Global Statistics

All countries
232,243,912
Confirmed
Updated on September 25, 2021 11:48 pm
All countries
207,121,812
Recovered
Updated on September 25, 2021 11:48 pm
All countries
4,756,403
Deaths
Updated on September 25, 2021 11:48 pm

La schizophrénie : Causes, Symptômes et Traitements

La schizophrénie est l’une des pathologies psychiatriques les moins connues de notre siècle. C’est pourtant un mal réel et chronique auquel il faudrait prêter un œil attentif. En effet, plus de 20 millions de personnes en souffrent dans le monde. Ses symptômes varient d’un individu à un autre. Mais, quels sont-ils ? Quelles peuvent être les causes de la schizophrénie ? Comment peut-on la traiter. Retrouvez ici toutes les informations possibles sur cette pathologie.

Qu’est-ce que la schizophrénie ?

La schizophrénie est une maladie psychiatrique d’évolution chronique. Elle a pour finalité d’altérer la perception de la réalité. Elle provoque des troubles cognitifs ainsi qu’un dysfonctionnement social et comportemental d’envergure.

Selon leurs effets, on distingue plusieurs types de schizophrénie. La première, la schizophrénie paranoïde se manifeste par le délire et les hallucinations. La schizophrénie désorganisée est associée à l’incapacité de penser, et l’impossibilité de faire un discours cohérent accompagnées des comportements inhabituels. La schizophrénie catatonique quant à elle, s’observe à travers une diminution excessive et inhabituelle de la mobilité. Ce dernier cas est extrêmement rare.

Par ailleurs, on distingue aussi la schizophrénie non différenciée et la schizophrénie récurrente. La première représente l’apparition des symptômes de plusieurs types de schizophrénie. La seconde survient après l’arrêt des symptômes.

Il est aussi important de préciser que 10 % des schizophrènes se suicident. Il s’agit souvent des personnes qui fonctionnaient bien avant de développer la schizophrénie paranoïde.

Quelles sont les causes de la schizophrénie ?

Comme certaines pathologies psychotiques, la schizophrénie est un mal dont on ignore encore les causes réelles. Des chercheurs ont émis des hypothèses à ce sujet. Mais la plus plausible est celle qui affirme que « la schizophrénie est provoquée par des facteurs génétiques qui déclenchent des changements complexes dans la structure et la chimie du cerveau. De nombreuses recherches ont prouvé que le cerveau des personnes atteintes de schizophrénie présente une modification dans le fonctionnement et l’anatomie. Néanmoins, il reste plusieurs tests pour appuyer et confirmer cette théorie.

Toutefois, d’autres scientifiques affirment que la schizophrénie est causée par des agents stressants chez des personnes dont le cerveau présente certaines prédispositions. Au nombre de ces agents, ils citent : la mauvaise utilisation de substances et surtout les évènements de vie stressants.

Comment se manifeste la schizophrénie ?

Les symptômes de la schizophrénie peuvent apparaître graduellement ou de façon subite. Elles diffèrent d’un individu à un autre. Lorsqu’ils commencent légèrement, on remarque souvent : un renfermement sur soi-même, de mauvais résultats scolaires chez les apprenants, une négligence de l’apparence personnelle et un changement dans la perception des choses.

Quels qu’ils soient, les symptômes de la schizophrénie peuvent être classés en deux groupes. Le premier groupe est celui des symptômes qualifiés de positifs. Parmi ceux-ci figurent : les hallucinations, le délire, la désorganisation de la pensée et du comportement.

Le deuxième groupe rassemble les symptômes dits négatifs. Ces derniers correspondent souvent à une perte ou une diminution des fonctions normales de l’Homme. Cela se remarque par l’absence de contact visuel, la réduction de l’usage de la parole, la disparition progressive de la réponse émotionnelle, la régression du plaisir, etc. Les symptômes négatifs peuvent comprendre aussi la diminution de la motivation et de l’intérêt pour les activités sociales. Les personnes atteintes ont du mal à entretenir des relations interpersonnelles. Elles vaquent difficilement à des activités quotidiennes.

Les schizophrènes peuvent souffrir de déficience intellectuelle entraînant la difficulté à résoudre les problèmes et à se concentrer.

Le test du regard: un moyen de diagnostiquer le mal ?

Il est possible de diagnostiquer la pathologie de la schizophrénie. Une étude rendue publique en 2012 a révélé une méthode efficace pour repérer ce mal. Il s’agit du “test du regard”. C’est une technique qui consiste à détecter les mouvements anormaux des yeux pendant que le patient suit le déplacement d’un objet. On peut aussi l’observer pendant qu’il scrute une image ou en lui demandant de soutenir un regard.

Quels sont les traitements possibles contre la maladie ?

La schizophrénie est une maladie pluridimensionnelle. Son traitement l’est tout autant. On distingue donc plusieurs traitements que le patient doit suivre en parallèle.

Le traitement médicamenteux

C’est une prise en charge qui utilise en majorité des médicaments neuroleptiques. Il agit plus sur les signes négatifs cités plus hauts. D’un autre côté, il fait usage des antipsychotiques pour rendre les patients plus autonomes dans leur vie quotidienne.

Certains patients arrêtent le traitement lorsqu’ils se sentent mieux ou lorsqu’ils commencent à redouter les effets secondaires. Un tel comportement occasionne les rechutes. Il est donc important que le traitement soit suivi à la lettre et au quotidien.

Le traitement cognitif et comportemental

Le traitement cognitif se sert d’une certaine méthode pour entraîner des processus cérébraux comme la concentration, la mémoire, l’attention, etc. Tout comme le traitement médicamenteux, il vise à rendre le patient plus indépendant dans sa vie quotidienne.

Le recours à la psychothérapie

La psychothérapie est une pratique utilisée pour soigner ou aider à résoudre les problèmes comportementaux et psychologiques rencontrés par les patients. C’est un puissant allié dans le traitement de la maladie. Elle agit et lutte sur plusieurs fronts. Elle aide à faire le point des faits déstabilisants et à faire les nuances entre les effets positifs et négatifs du traitement.

Aussi, la psychothérapie permet de suivre l’avancée des symptômes et la verbalisation des émotions du patient. Une pratique régulière de cette méthode fera régresser les symptômes cognitifs, comportementaux, affectifs et productifs ou non.

Sachez surtout que la schizophrénie ne se guérit pas. Les traitements sus-cités accompagnés de l’appui des membres de la famille et des proches permettent de traiter les symptômes de la maladie.

Peut-on prévenir la schizophrénie ?

Malheureusement, la schizophrénie est une pathologie qu’on ne peut prévenir. Cela est dû au fait que ses causes sont encore inconnues de nos jours. Néanmoins, vous pouvez traiter très tôt les premiers signes cliniques. Les médecins conseillent de consulter un agent de santé lorsqu’un proche présente des signes de délire, le repli sur soi-même, le désintérêt pour les relations interpersonnelles et socioprofessionnelles. Il faut surtout éviter la stigmatisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img
spot_img

Vous aimerez aussi :

Related Articles