Global Statistics

All countries
327,701,463
Confirmed
Updated on January 16, 2022 9:22 pm
All countries
264,810,179
Recovered
Updated on January 16, 2022 9:22 pm
All countries
5,556,221
Deaths
Updated on January 16, 2022 9:22 pm

L’athérosclérose : Causes, Symptômes et Traitements

L’athérosclérose est une pathologie liée aux artères. Elle se manifeste par le dépôt d’une plaque constituée principalement de lipides dans les artères. Elle est aussi la cause du vieillissement des artères. En effet, la plaque déposée au niveau de ces artères peut à long terme créer des dommages à l’organisme. Elle peut occasionner la lésion de la paroi artérielle (phénomène appelé sclérose), induire l’engorgement du vaisseau ou se rompre elle-même pour engendrer des conséquences dramatiques. Quels sont les causes et symptômes de cette maladie ? Quels sont les traitements adéquats contre l’athérosclérose ?

L’athérosclérose : qu’est-ce que c’est ?

L’athérosclérose vient du grec atherâ qui veut dire « bouillie » et scleros qui signifie « dur ». L’athérosclérose est donc une maladie qui affecte la paroi des artères à travers la formation de plaques d’athéromes. Ces plaques se constituent d’un dépôt de mauvais cholestérol, de cellules et de calcaire, le tout entouré d’une gaine fibreuse.   

Elles augmentent de taille, entraînant l’épaississement de la paroi des artères, et le rétrécissement du calibre des artères. L’athérosclérose affecte généralement les artères du gros et du moyen calibre. Il s’agit :

  • des artères coronaires, qui alimentent les muscles cardiaques en oxygène et en sang ;
  • des artères cérébrales ;
  • des artères carotides internes ;
  • des artères vertébrales qui sont spécialement chargées d’alimenter le cerveau ;
  • les artères des membres inférieurs, etc.

L’athérosclérose se manifeste différemment chez les hommes, ainsi que chez les femmes, surtout celles à la ménopause. En effet, chez les femmes ménopausées, le faible taux d’œstrogène joue en défaveur de l’endothélium.  

Dans plusieurs pays occidentaux, l’athérosclérose représente la source principale de mortalité. En effet, elle est à la base de nombreuses pathologies, notamment les accidents vasculaires cérébraux (environ 150 000 par an), et les infarctus du myocarde (environ 120 000 par an).

L’athérosclérose se complique lorsqu’il y a rupture de plaque, entraînant la formation des caillots de sang, qui bouchent l’artère, et la circulation sanguine conduisant à un infarctus. Le caillot de sang qui se forme est souvent cassable. Ainsi, une partie pourrait se détacher et se déplacer jusqu’au réseau artériel d’Aval.

Une embolie pulmonaire risque de naître si le caillot stagne dans une artère plus fine. Toutefois, l’athérosclérose peut être évitée, même si les artères matures se défendent moins contre les plaques.

Les facteurs de risques de l’athérosclérose

Il existe plusieurs facteurs de risques de l’athérosclérose. Parmi ses facteurs, certains sont modifiables. Il s’agit entre autres :

  • du tabagisme ;
  • des AVC ;
  • du fort taux de cholestérol dans le sang ;
  • de l’obésité ;
  • Le diabète ;
  • de l’absence d’activité physique, et
  • de la mauvaise alimentation.

Certains facteurs de risques ne peuvent subir de modification. C’est le cas si vous souffrez d’une athérosclérose génétique. Autrement dit, si dans votre généalogie vous avez un parent de sexe masculin, qui a été affecté par l’athérosclérose avant ses 55 ans ou encore un parent féminin, qui a été affecté avant ses 65 ans, votre athérosclérose est dite génétique et non modifiable.

Il existe plusieurs autres facteurs qui sont en cours d’étude. Il s’agit entre autres, du fort taux de protéines inflammatoire dans le sang, de l’apolipoprotéine B et des lipoprotéines A, ainsi que d’autres facteurs psychologiques et sociaux.

Les différents types d’athérosclérose

En réalité, l’athérosclérose est un concept qui regroupe un ensemble de pathologies liées à l’épaississement de la paroi artérielle. À cet effet, il existe trois types d’athérosclérose :

  • L’athérosclérose : c’est le type le plus courant. Il concerne le durcissement des plaques et des dépôts lipidiques. L’athérosclérose agit principalement sur les artères de gros et moyen calibre ;
  • L’artériosclérose : ce type durcit non seulement les artérioles, mais aussi des artères de petit calibre. En effet, l’artériosclérose agit sur les parois des artérioles tout en augmentant leur épaisseur. Par conséquent, les artérioles atteintes deviennent incapables d’envoyer suffisamment de sang vers certains organes. Généralement, l’artériosclérose est plus fréquente chez des sujets atteints du diabète ou de l’hypertension artérielle ;
  • L’artériosclérose de Mönckeberg : ce type d’athérosclérose agit spécifiquement sur les artères dont les calibres sont de petites et moyennes tailles. Elle se manifeste par le dépôt du calcium dans les parois des artères. Sans rétrécir celles-ci, elle les rend plus tendres. Cette maladie est sans conséquence grave, et a principalement pour cible les hommes, et les femmes ayant au moins 50 ans.

Quels sont les symptômes de l’athérosclérose

Les signes qui témoignent de l’athérosclérose varient en fonction de la localisation de l’artère affectée, et la façon dont le rétrécissement de ces artères a lieu (progressivement ou soudainement). En effet, l’athérosclérose ne présente aucun symptôme majeur, tant que l’obstruction artérielle n’est supérieure à 70 %. Toutefois, les premiers symptômes sont entre autres :

  • les douleurs ou crampes ;
  • une insuffisance rénale ;
  • l’hypertension ;
  • une crise cardiaque ;
  • un accident vasculaire cérébral.

Une artère rétrécie peut provoquer des gangrènes au niveau du pied ou de la jambe.

Les causes de l’athérosclérose

L’accroissement de l’athérosclérose est complexe. Elle se manifeste par des lésions subtiles et répétées au niveau de l’endothélium. Celles-ci peuvent être dues à différents mécanismes à savoir :

  • difficulté physique provoquée par l’agitation du flux sanguin, comme chez les individus affectés par l’hypertension artérielle qui ont subi une séparation de leur artère ;
  • des troubles inflammatoires affectant le système immunitaire. Phénomène observé surtout chez les fumeurs ;
  • Irrégularités au niveau des composantes chimiques du sang. Il s’agit entre autres du taux élevé de cholestérol ou de la glycémie chez les personnes souffrantes de diabète ;
  • des infections bactériologiques ou virales telles que la chlamydia du poumon ou le cytométrie virus ont aussi la capacité de développer l’endothélium entraînant une athérosclérose.

L’athérosclérose est une affection qui se développe avec l’âge et se manifeste quand la paroi des artères affectée commence a donné des alertes chimiques entraînant la fixation des monocytes et lymphocytes T au niveau de la paroi des artères. Ces cellules intègrent la paroi des artères où elles subissent une métamorphose pour devenir des cellules spumeuses collectrices de cholestérol et des matières grasses.

Les cellules spumeuses s’accroissent avec le temps puis forment des athéromes encore appelés plaques, et qui sont recouverts d’une chape fibreuse au niveau de la paroi artérielle. Au fur et à mesure que le temps avance, on enregistre une forte augmentation du calcium dans les plaques. Ses plaques finissent par être dispersées, au niveau des artères de grande et moyenne taille.

Comment effectuer le diagnostic de l’athérosclérose ?

Il existe trois principales phases pour examiner un patient affecté par l’athérosclérose.

  • La phase interrogatoires qui consiste à interroger le patient afin d’avoir un aperçu sur les facteurs de risques qu’il présente ;
  • La phase de la prise de tension artérielle. Au cours de cette phase, le patient doit être en position assise, après s’être reposé convenablement pendant 15 minutes environ. Ensuite vient la palpation des pouls périphériques du cou, des artères fémorales et des pouls pédieux du patient ;
  • La phase d’exploration des trajets artérielle afin de savoir s’il n’y a pas eu un rétrécissement des artères. Ce type d’examen est uniquement possible qu’avec les grosses artères qui n’ont pas un trajet trop profond (artère fémorale, artère carotide…).

Les types d’examens nécessaires pour un diagnostic de l’athérosclérose

Différents examens existent pour diagnostiquer l’athérosclérose. Voici les principaux.

  • Prélèvement sanguin : il permet de relever le taux de cholestérol, la quantité de certaines graisses et le taux de sucre.
  • ECG : cet examen permet de représenter graphiquement l’activité électrique du cœur, et d’indiquer si celui-ci bat à un rythme normal ou pas. Au cours de ce test, des électrodes sont placées au niveau de la poitrine, puis s’ensuit l’enregistrement des signes électriques cardiaques.
  • Le rayon X de la poitrine permet de schématiser les organes comme le cœur, le poumon, le foie et les différentes structures dans la poitrine dont les vaisseaux sanguins, les os… Le rayon X est en effet une sorte d’irradiation, qui se propage dans le corps humain. Elle renseigne le médecin sur la taille, la forme, et la position du cœur, en vue de détecter un éventuel dysfonctionnement.
  • L’IBC ou index bras cheville permet de faire une comparaison entre la pression sanguine brachiale, et la pression sanguine au niveau de la cheville. Elle permet également de constater le rythme de la circulation sanguine dans le corps humain, et peut surtout aider à diagnostiquer la GARNITURE.
  • L’échocardiographie permet d’avoir une idée précise sur le fonctionnement du cœur, à travers les informations sur sa taille, sa forme et l’état des cavités cardiaques, des valves… Ce test permet également de déceler les zones du cœur avec un flux sanguin faible, les muscles qui se contractent de façon anormale, et d’éventuelles précédentes blessures du muscle cardiaque. L’échocardiographie dure de 10 à 30 minutes.
  • La tomodensitométrie ou TDM CT-scan est un test radiologique, qui enregistre les images détaillées du cœur, du cerveau et plusieurs autres zones du corps. Elle utilise les rayons X, qui tournent autour de vous, afin d’enregistrer les images des zones cibles.
  • L’angiographie est un test, qui utilise les rayons X de couleur pour examiner les artères et les vaisseaux sanguins. Elle permet de montrer l’état des artères, et de déceler la présence des plaques. Tout ceci grâce à l’introduction d’un cathéter, dans un vaisseau sanguin de la cuisse supérieure, et l’injection du rayon X de couleur dans les artères.

Tous ces examens se révèlent très efficaces et précis, pour un diagnostic de l’athérosclérose. En dehors de ceux-ci, il existe un autre examen incontournable.

Le contrôle de la tension

Ce contrôle consiste à rendre dur le travail du cœur afin d’augmenter son rythme de battement. Si le patient n’est pas en mesure de s’exercer, des comprimés accélérateurs du rythme cardiaque lui sont administrés. En effet, lorsque le rythme cardiaque est élevé, son besoin en sang et en oxygène augmente. Or les artères obstruées par la plaque ne parviennent plus à recevoir assez de sang et d’oxygène en vue de satisfaire les besoins du cœur.

Un contrôle de tension peut déceler les éventuels signes de DAO comme :

  • une variation anormale de la pression sanguine ;
  • l’enregistrement des symptômes comme les douleurs thoraciques ;
  • une faible respiration, et
  • une variation anormale du rythme cardiaque, ou des fonctions électriques du cœur.

Par ailleurs, si au cours d’un contrôle de tension, le patient ne parvient pas à s’exercer malgré son âge, cela pourrait signifier que le sang ne circule pas assez dans son cœur. Cependant, il existe des facteurs capables d’empêcher le patient de s’exercer longtemps. Il s’agit par exemple de l’anémie, des infections pulmonaires, ou de la forme physique.


Les contrôles de tension impliquent des ondes sonores, une imagerie par résonances magnétiques du cœur, permettant de schématiser le cœur au cours de son exercice intense et au cours de son repos. Ils permettent également de savoir comment le sang pénètre les différentes zones du cœur au repos, et en activité.

Traitement

Comme beaucoup de maux, l’athérosclérose est aussi curable. Il faut cependant suivre un certain nombre de traitements, en commençant à avoir un régime alimentaire adapté à votre organisme. En effet, le régime alimentaire est le traitement le mieux approprié contre l’athérosclérose. Si l’individu affecté est en surpoids, il est impératif de lui faire suivre un régime alimentaire pouvant lui permettre de réduire sa consommation en lipides, calories, alcool et glucides…

Si le patient n’est pas en surpoids, il doit juste réduire sa consommation en graisses animales, et en glucides. Pour les individus qui s’adonnent au tabac, ils devront arrêter de fumer. Cela permet de réduire de moitié le risque de la maladie.

Régime anti-cholestérol

Le taux de cholestérol à consommer par jour ne doit pas dépasser la barre des 300 mg. Cependant, les repas fournissent environ 600 mg de cholestérol par jour.

Voici quelques mesures à suivre pour réduire votre consommation en cholestérol.

  • Privilégiez les graisses végétales mono-insaturées, et polyinsaturées comme les huiles de maïs, de raisin, de tournesol, de colza, de soja, etc. ;
  • Réduisez votre consommation en aliment riche en cholestérol comme la crème fraîche, les amandes, le jaune d’œuf ;
  • Supprimez de votre gastronomie, les graisses d’origine animale comme le beurre, les charcuteries, le lait ;
  • Privilégiez les aliments comme l’ail, le veau, les poissons, les volailles ;
  • Modérez votre consommation de vin, afin de protéger vos artères.

La consommation excessive d’alcool peut augmenter votre risque d’AVC et vous rendre alcoolique.

Traitement médical

Quand le régime se montre inefficace, pour réduire le taux de cholestérol dans le sang, les médecins peuvent prescrire des médicaments hypocholestérolémiants comme les statines, les colestyramines, les fibrates, etc.

Quand c’est seulement le taux de glycémie qui est toujours élevé, et que toutes les astuces citées (régime et suppression de l’alcool) ne réussissent pas à le faire chuter, certains spécialistes recommandent l’huile de poisson riche en oméga 3 et des fibrates.

Par ailleurs, les sujets atteints de l’hypertension artérielle peuvent à l’aide de certains médicaments baisser leur tension.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles