Global Statistics

All countries
648,352,481
Confirmed
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
624,654,245
Recovered
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
6,641,825
Deaths
Updated on December 2, 2022 12:06 am

La cigarette électronique : une solution pour le sevrage tabagique ?

Substituts nicotiniques, chewing-gum contenant de la nicotine, patchs…, il existe plusieurs méthodes proposées pour arrêter de fumer. Reconnaissons qu’il est souvent difficile de trouver la solution la mieux adaptée à ses besoins, surtout quand l’autre gestuel n’y est pas. C’est justement parce que la cigarette électronique offre une transition tout en douceur qu’elle doit être sérieusement considérée. La cigarette électronique est de loin moins dangereuse que la cigarette classique. Elle représente donc le meilleur moyen pour déposer son paquet de cigarette. 

C’est quoi la cigarette électronique et comment fonctionne-t-elle ?

La cigarette électronique également appelée e-cigarette ou vaporette, est un dispositif conçu, permettant d’inhaler de la nicotine ou une autre substance dans une vapeur plutôt que de fumer.

Contrairement aux cigarettes traditionnelles, la vaporette ne donne pas lieu à du combustible. Aussi, le e-cig ne contient ni du monoxyde de carbone ni du goudron. Ces deux substances rappelons-le, sont nocives pour la santé du consommateur.

La e-cigarette regroupe trois composants que sont : la batterie, la résistance et le réservoir.

Elle agit en chauffant un liquide qui habituellement, contient du propylène glycol, de la glycérine végétale, de la nicotine ou encore des arômes. Cet échauffement donne lieu à la vapeur qui remplace ici la fumée de la cigarette de tabac.

Etat des lieux sur la cigarette électronique

Au cours des dernières années, de nombreuses études scientifiques ont montré que la e-cigarette était l’alternative parfaite de la cigarette classique. Alors que les professionnels de la santé étaient plutôt d’accord sur l’utilisation de la cigarette pour le sevrage tabagique, la Société Européenne de Pneumonie et l’OMS ont donné un autre son de cloche. En effet, en 2019 ces deux institutions soutenaient que la cigarette électronique représentait un appareil « nocif » pour la santé du consommateur, et qu’elle ne devrait pas être utilisée comme substitut de la cigarette traditionnelle si l’on veut arrêter de fumer.

S’en suivirent alors des études scientifiques contredisant les premiers résultats scientifiques.  Lors du 68è congrès de l’American  College of Cardiology, une étude scientifique soutenant la thèse des deux institutions suscitées a été dévoilée. Cette étude rapporte que contrairement aux non-fumeurs, ceux qui utilisent la cigarette électronique ont : 

  • 55% de risques d’exposition à l’anxiété et à la dépression ;
  • 34% de risques de contracter une maladie cardiaque ;
  • 25% de risques de souffrir d’une maladie coronarienne.

On pourrait donc être tenté de dire que la consommation de la cigarette électronique est nocive pour la santé. En effet, selon ces organisations, ses effets sur le long terme restent inconnus à ce jour. Mais que disent les professionnels de la santé ?

Suite à la déclaration de l’OMS et de la Société Européenne de Pneumonie, les tabacologues sont montés au créneau. Dans un tweet, ces professionnels de la santé ont montré que les composants de la cigarette électronique restent moins dangereux que ceux du tabac, qui précisons-le sont cancérigènes.

Ils soutiennent haut et fort que la cigarette électronique est destinée aux fumeurs qui, déjà, sont en danger. En d’autres mots, il n’y a pas de risque pour les fumeurs d’utiliser l’e-cigarette, mais que des avantages. En effet, environ 8  millions de personnes meurent du tabac chaque année. Un chiffre qui fait froid au dos n’est-ce pas ? 

Cependant ils déconseillent l’utilisation de la cigarette électronique aux non-fumeurs, car chez eux cela peut être dangereux. Nonobstant, le rapport bénéfices/risques reste intéressant chez les fumeurs. Voyons ensemble comment la cigarette électronique peut aider à arrêter le tabagisme.

Echanger son paquet de cigarette contre la cigarette électronique 

La volonté seule ne suffit pas toujours pour faire pièce à ce besoin irrésistible qu’est le tabac. Et c’est justement là qu’intervient la e-cigarette comme facteur de sevrage progressif. 

Il faut préciser que vaper ne signifie pas fumer. Les deux procédés diffèrent l’une de l’autre. Le tirage de la cigarette classique n’est pas la même chose qu’avec la cigarette électronique. En effet, dès les premières bouffées de vapeur sur la cigarette électronique, on a tendance à tousser. Cela se produit compte tenu des différents agents de texture chimiques associés. Cela est néanmoins un bon signe. Mais avant de vapoter quoi que ce soit, il faut connaître les différents types ou modèles de cigarettes électroniques qui existent.

Les modèles de cigarette électroniques 

Sur le marché du vapotage, il existe une variété de modèles d’e-cigarette.

  • Les cigarettes électroniques sticks qui ressemblent aux cigarettes conventionnelles. Elles sont jetables ou rechargeables ;
  • Les e-cigarettes pods, souvent en formes d’un stylo ou d’un petit tube, elles sont simples et compactes et sont vendues avec des piles rechargeables ;
  • Les vaporettes mods ou box quant à elles, sont plus grandes que tous les autres modèles. Elles existent sous différentes tailles et formes. Leurs batteries sont plus durables et  plus puissantes.

Choisir la bonne cigarette électronique

Choisir la cigarette électronique demande que vous connaissiez d’abord votre profil de fumeur. En effet, chaque type de e-cigarette convient à un profil donné de fumeur. Il existe trois profils de fumeurs : Le petit fumeur, le fumeur moyen et le gros fumeur.

Le petit fumeur encore appelé fumeur débutant consomme par jour, 2 à 10 cigarettes. Le fumeur moyen a une consommation en cigarette variant entre 12 et 20 par jour. Enfin, le gros fumeur consomme plus de 20 cigarettes par jour.

Revenons à notre sujet qu’est la cigarette électronique à choisir. 

Si vous êtes un petit fumeur ou un fumeur moyen, vous pouvez choisir les e-cigarettes « sticks » ou « pods ».  A première vue, elles ressemblent aux cigarettes classiques, même si dans le fond elles sont différentes, surtout en matière de goût. Quoi de mieux que de croire garder entre ses doigts son ancienne compagnie (cigarette classique) alors qu’en réalité et pour sa bonne santé, on consomme une cigarette électronique ?

Pour les gros consommateurs il leur est conseillé d’opter pour les e-cigarettes mods ou box. En effet, le gros fumeur consomme à longueur de journée de la cigarette. Pour ne pas interrompre brusquement cette habitude, il a besoin d’une cigarette électronique qui puisse suivre la cadence. En d’autres mots, il a besoin d’une cigarette électronique dotée d’une batterie résistante. 

L’autre facteur non négligeable est le choix de l’e-liquide. Pour le début, il est recommandé de choisir  un e-liquide ne contenant pas de la nicotine. Pour ce faire, il est préférable de payer ce liquide dans des magasins spécialisés en vapotage. Ce faisant, vous êtes sûr de la qualité de ce que vous consommez.

La cigarette peut-elle vraiment aider à arrêter le tabac ?

Selon une étude réalisée par Santé Publique France, plus de 700 000 fumeurs ont arrêté la consommation de la cigarette classique grâce à la cigarette électronique. 

La raison d’un tel intérêt pour les e-cigarettes est qu’elles aident à contrôler progressivement les envies de nicotine. Pour tirer une meilleure partie des cigarettes électroniques, il faut les utiliser autant que nécessaire, avec la dose adéquate de nicotine. Voici résumé le taux de nicotine recommandé :

  • 2,4% pour les grands fumeurs qui ne veulent que vapoter de temps à autre ;
  • 1,8% pour les grands fumeurs qui souhaitent vapoter plus régulièrement ;
  • 1,2% pour le vapoteur qui souhaite réduire sa dépendance à la nicotine après avoir vapoté au plus haut niveau ;
  • 0,6% pour les petits fumeurs qui souhaitent profiter du vapotage ;
  • 0% pour celui qui veut complètement se défaire de la nicotine.

Il faut néanmoins préciser que ces différents taux de nicotine doivent être progressivement réduits chez le vapoteur. L’objectif principal de la cigarette électronique est d’aider à laisser complètement l’envie de fumer.

Les cigarettes électroniques sont réglementées pour la sécurité et la qualité, dans les pays où elles sont commercialisées comme la France. Elles ne comportent pas de risque pour la santé, du moins pas comme la cigarette classique. Les cigarettes électroniques ne produisent ni goudron ni monoxyde de carbone.

Bien que la nicotine contenue dans les e-liquides soit une substance addictive dans les cigarettes électroniques, elle est moins offensive. De plus, la quantité contenue dans les e-liquide est relativement moindre par rapport à celle présente dans les cigarettes traditionnelles.  L’autre facteur reluisant est que l’utilisateur a la capacité de contrôler l’e-liquide à utiliser dans sa e-cig.

Dans n’importe quel magasin certifié en vapotage, vous trouverez une variété de gamme de nicotine, de forte à légère. Le consommateur de la cigarette électronique a donc la capacité de contrôler ce qu’il consomme. Avec autant d’options, on peut progressivement réduire sa consommation et limiter ses envies de nicotine.

Aussi avez-vous la possibilité d’utiliser un e-liquide sans nicotine, afin d’opter pour un arôme par exemple (fraise, menthe, café…). Ce faisant, vous limitez les éventuels risques de la nicotine sur votre santé. Dans l’un ou l’autre des cas, vous ne ressortirez que gagnant avec l’utilisation de la cigarette électronique, si vous voulez arrêter le tabagisme.

Bien qu’aucune cigarette électronique n’ait été approuvée scientifiquement comme produit de sevrage sûr et efficace, on peut dire que les e-cig sont de loin, mieux comparées aux cigarettes classiques. L’utilisation de la e-cigarette présente de nombreux avantages, comparativement aux substituts traditionnels proposés pour arrêter de fumer. Avant d’opter pour ce choix, il est cependant mieux de prendre rendez-vous avec votre médecin, afin d’examiner ses potentiels risques et avantages sur la santé.

Vous aimerez aussi :

Related Articles