Global Statistics

All countries
648,352,481
Confirmed
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
624,654,245
Recovered
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
6,641,825
Deaths
Updated on December 2, 2022 12:06 am

Immunothérapie : Mode de fonctionnement et effets secondaires

Apparue récemment dans la médecine, l’immunothérapie est une solution, qui a pour but d’aider le système immunitaire à mieux se défendre contre toute sorte d’agents pathogènes. C’est un traitement qui permet également de cibler les cellules cancéreuses. Comment se déroule-t-elle et quels en sont les effets secondaires ?

Immunothérapie : définition

On définit l’immunothérapie comme un traitement fréquemment utilisé, pour déclencher l’action des défenses immunitaires du corps. Le plus souvent, ces défenses immunitaires sont stimulées dans le but de protéger l’organisme contre le développement des cellules cancéreuses. L’immunothérapie est donc un traitement, qui contribue à rendre plus performantes les défenses immunitaires du patient. Elle est toujours administrée par injection.

Par ailleurs, il faut préciser que l’immunothérapie ne s’adresse pas à tous les troubles, ni à tous les patients. En effet, ce traitement n’a vu le jour que très récemment. De ce fait, les études et les tests se poursuivent, pour qu’il puisse être utilisé dans diverses situations.

Immunothérapie : quel est le principe de fonctionnement ?

De base, l’organisme est doté d’un système de défense contre les bactéries ou les virus. Ce système de défense regroupe entre autres :

  • les lymphocytes ;
  • les globules blancs ;
  • les cellules dédiées à l’élimination des corps étrangers de l’organisme.

Cependant, lorsque le système immunitaire est face à des cellules cancéreuses, il peut être confus. Autrement dit, il reste inactif, car il est face aux cellules produites par le corps. Ce sont d’ailleurs ces cellules, qui causent généralement le cancer. Les lymphocytes normalement chargés de détruire les cellules cancéreuses restent donc inactifs.

L’immunothérapie intervient alors face à cette confusion, comme une solution. Elle permettra de brouiller et de supprimer cette inactivité. Ce qui permettra aux lymphocytes de considérer désormais les cellules cancéreuses comme des corps dangereux pour l’organisme.

Quelles sont les maladies traitées par l’immunothérapie ?

L’immunothérapie est principalement utilisée pour soigner les cancers. Dans le domaine de l’oncologie par exemple, l’immunothérapie est utilisée dans le traitement de plusieurs types de tumeurs cancéreuses. Néanmoins, elle peut s’avérer indispensable, pour traiter d’autres maladies. À titre justificatif, certaines études ont permis de démontrer que l’immunothérapie peut soigner certaines tumeurs. Les résultats sont prometteurs sur l’efficacité de ce traitement contre les mélanomes et les tumeurs de rein.

De plus, l’immunothérapie permet de lutter contre certaines maladies auto-immunes comme, la polyarthrite rhumatoïde et la sclérose en plaque.

On retient donc que l’immunothérapie est un traitement qui permet de soigner plusieurs pathologies.

Les personnes concernées par l’immunothérapie

Pour information, l’immunothérapie est un traitement qui dépend du système immunitaire de chaque patient. Face à cette contrainte, ce traitement ne peut être utile que chez certaines personnes, et dans le traitement de certaines maladies. Les données statistiques ont permis de noter qu’environ 30 % des patients peuvent recevoir un traitement par immunothérapie. De nos jours, l’immunothérapie est utilisée pour traiter les patients souffrant des pathologies suivantes :

  • les allergies ;
  • le cancer du rein ;
  • le cancer de la vessie ;
  • certains cancers de la tête, du poumon et du cou ;
  • les maladies neurodégénératives ;
  • le lymphome hodgkinien ;
  • les infections.

Chez certaines personnes, les médecins recommandent d’associer l’immunothérapie à la chimiothérapie. Cette combinaison est plus efficace, dans le traitement des cellules cancéreuses.

Que savoir des effets secondaires de l’immunothérapie ?

Malgré les avantages qu’offre l’immunothérapie, ce traitement n’est pas sans effets secondaires. Ainsi, les effets secondaires que peuvent ressentir les patients sont entre autres :

  • les essoufflements ;
  • la fièvre ;
  • les maux de tête ;
  • l’inflammation de l’œil ;
  • le sang dans les selles ;
  • l’éruption cutanée ;
  • les nausées ;
  • les vomissements ;
  • les faiblesses musculaires ;
  • le changement de couleur de l’urine ;
  • la toux ;
  • un besoin plus fréquent d’uriner ;
  • les douleurs au niveau du thorax.

La liste des effets secondaires ainsi mentionnée n’est pas exhaustive. De plus, ils doivent être rapidement détectés, pour une meilleure prise en charge.

L’immunothérapie est une solution efficace dans le traitement de plusieurs pathologies. Cependant, il est idéal de voir un professionnel de santé, une fois que vous suivez ce traitement. Ceci, de façon régulière pour être à l’abri des effets secondaires qui peuvent apparaître. Et même avant de vous engager dans ce traitement, prenez le soin de vous informer sur la compatibilité de votre organisme.

Vous aimerez aussi :

Related Articles