Global Statistics

All countries
266,638,325
Confirmed
Updated on December 7, 2021 12:52 am
All countries
238,399,621
Recovered
Updated on December 7, 2021 12:52 am
All countries
5,276,706
Deaths
Updated on December 7, 2021 12:52 am

Infection urinaire : 15 traitements naturels

L’infection urinaire se traduit par une forte présence bactérienne au sein de l’urine. Beaucoup plus fréquente chez la femme, elle revêt généralement la forme d’une infection de la vessie (cystite). Causées dans la plupart des cas par l’entérobactérie Escherichia coli, les infections urinaires sont bénignes, mais très douloureuses.

Elles se manifestent par un besoin fréquent d’uriner, une urine trouble (présence de sang parfois), une fièvre, etc. Lorsqu’elles ne sont pas rapidement traitées, ces infections peuvent remonter jusqu’aux reins et entraîner un problème urinaire très grave. Ici, vous découvrirez 15 traitements naturels pour endiguer rapidement une infection urinaire.

Une consommation d’eau

Comme tout le monde le sait, « l’eau c’est la vie ». Et, il est important de souligner que l’une des causes des infections urinaires est l’insuffisance de l’hydratation. De ce fait, pour éliminer les bactéries contenues dans la vessie, il est très utile de consommer beaucoup d’eau. L’objectif ici n’est pas de consommer une très grande quantité d’eau sur le champ. Il suffit de prendre deux verres d’eau chaque deux heures pour évacuer les toxines présentes dans les voies urinaires.

Une tisane de persil

Le persil est également un bon remède naturel contre les infections rénales, car il est diurétique. Il a des propriétés antifongiques et l’huile essentielle qu’il contient est un antiseptique urinaire. Pour préparer ce remède, il faut ajouter l’équivalent de deux cuillères à soupe de persil dans quatre tasses d’eau bouillies au préalable.

Ensuite, vous devrez laisser les persils infuser pendant 20 minutes, puis filtrer le tout. La posologie consistera pour le malade à boire quatre tasses de cette infusion par jour, et cela durant une semaine au maximum. Notez qu’il est interdit aux femmes enceintes ou qui allaitent de consommer cette tisane.

Une consommation d’ail

Une quatrième solution naturelle très efficace pour guérir les infections urinaires implique de consommer beaucoup plus l’ail. En effet, il faut savoir que ce dernier aliment est capable de renforcer le système immunitaire. Aussi, il est pourvu de propriétés antifongiques ainsi qu’antibactériennes. Sachez aussi que l’ail est composé de l’allicine qui, avec ses propriétés antimicrobiennes, arrive à éliminer efficacement l’Escherichia coli.

Une décoction des queues de cerise

La tisane faite de queues de cerise est un excellent curateur de la vessie grâce à son action diurétique. Les queues de cerise contiennent suffisamment de sels de potassium et représentent alors un super remède contre les infections urinaires. Pour concocter cette décoction, il va falloir mariner une poignée des queues de cerise dans un litre d’eau toute une nuit.

Après avoir bouilli le tout, l’infusion devra reposer 20 minutes puis être filtrée. Une fois la décoction prête, le patient devra boire deux à trois tasses par jour. À noter que les personnes ayant des problèmes de calculs rénaux ne doivent pas prendre les queues de cerises. Par ailleurs, il n’est pas non plus recommandé de prendre plus d’un litre de la tisane par jour.

Une infusion de busserole

La feuille de busserole contient des tannins et certains glucides qui lui procurent des vertus antiseptiques pour la vessie. Elle est très efficace contre les cystites, les inflammations du rein et de l’urètre, ainsi que contre plusieurs autres infections. Pour ce qui est de la décoction, elle se prépare par ébullition de quatre cuillères à soupe de feuilles de busserole sèches dans l’eau durant 3 minutes.

Après l’avoir retiré du feu, une infusion d’au moins 10 minutes à couvert sera requise. La solution obtenue est à boire durant la journée et pas plus de 10 jours successifs. Il convint de préciser que cette infusion n’est conseillée ni aux femmes enceintes ni à celles qui allaitent et encore moins aux enfants n’ayant pas 12 ans. Aussi, il est préférable de ne pas en prendre si vous utilisez des médicaments pour traiter l’ulcère ou une constipation chronique.

Du jus de Cranberry

Le jus de Cranberry intègre des proanthocyanidines qui ont un effet particulier sur les bactéries se développant dans le système urinaire. Il dispose en particulier d’une propriété qui empêche ces bactéries de se coller aux parois des muqueuses de la vessie. Ce jus retrouvé souvent dans les boutiques de produits naturels doit être pris en prévention contre les cystites.

Par contre, pendant une crise il est conseillé d’en prendre sous forme de gélules concentrées en principe actif disponible en pharmacie. Le traitement se fait pendant au moins 3 semaines avec une fréquence de 2 à 4 fois par jour avant les repas. Il n’existe aucune contre-indication pour le jus de Cranberry. Autrement dit, il peut être pris par toutes les personnes voulant combattre la cystite.

Une Infusion d’ortie

L’ortie est une plante herbacée vivace à feuilles velues qui se localise le plus au sein des milieux tempérés du monde. Elle agit sur les calculs urinaires et a une multitude d’attributs parmi lesquelles il est possible de relever entre autres les propriétés :

  • diurétique ;
  • dépurative ;
  • antalgique ;
  • antioxydante ;
  • antiallergique ;
  • antimicrobienne ;
  • anti-inflammatoire.

Pour l’utiliser, il faudra élaborer une infusion de deux cuillerées à café des feuilles d’ortie dans une tasse d’eau préalablement bouillie pendant 10 minutes. Il est conseillé de boire entre deux et trois tasses par jour pour traiter les infections urinaires ou rénales.

Une Tisane aux bourgeons d’airelle 

Le bourgeon d’airelle est une des solutions reconnues pour son pouvoir antiseptique. Il élimine les dépôts de calcium logés dans les reins et apaise certaines infections urinaires. Six gouttes de macérat glycériné de bourgeons d’airelle diluées dans une cuillère à soupe d’eau minérale chaque matin et soir suffisent pour soigner la cystite.

Cette posologie doit être respectée pendant un mois en cas de crise et deux mois par an s’il s’agit d’une prévention. Aucune contre-indication n’est à souligner tant que les gouttes sont diluées dans moins d’un demi-verre d’eau. Néanmoins, il est préférable que les enfants de moins de 3 ans et les femmes enceintes ou allaitantes, n’en consomme pas.

Une décoction à base de bruyère

Étant une plante dotée de vertus diurétiques, antiseptiques et calmantes des voies urinaires, la bruyère est particulièrement conseillée pour soigner les infections urinaires. Elle permet d’augmenter le volume d’urine et aide ainsi à éliminer les bactéries pour calmer l’inflammation. Pour l’utiliser, il faut faire bouillir 20 à 25 cl d’eau. Ensuite, laisser infuser deux cuillères à café de bruyère séchée dans l’eau bouillante pendant au moins 10 minutes. Une fois la préparation terminée, il est possible de filtrer et de boire 3 à 4 tasses chaque jour.

Une tisane d’échinacée

L’échinacée est une plante présentant des bienfaits sur l’immunité, qui est recommandée en phytothérapie. Elle lutte très bien contre E. Coli, qui pour rappel est le principal germe responsable des infections urinaires. Cette plante est d’ailleurs reconnue par l’OMS pour la prévention des infections urinaires. Préparer une décoction des racines d’échinacée est assez simple à faire.

Il suffit de laisser bouillir pendant cinq minutes une tasse d’eau contenant un gramme des racines de la plante. Concernant le traitement, consommer deux ou trois tasses de cette décoction par jour permet de guérir l’infection. Par contre, l’échinacée est proscrite pour ceux atteints de maladies auto-immunes, le VIH/sida et ne doit être jumelée avec des traitements comme les corticoïdes ou la chimiothérapie.

Une infusion des barbes de maïs

Aussi banales qu’elles puissent paraître, les barbes de maïs luttent très efficacement contre les infections des voies urinaires. Grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires et diurétiques, leur infusion réduit l’inflammation de la vessie et calme les brûlures et douleurs. Avant de l’utiliser, il faut ajouter une poignée des barbes de maïs dans de l’eau bouillante et laisser infuser pendant trois minutes à feu doux. Pour que le traitement soit efficace, il faudra ingurgiter deux à trois tasses par jour, et cela sur une durée de trois jours.

Une décoction au bouleau

Le bouleau est un arbre qui peut atteindre soit 5 mètres, soit 15 à 20 mètres de hauteur selon ses variétés. Arbre à plusieurs vertus, elle peut aider à diminuer l’irritation de la vessie. En augmentant la sécrétion urinaire, le bouleau permet de nettoyer la vessie et l’urètre.

Pour soulager les infections urinaires, mettez deux cuillères à soupe des feuilles de bouleau dans de l’eau bouillante et infusez. Ensuite, laissez refroidir environ dix minutes. Il faut boire cette décoction deux à trois fois par jour durant trois ou quatre jours successifs.

Une Infusion de racine de guimauve

La racine de guimauve infusée aide à lutter contre les bactéries pathogènes présentes dans les voies urinaires. Ce végétal contrôle l’inflammation et la douleur provoquées par les infections et nettoie le système urinaire grâce à son effet diurétique. Pour concevoir cette boisson naturelle, il suffit d’ajouter une cuillère à café de racine de guimauve dans 25 cl d’eau bouillante.

Ensuite, laissez simplement infuser pendant 10 minutes puis filtrez le tout. Dès l’apparition du premier symptôme, buvez une tasse de cette infusion et prenez-en toutes les 8 heures qui suivront. Il est conseillé de prendre cette boisson plusieurs heures avant ou après avoir pris des médicaments ou des produits riches en tannins.

Une tisane de prêle des champs

La prêle des champs est une plante vivace qui pousse dans tous les sols argileux ou acides. D’une hauteur de 30cm environ, elle se compose de saponines aux fonctions diurétiques qui combattent très bien les infections urinaires. La préparation se fait par infusion de la prêle des champs.

Il suffit d’ajouter une cuillère à soupe des plantes dans une tasse d’eau bouillante. Il faut ensuite laisser le tout reposer quinze minutes avant de le filtrer. En réalisant tout cela, le malade pourra boire deux à trois tasses de l’infusion tous les jours.

Une infusion au citron

Le fait de boire du jus de citron dilué dans l’eau à température corporelle est conseillé pour évacuer toutes les toxines contenues dans le corps. Le citron est donc non seulement un très bon détoxifiant, mais aussi un antiseptique. Ainsi, la lutte contre les infections urinaires peut également se faire par l’utilisation du citron.

Faire une infusion au citron revient à faire bouillir le zeste d’un citron dans un litre d’eau et laisser reposer dix minutes. Lorsque vous ne disposez pas du zeste,  mettez juste une cuillère à soupe du jus du citron dans une tasse d’eau bouillante. Vous pouvez boire alors deux à trois tasses de votre infusion par jours. Aussi, il est possible d’y ajouter du sucre ou du miel selon votre goût pour plus de saveur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles