Global Statistics

All countries
266,680,657
Confirmed
Updated on December 7, 2021 3:00 am
All countries
238,459,729
Recovered
Updated on December 7, 2021 3:00 am
All countries
5,277,356
Deaths
Updated on December 7, 2021 3:00 am

Hypotension artérielle : symptômes et traitements de la maladie

Tout comme une pression artérielle à la hausse, l’hypotension peut aussi avoir des effets conséquents sur la santé d’un individu. Différents symptômes peuvent alors se manifester. Ces derniers peuvent avoir différentes origines et occasionner ainsi certaines difficultés chez les personnes concernées. Voici ce que vous devez savoir sur l’hypotension artérielle : ses symptômes ainsi que ses traitements éventuels.

À quoi correspond l’hypotension artérielle ?

La tension artérielle se définit comme étant la pression exercée par le sang sur la paroi des artères. Ainsi, il est possible que celle-ci soit anormalement forte (hypertension artérielle) ou au contraire anormalement faible. C’est le cas d’une hypotension artérielle.  

Particularités de la tension artérielle basse

Cette dernière peut alors être permanente ou simplement passagère et peut avoir différentes causes. Tout comme cela, l’hypotension se manifeste également à travers différents symptômes.

Il faut savoir que lorsque la pression artérielle est trop basse, elle va diminuer la quantité de sang diffusée dans tout le corps.

Dans ce cas, les cellules ne sont pas correctement oxygénées et ne reçoivent pas assez de nutriments. L’organisme a alors plus de difficultés à éliminer les toxines et les déchets. Cela risque alors d’occasionner différents dysfonctionnements du corps.

Il faut savoir qu’une pression artérielle très basse expose le corps à un état de choc. Cela peut alors mettre votre vie en danger. En effet, la diminution du flux sanguin endommage les organes du corps humain. Néanmoins, les individus en bonne santé présentant une basse tension artérielle peuvent vivre plus longtemps par rapport à ceux qui présentent une hypertension artérielle.

Mesure de la pression artérielle 

À chaque battement, le cœur va effectivement propulser du sang vers les artères. C’est à ce moment que la pression artérielle atteint son maximum. Il s’agit de la pression systolique. La pression diastolique quant à elle correspond à la valeur minimale de la pression artérielle.

Par conséquent, deux chiffres ressortent à la lecture de la tension artérielle. Ainsi, la pression systolique est supérieure à celle qui est diastolique. La valeur d’une pression artérielle normale est de 120 mmHg et de 80 mmHg. Il faut savoir que différents éléments influencent les chiffres de votre pression artérielle. Ce sont :

  • La position de votre corps
  • Le niveau de stress
  • Le rythme de la respiration
  • La prise de médicaments
  • L’activité physique

L’hypotension à proprement dite

La pression artérielle est déclarée comme étant basse lorsque la tension systolique se situe sous 90 mmHg tandis que celle diastolique au-dessous de 60 mmHg. Cela va ainsi être accompagné par différents symptômes.

En effet, chez certaines personnes, une tension artérielle basse peut ne pas être accompagnée de signes particuliers. En plus, ces valeurs peuvent être considérées comme étant normales chez ces individus.

Causes et symptômes de l’hypotension artérielle

Avant de découvrir les différents symptômes de l’hypotension, il est important de connaître les causes qui peuvent faire apparaître cette pathologie.

Les facteurs favorisant l’hypotension artérielle

Différents paramètres peuvent influencer la baisse anormale de la pression artérielle. Il est à noter que l’hypotension peut survenir à tout âge. Néanmoins, certaines formes de baisse de la tension artérielle peuvent se manifester uniquement chez un certain groupe d’individus.

  • C’est le cas pour l’hypotension orthostatique qui se manifeste par une baisse subite de la pression artérielle. Cette dernière survient notamment lorsque la personne passe d’une position assise ou couchée vers une position debout. Cette pathologie est donc plus fréquente chez les personnes les plus âgées.
  • L’hypotension à méditation neuronale ou HMN quant à elle se manifeste après que l’individu soit resté longtemps en position debout. Elle survient aussi à la suite d’une forte émotion ou d’une douleur aigüe. Ainsi, la HMN est aussi appelée syncope et est également observée chez les plus petits.
  • L’hypotension postpandriale est la manifestation de la baisse de tension après avoir mangé. Elle est uniquement observée chez certaines personnes comme les individus atteints de la maladie de Parkinson ou les patients diabétiques. Les individus victimes d’insuffisance cardiaque et une insuffisance rénale chronique peuvent aussi développer ce type d’hypotension.

Autres causes d’une tension artérielle basse

La déshydratation peut aussi entraîner une hypotension. Cette dernière peut survenir après une diarrhée sévère, une fièvre ou même des vomissements prolongés. En effet, ces symptômes peuvent entraîner une perte significative des liquides organiques et favoriser la déshydratation.

Des changements de l’appareil circulatoire durant la grossesse favorisent aussi une hypotension chez la femme enceinte. Toutefois, cette pathologie disparait après l’accouchement. Tout comme cela, la prise de certains médicaments ainsi qu’un état de choc peuvent aussi entraîner la baisse anormale de la tension chez un individu.

A part cela, des troubles médicaux risquent aussi de favoriser l’hypotension. Ce sont notamment :

  • Des troubles neurologiques comme la maladie de Parkinson
  • De l’hypoglycémie
  • Certains troubles cardiaques
  • Des troubles de la thyroïde
  • Un volume de sang insuffisant
  • La maladie d’Addison

Manifestations cliniques de l’hypotension artérielle

Le cerveau est l’organe le plus impacté par la baisse de la pression artérielle. Le flux sanguin n’arrive effectivement pas à arriver correctement à cette zone très élevée du corps. Dans ce cas, certains symptômes comme l’étourdissement, la sensation de fatigue et de vertige et même un évanouissement sont courants.

La tension artérielle basse entraîne aussi quelques difficultés au niveau de la cage thoracique. Cela s’explique par le fait que l’apport sanguin est aussi insuffisant au niveau des muscles cardiaques. En plus de cela, ces autres symptômes peuvent aussi faire penser à une hypotension :

  • Une vision trouble : apparition d’un voile noir ou vision tunnelisée
  • Une augmentation du rythme respiratoire
  • De la confusion
  • L’incapacité de se concentrer

Il faut savoir que l’hypotension artérielle présente parfois peu voire pas de symptômes chez certains patients. Pour cela, seul un diagnostic peut établir et confirmer la présence de ce trouble chez un individu.

Diagnostic de la pathologie

Une tension artérielle basse ne peut être déterminée qu’en mesurant la pression artérielle. Certaines personnes peuvent effectivement ne pas montrer de symptômes spécifiques pouvant laisser penser à une hypotension.

D’autres examens supplémentaires peuvent aussi être nécessaires afin de confirmer le diagnostic d’une hypotension. Ces derniers sont notamment nécessaires dans le cas où des signes de troubles sous-jacents apparaissent chez le patient. Il s’agit alors de prises de sang, d’un examen ECG ou d’une échocardiographie.

Le test d’épreuve d’effort et l’épreuve d’inclinaison consistent aussi à déterminer le fonctionnement du cœur. Ainsi, l’objectif est de soumettre l’organisme à certaines conditions afin de connaître les réactions de son corps et plus précisément du cœur.

Traitements de l’hypotension

Une hypotension artérielle peut être traitée en changeant de mode de vie ou à travers des médicaments.

Les traitements non médicamenteux

Il est tout à fait possible de traiter l’hypotension artérielle en consommant une quantité de 480 à 600 ml d’eau à température ambiante, et ce, en cinq minutes. Ce traitement à l’eau convient dans le cas d’hypotension artérielle orthostatique ou postpandriale. Boire une grande quantité d’eau doit donc faire partie des nouvelles habitudes d’un patient atteint d’hypotension artérielle.

Il est aussi indiqué de porter des bas de contentions afin d’éviter que le flux sanguin stagne dans les membres inférieurs. Une augmentation de l’apport en sel est aussi conseillée afin d’aider à augmenter la pression artérielle. Cela nécessite néanmoins les conseils d’un médecin.

D’autres mesures telles que le fait de surélever l’oreiller permet aussi de lutter contre l’hypotension. Tout comme cela, il est préférable d’éviter les longues douches chaudes en position debout. Le fractionnement des repas est aussi recommandé pour les patients atteints d’hypotension postpandriale.

Les traitements médicamenteux

Différentes molécules sont prescrites afin de traiter l’hypotension artérielle. Ce sont :

  • Droxidopa
  • Pyridostigmine
  • Fludrocortisone
  • Midrodine

Les traitements médicamenteux peuvent ne pas être nécessaires chez certains patients. En effet, un simple changement de mode de vie peut suffire pour stabiliser la tension artérielle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles