Global Statistics

All countries
240,190,120
Confirmed
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
215,766,611
Recovered
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
4,893,211
Deaths
Updated on October 14, 2021 6:59 pm

Klipal 600 : le guide du médicament

Une prescription ou une utilisation appropriée de Klipal 600 requiert une certaine démarche : celle de s’informer sur son mode d’emploi. Le présent guide du médicament est ainsi fourni à juste titre.

Toute l’information essentielle sur le médicament Klipal 600 y est abordée. De la composition et dénomination de ce produit aux détails importants concernant le surdosage, en passant par ses indications thérapeutiques et ses effets dans différents cas, le mode d’emploi de Klipal 600 ne sera plus d’aucun secret pour l’utilisateur.

Dénomination et Composition

Le produit objet du présent guide du médicament est commercialisé sous l’appellation KLIPAL CODEINE 600 mg/50 mg, comprimé. Ses composants se présentent comme suit :

  • Les substances actives : 600,00 mg de paracétamol et 50,00 mg de phosphate de codéine hémihydraté, pour un comprimé ;
  • Les autres constituants : la gélatine, le laque aluminique de jaune orangé S (E110), le métabisulfite de sodium (E 223), la carmellose calcique, le stéarate de magnésium, le talc, la cellulose microcristalline.

Dans quel cas utiliser ce médicament

Le Klipal 600 appartient à la classe pharmacothérapeutique des opioïdes. Voici ce qu’il faut retenir que son action thérapeutique :

  • Médicament antalgique et antipyrétique, Klipal 600 s’utilise pour apaiser la douleur et faire baisser la fièvre ;
  • Klipal 600 est réservé pour un traitement de courte durée chez les sujets à partir de 15 ans et plus de 50 kg ;
  • Ce médicament intervient en général pour calmer les douleurs modérées pour lesquelles d’autres antalgiques (ibuprofène ou paracétamol) administrés seuls ont été inefficaces.

Posologie, dosage et mode d’administration

Tout patient doit suivre strictement les instructions de son médecin ou pharmacien. Et lorsqu’un doute apparaît, il faut également se référer à ce dernier pour plus d’éclaircissements.

En outre, le médicament Klipal 600 est déconseillé pour les adolescents ayant moins de 50 kg et moins de 15 ans. L’utilisation de ce type de médicament expose en effet ceux-ci à un risque de dysfonctionnements respiratoires aigus.

Une autre présentation de ce médicament existe ainsi pour cette catégorie de sujets. Votre médecin ou pharmacien saura conseiller le produit adéquat pour le traitement de votre enfant. Conformez-vous donc simplement aux indications médicales.

Posologie et dosage usuel

La posologie de Klipal 600 est définie par le médecin en fonction de l’ampleur de la douleur. Le professionnel de la santé veillera à appliquer la plus petite dose nécessaire à un traitement efficace. Le médecin devra aussi tenir compte de la durée de traitement la plus courte qui soit.

Pour parer tout risque de surdosage, il est important de s’assurer de l’absence de paracétamol et de codéine dans la constitution des autres produits utilisés par le patient. C’est pour cela que ce dernier doit informer son médecin de tous autres produits employés, même ceux acquis sans ordonnance médicale.

D’une manière générale, la posologie et le dosage de Klipal 600 s’établissent comme suit :

  • Chez l’adulte : 1 comprimé de Klipal 600 à renouveler au besoin après 6 heures. Toutefois, il faudra rester dans la limite de 4 comprimés, la dose maximale de Klipal journalière ;
  • Pour les adolescents à partir de 15 ans ayant au moins 50 kg : La posologie est fonction du poids de l’adolescent. Le médecin se charge de sa détermination suivant le poids et l’ampleur du mal ressenti par le patient. Mais, à titre indicatif, la posologie est de 1 comprimé de Klipal 600 toutes les 6 heures. Attention à ne pas excéder la dose maximale journalière de 4 comprimés ;
  • Concernant les patients âgés : en général, la posologie initiale chez l’adulte est réduite de moitié pour cette catégorie. Selon la tolérance et les besoins du sujet, le médecin pourra certainement majorer la posologie.

Posologie et dosage spécifique

Le cas des sujets souffrant d’insuffisance rénale

On note l’existence d’un risque d’accumulation de paracétamol et de codéine chez les sujets insuffisants rénaux. De ce fait, le professionnel de la santé pourra procéder à une diminution de la posologie. De même, l’espacement entre deux prises sera majoré de deux heures, soit 8 heures d’intervalle.

Il est important de préciser que les enfants insuffisants rénaux devront être particulièrement surveillés. Surtout, rendez-vous rapidement chez un médecin lorsqu’un signe inhabituel apparaît, notamment une difficulté à respirer ou une somnolence.

Chez les patients atteints d’insuffisance hépatique

Pour les personnes souffrant d’insuffisance hépatique, le médecin adaptera individuellement la posologie initiale et l’espacement d’une prise à une autre. Il saura également majorer la posologie suivant la tolérance et les besoins du patient en présence.

Autres cas particuliers

Il existe des cas dans lesquels la dose maximale de paracétamol par jour doit rester dans la limite 3 g, à raison de 60 mg/kg/jour. Cela concerne les sujets ci-après :

  • En dessous de 50 kg ;
  • Atteints d’une affection sévère du foie ou d’une affection des reins ;
  • Alcoolique ;
  • Malnutris ;
  • Souffrant de déshydratation.

Enfin, dans tous les cas, tout sujet ressentant que l’action de Klipal 600 est démesurément forte ou insuffisante devra consulter son médecin.

Mode d’administration

La voie orale est le mode d’administration réservé pour la prise de Klipal 600. À l’aide d’un verre d’eau, les comprimés s’avalent aisément. C’est ce qui est recommandé.

Contre-indication et mise en garde          

Contre-indication

KLIPAL CODEINE 600 mg/50 mg, comprimé est proscrit chez les sujets ci-après :

  • Les sujets n’ayant pas encore atteint l’âge de 15 ans ;
  • Les enfants et adolescents ayant subi une ablation des amygdales ou des végétations relativement à un syndrome d’apnée obstructive du sommeil ;
  • Les personnes allergiques aux substances actives de Klipal 600, notamment le paracétamol et la codéine ;
  • Les patients hypersensibles à tous autres constituants de Kliapl 600 (confère Dénomination et Composition) ;
  • Les sujets manifestant une affection grave du foie ;
  • Les individus asthmatiques ;
  • Les personnes présentant une insuffisance respiratoire ;        
  • Les cas de sujets diagnostiqués en tant que métaboliseur ultrarapide de la codéine en morphine ;
  • Les femmes allaitantes ;
  • Les sujets sous l’oxybate de sodium dans le cadre du traitement de la narcolepsie.

Si vous avez des doutes concernant votre état de santé, confiez-vous simplement à votre médecin ou pharmacien.

Mise en garde

Klipal 600 renferme du paracétamol et de la codéine. Il est ainsi capital de vérifier que vos autres médicaments n’en contiennent pas. Les médicaments utilisés sans ordonnance doivent également être pris en compte.

Il faut absolument éviter d’associer des médicaments contenant aussi ces substances actives à votre traitement au Klipal 600. Vous risquez le surdosage !

Par ailleurs, l’utilisation sur une longue période de Klipal peut être à l’origine d’une dépendance. C’est pour cette raison qu’il ne doit pas être employé au-delà de trois jours sans les instructions du médecin.

Des précautions d’emploi

Avant de démarrer votre traitement avec Klipal 600, mettez votre médecin au courant de votre état de santé si vous vous retrouvez dans les cas suivants :

  • Atteint d’affection des reins ou du foie ;
  • Souffrant d’une affection respiratoire, notamment l’asthme ;
  • Présentant un encombrement bronchique comme une toux avec expectoration ;
  • Objet d’une opération de la vésicule biliaire ;
  • Buveur d’alcool ;
  • Problèmes de déshydratation ou de nutrition ;              
  • Atteinte d’une hypertension intracrânienne.

De Klipal 600 et des autres médicaments

Informer son médecin ou pharmacien de l’utilisation d’autres médicaments est une démarche incontournable. Cela l’est encore plus lorsqu’il s’agit des produits indiqués ci-dessous :

  • La codéine, le paracétamol, l’opioïde, et l’oxybate de sodium ;
  • Les anticoagulants ;
  • Les médicaments renfermant de l’alcool ;
  • Les antitussifs comme la pholcodine, le dextrométhorphane, l’éthylmorphine et la noscapine ;
  • Les médicaments intervenant dans le traitement de la dépendance aux opioïdes et à l’alcool comme la méthadone, le nalméfène, le buprénorphine et le naltrexone ;
  • Les antalgiques morphiniques comme l’hydromophone, le tramadol, le rémifentanil, l’oxycodone, le fentanyl, l’alfentanil, la morphine, le sufentanil, la dihydrocodéine, le tapentadol, et la péthidine ;
  • Autres antalgiques tels que la nalbuphine, la buprénorphine, et la méthadone ;
  • Les antidépresseurs imipraminiques ;
  • Les antihistaminiques H1 ;
  • Les antiparkinsoniens anticholinergiques ;
  • Les antispasmodiques ;
  • Le disopyramide ;
  • Les neuroleptiques phénothiaziniques ;
  • La clozapine ;
  • Certains sédatifs et somnifères…

Dans tous les cas, votre médecin est le seul à décider de la portée de l’utilisation concomitante de tel ou tel médicament avec Klipal 600. L’objectif est de traiter le patient en limitant tout risque possible.

Attention à ne pas stopper le traitement avec Klipal 600 de façon brutale, surtout en cas d’utilisation sur une longue période. Cela pourra engendrer un syndrome de sevrage.

Rappel important : le traitement avec Klipal 600 ne fait pas bon ménage avec les boissons alcoolisées. Abstenez-vous-en !

Fertilité, grossesse et allaitement

Il est indispensable pour toute femme qui planifie une grossesse, qui est enceinte ou qui allaite un bébé de recueillir un avis médical avant tout emploi de ce médicament.

Fertilité

De manière réversible à l’arrêt de l’utilisation de Klipal 600, une altération de la fertilité chez la femme est possible. Cela se justifie par la présence du paracétamol. Il est alors judicieux de confier son désir de grossesse à son médecin afin qu’il prenne les meilleures dispositions pour vous.

Grossesse

Lorsque le médecin juge le traitement avec Klipal 600 nécessaire chez la femme enceinte, cela peut être administré. Seulement, il devra observer la dose la plus petite nécessaire à un traitement efficace. De même, le traitement devra se faire sur une courte durée.

Ces dispositions sont importantes, car l’une des substances actives de ce médicament, la codéine, peut être toxique pour le bébé. Cette toxicité est surtout notoire au cours du dernier semestre de grossesse.

Il convient donc de ne jamais passer outre l’avis de son médecin avant l’emploi de Klipal 600. Surtout, les dosages et la posologie indiqués devront être suivis à la lettre.

Allaitement

En raison de la composition de Klipal 600 en codéine, ce médicament ne peut être consommé par la femme qui allaite. En effet, ce constituant passe dans le lait maternel.

Toutefois, votre médecin vous indiquera quoi faire si son emploi s’impose. En général, il faudra arrêter l’allaitement.

Effets indésirables

À l’instar de la plupart des médicaments, Klipal 600 ne fait pas exception à la règle, en ce qui concerne les effets indésirables.

Les réactions indésirables dues à la présence de codéine

à fréquence indéterminée, ont été rapportées les réactions liées à l’hypersensibilité comme les éruptions cutanées généralisées, les démangeaisons et l’urticaire.

Une inflammation du pancréas est également possible. Et chez les personnes ayant subi une opération de la vésicule biliaire, une douleur abdominale peut survenir.

D’un autre côté, on note comme effets possibles la somnolence, la sensation d’endormissement, les vertiges, le rétrécissement de la pupille, les perturbations respiratoires. À cela s’ajoutent la difficulté à uriner, les perturbations de l’humeur et l’euphorie, les nausées et vomissements, ainsi que la constipation.

Par ailleurs, il faut noter que l’utilisation prolongée de Klipal 600 peut rendre le patient dépendant. En plus, ce dernier peut être victime du syndrome de sevrage lorsqu’il stoppe son traitement de manière brusque.

Les événements inhérents à la présence de paracétamol

Des effets rares ou très rares sont susceptibles de survenir à cause de la présence de paracétamol dans ce médicament. On distingue notamment :

  • La survenue d’effets rares comme les éruptions ou rougeur sur la peau, des réactions allergiques telles qu’un gonflement de certaines parties du corps (cou, visage…) ou encore un malaise brusque suivi d’une baisse de la pression artérielle. Dans ce cas, prévenir aussitôt son médecin et éviter dès lors les produits renfermant du paracétamol ;
  • L’apparition de réactions très rares comme les éruptions graves sur la peau, des modifications biologiques requérant un examen du bilan sanguin (taux anormalement faible de certaines cellules sanguin ou de certains globules blancs, des dysfonctionnements du foie…). Dans de telles situations, consulter simplement son médecin.

Enfin, tout patient ressentant un quelconque événement secondaire, y compris ceux non mentionnés dans le présent guide, doit en informer son médecin. Ce dernier instruira les dispositions appropriées à cet effet.

Surdosage

Le patient ayant pris plus de Klipal qu’il n’aurait dû doit immédiatement contacter son médecin ou se rendre aux urgences médicales. Cela peut être mortel. Les manifestations d’intoxication dans les 24 h sont :

  • Des vomissements ;
  • De la somnolence ;
  • Un ralentissement de la respiration ;
  • Des douleurs abdominales.

Le surdosage n’est pas souhaitable, au vu du danger que cela représente pour la vie du patient. Par conséquent, en vue de parer à tout risque de surdosage, quelques mesures sont à respecter à savoir :

  • Toujours vérifier l’absence de paracétamol et de codéine dans la formulation d’autres produits, que ce soit acquis avec ou sans prescription ;
  • Toujours rester dans la limite des doses maximales quotidiennes indiquées, à moins d’un avis médical ;
  • Éviter l’automédication ;
  • Attention à ne pas chercher à compenser une dose manquée ; prendre toujours l’avis du professionnel de la santé.

Pour finir, votre médecin ou pharmacien saura vous fournir toutes autres informations nécessaires à un usage approprié de Klipal 600 mg/50 mg, comprimé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles