Global Statistics

All countries
591,937,606
Confirmed
Updated on August 11, 2022 1:21 am
All countries
562,032,241
Recovered
Updated on August 11, 2022 1:21 am
All countries
6,444,523
Deaths
Updated on August 11, 2022 1:21 am

Laryngite : causes, symptômes et traitements de l’inflammation du larynx

La laryngite est une pathologie fréquente du larynx, qui se traduit par une sensation de gêne au niveau de la gorge. Elle touche généralement les cordes vocales et est particulièrement inconfortable pour la personne atteinte. Dès l’apparition ou l’aggravation des signes cliniques, il est important de se faire consulter chez un médecin. La prise en charge de la laryngite consiste à soulager le patient des symptômes jusqu’à l’obtention d’une guérison. Quels sont les causes et symptômes de la laryngite ? En quoi consiste le diagnostic et quels sont les traitements possibles de l’inflammation du larynx ?

Qu’est-ce que c’est qu’une laryngite ?

La laryngite – © Crédit : informationhospitaliere.com

La laryngite est une inflammation du larynx. Ce dernier est un conduit cartilagineux localisé dans le cou, entre la trachée et le pharynx. Sa principale fonction est de transmettre l’air aux poumons et d’émettre de son (la phonation), puisqu’il comprend des cordes vocales.

En effet, lorsque le larynx est atteint d’une inflammation, il y a dysfonctionnement au niveau du déplacement des cordes vocales. De même, elle empêche ces dernières d’émettre des vibrations normales, au passage de l’air. Dès lors, la personne atteinte de laryngite a des difficultés à parler et sa voix devient enrouée ou rauque. Dans la majorité des cas, la pathologie est bénigne et elle peut engendrer des complications, en cas de non-prise en charge.

Quelles sont les causes de la laryngite ?

On distingue deux formes de laryngite : laryngite chronique et laryngite aiguë. Cependant, il y a une différence entre la laryngite chez l’adulte et la laryngite chez l’enfant.

Causes de la laryngite aiguë chez l’adulte

La laryngite aiguë survient soudainement et disparait après quelques semaines au plus. Chez les adultes, cette forme d’inflammation du larynx provient des maladies infectieuses, des traumatismes et autres causes plus rares.

Laryngites infectieuses

Les laryngites infectieuses sont souvent provoquées par des bactéries, parfois par des virus. Elles sont liées aux facteurs de risque suivants : alcool, tabac, allergie respiratoire, froid, humidité, vapeurs, reflux gastro-œsophagien, malmenage vocal, environnement poussiéreux, etc.

Laryngites traumatiques

Elles peuvent avoir pour cause un surmenage des cordes vocales, qui engendre un hématome au niveau du larynx : hurlement durant un stress, cris lors d’une soirée….Les laryngites traumatiques peuvent donc être provoquées par un choc (accident, sport, agression) ou une intubation suite à un geste médical.

Laryngites de causes

Les laryngites de causes sont rares, mais elles se présentent comme les laryngites aigües causées par une allergie, une radiothérapie dans la partie du cou ou par des vapeurs toxiques.

Causes de laryngite chronique chez l’adulte

Dans un contexte où les signes cliniques de la laryngite persistent pendant plus de trois semaines, on parle de la laryngite chronique. Les sujets atteints dans plus de 90% des cas sont des hommes fumeurs, âgés entre quarante-cinq et cinquante-cinq ans. Généralement, la laryngite chronique est provoquée par une longue exposition à des facteurs irritants.

La laryngite chronique peut être causée par :

  • Une radiothérapie dans la région du cou (dans le cadre du traitement de cancer) ;
  • Une exposition répétitive à des vapeurs toxiques ou aux produits allergisants ;
  • Un problème de reflux gastro-œsophagien irritant, au niveau du larynx ;
  • Une inhalation chronique des substances irritantes (amiante, poussière, laine de verre, tabac…) ;
  • L’écoulement nasal au niveau du larynx ou la sinusite chronique ;
  • La prise de corticostéroïdes par inhalation ;
  • Une sollicitation de la voix de manière excessive et répétée ;
  • Des lésions cancéreuses et précancéreuses du larynx ;
  • La prise excessive et chronique d’alcool ;
  • La paralysie des cordes vocales, due à une blessure ou à un AVC (accident vasculaire cérébral).

 Causes de laryngite chez l’enfant

La laryngite apparait comme une urgence respiratoire chez les enfants. Elle peut être provoquée par :

  • Un virus hivernal : elle est très fréquente chez les enfants de sexe masculin ;
  • Une bactérie, comme l’haémophilus influenzae : elle se fait rare de nos jours, en raison de l’existence d’un vaccin contre cette bactérie ;
  • Une diphtérie : elle est très rare, parce que la plupart des enfants sont normalement vaccinés contre ;
  • Un spasme laryngé, en lien avec la quinte de toux ou un spasme du sanglot entrainé par des pleurs ou la colère ;
  • Un virus ou une bactérie inhalée ;
  • Un virus ayant favorisé une autre affection comme la rougeole, la rubéole, les oreillons, mais la majorité des enfants est vacciné contre. Les maladies provoquées par le virus de l’herpès, la grippe ou la varicelle peuvent être aussi l’origine des laryngites.

Quelles sont les personnes à risque ?

Les personnes susceptibles de développer la laryngite sont : les diabétiques, les fumeurs, les orateurs et les chanteurs. Étant donné que les enfants disposent d’un larynx plus étroit et que la muqueuse de leur larynx gonfle facilement, ils font également partie des personnes à risque de développer de la laryngite aigüe.

Quels sont les symptômes de la laryngite ?

La laryngite se manifeste dans la plupart des cas, par une modification de la voix susceptible d’engendrer une extinction de la voix. A cet effet, la voix peut devenir enrouée, aigüe et même quasi inexistante.

Les symptômes de la laryngite – © Crédit : informationhospitaliere.com

Ainsi, l’inflammation de larynx se traduit par :

  • La toux sèche ;
  • Les maux de gorge ;
  • L’apparition d’œdème ;
  • L’impression d’irritation, de chatouillement, cela peut donner une envie de se racler la gorge ;
  • Une respiration difficile parfois, il est important de demander une hospitalisation dans ce cas ;
  • En cas d’infection grave, peuvent survenir une fièvre, la difficulté ou la douleur pour avaler des aliments et la salive, la sensation de malaise.

Cependant, la laryngite peut se manifester par des signes cliniques sévères chez les enfants. Dès l’apparition des signes suivants, prenez immédiatement rendez-vous pour une consultation :

  • L’enfant a du mal à respirer ou respire de manière lente ou au contraire très vite ;
  • On perçoit du bruit lorsque l’enfant respire ;
  • Il fait d’énormes efforts pour respirer ;
  • Il transpire et est très pâle ;
  • Le cœur de l’enfant bat très vite ;
  • Il est bleu, il n’a pas une conscience normale (somnolence, agitation, confusion) ;
  • Etc.

La laryngite : est-elle contagieuse ?

La réponse à cette interrogation dépend de la cause sous-jacente de l’inflammation du larynx. En cas de laryngite provoquée par une pathologie virale, bactérienne ou fongique, elle peut constituer un risque de contagion.

Notez qu’une personne atteinte de la laryngite peut être contagieuse, au moment où elle a la fièvre. Face à cela, il est recommandé de se laver régulièrement les mains après avoir toussé, puis d’éviter de partager des aliments, des ustensiles et des articles d’hygiène personnelle, dans l’optique de limiter le risque de transmission de la maladie.

En quoi consiste le diagnostic de la laryngite ?

Le diagnostic de l’inflammation du larynx est posé suivant des examens médicaux.

Chez les enfants, le médecin procède premièrement à un diagnostic différentiel. Autrement dit, il évalue les symptômes pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une pathologie apparentée à la laryngite, comme l’épiglottite (infection de l’épiglotte). Par la suite, il vérifie si l’enfant a avalé ou inhalé un corps étranger ou non.  

Chez les adultes, le diagnostic peut être établi avec une laryngoscopie indirecte. Elle consiste à projeter une lumière sur un miroir, afin de vérifier une zone spécifique du larynx.

Lorsqu’un examen précis s’avère nécessaire, le médecin peut orienter le patient vers un spécialiste. En se servant d’une nasofibroscopie, qui consiste à introduire une caméra par la bouche jusqu’au niveau du larynx, ce spécialiste sera en mesure d’avoir des images précises sur cet organe.

Pour finir, il est possible d’effectuer également une laryngoscopie directe. Cette dernière a pour but de déterminer si les lésions précancéreuses sont présentes ou non.

Comment se déroule le traitement de la laryngite ?

La plupart des cas de laryngites ont pour origine un virus. Ainsi, elles ne sont pas prises en charge avec des antibiotiques.

Néanmoins, le traitement de la laryngite est symptomatique et repose sur :

  • Des nébulisations de vapeur d’eau, du repos vocal, en cas d’inflammation due à un surmenage des cordes vocales ;
  • La prise en charge des symptômes pendant la laryngite virale afin de soigner la toux, la fièvre, les maux de tête… ;
  • L’utilisation des médicaments anti-inflammatoires en cas de laryngite bactérienne ;
  • La prise des corticoïdes (par voie orale), cela permet de réduire l’inflammation ;
  • L’hospitalisation, en cas de formes graves de laryngite ;
  • Le respect des mesures préventives.

En complément d’un traitement, l’aromathérapie, la phytothérapie, la naturopathie et l’homéopathie peuvent s’avérer utiles.

Quelles sont les éventuelles mesures de prévention ?

Afin d’éviter toute apparition de la laryngite, il est important de suivre des mesures préventives suivantes :

  • Éviter de consommer le tabac ;
  • Éviter de hurler ou de crier ;
  • Éviter d’inhaler de la pollution, de la fumée de tabac…;
  • Prendre suffisamment d’eau ;
  • Toujours prévoir des moments de repos, lorsque vous envisagez utiliser considérablement votre voix (concert, conférence…).

Y a-t-il une différence entre la laryngite et la pharyngite ?

La laryngite est une inflammation du larynx. Quant à la pharyngite, elle est une inflammation du pharynx. Même si le larynx et le pharynx sont situés à proximité l’un de l’autre, ils possèdent des structures différentes. La laryngite se manifeste par un enrouement ou une perte complète de la voix, tandis que la pharyngite se manifeste par une douleur de la gorge.

Vous aimerez aussi :

Related Articles