Global Statistics

All countries
551,452,848
Confirmed
Updated on June 29, 2022 11:23 pm
All countries
523,627,171
Recovered
Updated on June 29, 2022 11:23 pm
All countries
6,355,182
Deaths
Updated on June 29, 2022 11:23 pm

ISIMIG : Indications, Prix et Effets indésirables

Apparu depuis plusieurs années, ISIMIG est l’un des médicaments antimigraineux les plus efficaces aujourd’hui. Il s’agit d’un comprimé pelliculé qui contient du frovatriptan et qui est utilisé pour soigner les migraines chez les adultes. Cependant, malgré ses bienfaits, ISIMIG n’est pas sans effets secondaires. Qu’est-ce que ISIMIG ? Que savoir sur ses bienfaits et ses effets indésirables ? Découvrez des réponses dans cet article.

ISIMIG : qu’est-ce que c’est ?

ISIMIG est un médicament pour traiter les maux de tête lors d’une crise de migraine avec ou sans aura (sensation subjective qui précède la crise de migraine, très variable d’un sujet à un autre et qui peut toucher l’odorat, la vue, l’audition). Il appartient à la famille des médicaments appelés triptans (agoniste sélectif des récepteurs 5HT1 ). Ainsi, il faut préciser que ce médicament ne doit pas être utilisé en guise de prévention d’une crise de céphalée migraineuse. ISIMIG est généralement utilisé pour traiter les crises de migraine chez les adultes.

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire de connaître les différentes doses à prendre. ISIMIG est disponible sous forme de comprimés pelliculés ronds, présentant une indication de 2,5 mg sur l’une des faces et une lettre «m » sur l’autre.

Comment faut-il prendre ce médicament ?

Le comprimé de frovatriptan doit être pris, après le début d’une crise de céphalée migraineuse. Le comprimé ISIMIG doit être avalé avec un grand verre d’eau. Cependant, si après la première dose vous n’êtes pas soulagé, une seconde dose ne doit pas être prise au cours de la crise, car aucun avantage n’a été démontré.

La seconde dose ne doit être administrée que pour la crise suivante. En revanche, elle peut être administrée après un délai minimal de 2 heures si l’effet de la première s’estompe et que la migraine réapparaît.

Cependant, il est proscrit de dépasser la dose maximale de 5 mg par 24 heures (soit deux comprimés). Ces recommandations concernent surtout les adultes (âgés de 18 ans à 65 ans). Voici quelques informations supplémentaires sur la prise du médicament ISIMIG.

Chez les patients âgés (de plus de 65 ans)

Il y a peu de données sur la sécurité d’emploi et l’efficacité du frovatriptan chez les patients de plus de 65 ans. De ce fait, son utilisation dans cette classe n’est pas recommandée.

Chez les enfants et adolescents

ISIMIG ne doit pas être utilisé chez les enfants de moins de 18 ans. Car, la sécurité et l’efficacité du comprimé n’ont pas été établies chez ces derniers.

Il faut donc retenir que l’utilisation du comprimé de frovatriptan est plus adaptée aux adultes dont l’âge est compris entre 18 et 65 ans. Cependant, si vous avez pris accidentellement ISIMIG, l’idéal serait de vite signaler ce cas à votre pharmacien. Ou à défaut, adressez-vous aux urgences de l’hôpital le plus proche. N’oubliez pas non plus de prendre le reste des comprimés et la notice avec vous.

Attention à éviter les surdosages. Dans le cas échéant, vous serez confronté à des symptômes tels que :

  • la somnolence ;
  • les vomissements ;
  • les malaises ;
  • les vertiges voire même un ralentissement du rythme cardiaque.

Dans tous les cas, si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à contacter votre médecin traitant ou votre pharmacien.

Quelles sont les contre-indications ?

Avant de prendre un comprimé ISIMIG, le diagnostic de crise de migraine doit avoir été clairement établi par votre médecin. Cela dit, il ne faut jamais en prendre si :

  • Vous avez des antécédents d’infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral ;
  • Vous avez certaines maladies cardiovasculaires ou certains antécédents de maladies cardiovasculaires comme l’angine de poitrine, les troubles de la circulation périphérique (notamment au niveau des doigts et des orteils) ;
  • Si vous avez une maladie grave du foie ;
  • Vous souffrez d’hypertension artérielle sévère ou modérée, d’hypertension artérielle légère ou non contrôlée par un traitement ;
  • Si vous êtes allergique au frovatriptan ou à l’un des composants contenus dans ce médicament (consultez la notice ou votre pharmacien pour en savoir davantage sur les composants) ;
  • Si vous prenez déjà d’autres médicaments utilisés également dans le traitement de la migraine tels que le methysergide et le sumatriptan ou d’autres récepteurs à la 5-hydroxytryptamine (5HT1 ).

Les contre-indications mentionnées doivent être strictement respectées afin d’éviter de vous créer d’autres malaises.

Quelles sont les précautions d’emploi ?

En dehors des contre-indications du médicament ISIMIG, il est indispensable de connaître les précautions à prendre avant l’utilisation. A cet effet, vous devez également vous adresser à votre médecin avant de prendre ce médicament si :

  • Vous êtes une femme ménopausée ou un homme de plus de 40 ans ;
  • Vous êtes un gros fumeur ou si vous prenez des médicaments destinés à arrêter de fumer.

Si vous êtes déjà sous traitement de ISIMIG, il faudra arrêter et contacter votre médecin si :

  • Vous constatez que vous avez des éruptions cutanées généralisées et des démangeaisons, une accélération du rythme cardiaque, un gonflement soudain (surtout au niveau des yeux, des lèvres ou sur la langue) associé à une possible difficulté soudaine à respirer et des palpitations cardiaques. Ce sont tous les signes et symptômes d’allergie et de réaction d’hypersensibilité du corps entier ;
  • Vous sentez une douleur dans la poitrine, un essoufflement, une sensation de pression au niveau des bras, du cou, des épaules ou de la partie supérieure de l’estomac.

Il est donc formellement interdit de prendre un comprimé ISIMIG sans l’avis de votre médecin. Et n’hésitez surtout pas à lui faire part des autres médicaments que vous utilisez dans la même période. Cette information lui permettra de juger si oui ou non, le médicament sera efficace pour vous.

Quel est le prix de ce médicament et comment faut-il le conserver ?

Selon les données statistiques, le prix du médicament ISIMIG peut varier en fonction du laboratoire dans lequel il est conçu et du contenu des boîtes. Mais, certains prix sont fréquents. Ainsi, pour une boite de 2 plaquettes, le prix est généralement de 3,69 € et pour une boîte de 6 plaquettes, le médicament est à 10,67 €. Quant à la boite de 12, le prix est fixé à 21,28 €. Il faut notifier que le médicament ISIMIG est remboursé à un taux de 65 %.

En ce qui concerne les méthodes de conservation, sachez qu’il doit être tenu hors de la vue et de la portée des enfants. Vous ne devez pas utiliser ISIMIG après la date de péremption indiquée sur la plaquette ou l’emballage. La date fait référence au dernier jour du mois mentionné. De plus, il faudra le conserver à une température ne dépassant pas 30 °C. Évitez surtout de le jeter avec les ordures ménagères ou au tout-à-l’égout.

Quels sont les effets indésirables ?

Comme tous les autres médicaments, ISIMIG peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde. On peut donc noter :

  • Les sensations de pression ou de douleur dans la poitrine, d’inconfort dans un ou les deux bras, les épaules, dans le cou, le dos, ou la partie supérieure de l’estomac. Ces différentes sensations pourraient être des symptômes d’une crise cardiaque (infarctus du myocarde) qui peut apparaître chez les patients traités par triptans. Ceci, même en absence d’antécédent de maladie cardio-vasculaire ;
  • Les démangeaisons et éruptions cutanées, des palpitations cardiaques, une accélération du rythme cardiaque, un gonflement soudain (surtout au niveau de la langue et les muqueuses ou sur les yeux) avec une possible difficulté soudaine à respirer.

Par ailleurs, certains effets indésirables sont regroupés selon leur fréquence. On distingue donc :

Les effets observés fréquemment (touchant moins d’1 personne sur 10 et plus d’1 personne sur 100) qui regroupent :

  • La nausée, la digestion difficile, la sécheresse buccale, une douleur gastrique ;
  • Les bouffées de chaleur ;
  • Les troubles de la vision ;
  • L’oppression au niveau de la gorge ;
  • Les vertiges, maux de tête, sensation de fourmillements et picotements au niveau des bras et des jambes, envie extrême de dormir, diminution ou perturbation des sensations de toucher ;
  • L’augmentation de la transpiration.

Les effets peu fréquemment observés (touchant plus d’1 personne sur 1000 et moins d’1 personne sur 100):

  • L’anxiété, la confusion, la nervosité, l’insomnie, la dépression, les troubles de la personnalité ;
  • La diarrhée, les difficultés à avaler, le ballonnement ;
  • Le prurit ;
  • La sinusite, le mal de gorge ;
  • La déshydratation ;
  • Les bourdonnements d’oreilles, accompagnés de douleurs ;
  • L’hypertension artérielle ; une douleur thoracique ;
  • La sensation de chaleur, la fatigue et des sensations d’ivresse.

Les effets très rares (touchant plus d’1 personne sur 10000 et moins d’1 personne sur 1000):

  • La fièvre ;
  • La cécité nocturne ;
  • L’hypoglycémie ;
  • L’augmentation de taille des ganglions ;
  • Les troubles de l’audition ;
  • Etc.

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, il est important d’en parler à votre médecin pour une meilleure prise en charge. Car, en signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’information sur la sécurité du médicament.

Vous aimerez aussi :

Related Articles