Accueil Pharmaceutique Kefotax injectable : composition posologie et effets secondaires

Kefotax injectable : composition posologie et effets secondaires

0
Kefotax injectable : composition posologie et effets secondaires
Boîte de Kefotax injectatble

Kefotax injectable est un produit de la classe pharmaceutique des antibiotiques. Il fait partie du groupe des céphalosporines de 3e génération. Ce sont des médicaments dont la particularité est d’inhiber la production de la paroi cellulaire et la synthèse de peptidoglycanes. Il s’administre par voie intramusculaire, ou par voie intraveineuse, ou encore en perfusion. Que contient Kefotax injectable ? Comment l’utiliser ? Quelles sont les mesures à prendre ?

Présentation générale du produit

La Céfotaxime représente la dénomination commune internationale (DCI) de Kefotax injectable et son principe actif. Il est mis en association avec du sodium pour obtenir la céfotaxime sodique, forme de conservation du produit. Le médicament existe sous forme de poudre pour solution injectable en flacons de 250 et 500 mg, à dissoudre dans 2 ml de l’eau ppi, pour injection IM ou IV lente (3 à 5 minutes) ou perfusion IV (20 à 60 minutes) dans du chlorure de sodium à 0,9% ou du glucose à 5%.

Kefotax est le nom commercial de la Céfotaxime. Il s’agit d’un antibiotique appartenant à la grande famille des antibiotiques agissant sur la synthèse du peptidoglycane. Disponible sur le marché uniquement sous forme injectable, la Céfotaxime appartient de façon plus précise à la sous famille des céphalosporines de troisième génération. Ce groupe d’anti-infectieux à action bactéricide, est très actif sur les streptocoques et les bactéries à GRAM négatifs.

Kefotax injectable, est inoculé essentiellement par deux voies. Il s’agit des voies intraveineuse (IV) et intramusculaire (IM).

Par voie intraveineuse, on l’administre en injection directe pendant une durée de 3 à 5 minutes ou en perfusion de 20 à 60 minutes. Par voie intramusculaire, on fait une injection profonde du produit en pleine masse musculaire.

Chez les nouveau-nés, nourrissons et enfants, on préfèrera la voie intraveineuse à la voie intramusculaire.

Indications

Le recours à Kefotax est fait dans les situations cliniques suivantes :

  • Les méningites purulentes communautaires
  • La pyélonéphrite aigue (sauf quand le germe en cause est l’entérocoque)
  • Infection communautaire des voies biliaires (dans ce cas, association avec un autre antibiotique)
  • Infection communautaire du liquide d’ascite (dans ce cas, association avec un autre antibiotique)
  • Pneumopathies bactériennes communautaire
  • Bactériémies et septicémies (sauf si les germes isolés sont les entérocoques ou les entérobactéries qui produisent de façon abondante les céphalosporines ou encore le Pseudomonas)
  • Fièvre typhoïde
  • Maladie de Lyme
  • Infection nosocomiale pulmonaire ou urinaire en début d’hospitalisation
  • Traitement minute de la gonococcie simple

Interaction médicamenteuse

Attention aux patients ayant une poly médication ! Il existe un risque d’interaction entre les différentes molécules prises. Dans le cas de Kefotax injectable, sa prise en association aux aminosides ou à la colistine est toxique pour le patient. Ce cocktail le précipite vers l’insuffisance rénale.

Composition

Sur le marché, Kefotax injectable est disponible en conditionnement de 500mg et de 1g.

  • Forme de 500mg
    • Céfotaxime sodique : 0.524g
    • Quantité de Céfotaxime : 0.5g
    • Teneur en sodium : 25.25mg
  • Forme de 1g
    • Céfotaxime sodique : 1.49g
    • Quantité de Céfotaxime : 1g
    • Teneur en sodium : 50.5mg

Posologie

Les modalités d’administration du Kefotax injectable sont régies suivant le patient (âge et poids), son état physiologique (fonction rénale surtout) et la sévérité de l’infection.

Enfants et nourrisson

La posologie d’administration de Kefotax injectable chez les nouveau-nés, nourrissons et enfant est de 50 mg/kg/jour. Elle doit se faire en trois injections par jour, par voie IV. Selon la sévérité de l’infection, il y a possibilité de majorer la dose à 200 mg/kg/jour.

Dans la méningite à pneumocoque, chez l’enfant de plus de 3 mois, la prise en charge avec de la Céfotaxime respecte des modalités particulières. On fera les injections, comme suit :

  • 50 à 75 mg/kg en perfusion veineuse de 20 minutes. Le processus est répété toutes les 6 heures. L’enfant reçoit donc une dose de 200 à 300 mg/kg/jour.
  • Association de la Vancomycine au traitement. A la suite de chaque injection du protocole précédent, faire à l’enfant des injections de 15 mg/Kg de Vancomycine en perfusion veineuse de 60 minutes.

Cas particulier du prématuré : Injection intraveineuse de Kefotax à la dose de 50 mg/kg/jour pouvant être majoré à 100 mg/kg/jour en fonction de la sévérité de l’infection.

Adulte

Selon la sévérité de l’infection, un adulte doit recevoir en moyenne 3g par jour jusqu’à 12g de Kefotax injectable. L’administration doit se faire en moyenne trois fois par jour, soit chaque 8 heures.

Dans les infections urinaires, il est recommandé qu’il reçoive 2g de Kefotax injectable par jour. La prise est faite deux fois par jour, soit par 12 heures.

Dans les méningites, la dose est fonction du poids et est maximale afin de permettre à la Céfotaxime de traverser la barrière méningée. Le produit sera administré à la dose de 200 à 300 mg/kg/jour.

Chez les sujets insuffisants rénaux

La voie principale d’élimination de la Céfotaxime, comme de toute substance pharmaceutique est la voie rénale. Il importe donc de s’assurer que le sujet traité a une bonne fonction rénale. Les doses d’administration précédemment décrite, sont celles indiquées chez un sujet ayant une bonne fonction rénale.

Pour les patients insuffisants rénaux, les doses d’administration doivent être contrôlées afin de ne pas le nuire. Ainsi :

  • Chez les patients ayant une clairance de la créatinine en dessous de 10 ml/minute, après une dose initiale normale, les doses d’entretient doivent être réduites de moitié par rapport à la dose normale, sans changement de l’intervalle de dose.
  • Chez les patients sous hémodialyse, on fera une administration de 1 à 2g par jour, en fonction de la gravité de l’infection, du jour de l’hémodialyse.

Par ailleurs, la Céfotaxime doit être administréaprès la séance de dialyse.

Effets indésirables

Au cours de l’utilisation de Kefotax injectable, le patient pourrait présenter divers  effets secondaires.

Effets indésirables fréquents

Le Kefotax injectable peut entraîner des anomalies d’examen de laboratoire Eosinophilie, la Créatininémie, la Leucopénie (Peu fréquent) et les enzymes hépatiques (augmentation). Au plan dermatologique le produit peut causer des éruptions cutanées, l’urticaire, le prurit. Il peut être aussi à la base : d’une thrombopénie,  d’une réaction d’Herxheimer de convulsions, de diarrhée, de Phlébite, de thrombophlébite ou d’inflammation au point d’injection, d’atteinte de la fonction rénale, etc.

Effets indésirables indéterminées

Il s’agit des effets indésirables dont la fréquence est inconnue. On distingue :

  •  Des manifestations hépatiques : élévation transitoire des transaminases (ALAT, ASAT, LDH, Gamma GT, Bilirubinémie, phosphates alcalines) :
  • Des réactions allergiques et cutanées : syndrome de Stevens-Johnson et de Lyell, la pustuloseexanthémateuse aiguë généralisée, l’érythème polymorphe ;
  • Pancytopénie, anémie hémolytique, Insuffisance de la moelle osseuse, agranulocytose ;
  • Hépatite, hépathopathie, Hépatite cholestatique, ictère ;
  • Syndrôme DRESS, angiodème, réaction anaphylactique, choc anaphylactique
  • Surinfection, candiose, sensation de vertige, confusion mentale, palpitation et arythmie ;
  • Colite pseudomembraneuse, encéphalopathie, dysarthrie, altération de la conscience, épilepsie ;
  • Difficulté à respirer, bronchopasme, dyspnée ;
  • Insuffisance rénale aigue, néphropathie interstitielle.

La Céfotaxime est antibiotique bactéricide de la famille des céphalosporines de troisième génération, disponible uniquement sous forme injectable est commercialisé sous le nom de Kefotax injectable. Il est indiqué dans le traitement d’infections sévères, spécifiquement les septicémies, les endocardites et les méningites. Le médicament prévient les infections lors des résections endoscopiques de prostate.

Cependant, il n’est pas conseillé aux sujets allergiques au céfotaxime, aux antibiotiques du groupe des céphalosporines, ou à l’un des autres composants du produit.Aussi, il est proscrit aux personnes ayant déjà eu une réaction allergique grave à un antibiotique du groupe des bêta-lactamines tels que les pénicillines, monobactames et carbapénèmes).

Les modalités de son administration sont régies suivant le sujet (âge et poids), son état physiologique (fonction rénale surtout) et la sévérité de l’infection.Chez les nouveau-nés, nourrissons et enfantspar exemple, la posologie est de 50 mg/kg/jour. Elle doit se faire en trois injections par jour, par voie IV. Selon la sévérité de l’infection, il y a possibilité de majorer la dose à 200 mg/kg/jour.Selon la sévérité de l’infection, un adulte doit recevoir en moyenne 3g par jour jusqu’à 12g de Kefotax injectable. L’administration doit se faire en moyenne trois fois par jour, soit chaque 8 heures. Plusieurs effets indésirables sont liés à la prise de Kefotax injectable.

Il s’agit entre autres de douleur au point d’injection, troubles digestifs à type de diarrhée et de nausée, troubles hématologiques à type de neutropénie, de leucopénie, toubles du rythme cardiaque lors de l’injection IV trop rapide, réactions allergiques et cutanées, manifestations hépatiques notamment l’élévation transitoire des transaminases (ALAT, ASAT), néphrotoxicité, colites pseudo membraneuse, etc.

L’administration du médicament doit respecter certaines normes et expose le sujet traité ; il importe donc que son usage soit conditionné par une prescription strictement médicale.