Global Statistics

All countries
591,712,323
Confirmed
Updated on August 10, 2022 10:20 pm
All countries
561,930,639
Recovered
Updated on August 10, 2022 10:20 pm
All countries
6,443,303
Deaths
Updated on August 10, 2022 10:20 pm

Inhalateur de sauvetage combiné à dose fixe d’albutérol et de budésonide pour l’asthme

Au cours d’une crise d’asthme, l’utilisation d’un inhalateur de sauvetage permet de calmer le patient et de lui redonner un bon rythme respiratoire. Cependant, la succession des crises entraine l’exacerbation de l’asthme à long terme.

La possibilité de combiner l’utilisation de l’inhalateur de sauvetage à des doses fixes d’albutérol et de budésonide peut-elle réduire le risque d’exacerbation sévère de l’asthme ?

Test de la combinaison de l’albutérol et du budésonide en cas d’asthme

Des essais cliniques ayant pour but de déterminer lequel des traitements atténue le mieux le risque d’exacerbation sévère de l’asthme ont été concluants. Les traitements expérimentés sont ceux avec l’albutérol seul et celui avec de l’albutérol-budésonide.

La population test est composée de trois groupes de patients de 12 ans et plus. Chacun d’entre eux se voit administrer une des trois variantes du traitement. Les patients ayant l’asthme de l’étape modérée à celle sévère ont été placés initialement sous un traitement d’entretien à base de glucocorticoïdes.

Le groupe ayant reçu une dose élevée de la combinaison (albutérol-budésonide) a suivi pour traitement une association à dose fixe de 180 µg d’albutérol et 160 µg de budésonide. Le groupe ayant reçu une faible dose de la combinaison a pris la même dose d’albutérol, mais 80 µg de budésonide.

Le dernier groupe n’a reçu qu’une dose de 180 µg d’albutérol. Chaque dose fut administrée par un double actionnement de la moitié de la dose énoncée précédemment.

Les résultats de la combinaison de l’albutérol et du budésonide chez des asthmatiques ont été concluants

Les patients dont l’âge est inférieur à 12 ans ont été répartis dans le groupe à faible dose de combinaison et celui à albutérol uniquement. L’analyse des résultats s’est portée sur le temps qui mène à l’événement initial d’exacerbation de l’asthme.

Le risque d’exacerbation sévère de l’asthme était considérablement plus faible dans le groupe d’association des deux molécules à forte et à faible dose que dans le groupe d’albutérol uniquement. La manifestation des effets secondaires était identique pour tous les groupes.

Les résultats de cet essai randomisé et contrôlé pour établir l’efficacité et les effets indésirables de l’albutérol-budésonide par rapport à l’albutérol seul pour un traitement sont sans appel. Le risque d’exacerbation grave de l’asthme est minimisé chez les patients asthmatiques de forme modérée à forme sévère bénéficiant de traitement d’entretien contenant des glucocorticoïdes inhalés.

L’association albutérol-budésonide à dose forte respectivement de 180 µg et 160 µg se révèle ainsi être un meilleur traitement pour gérer le risqued’exacerbation grave de l’asthme.

Vous aimerez aussi :

Related Articles