Global Statistics

All countries
266,767,961
Confirmed
Updated on December 7, 2021 7:23 am
All countries
238,612,485
Recovered
Updated on December 7, 2021 7:23 am
All countries
5,278,749
Deaths
Updated on December 7, 2021 7:23 am

La rhinoplastie : La chirurgie pour le remodelage du nez

 Pratiquée pour la première fois en Occident au XIXè siècle par Joseph Constantine Carpue, la rhinoplastie, encore appelée remodelage chirurgical du nez, est une intervention qui vise à modifier la structure du nez externe. Uniquement en France par exemple, environ 15 000 opérations du nez sont faites chaque année, ce qui fait qu’elle occupe le premier rang, parmi les interventions du visage.  Dans d’autres pays du monde, la rhinoplastie se positionne en cinquième position, toutes opérations esthétiques confondues. Quelles sont les les précautions à prendre pour une rhinoplastie ? Comment se déroule cette intervention chirurgicale ? Quels sont ses avantages et inconvénients ? Combien coûte une rhinoplastie ? Cet article vous dit tout.

Rhinoplastie : qu’est-ce que c’est ? ?

La rhinoplastie est une intervention d’ordre chirurgical qui modifie la forme, la taille ou les proportions de votre nez. La partie supérieure du nez est composée d’os et la partie inférieure, de cartilage. La rhinoplastie peut permettre de modifier les os, le cartilage, la peau ou même les trois.  Une telle modification peut être poussée par quelques raisons.

Rhinoplastie – © Crédit : informationhospitaliere.com
Rhinoplastie – © Crédit : informationhospitaliere.com
  1. Accident ou blessure du nez

Il peut arriver qu’on tombe dans les escaliers, qu’on se cogne contre un poteau ou carrément qu’on soit victime d’accident qui pourrait avoir un effet négatif sur l’esthétique du nez. La rhinoplastie est l’idéale solution qui s’invite dans ces cas, car elle reste le moyen le plus sûr pour inverser les effets de l’accident qui aurait laissé le nez plié, cassé, bossu ou encore tordu. Grâce à la  rhinoplastie, le chirurgien peut remodeler l’aspect de votre nez pour qu’il ressemble à ce qu’il était avant l’accident ou la blessure.

  1. Problèmes respiratoires

Les problèmes respiratoires peuvent amener à subir une opération de rhinoplastie. Beaucoup de personnes pour diverses raisons, éprouvent des difficultés à respirer par les voies nasales. La  rhinoplastie peut corriger ce problème, en éliminant les obstructions nasales, pour rétablir une bonne respiration.

  1. Raisons esthétiques

De plus en plus de personnes font recours à la rhinoplastie pour des raisons purement esthétiques. Quand on commence à caractériser son nez de trop large, de trop bossu ou encore de  trop fin, on peut penser à la rhinoplastie. Certains patients n’aiment tout simplement pas la taille, la symétrie, la courbure de leur nez et décident d’avoir une meilleure apparence et une meilleure harmonie faciale à l’aide de la rhinoplastie.

Les différents types de rhinoplastie

Il existe principalement 6 types de rhinoplastie :

  1. La rhinoplastie pour malformation congénitale

Ce type de rhinoplastie intervient pour corriger les malformations vasculaires, les séquelles d’angiomes, les kystes et fistules du dos du nez, les becs de lièvre, les hypoplasies nasales, qui peuvent être constatés à la naissance. Ces différentes anomalies sont diverses et souvent très graves. Il convient alors de les corriger pour donner une meilleure vie au patient.

  1. La rhinoplastie post-traumatique

Elle intervient pour corriger une fracture du nez. Elle a pour objectif de réparer les conséquences de  la fracture. La rhinoplastie post-traumatique est une intervention chirurgicale complexe car elle peut nécessiter des greffes de cartilages  ou d’os si le nez a été déformé.

  1. La rhinoplastie ethnique

Elle concerne surtout ceux du Moyen-Orient, les asiatiques  ou les patients à peau noire et est caractérisée de ‘’spécialisée’’. La rhinoplastie ethnique vise à corriger certains éléments considérés comme « défauts » liés à l’origine ethnique.

Les patients du Moyen-Orient ont généralement des nez déviés, plus larges avec des pointes du nez mal définies ou tombantes. La correction de ces traits du nez fait donc appel aux techniques de rhinoplastie de réduction avec ostéotomies.

Les asiatiques souhaitent généralement corriger la pointe de leur nez, qui n’est souvent pas projetée ou assez marquée, ou encore le dos de leur nez souvent large. La correction de ces traits du nez nécessite des techniques de rhinoplastie d’augmentation par greffes de cartilages.

Les patients africains à peau noire quant à eux, sont connus pour avoir le nez assez large avec une certaine largeur des narines. Il faut dans ce cas des greffes d’augmentation par cartilage ou os.

  1. La rhinoplastie de rajeunissement

Après la soixantaine, le nez a tendance à tomber, les tissus du nez se relâchent naturellement et le nez développe des bosses au niveau du dorsum. La rhinoplastie de rajeunissement permet de changer l’aspect du nez sans trop en faire, car cela risque de changer l’image corporelle du patient.

  1. La rhinoplastie esthétique

Elle est la forme de rhinoplastie la plus courante. Les patients souvent âgés de 18 à 36 ans sont pour la plupart complexés par l’aspect de leur nez. Cette catégorie de patient souhaite avoir des nez moins larges ou légèrement plus grands de profil. La rhinoplastie esthétique intervient pour donner la forme que le patient souhaite à son nez.

  1. La rhinoplastie secondaire

Encore appelée rhinoplastie réparatrice, elle a pour principal objectif de corriger les défauts chirurgicaux à la suite d’une première rhinoplastie. Cela comprend des difficultés respiratoires, des os cassés etc. Avant de subir la rhinoplastie secondaire, il faut au minimum attendre un an, après la première rhinoplastie. 

Comment se déroule l’opération ?

  1. Avant l’opération

Avant l’opération, vous devez nécessairement  consulter votre chirurgien pour discuter des facteurs importants qui détermineront, si la chirurgie est susceptible de fonctionner pour vous. Une telle entrevue comprend :

  • Discussion sur vos antécédents médicaux : Votre chirurgien vous demandera probablement votre motivation pour la rhinoplastie. Il vous demandera aussi vos antécédents médicaux (les possibles antécédents d’obstruction nasale, de chirurgie et de médicaments que vous prenez). Si vous souffrez de trouble de coagulation comme l’hémophilie, vous n’êtes peut-être pas le bon candidat pour la rhinoplastie ;
  • Discussion sur vos attentes : C’est une étape très importante dans le processus de la rhinoplastie. Soyez libre et ouvert de parler de vos désirs et de vos objectifs, à la fin de l’opération. Votre chirurgien vous expliquera les avantages et inconvénients de la chirurgie, ainsi qu’une simulation du résultat final ;
  • Examen physique : Votre chirurgien procédera à des examens physiques y compris, des tests de laboratoire (analyse de sang…). L’examen physique lui permet de déterminer les changements susceptibles  à apporter.Cela permet également de voir comment vos caractéristiques physiques (épaisseur du nez, peau, le bout du nez, le cartilage…) peuvent affecter les résultats. Il examinera aussi les traits de votre visage ainsi que l’intérieur et l’extérieur de votre nez. Cet examen physique permet aussi de connaître l’impact de la rhinoplastie sur votre respiration ;
  • Photographies : Il sera pris des photos de votre nez sous différents angles. Beaucoup de logiciels informatiques permettent aujourd’hui de manipuler les photos afin de montrer quel type de résultat est possible. Ces photos seront évaluées avec la plus grande attention avant, pendant et après la rhinoplastie ;
  • Certaines interdictions : Si vous preniez de l’aspirine ou de l’ibuprofène, votre chirurgien peut vous demander de l’arrêter. Ces médicaments peuvent avoir des conséquences négatives sur l’opération. Aussi, si vous avez l’habitude de fumer, vous devrez stopper, au moins deux semaines avant et après l’opération. Cela est susceptible de vous faire contracter une infection après la chirurgie.

Vous serez invité à signer un formulaire de consentement; cela confirme que vous êtes pleinement conscient des éventuels risques, des avantages mais aussi des possibles alternatifs à la procédure. Généralement un délai de réflexion de quelques jours, entre le jour de la consultation et le jour de l’intervention chirurgicale est donné.

  1. Pendant l’opération de la rhinoplastie

Même si la première intervention chirurgicale de la rhinoplastie faite le 23 octobre 1814 a été sans anesthésie, aujourd’hui il n’en est plus question. Du moins qui voudra se refaire le nez tout en se morfondant de douleur ? La rhinoplastie nécessite soit une anesthésie générale ou une anesthésie locale avec sédation. En gros, tout dépend de la complexité de votre chirurgie. Vous pouvez discuter librement avec votre chirurgien, du type d’anesthésie qui vous conviendra le mieux.

Anesthésie générale : Vous recevrez le médicament anesthésique par inhalation ou par injection intraveineuse. Ce type d’anesthésie affecte tout votre corps et vous ne ressentirez rien pendant la chirurgie. Elle nécessite un tube respiratoire.

Anesthésie locale avec sédation : Ce type d’anesthésie est spécifique et donc limité à une zone de votre corps. Votre chirurgien vous injecte un analgésique dans les tissus nasaux et vous met sous sédatif. Vous serez groggy mais pas complètement endormi.

L’opération de la rhinoplastie peut être faite à l’intérieur de votre nez ou par une légère incision externe entre vos narines. Selon vos attentes, votre chirurgien peut modifier la forme de vos os ou de vos cartilages de plusieurs manières. Il tiendra compte de la quantité à enlever ou à ajouter. Pour les petits changements, votre chirurgien peut se servir du cartilage prélevé à l’intérieur de votre nez ou de l’oreille.

Si les changements à apporter sont importants, alors le spécialiste pourra utiliser du cartilage de votre côte ou de l’os d’autres parties de votre corps. Si votre septum est tordu ou plié, le chirurgien peut corriger cela afin d’améliorer votre respiration. Une fois les changements apportés, votre chirurgien replacera la peau et les tissus du nez et piquera les incisions dans votre nez.  

  1. Après l’opération de la rhinoplastie

Après l’opération de la rhinoplastie, vous serez admis dans une salle d’hospitalisation où le personnel soignant surveillera votre réveil. Vous devrez vous reposer au lit, la tête relevée afin de réduire les saignements et l’enflure. Votre nez peut aussi être congestionné, à cause des attelles placées à l’intérieur, lors de la chirurgie.

Généralement, les pansements internes du nez restent en place pendant 5 à 8 jours après la chirurgie. Une attelle est également collée sur votre nez, cela permet de le protéger et de le soutenir.

Après la chirurgie ou après le retrait du pansement, de légers saignements et un écoulement de mucus peuvent être fréquents pendant quelques jours. Votre chirurgien peut placer un ‘’tampon anti-gouttes’’ ; un petit morceau de gaze avec du ruban adhésif est mis en place sous votre nez afin d’absorber l’écoulement. Vous devrez changer la gaze selon les directives de votre chirurgien.

Pour réduire au mieux les risques de saignement et d’enflure, vous devez suivre des précautions pendant quelques semaines après la chirurgie :

  • Prendre des bains en lieu et place de douches jusqu’au moment où votre médecin enlèvera les bandages ;
  • Eviter les activités intenses (football, jogging, aérobic…) ;
  • Ne pas se moucher ;
  • Réduire les expressions faciales extrêmes (rire…) ;
  • Se brosser les dents avec soins ;
  • Manger des fruits, des légumes afin de limiter la constipation ;
  • Ne pas poser des paires de lunettes sur votre nez ;
  • Eviter de s’exposer de façon permanente au soleil.

Avantages et inconvénients de la rhinoplastie

La  rhinoplastie comporte un nombre important d’avantages et d’inconvénients, pour celui qui se refait le nez :

  1. Avantages
  • Réduire ou augmenter le nez selon les besoins ;
  • Affiner le nez ;
  • Réduire la dimension des narines ;
  • Changer l’angle entre le nez et la lèvre supérieure ;
  • Corriger un défaut de naissance ou causé par un accident ;
  • Harmoniser le nez avec le visage ;
  • Résoudre les problèmes respiratoires ;
  • Réduire ou arrêter le ronflement ;
  • Améliorer les problèmes de sinus ;
  • Augmentation de la confiance en soi. 
  1. Inconvénients

Comme toute opération chirurgicale, la rhinoplastie peut comporter certains  risques :

  • Infection ;
  • Réaction indésirable à l’anesthésie ;
  • Saignements ;
  • Engourdissements ;
  • Décoloration, douleurs ;
  • Cicatrices ;
  • Possibilité d’un nez inégal ;
  • Trou dans le septum (cloison médiane séparant les deux cavités nasales) ;
  • Besoin de chirurgie supplémentaire.

L’idéal candidat pour la rhinoplastie

Que vous envisagiez la rhinoplastie pour raisons de blessures, raisons esthétiques ou même que vous ayez des problèmes de respiration par le nez, il vous faut tenir compte de certains aspects; cela permet de déterminer si vous êtes un bon candidat ou non. Ces facteurs sont entre autres :

  • Avoir une croissance faciale complète ;
  • Avoir au moins 17 à 18 ans (les organes ont besoin d’être développés avant pour que la rhinoplastie soit efficace). Une exception peut être faite si un enfant de moins de dix-sept ans souffre d’une maladie respiratoire ;
  • Jouir d’une bonne santé physique et mentale ;
  • Ne pas développer de réaction allergique ;
  • Ne pas être un fumeur ;
  • Avoir une vision positive des attentes réalistes.

Quel est le tarif d’une rhinoplastie ?

Les frais de la rhinoplastie peuvent dépendre de plusieurs facteurs : Les frais pour la consultation chez le chirurgien peuvent varier entre 50 et 100 euros. Les tarifs de la rhinoplastie quant à elles, varient naturellement en fonction de certains éléments:

  • La forme de la rhinoplastie (classique ou ultrasonique) ;
  • l’étendu de la chirurgie ;
  • la complexité technique ;
  • le type d’hospitalisation ;
  • des troubles fonctionnelles à corriger ;
  • des honoraires de l’anesthésiste et du type d’anesthésie à appliquer (général ou local) ;
  • des honoraires de votre chirurgien ;
  • de la clinique, de la région etc.

En tout, le coût d’une rhinoplastie oscille entre 2500 et 5000 euros. Faisant partie des opérations dites ‘’esthétiques’’, le remodelage du nez n’est pas remboursé par la sécurité sociale. Il ne sera pris en compte que si l’opération est faite suite à un accident ou traumatisme. 

Si vous envisagez faire le remodelage de votre nez, faites très attention au spécialiste que vous choisirez. Le nez fait partie des organes vitaux à l’anatomie délicate, qui nécessite un très grand soin. Ne compromettez pas la qualité pour le coût. Choisissez un chirurgien plasticien expérimenté, qualifié et spécialisé dans la chirurgie plastique faciale. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles