Global Statistics

All countries
623,866,403
Confirmed
Updated on October 4, 2022 1:44 pm
All countries
602,590,213
Recovered
Updated on October 4, 2022 1:44 pm
All countries
6,552,191
Deaths
Updated on October 4, 2022 1:44 pm

La cataracte : les risques et conséquences après opération

La cataracte est une maladie des yeux qui entraine une baisse de la vision. Pour l’amélioration de celle-ci, une intervention chirurgicale est souvent proposée aux patients. Elle consiste à éliminer le cristallin non transparent et à le changer par un cristallin translucide. En France, la chirurgie de la cataracte est une opération fréquente. C’est également une intervention sécurisée. Cependant, le succès d’une telle intervention n’est pas toujours garanti, car il n’y a pas d’opération sans risques. Avant de subir une chirurgie de la cataracte, il est donc important de maitriser les différents risques et effets secondaires susceptibles de se produire.

Les risques liés à l’anesthésie

L’intervention chirurgicale de la cataracte est une opération qui se déroule généralement en toute sécurité. En effet, tous les moyens sont mis en œuvre pour éviter des complications durant ou après l’intervention. C’est notamment pour cela qu’un bilan préopératoire est obligatoire avant toute opération.

Les risques liés à l’anesthésie font partie des principaux risques d’une chirurgie de la cataracte. Ils varient selon le type d’anesthésie réalisée. Ainsi, le patient peut souffrir d’un hématome orbitaire ou d’une neuropathie optique, lorsqu’une anesthésie péribulbaire est pratiquée. Dans tous les cas, la consultation préanesthésique permet de discuter avec le médecin et l’anesthésiste de toutes les complications potentielles.

En dehors des problèmes en lien avec l’anesthésie, diverses autres complications peuvent survenir du fait d’une chirurgie de la cataracte.

L’endophtalmie ou infection de l’œil

Cette complication postopératoire est celle que les médecins redoutent le plus. Elle fait le plus souvent son apparition dans les 8 jours suivant l’intervention chirurgicale de la cataracte. Il faut savoir que l’intérieur de l’œil est stérile. Or pour le bon déroulement de l’opération, le chirurgien doit réaliser une incision. En dépit de toutes les dispositions prises, des germes peuvent arriver à pénétrer dans l’œil lors de la réalisation de cette incision.

Ainsi, au sortir du bloc, il est essentiel de consulter votre médecin, si vous avez des douleurs ou des sécrétions purulentes au niveau de l’œil ou si vous constatez une baisse de votre vision. Le médecin-ophtalmologue devra vous injecter des antibiotiques pour lutter contre l’infection. Des collyres antibiotiques vous seront aussi prescrits, afin de limiter les lésions. Notez qu’une négligence de tels symptômes après la chirurgie peut conduire à une perte définitive de la vue.  

La déchirure et le décollement de la rétine

L’opération chirurgicale de la cataracte augmente le risque de rupture ou de décollement de la membrane tapissant le fond de l’œil. En effet, ces situations arrivent de façon brusque et inattendue, quelques années après l’opération chirurgicale.

Ainsi, si vous constatez la présence de taches dans votre champ visuel ou une perte de vision dans une zone limitée du champ visuel, vous devez immédiatement voir votre ophtalmologue. Outre la baisse de vision, des sensations lumineuses sont des signes qui doivent vous faire penser à la déchirure et au décollement de la rétine.

Il est important de savoir qu’une simple déchirure se traite au laser. Cela permet d’éviter un décollement de la rétine, qui nécessite une importante intervention chirurgicale en guise de traitement.

La rupture capsulaire postérieure

Cette complication survient la plupart du temps, lors de l’opération chirurgicale de la cataracteet elle se manifeste par une vision double. Pour faire face à ce problème, le chirurgien ophtalmologue est obligé de pomper une petite partie de votre cristallin. Ensuite, il pourra réaliser une ablation du corps vitré. La rupture capsulaire postérieure peut surgir à cause de la fragilité de l’œil, durant l’intervention chirurgicale de la cataracte. Cependant, en tenant compte de l’importance de la lésion, vous pouvez être confronté à ce type de risque après l’intervention.

L’œdème maculaire

L’apparition de ce type de complication survient généralement entre les 3 et 6 semaines suivant l’intervention chirurgicale de la cataracte. En effet, l’œdème maculaire est à l’origine d’une récupération incomplète de la vue. Vous pouvez atténuer son effet en suivant un traitement antiinflammatoire, mais il y a des cas qui nécessitent une longue prise en charge.

L’opacification de la capsule postérieure

Il est important de savoir que ceci se produit uniquement, lorsque l’arrière du sac capsulaire devient opaque. Pour faire face à ce genre de problème, le médecin ophtalmologue doit retirer le cristallin abimé et le changer par un nouveau cristallin intraoculaire. De plus, après cette intervention chirurgicale de la cataracte, le cristallin devient limpide, mais dans certains cas, il peut devenir flou en raison de l’état de la membrane transparente.

La luxation du cristallin intraoculaire

Ce type de complication se manifeste notamment par des troubles de la vision. Son traitement implique le repositionnement du cristallin intraoculaire, durant une seconde intervention chirurgicale. Dans d’autres cas, l’ophtalmologue peut décider de retirer complètement l’implant et de le remplacer par un nouveau cristallin intraoculaire.

Les différentes conséquences après une opération chirurgicale de la cataracte

Après une intervention chirurgicale de la cataracte,nombreuses sont les conséquences qui peuvent survenir. Cependant, la prise de médicaments ou des traitements supplémentaires suffisent généralement à résoudre ces différents problèmes.

L’inflammation des yeux

Il est important de savoir que ce sont uniquement les personnes ayant des cataractes larges, qui peuvent souffrir de ce mal. En effet, avec l’inflammation, la vision devient floue. Elle peut nécessiter un traitement avec des gouttes oculaires. Cela contribuera à la réduction du gonflement, et la normalisation de la vision.

La sensibilité à la lumière

Si vous constatez ce type de problème suite à une intervention chirurgicale de la cataracte, vous devez impérativement consulter votre médecin ophtalmologue. En effet, elle est souvent causée par une inflammation ou une infection. Cependant, quelques gouttes de collyre contenant du stérol peuvent vous libérer de ce mal. De plus, il est conseillé le port des lunettes de soleil pendant un bon bout de temps.

La photopsie

Ce mal est causé par la séparation du gel de la rétine à l’intérieur de votre œil. Il se manifeste par la sensation de corps flottants, qui troublent la vision. Cette conséquence apparait souvent quelques mois après une intervention chirurgicale de la cataracte. Son traitement nécessite également une opération qui vise à changer le gel.

Le ptôsis

Ce mal se manifeste par les paupières tombantes et peut être causé par l’ensemble des conséquences physiques ou psychologiques provoqués par l’intervention chirurgicale de la cataracte. Cependant, au bout de quelques jours, le ptôsis passera naturellement, mais dans le cas contraire, le patient peut être obligé de subir une autre opération chirurgicale.

La capsulose

La capsulose est également un effet secondaire lié à l’opération chirurgicale de la cataracte. Elle est encore appelée la cataracte secondaire et elle se caractérise par un épaississement du sac capsulaire. Elle peut s’installer six ou huit années après l’opération. Son traitement n’est pas complexe. Il nécessite juste une chirurgie au laser.

Ainsi donc, il faut retenir qu’en dépit de toutes les mesures prises pour la sécuriser, une chirurgie de la cataracte comporte des risques. Elle peut aussi entrainer des complications dont la gravité est variable. Dans tous les cas, il convient de se référer à son ophtalmologue pour tout problème. 

Vous aimerez aussi :

Related Articles