Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

La grippe de la tomate : le nouveau virus en Inde

Apparue il y a quelques semaines en Inde, la grippe de la tomate est un nouveau virus affectant essentiellement les enfants. Toutes les victimes de cette grippe présentent des éruptions cutanées rouges et rondes sur la peau. Il s’agit d’un véritable mystère que la science essaie encore de comprendre. Comment se manifeste la grippe de la tomate et comment la traiter ?

Origine de la grippe de la tomate

Alors qu’elle sortait à peine d’une crise sanitaire liée à la variole du singe, l’Inde a enregistré de nouveaux cas affectés par un nouveau virus dénommé « la grippe de la tomate ».

Quasiment tous les médias indiens parlent ces deniers jours de cette nouvelle maladie, aussi connue sous le nom de la fièvre de la tomate. Elle serait, en effet, liée à un mystérieux virus, qui a pour cibles principales les jeunes enfants.

A la date du 6 mai 2022, la grippe de la tomate a été détectée chez plus de 82 nourrissons, dans un état du sud de l’Inde, le Kerbala.

D’après les premières informations, le virus serait extrêmement contagieux, mais pas mortel. Il provoque des éruptions cutanées rondes et rouges : c’est pour cette raison qu’on emploie le qualificatif « tomate » pour désigner la maladie.

Ces éruptions sont irritantes et très douloureuses. En fonction donc de ces caractéristiques, les premiers constats scientifiques ont pu établir un rapprochement entre la grippe de la tomate et le syndrome piedmainbouche.

Que savoir exactement de la grippe de la tomate ?

La grippe de la tomate vient tout juste d’apparaître. Les informations pertinentes sur ce virus sont donc assez rares pour le moment. La principale information qui est confirmée est que les sujets atteints par la maladie ont sur leur peau, des éruptions cutanées de couleur rouge qui font penser à des tomates. Ces éruptions seraient très douloureuses, mais aussi contagieuses. La maladie se désigne généralement par trois noms que sont : la grippe de la tomate, la fièvre de la tomate ou la tomate flu.

Le virus est apparu pour la première fois dans la région du Kerbala en Inde et affecte principalement les enfants de moins de cinq ans.

Pour l’heure, la cause exacte de la maladie n’a pas été détectée, mais, les premières hypothèses vont vers l’apparition d’une nouvelle forme du syndrome viral de pied-main-bouche, qui est très répandu chez les enfants.

Quelques symptômes de la grippe de la tomate

Le symptôme principal de la grippe de la tomate est l’apparition d’éruptions cutanées rondes et rouges sur la peau. Ces éruptions sont responsables de diverses douleurs au niveau des mains et de la bouche.

En dehors de cette caractéristique principale, on peut évoquer les symptômes tels que :

  • Les fièvres d’intensité variable ;
  • Les douleurs au niveau des articulations ;
  • Les fortes toux ;
  • Des nausées régulières ;
  • Une importante déshydratation ;
  • De grandes fatigues suite à des activités quotidiennes ;
  • Des crampes de l’estomac ;
  • Les éternuements ;
  • Le changement de couleur des jambes et des mains.

Il faut préciser que les symptômes peuvent être différents chez chaque sujet. En effet, un inventaire clair des symptômes de la maladie n’a pas été fait.

Par ailleurs, les symptômes de la grippe de la tomate se rapprochent énormément de ceux de la dengue, du chikungunya et du syndrome pied-main-bouche. Même si les similitudes ne sont qu’hypothétiques pour le moment, ce sont les premières conclusions des professionnels de la santé.

Comment la grippe de la tomate se transmet-elle ?

Les premières conclusions scientifiques permettent d’affirmer que la grippe de la tomate se transmet par contact direct avec un enfant infecté. Une personne atteinte par le virus doit alors être placée en isolement, pour ne pas en contaminer d’autres. Le contact physique est le premier et le seul mode de transmission de la maladie qui ait été identifié. Les recherches continuent pour identifier les autres, s’il en existe.

Le nombre de cas de grippe de tomate en Inde actuellement

Actuellement, la grippe de la tomate est contenue dans la région ou elle a été détectée. Le dernier bilan sur la situation de la maladie, réalisé le 6 mai 2022, fait état de 82 nourrissons ayant été infectés par le virus. On doit ce faible nombre de cas aux autorités sanitaires indiennes, qui ont promptement réagi à la situation.

Dès que les premiers cas ont été identifiés, les zones environnantes du Karnataka, région d’origine du virus, ont été placées en alerte maximale. Par ailleurs, tous les enfants de moins de cinq ans qui entraient dans cet état ont été soumis à un dépistage obligatoire.

D’un autre côté, tous les États ont entrepris un nettoyage approfondi des plans d’eau et ont lancé des campagnes de sensibilisation pour inciter les populations à adopter une bonne hygiène.

La population aurait aussi rapidement appréhendé la situation et suivi les instructions des autorités en nettoyant minutieusement leurs espaces de vie. Il faut aussi préciser le fait que le ministère de la santé indienne ait régulièrement communiqué sur le sujet.

La grippe de la tomate : quels risques de propagation ?

Jusqu’à l’heure actuelle, le virus de la grippe de la tomate n’a été identifié nulle part ailleurs en dehors du Kerbala. Pour l’instant, les premières conclusions des scientifiques laissent croire qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour ce qui est de la propagation du virus.

De nombreux spécialistes affirment que ce virus s’apparente beaucoup à la Coxsackie, qui est un virus bénin et enfantin. La maladie ne serait pas non plus mortelle.

Comment traiter la grippe de la tomate ?

Pour l’heure, aucun traitement n’existe pour venir à bout de la grippe de la tomate. Il n’a été mis en place aucun vaccin pour prévenir la maladie non plus. La seule chose qu’il est possible de faire est de traiter les différents symptômes de la maladie comme pour le syndrome de pied-main-bouche.

Cependant, on recommande aux patients ayant développé la maladie de la tomate de boire beaucoup d’eau et de se reposer au lit. Il s’agit d’actions sont souvent recommandées pour toutes les fièvres virales. Cela permet de garder le corps hydraté et en bonne santé.

Par ailleurs, il faut éviter d’utiliser les ustensiles ou les habits d’une personne infectée par la maladie.

Vous aimerez aussi :

Related Articles