Global Statistics

All countries
266,599,105
Confirmed
Updated on December 6, 2021 11:48 pm
All countries
238,390,478
Recovered
Updated on December 6, 2021 11:48 pm
All countries
5,276,361
Deaths
Updated on December 6, 2021 11:48 pm

Infiltration : indications et déroulement

L’inflammation des articulations peut entraîner des douleurs insoutenables. Pour y remédier, l’infiltration figure parmi les solutions efficaces. Cependant, certains patients appréhendent de suivre ce traitement. Quand est-ce indispensable d’avoir recours à une infiltration ? Comment se déroule-t-elle ? Tour d’horizon.

Qu’est-ce qu’une infiltration ?

L’infiltration est une solution alternative pour soulager les douleurs. Elle consiste à faire une injection sur les zones à traiter.

D’une manière générale, l’infiltration est nécessaire lorsque la prise de médicaments antalgiques n’a aucun effet sur le patient.

Contrairement aux idées reçues, l’infiltration ne soigne par les maladies. En revanche, elle est idéale pour atténuer les douleurs aigües sur les articulations et les tendons.

Infiltrations : quelle méthode choisir ?

Afin de soulager les douleurs, les médecins proposent plusieurs types d’infiltrations :

L’infiltration intra-articulaire

L’infiltration intra-articulaire est une pratique répandue pour traiter les problèmes articulaires, notamment :

Ce traitement consiste à injecter un produit à base de cortisone dans les cavités articulaires. Il est d’un grand secours en cas de gonflement ou de douleur sur les genoux.

L’infiltration intra-canalaire

L’infiltration intra-canalaire permet d’apaiser les douleurs du dos. Elle permet de diminuer les douleurs provoquées par la compression des nerfs (cas du syndrome du canal carpien). Ce traitement est également d’une grande efficacité pour soulager une hernie discale lombaire.

L’infiltration péri-articulaire

Cette technique consiste à injecter un principe actif aux alentours des articulaires. En d’autres termes, ce traitement a pour finalité de diminuer les douleurs des tendons.

Dans la majorité des cas, une infiltration péri-articulaire est nécessaire pour les pathologies telles que les kystes et les tendinites.

Quelles sont les étapes à suivre pour une infiltration ?

L’infiltration est-elle douloureuse ? Peut-on avoir un mode de vie normal après une infiltration ? L’infiltration nécessite-t-elle un repos ? Ce sont les principales questions qui reviennent sur le tapis. Afin de lever les doutes, découvrons en quoi consiste réellement une infiltration.

La désinfection

Avant de passer à l’infiltration proprement dite, il est indispensable de respecter quelques règles d’hygiène rigoureuses, entre autres :

  • le port de gants ;
  • le lavage des matériels ;
  • la désinfection de la peau.

 Ces étapes permettent de réduire les risques de contamination de la zone à traiter.

L’échographie

Quel que soit le type d’infiltration, l’échographie est une étape incontournable pour avoir un aperçu de la zone à traiter.

En se référant sur l’image de l’échographie, le médecin est en mesure de réaliser en toute sécurité l’infiltration. Plus précisément, il ne risque pas de toucher les nerfs et les vaisseaux sanguins.

L’infiltration

L’infiltration est une opération délicate. Par conséquent, elle nécessite la mise en place d’une procédure stricte.

Lors de l’infiltration, le patient doit être confortablement allongé sur la table d’examen. Il est nécessaire qu’il reste immobile jusqu’à la fin de l’administration du principe actif.

D’une manière générale, les produits sont administrés à petite dose. Un pansement est posé sur la zone à traiter à la suite de l’infiltration.

Quels sont les risques d’une infiltration ?

Dans la majorité des cas, les médecins posent un patch anesthésiant sur la zone à traiter pour que l’infiltration se passe dans les meilleures conditions.

Il est fort probable que le patient ressente une faible douleur. Mais, sachez qu’en aucun cas, la douleur ne doit pas persister.

En cas d’apparition de fièvre ou d’irritation de la peau, il est conseillé de consulter immédiatement un médecin. D’une manière générale, ces symptômes résultent d’une réaction allergique ou d’une infection.

Infiltration : quelles précautions ?

Même si l’infiltration est une expérience tant redoutée par les patients, elle ne présente pas de risques majeurs.

Pour qu’une infiltration se déroule dans les meilleures conditions, le patient doit fournir un maximum d’informations au médecin sur son état de santé. Cette étape lui permettra de lister son traitement médical en cours, ses antécédents médicaux (l’hypertension, le diabète, les problèmes cardiovasculaires…)

Il faut également savoir qu’une infiltration nécessite un repos médical. Dans la plupart des cas, le patient doit être immobilisé pendant 48 h en cas d’infiltration des genoux. La suspension des activités physiques est fortement conseillée sous 15 jours au minimum.

L’infiltration n’est pas une solution miracle. Cependant, elle peut améliorer la qualité de vie des patients.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles