Global Statistics

All countries
592,487,828
Confirmed
Updated on August 11, 2022 4:23 am
All countries
562,577,689
Recovered
Updated on August 11, 2022 4:23 am
All countries
6,446,278
Deaths
Updated on August 11, 2022 4:23 am

​​La reconversion d’infirmière ou l’approche Charlotte K.

Avec près de 600 000 IDE en France, le métier d’infirmier est probablement l’un des plus adulés du secteur de la santé, avec une grande partie des professionnelles qui sont des femmes. Être infirmière devrait alors être une satisfaction entière pour ces pratiquantes. 

Mais force est de remarquer leur épuisement après quelques années d’exercice et un besoin indéniable de reconversion d’infirmière. On a notamment 30 % des diplômées qui abandonnent après 5 ans d’exercice.

Et c’est pour ces femmes qui veulent quitter la vie d’IDE pour une vie IDEale que l’approche Charlotte K, unique en France et innovante a été pensée. Il s’agit de la première méthode de reconversion d’infirmière disposant du plus haut niveau de qualité (Qualiopi) et rendant éligible au CPF.

Être infirmière, c’est noble

Être une infirmière, c’est faire le choix d’une profession noble et respectable. C’est décider de dédier ses heures de travail au soin médical et psychologique des autres. En effet, les principales missions d’une infirmière, c’est de veiller à l’évolution de l’état de santé des patients, soulager leur douleur, prévenir et contrôler les infections…

Être infirmière, c’est aussi administrer des médicaments, soutenir des enfants comme des personnes âgées, accompagner leurs familles et biens plus encore. C’est pour cela que le métier d’infirmière est destiné aux gens qui ont un grand cœur, qui savent être à l’écoute des autres, qui veulent se sentir utiles et aider ceux qui sont souffrants. 

Toutes les infirmières questionnées l’ont d’ailleurs confirmé. Ce métier est l’un des plus humanistes qui soient. Et ces professionnelles sont surtout gratifiées par l’appréciation de leurs patients et aussi par la reconnaissance de leurs chefs.

Mais pourquoi penser à une reconversion d’infirmière ?

Malgré toutes les belles perspectives que suggère le métier d’infirmière, il y a quelques aspects qui sont vraiment épuisants. Et c’est cela qui donne des idées de reconversion pour les infirmières après seulement quelques années d’exercice. En savoir plus :.

Les tâches qui incombent aux infirmières sont énormes

Les infirmières, encore appelées IDE (Infirmières Diplômées d’État) ont une liste de tâches souvent pleine à craquer. En premier lieu, elles sont les intermédiaires entre les patients et leurs médecins. Et pour cela, elles sont censées connaître sur le bout des doigts, tous les dossiers médicaux afin de donner au docteur les bonnes informations.

Les infirmières sont tenues de participer au diagnostic et d’être au chevet du malade au quotidien. Elles doivent même leur rendre visite plusieurs fois par jour. Là, elles ont pour rôle de constater les maux, de procurer les soins et de vérifier les améliorations et les difficultés du patient. Leurs tâches récurrentes sont entre autres les prises de sang, de tension et de température, les sutures, les pansements et autres…

Mais là encore ne s’arrêtent pas les attributions de ces vaillantes professionnelles. Elles doivent encore s’assurer de plusieurs travaux administratifs. Il s’agit notamment de la rédaction de certains documents professionnels, de la gestion de la conformité des dossiers, du suivi des ordonnances, etc.

Ensuite, selon le service auquel elles appartiennent (maternité, cardiologie ou chirurgie), certaines tâches peuvent s’ajouter. Au début de leur profession, avec la jeunesse, le zèle et l’amour du métier, le poids de ces charges ne se fait pas sentir. Mais au fil des années, les difficultés deviennent parfois insupportables. 

Les infirmières travaillent sous une forte pression

En dehors de la lourdeur de leur liste de tâches et du nombre de personnels réduit, les infirmières subissent encore un autre type de pression. Il s’agit de la prise de décision. Bien souvent, en l’absence du médecin en chef, l’IDE devra faire preuve de réactivité et prendre des décisions.

Ces dernières étant importantes pour la vie et la santé du malade. Et si elles tournent mal ou quand elles sont fausses, les répercussions peuvent être très lourdes pour la professionnelle. Entre les poursuites judiciaires et les problèmes émotionnels, il faut être forte pour survivre.

Les conditions de travail ne sont pas des plus faciles

Pour exercer en tant qu’IDE, il est primordial d’être en bonne forme. En effet, on travaille debout toute la journée en passant d’une chambre à une autre. Bien souvent, il faudra même courir en cas d’urgence.

Une infirmière peut aussi parfois être amenée à aider les patients dans leurs besoins intimes. Tout cela peut l’amener à être le plus clair de son temps à vif et à bout de nerfs. Cela peut aussi l’amener à être physiquement éprouvée. Elle peut ressentir des maux de la profession tels que les problèmes d’épaules et de dos dus aux manipulations des patients.

On comprend donc que le métier d’infirmière exigeant aussi bien mentalement que physiquement est consacré aux individus ayant une motivation sans faille.

Les infirmières n’ont pas de vie personnelle

Toutes les tâches professionnelles qui incombent​ à​ l’IDE font qu’elle n’a plus de vie personnelle. Il est très fréquent qu’elle subisse des changements de planning, des décalages d’horaires. Il y a aussi ​l​es difficultés à trouver l’équilibre avec la vie de famille et le manque de liberté. Surtout si elle doit essayer d’augmenter ses revenus avec les gardes de nuit, les heures supplémentaires et autres.

Le salaire d’une infirmière n’est pas gratifiant

En dépit de toutes les difficultés du métier d’une infirmière, le salaire n’est vraiment pas valorisant. Certes, la paie est relative en fonction de nombreux paramètres. En premier lieu, la rémunération dans le secteur privé est différente de celle du secteur public.

Toutefois, en moyenne, une jeune infirmière gagne 1800 euros mensuellement. Après une décennie de carrière, sa paie atteindra les 2000 et même 2200 euros. Ce qui n’est franchement pas suffisant pour payer toutes les tracasseries du poste. 

Quelles sont les contraintes liées à la reconversion d’infirmière ?

Malgré tous les problèmes cités précédemment, certaines personnes préfèrent ne pas changer de carrière. Cela peut être dû à la peur du changement. Cela peut aussi être dû au fait que le métier d’infirmière et la seule vocation de la vie de la professionnelle. Mais pour toutes celles qui veulent essayer une reconversion d’infirmière, il y a quelques pas à franchir :

  1. Surmonter la peur du changement
  2. Définir ce que l’on souhaite réellement
  3. Se donner de la disponibilité
  4. Trouver une solution aux contraintes financières

Quelles sont les reconversions possibles pour une infirmière ?

Les perspectives de reconversion d’infirmière sont positives. Ce n’est pas parce que vous avez décidé d’arrêter avec ce système stressant que vous allez gaspiller votre carrière, votre vie financière, etc. Non ! Si vous savez vous y prendre, vous pourriez enfin accéder au véritable bonheur.

Se reconvertir en une autre pratique des soins infirmiers

Au bout de quelques année​​s de carrière, une infirmière à l’opportunité de se spécialiser. Si par exemple, elle est à l’aise avec les bébés, en un an de formation, elle pourra devenir infirmière puéricultrice. Elle peut aussi devenir infirmière anesthésiste, infirmière urgentiste, infirmière médico-sociale, etc.

Pour celles qui sont plutôt pédagogues, au bout de 4 ans d’exercice professionnel, elles peuvent devenir formatrices dans un IFSI. Après 5 ans d’activité professionnelle, ​elles​ peuvent aussi préparer un diplôme de : 

  • Cadre de santé ;
  • Cadre supérieur ;
  • Directeur des soins ;
  • Directeur d’un centre de formation, etc.

Faire une reconversion d’infirmière toujours dans le domaine du soin

Si la professionnelle est disposée à faire de longues formations, elle peut reprendre sérieusement le chemin des études. Elle pourra alors devenir une chirurgienne, une psychologue ou un médecin (généraliste ou spécialisé). D’autres métiers du soin qui lui sont accessibles sont : 

  • Esthéticienne ;
  • Naturopathe ;
  • Phytothérapeute ;
  • Assistante maternelle ;
  • Sage-femme…

Faire une reconversion d’infirmière hors du domaine des soins

Pour les IDE qui souhaitent faire leur reconversion d’infirmière hors du métier des soins, il existe une infinité d’alternatives. Certaines sont devenues institutrices, blogueuses, commerciales, propriétaires de ​boutiques ou de boulangeries, etc.

Qu’est-ce que c’est que Charlotte K pour la reconversion d’infirmière ?

Charlotte K est une société spécialisée dans la reconversion d’infirmière. Elle a été créée suite à la reconversion d’IDE des créatrices. Ayant vécu un parcours jonché d’obstacles de fausses ou mauvaises informations et d’aide non spécifique, elles ont décidé de trouver une approche pour aider d’autres infirmières qui auraient après elle, la même ambition.

Pour cela, la société a conçu une approche spécialisée, moderne et basée sur du concret dans le domaine de la reconversion d’infirmière. Ainsi, Charlotte K, c’est aussi une méthode spécialisée avec des moyens de pointe pour passer à un métier moins stressant et souvent plus rémunérateur.

Et pour finir, Charlotte K, c’est également une communauté qui réunit de milliers d’IDE reconvertis (plus de 250) et en processus de reconversion. C’est donc une expérience humaine très agréable et chaleureuse de même que des valeurs de partage et de bienveillance. 

Les points clés de la réussite de la reconversion d’infirmière selon Charlotte K

Pour arriver à aider efficacement ses stagiaires, la structure se base sur 3 points clés qui constituent leur parcours. Ce sont : l’introspection, l’exploration et l’action. Durant la phase de l’introspection, l’infirmière cherche à mieux se comprendre et à mieux cerner ses futurs besoins. Ainsi, peut-elle construire son projet sur de solides bases.

La deuxième étape est celle de l’exploration. Elle consiste à générer des idées de futures carrières et à les faire valider par des coachs. Ces derniers le font en fonction de la personnalité, des valeurs et des ambitions de chaque IDE.

Enfin, la troisième étape est celle de l’action. C’est la phase de la concrétisation de tout le processus de reconversion d’IDE. Charlotte K aide la formée à passer son diplôme d’IDE à son projet. Ceci, avec un plan d’action concret et précis… En tout, les stagiaires disposent de 10 semaines pour trouver leur projet idéal.

Pourquoi faire confiance à l’approche de Charlotte K ?

Selon les fondateurs, Charlotte K a été créée pour permettre aux infirmières de passer de la vie d’IDE à une vie idéale. Et voici 3 bonnes raisons qui le justifient.

Charlotte K a reçu la certification Qualiopi

Pour aider à la reconversion d’infirmière, Charlotte K combine les techniques les plus modernes de développement personnel, de psychologie et de formation en ligne

Et pour preuve, la société est accréditée Qualiopi. Pour ceux qui ne le savent pas, Qualiopi est la marque la plus crédible et fiable qui garantit la qualité d’une formation en France. En plus, cette qualification rend éligible au compte professionnel de formation (CPF).

Charlotte K est pensée à 100 % pour les infirmiers

Il existe des dizaines de structures de reconversion en France. Mais l’un des gages de crédibilité de Charlotte K c’est qu’elle est spécialisée dans la reconversion d’infirmière. Créés par des infirmières qui connaissent les rouages, tous ses détails sont taillés sur mesure pour répondre avec spécificité aux besoins d’une infirmière.

Charlotte K est reconnue par les médias de la profession

La crédibilité de Charlotte K est reconnue non seulement par les experts de la formation, mais aussi par les médias de la profession. Ainsi, on a souvent entendu parler des prouesses de la société et de son approche par les médias : 

  • Infirmier.com ;
  • StaffSanté ;
  • Psychologies ;
  • Welcome to the jungle;
  • Au féminin….

Vous aimerez aussi :

Related Articles