Lait naturel ou lait en poudre : lequel choisir pour bébé ?

Selon les recommandations de l’OMS, l’enfant doit être allaité au lait maternel de sa naissance jusqu’à ses 6 mois. Toutefois, avec les laits infantiles vendus dans le commerce, peu sont les mères qui recourent réellement à l’allaitement. Lait naturel ou lait infantile en poudre, lequel devez-vous choisir pour votre bébé ? Quels sont les avantages liés à chacun d’eux ? Voici tout ce qui vous devez savoir pour un choix idéal.

Lait naturel : les composants

Encore appelé lait maternel, le lait naturel présente de nombreux composants qui répondent aux besoins nutritionnels et immunologiques des nourrissons. En effet, il contient des anticorps, des nutriments essentiels, des cellules souches et des globules blancs qui aident à protéger ces derniers contre les infections. Pour une croissance saine, il comprend également :

  • des bactéries ;
  • des acides gras ;
  • des enzymes ;
  • des bactéries bénéfiques et d’autres substances.

Il est recommandé de nourrir l’enfant au lait maternel exclusif durant ses six premiers mois de vie. Après cette période, des aliments complémentaires peuvent être introduits, avec une continuité de l’allaitement maternel jusqu’à 2 ans au moins, si possible. Toutefois, lorsqu’il est difficile, voire impossible, de nourrir le bébé avec du naturel, des préparations spécialement formulées peuvent être utilisées. Il s’agit notamment du lait infantile, dont le lait en poudre.

Les ingrédients du lait en poudre

Comme indiqué précédemment, le lait en poudre est un lait infantile ou une préparation pour bébés. Il est proposé partiellement ou totalement en remplacement au lait maternel ou naturel, soit pour le nourrisson, soit pour l’enfant en bas âge. Conformément aux normes européennes de sécurité sanitaire, il doit pouvoir combler les besoins nutritionnels de ceux qui en consomment, c’est-à-dire les enfants.

Il faut noter que le lait en poudre est obtenu par déshydratation du lait liquide. Cela justifie le fait qu’il présente une quantité d’eau estimée à 3% et de matière sèche estimée à 97%. Sur la plupart des étagères, il se distingue par son contenant, une grosse boîte en carton fin ou en métal, dont la capacité est comprise entre 400 et 900 g. Mais, il n’est pas rare de voir des boîtes de lait en poudre de 1,6 kg, qui appartiennent aux formats économiques.

En outre, les ingrédients du lait en poudre ne sont pas statiques. Ils varient en fonction du pays de fabrication et de la marque. Mais, le lait infantile classique est un produit à base de lait de vache écrémé. Parmi les composants dont il est doté, il faut citer :

  • les protéines, dérivées du lait de vache et modifiées pour être digestibles ;
  • les additifs comme des émulsifiants et stabilisateurs pour la texture et la stabilité ;
  • les matières grasses, dont l’huile de coco, de palme et l’huile de poisson.

En plus de ces ingrédients, il faut y ajouter les glucides. Ceux-ci se présentent généralement sous forme de lactose. Comme autres composants, on peut retrouver les vitamines et minéraux essentiels pour une bonne croissance des nourrissons. Toutefois, il faut rappeler que la composition des laits infantiles en poudre varie.

Lait naturel : les avantages pour la santé du bébé

Le lait naturel est un aliment très bénéfique pour le bébé. Il est suffisamment fourni en ingrédients vivants, parmi lesquels se trouvent les globules blancs et les cellules souches. Il comporte également des anticorps, des hormones et des enzymes bénéfiques.

Lutte contre les infections et régénérations des tissus

Les globules blancs contenus dans le lait maternel sont des cellules essentielles qui soutiennent le système de défenses du bébé en combattant les infections. Les cellules souches quant à elles, se transforment en plusieurs types de cellules et interviennent dans la régénération et la répartition des tissus chez le bébé.

Meilleure flore intestinale

Le lait naturel ou maternel comporte également des bactéries bénéfiques encore appelées probiotiques. Ces dernières favorisent une flore intestinale saine chez les nourrissons, ce qui peut avoir des avantages sur le système de protection immunitaire et la digestion.

Défense du système immunitaire

En dehors de ces ingrédients vivants, le lait naturel est riche en anticorps, également appelés immunoglobulines. Ce sont en réalité des molécules de défense du système immunitaire qui aident à mettre le bébé à l’abri des infections. Dans leur fonctionnement, ils ciblent et neutralisent les agents pathogènes auxquels la mère a été exposée. Cela confère à l’enfant une protection immunitaire essentielle durant les premiers mois de son existence.

Protection contre des maladies

Outre cette protection immunitaire, le lait naturel protège le bébé contre des maladies et infections courantes. Il s’agit notamment des infections gastro-intestinales, des infections respiratoires et des allergies. À ces dernières peuvent s’ajouter les maladies auto-immunes et les otites. Par ailleurs, notez que les anticorps dans le lait maternel réduisent également le risque de diarrhée, de rhumes et de gastroentérite.

Digestion des nutriments

Le lait naturel est pourvu en enzymes. Ces dernières facilitent la digestion des nutriments et favorisent leur absorption par le nourrisson. De plus, le lait maternel contient des hormones, comme la leptine. Celles-ci aident à réguler le métabolisme ainsi que la prise de poids chez le bébé.

Développement sain du bébé

Le lait naturel fournit plusieurs nutriments essentiels qui soutiennent la croissance de l’enfant. Il s’agit notamment des protéines, des glucides, des vitamines et des minéraux. Autant qu’ils sont, ils contribuent au développement optimal des os, du cerveau, du système nerveux et d’autres tissus chez le bébé.

Lait naturel : de potentiels inconvénients

Le lait maternel ou naturel est considéré comme sûr pour l’alimentation des nourrissons. Cependant, il existe certains défis généraux liés à l’allaitement maternel. Entre autres, il faut relever des défis en termes de disponibilité de la mère, notamment lorsque celle-ci doit reprendre le travail. Cela se remarque également lors des séparations prolongées du bébé ou lorsque la mère connaît des difficultés de production de lait.

En outre, avec l’allaitement maternel, il peut être difficile pour la mère de déterminer la quantité exacte de lait que le bébé a consommé pendant chaque tétée. Cette situation est susceptible d’entraîner des inquiétudes en ce qui concerne la quantité d’alimentation que reçoit le nourrisson.

Par ailleurs, chez certaines mères, l’allaitement maternel peut être physiquement exigeant. Cela pourrait inclure des problèmes de mamelons, des douleurs relatives à l’allaitement ou une fatigue due aux tétées fréquentes. Outre ces inconvénients possibles, notez que le choix de l’allaitement naturel peut être perçu de différentes façons selon les cultures et les environnements sociaux.

Lait en poudre : avantages et inconvénients pour le bébé

L’utilisation du lait en poudre dans le cadre de l’alimentation du nourrisson est très en vogue ces dernières années. Cela suppose que ce choix présente des avantages et certainement des inconvénients qui repousseraient certaines mères.

Avantages du lait en poudre

Pour des raisons de santé de la mère ou des contraintes personnelles, il est possible que l’allaitement soit difficile. Dans ces cas, le lait en poudre offre une alternative. Comme indiqué plus haut, il est spécialement formulé pour fournir les nutriments essentiels dont le bébé a besoin pour sa croissance et son développement. Il se décline généralement en trois catégories à savoir :

  • le lait 1er âge : pour les bébés de la naissance jusqu’à environ 6 mois d’âge. Il est généralement plus proche de la composition du lait maternel et s’obtient à partir du lait de vache ;
  • le lait 2d âge : encore appelé lait de suite, il est destiné aux bébés âgés de 6 mois à 1 an environ. Il présente une forte teneur en nutriments que le lait 1er âge pour soutenir le développement des enfants ;
  • le lait 3e âge : également appelé lait de croissance, il est destiné aux enfants âgés de 1 et 3 ans. Comparativement aux laits précédents, il contient davantage de nutriments, dont les acides gras, des vitamines et des minéraux essentiels.

L’autre avantage du lait infantile en poudre est qu’il permet aux parents de mesurer avec précision la quantité de lait donnée au bébé. Cela reste très pratique pour mieux suivre l’alimentation de l’enfant. Par ailleurs, il faut reconnaître que le produit offre une certaine flexibilité, car il peut être préparé et emporté plus facilement pendant les déplacements.

Inconvénients du lait infantile en poudre

Bien qu’il soit conçu de manière à se rapprocher du lait maternel, le lait en poudre présente une composition différente. Il ne peut donc pas reproduire tous les bienfaits uniques du lait naturel tels que les ingrédients vivants et les anticorps. De plus, sa préparation nécessite de suivre certaines instructions précises pour le mélange de la poudre avec de l’eau stérilisée. Cela étant, une mauvaise préparation ou une mauvaise hygiène est susceptible de conduire à des risques pour la santé du bébé.

En outre, le lait en poudre ne garantit pas une protection immunitaire spécifique au nourrisson, à l’instar du lait naturel. Il faut d’ailleurs souligner que certaines études ont identifié la présence de métaux tels que l’arsenic, le plomb et le cadmium dans certains laits en poudre. Ces métaux peuvent être issus de diverses sources, parmi lesquelles figurent l’environnement des animaux et les procédés de fabrication.

D’autres études menées sur le lait infantile en poudre y ont également pu dénicher des nitrates. Ce sont en réalité des composés chimiques qui peuvent se retrouver dans l’environnement, notamment dans les eaux souterraines et les sols. Lorsqu’ils sont à un niveau élevé dans les aliments, dont le lait en poudre, cela peut être préoccupant, surtout pour la santé des nourrissons.

Par ailleurs, il faut remarquer que certains enfants présentent une hypersensibilité face au lait en poudre. Cela se manifeste à travers certains signes auxquels il est important de faire attention. Il s’agit notamment :

  • des maux de ventre ;
  • de la diarrhée excessive ;
  • une somnolence incontrôlée ;
  • des rougeurs dans certains cas ;
  • une perte de poids due à refus de manger chez des nourrissons.

Ce sont autant de raisons pour lesquelles des réglementations en matière de sécurité alimentaire ont été mises en place. Pour s’assurer de la conformité des produits aux normes établies, les autorités ne ménagent d’ailleurs aucun effort dans la multiplication des contrôles. Bien que cela puisse être louable, il est recommandé d’opter pour des marques reconnues et de s’approvisionner auprès des sources fiables.

Lait naturel vs lait en poudre : que choisir ?

Le choix du lait naturel peut présenter des avantages pratiques sur le plan financier comparativement à l’utilisation du lait en poudre. En effet, dans le second cas, il faut nécessairement acheter plusieurs boîtes, et ce de façon régulière pour nourrir le bébé. Mais, notez que les dépenses qui y sont liées dépendent de plusieurs facteurs, dont la marque, le type de lait et les quantités requises.

En outre, le cas de l’allaitement exclut le besoin de s’approvisionner en certains accessoires, dont les biberons, les tétines et les stérilisateurs. Il peut également participer à la réduction des coûts médicaux liés aux soins de santé de l’enfant. Cela se justifie par le fait que le lait naturel fournit à ce dernier une protection immunitaire naturelle contre les infections.

Dans ce comparatif, il faut également souligner que le lait maternel, contrairement au lait artificiel, est toujours disponible pour le bébé. Celui-ci peut donc en consommer à la bonne température sans qu’il soit nécessaire de faire une préparation. Cela rend ainsi l’alimentation plus pratique, notamment la nuit ou au cours d’une sortie.

De plus, avec le lait maternel, le risque de préparation incorrecte, de sous-dosage ou de surdosage du lait est considérablement limité. Pour de nombreuses mères qui recourent au lait en poudre, cet aspect constitue particulièrement un casse-tête. Par ailleurs, ce qui rend le choix du lait naturel plus intéressant est qu’il est plus facilement digéré par les nourrissons. Cela est lié au fait qu’il est spécifiquement adapté à leurs besoins et est naturellement conçu pour être assimilé.

Choisir entre le lait naturel et le lait en poudre est une tâche ardue surtout lorsque chacun d’eux présente des points forts et des points faibles. Par conséquent, il convient de prendre en compte les circonstances spécifiques au bébé et à la mère.

Pour y arriver, il est recommandé de discuter avec un professionnel de la santé, de préférence un pédiatre ou un nutritionniste. Ce dernier est mieux placé pour fournir des conseils personnalisés selon le cas. Pendant que vous y êtes, n’hésitez pas à vous renseigner sur la possibilité de faire un allaitement mixte. Il s’agit d’un excellent compromis entre allaitement aux seins et biberons.

Vous aimerez aussi :

Related Articles