour soigner l’hypertrophie cardiaque.

Le poivre de Cayenne est une épice, source de vitamine C. Il joue un rôle prépondérant dans la synthèse du collagène. Ce dernier est une protéine structurelle qui établit une cohésion entre les organes internes. Cette épice est également riche en sélénium. Ce composé a des propriétés antioxydantes indispensables au bon fonctionnement du cœur. Le patient peut consommer le poivre de Cayenne en l’ajoutant comme épice dans les préparations alimentaires.

Améliorer le mode de vie

La qualité de vie du patient pourrait être déterminante dans le traitement de l’hypertrophie cardiaque. Si le patient est un fumeur, il doit arrêter le tabac. En effet, le tabac renferme des substances toxiques et nuisibles au fonctionnement du cœur et des vaisseaux sanguins. Sa consommation expose le patient à une athérosclérose et à de nombreux troubles cardiovasculaires, dont l’hypertrophie du cœur.

Tout comme le tabac, la consommation de l’alcool pourrait être néfaste pour le cœur du patient. L’alcool peut conduire à une hausse de la tension artérielle. En d’autres termes, sa consommation expose à une cardiomégalie : d’où l’importance de réduire ou de stopper la consommation d’alcool.

Lutter contre un excès de poids permettrait aussi de venir à bout de l’hypertrophie cardiaque. De nombreuses personnes ignorent que l’obésité peut entraîner une hypertrophie du cœur. Pour éviter cette éventualité, il est préférable d’avoir une alimentation saine et équilibrée. À cela s’ajoute la pratique des activités physiques, notamment la marche ou la course. L’activité physique à choisir dépendra des capacités du patient. Il faut privilégier les activités qui favorisent le renforcement du système immunitaire et la pratiquer de façon journalière, mais sur une courte durée.

Enfin, le patient doit baisser son taux de stress. En effet, être stressé affaiblit considérablement le corps, ce qui n’est d’ailleurs pas recommandé lorsqu’on est atteint d’une hypertrophie cardiaque. Ainsi, pour échapper au stress, le patient peut opter pour le yoga, la méditation ou les techniques de respiration.

Vous aimerez aussi :

Related Articles