Global Statistics

All countries
266,638,325
Confirmed
Updated on December 7, 2021 12:52 am
All countries
238,399,621
Recovered
Updated on December 7, 2021 12:52 am
All countries
5,276,706
Deaths
Updated on December 7, 2021 12:52 am

Hypoglycémie avec ou sans diabète… qu’est-ce que c’est ?

L’hypoglycémie est un terme qui revient souvent suite à un malaise ou une légère baisse de forme. Elle concerne aussi les personnes atteintes de diabète. Mais de quoi s’agit-il vraiment ? Découvrez un peu plus sur le sujet à travers le texte qui suit. Comprenez à travers ce document le mécanisme de l’hypoglycémie.  

Hypoglycémie : quelques définitions

Le terme hypoglycémie désigne un faible taux de glucose contenu dans le sang. En effet, le taux normal est situé entre 0,70 g/L et 1,10 g/L de sang. Ce dernier est mesuré à jeun à travers une prise de sang ou avec une goutte de sang capillaire grâce à un lecteur de glycémie.

Hypoglycémie sans diabète

Il y a donc hypoglycémie lorsque le taux de sucre contenu dans le sang, mesuré à jeun est inférieur à 0,70 g/L.  Bien évidemment, cette diminution n’est pas normale et entraîne différents troubles dans l’organisme. Il faut savoir que le glucose est considéré comme étant le carburant du corps humain. Ce dernier puise son énergie dans le sucre.

Par conséquent, lorsque le corps manque de glucose, il montre certains malaises. De ce fait, une sensation de fatigue peut alors en résulter. Afin d’éviter cela, l’organisme va essayer de réguler son taux de sucre en secrétant de l’insuline et du glucagon. Le pancréas est l’organe chargé de produire ces deux hormones qui sont respectivement hypoglycémiantes et hyperglycémiantes.

Il faut savoir que les crises d’hypoglycémies sont banales chez les personnes en bonne santé. Elles surviennent notamment à jeun ou après un effort physique prolongé à jeun.

Toutefois, chez les personnes diabétiques, il est surtout question d’hypoglycémie sévère.

Elle nécessite donc un traitement spécifique.  

Hypoglycémie chez les personnes diabétiques

Les personnes présentant du diabète sont celles qui sont les plus exposées aux risques d’hypoglycémie. Effectivement, leur mécanisme de régulation de la glycémie fonctionne mal. Ainsi, le taux de sucre contenu dans le sang est très variable.

Dans le cas d’un diabète de type 1, l’hypoglycémie est chose courante en raison du traitement à l’insuline. Elle est alors issue soit d’un excès d’insuline, soit d’une insuffisance d’apport en sucre à travers l’alimentation. Dans ce cas, il est important de savoir identifier et équilibrer les sources de glucoses à consommer. Cela permet d’éviter les crises d’hypoglycémies chez le diabétique.

En ce qui concerne le diabète de type 2, la cause des crises d’hypoglycémies est souvent médicamenteuse. Il s’agit plus précisément des produits dits sulfamides hypoglycémiants. Chez ces diabétiques de type 2, l’hypoglycémie survient notamment à la suite d’un effort physique important ou en fin de journée.

La fonction des glucides

Les glucides font partie des éléments que l’organisme puise dans l’alimentation. Ils sont généralement contenus dans :

  •  les féculents,
  • les sucreries,
  • les fruits et légumes
  • certains laitages.

Ces glucides consommés vont alors se transformer en source de glucose. Ce dernier sera ensuite déversé dans le sang et sera stocké dans les muscles ou le foie. Il va servir de carburant et assurer le bon fonctionnement des cellules.

Le glucose est donc présent en permanence dans le sang. Des réserves peuvent être puisées dans les muscles et le foie. Vous pouvez également puiser des glucides dans votre alimentation au cours de la journée.

Le rôle de l’insuline

L’insuline est cette hormone produite par le pancréas, plus précisément par les cellules bêta du pancréas. Cette dernière a donc comme fonction de gérer la répartition du glucose à travers toutes les cellules du corps en fonction de leurs besoins spécifiques.

L’insuline va également s’occuper des réserves de glucose contenu dans le foie selon l’approvisionnement disponible. En bref, son rôle est donc de maintenir un taux normal de glucose dans le sang. Elle est donc importante afin d’éviter les risques d’hyperglycémie.

Les niveaux de gravité de l’hypoglycémie

Il existe en tout 3 niveaux de gravité de l’hypoglycémie. Ces derniers se différencient à travers leurs symptômes. La prise en charge de chaque type d’hypoglycémie varie également selon chaque type.

L’hypoglycémie légère présente des symptômes provoqués par la production d’adrénaline. Dans ce cas, la personne concernée peut se traiter elle-même. Les manifestations de l’hypoglycémie ne sont pas encore très graves.

Les cas d’hypoglycémies modérées quant à eux se manifestent à travers des symptômes provoqués par l’adrénaline, accompagnés d’un manque de glucose au cerveau. Ici encore, vous pouvez réaliser les traitements par vous-même.

L’hypoglycémie sévère survient lorsque le taux de sucre contenu dans le sang est inférieur à 2,8 mmol/L. Par conséquent, un avis médical est nécessaire pour trouver le traitement approprié à adopter. Dans le cas échéant, la personne risque de faire un malaise, voire de perdre connaissance. Il faut savoir que certains individus sont plus exposés aux risques d’hypoglycémie sévères. Ce sont :

  • Ceux qui ont déjà subi une hypoglycémie sévère
  • Ceux qui ont une hémoglobine glyquée inférieure à 6 %
  • Ceux qui ne ressentent pas leurs hypoglycémies
  • Ceux qui ont du diabète depuis plusieurs années
  • Ceux qui ont une insuffisance hépatique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles