Global Statistics

All countries
647,974,725
Confirmed
Updated on December 1, 2022 5:29 am
All countries
624,504,932
Recovered
Updated on December 1, 2022 5:29 am
All countries
6,640,382
Deaths
Updated on December 1, 2022 5:29 am

Infarctus du myocarde : causes, symptômes et traitements

L’infarctus du myocarde est une affection qui se produit lorsque le muscle cardiaque est endommagé par une obstruction de la circulation sanguine. Cette affection peut être grave et entraîner des complications telles que l’arythmie et la mort subite. Les patients atteints doivent suivre un traitement médical spécifique afin de réduire le risque de complications. Voici les causes, les symptômes et les traitements de l’infarctus du myocarde.

Causes de l’infarctus du myocarde

Infarctus du myocarde – Crédit : informationhospitaliere.com
Infarctus du myocarde – Crédit : informationhospitaliere.com

La principale cause de l’infarctus du myocarde est l’athérosclérose. Liée au vieillissement, l’athérosclérose se traduit par la formation des plaques dans les artères et les veines qui transportent le sang vers le cœur ou la tête. En effet, les plaques peuvent éventuellement se rompre et empêcher le sang de circuler correctement dans la partie atteinte. Ceci provoque une insuffisance cardiaque et conduit finalement à un infarctus.

L’infarctus du myocarde peut également être provoqué par un trouble de la circulation sanguine au niveau du cœur. L’organe est atteint par un arrêt circulatoire localisé à un endroit précis de sa paroi. Les cellules sanguines inondent le tissu cicatriciel formant une cicatrice ou une plaie. L’attaque peut se produire au cours d’un effort physique ou sportif intense et/ou au cours d’une situation stressante comme la perte d’un être cher.

Il est en outre important d’identifier les facteurs de risque de la maladie. Il s’agit de :

  • L’hypertension artérielle;
  • L’hypercholestérolémie;
  • Les antécédents familiaux d‘infarctus du myocarde ou d’accident vasculaire cérébral;
  • L’obésité;
  • La consommation excessive d’alcool ou de drogues illicites;
  • Le tabagisme passif.

Par ailleurs, les hommes et femmes âgés de plus de 45 ans sont plus susceptibles d’être atteints. Il en est de même pour les personnes ayant des antécédents de diabète de type 2 non contrôlé.

D’autres facteurs comme une obstruction biliaire, un accident ischémique transitoire, des troubles hormonaux comme l’hypothyroïdie et l’hyperthyroïdie, etc. peuvent aussi causer un infarctus du myocarde.

Ce mal peut également être le résultat de la formation de plaques dans les artères coronaires. Les artères coronaires sont des vaisseaux sanguins situés dans le cœur et qui alimentent les muscles cardiaques. Une fois que les plaques durcissent et se contractent, elles bloquent l’arrivée d’oxygène au cœur. Le cœur tentera alors de compenser le manque d’oxygène en pompant plus fort et plus vite. Ceci pourrait entraîner sa mort si la personne atteinte n’est pas traitée dans les heures suivant  l’apparition des symptômes.

Enfin, les facteurs génétiques, les maladies du foie et les troubles hépatiques peuvent aussi contribuer à l’apparition de la maladie.

Symptômes de l’infarctus du myocarde

Les manifestations de l’infarctus du myocarde sont assez différentes d’un sujet à l’autre. Les premiers symptômes sont le plus souvent indolores, mais ils peuvent aussi être douloureux ou inconfortables. Premier signe du mal, la douleur dans la poitrine se produit quelques minutes ou quelques heures avant l’attaque.

Cette douleur est parfois ressentie comme un point chaud dans les muscles du thorax et/ou, au niveau du sternum ou au-dessus de la cage thoracique. S’en suivent des troubles respiratoires tel un essoufflement qui ne disparaît pas après une activité physique modérée ou intense. En dernier lieu, un trouble cardiaque et une sensation de chaleur intense se font ressentir au niveau des tempes, des oreilles et du cou.

Lorsqu’il y a infarctus du myocarde, le patient peut aussi souffrir d’une douleur sourde qui peut l’irradier de l’épaule gauche au bras droit et avoir une respiration rapide ou difficile. Il peut également avoir :

  • Des douleurs abdominales ;
  • Des nausées ;
  • Des vomissements ;
  • Une fatigue extrême ;
  • Une toux sèche ;
  • Des palpitations ;
  • Une perte d’appétit ;
  • Une confusion mentale ;
  • Une respiration sifflante ou difficile.

Outre cela, les symptômes de cette maladie peuvent se manifester sous forme d’étourdissements ou d’évanouissements ou encore sous forme de sueurs froides. Le sujet peut même avoir de la difficulté à parler, avoir mal au ventre, éprouver des douleurs abdominales et une indigestion.

Du reste, au cours du malaise, il est possible qu’il se sente faible ou même incapable de bouger ses bras ou de marcher sans aide. Il peut également arriver qu’il ressente une sensation de froid oppressant sur tout le corps, comme s’il se sentait en train de mourir de froid. S’il a un accident vasculaire cérébral, le malade peut aussi avoir le vertige, une sensation de faiblesse dans tout son corps et une sensation d’oppression sur la poitrine ou au cou.

Par ailleurs, dans certains cas, les symptômes ressentis par les patients sont similaires et ne sont pas associés à une attaque cardiaque.

Traitements de l’infarctus du myocarde

L’infarctus du myocarde est une condition très grave qui nécessite un traitement immédiat. Le traitement doit être pris au plus tôt après le début de l’infarctus. Cela commence par une hospitalisation d’urgence, la mise sous surveillance et la prise en charge des symptômes. La suite de la prise en charge sera définie en fonction des besoins du patient.

Les médecins ont généralement recours à deux types de thérapies : la thérapie chirurgicale et la thérapie médicamenteuse. La thérapie chirurgicale consiste normalement à remplacer le muscle cardiaque endommagé avec un muscle prélevé dans le thorax ou l’abdomen. La thérapie médicamenteuse comprend des médicaments qui favorisent l’oxygénation du sang.

Notons que les médicaments utilisés pour traiter l’infarctus du myocarde visent à réduire la fibrillation ventriculaire et le risque d’arrêt cardiaque. Les produits prescrits dépendent de la gravité de la maladie chez le patient, de ses antécédents médicaux et des complications qui pourraient survenir. En plus des médicaments classiques, certains patients peuvent recevoir des injections d’un produit appelé bêta-bloquant. Ce produit réduit le flux sanguin dans les artères coronaires et diminue la douleur des crises cardiaques.

En outre, le traitement de l’infarctus du myocarde peut aussi dépendre des symptômes. La plupart des patients sont traités à l’hôpital, mais ils peuvent aussi être soignés en ambulatoire. Le patient doit réaliser un programme de rééducation après le traitement.

Vous aimerez aussi :

Related Articles